Autonomie d'une voiture électrique : les infos, le classement 2019

Autonomie d'une voiture électrique : les infos, le classement 2019 AUTONOMIE VOITURE ELECTRIQUE - Quelle est l'autonomie d'une voiture électrique vendue en France en 2019 ? Quels facteurs influent sur les kilomètres restants dans votre batterie ? Voici les réponses et astuces à savoir.

Quelle est l'autonomie d'une voiture électrique par rapport à une voiture thermique ? C'est la question centrale pour de nombreux acheteurs qui hésitent à se débarrasser de leur modèle essence ou diesel pour passer à un véhicule 100% électrique. Celui-ci bénéficie d'avantages à l'achat (bonus écologique ou prime à la conversion) qui peuvent rendre le passage à l'électrique tentant. Encore faut-il bien cerner ses usages. Si votre véhicule est principalement destiné à une utilisation urbaine avec de courtes distances, le véhicule électrique est aujourd'hui une solution très intéressante d'autant que les points de recharge sont en augmentation et l'installation de bornes à domicile de plus en plus développée. Vous hésitez à passer à l'électrique ? Voici certaines réponses. Vous pouvez aussi retrouver plus bas tous les points à retenir concernant l'autonomie d'un modèle électrique.

Autonomie d'une voiture électrique : le classement

La batterie est l'élément le plus coûteux d'une voiture électrique. L'arrivée des batteries Lithium-ion a permis d'améliorer leur efficacité et leurs performances afin de dépasser majoritairement les 200 kilomètres d'autonomie. Sur des modèles populaires, les constructeurs automobile ont opté pour une capacité inférieure à 30 kWh. Sur une Renault Zoé, la nouvelle version de la batterie ZE40 lancée en 2017 assure une autonomie théorique de 300 kilomètres aux nouvelles normes WLTP.

Voici un classement des autonomies des voitures électriques les plus répandues et vendues en France au début de l'année 2019. Nous n'avons pris que des modèles en vente en France et aux nouvelles normes WLTP pour une comparaison plus juste :

  1. Hyundai Kona electric : 482 kilomètres d'autonomie WLTP
  2. Jaguar I-Pace : 480 kilomètres d'autonomie WLTP
  3. Kia e-Niro : 455 kilomètres d'autonomie WLTP
  4. Hyundai Ioniq electric : 312 kilomètres d'autonomie WLTP
  5. BMW i3 : 300 kilomètres d'autonomie WLTP
  6. Renault Zoé : 300 kilomètres d'autonomie WLTP
  7. Nissan Leaf : 270 kilomètres d'autonomie WLTP
  8. Nissan e-Nv200 Evalia (utilitaire) : 200 kilomètres d'autonomie WLTP.

Plusieurs modèles vendus en France ne fournissent pas de chiffres aux normes WLTP. C'est le cas de la pionnière chez les berlines, la Tesla Model S avec ses 630 kilomètres d'autonomie selon l'ancienne norme NEDC. A l'usage, elle dépasse aisément les 400 kilomètres et atteint même plus de 500 kilomètres avec une utilisation raisonnée.

Autonomie d'une voiture électrique quand il fait froid

La différence avec l'autonomie 'officielle' est donc très importante car les batteries peuvent se décharger très vite si les conditions leur sont défavorables. C'est le cas sur autoroute où la consommation électrique grimpe en flèche, mais aussi en hiver. Le froid dégrade en effet les performances des batteries et le chauffage de l'habitacle consomme une partie de leur énergie. Une conduite brutale aura également tendance à faire chuter le rayon d'action de la voiture, comme sur une voiture thermique.

Autonomie d'une voiture électrique sur autoroute

Un parcours autoroutier peut également influer sur l'autonomie réelle de votre voiture électrique. Les chiffres sont en progression mais conservez l'idée qu'une voiture électrique ne fournit pas les meilleures performances sur autoroute à vitesse élevée et régulée. C'est en effet en ville avec l'avantage d'un couple immédiatement disponible (par rapport au moteur thermique essence ou diesel plus progressif) que la voiture électrique tire son épingle du jeu même si une conduite souple et fluide favorise l'autonomie, tandis qu'une succession d'accélérations et de freinages entraîne une surconsommation. La Tesla Model S, avec ses batteries plus grosses et plus puissantes, a ouvert la voie et a été la première voiture 100% électrique à offrir une utilisation cohérente sur autoroute. Encore faut-il trouver les bornes de recharge sur les aires pour poursuivre son trajet... Là dessus aussi, le marché progresse à grand pas.

Autonomie d'une voiture électrique : quelle durée de vie et usure ?

Comme un téléphone portable, la batterie de la voiture électrique a une autonomie qui s'effrite avec le temps. Au bout de 5 ans, la perte peut aller jusqu'à 15%. L'autonomie d'une voiture électrique n'est pas uniquement dépendante du type de batterie dont elle est équipée. En effet, les distances annoncées par les constructeurs sont définies dans des conditions optimales. Le comportement du conducteur est prépondérant en la matière. Il en va de même pour la géographie du terrain parcouru (dénivelés, virages, etc.). L'utilisation des phares, du chauffage ou de la climatisation sont autant de points supplémentaires qui réduisent l'autonomie de la voiture électrique. Les constructeurs travaillent sur ce phénomène et Peugeot a ainsi choisi d'installer une pompe à chaleur dans sa nouvelle Peugeot 208 électrique

Davantage que des innovations en matière de batterie, le réel enjeu de l'autonomie pour la voiture électrique réside aujourd'hui dans la recharge. Les stations capables de fournir les batteries en électricité sont encore peu nombreuses, et majoritairement concentrées dans les centres-villes. D'autre part, le temps de charge d'une batterie entièrement vide peut s'avérer assez long. L'avenir semble donc s'orienter vers la multiplication des bornes de recharge. Certains constructeurs se penchent également sur le système de changement complet de la batterie sur la base d'une consigne.

Autour du même sujet