Jean-Philippe Rameau : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE JEAN-PHILIPPE RAMEAU - Compositeur français, Jean-Philippe Rameau est né le 25 septembre 1683 à Dijon (France). Il est mort le 12 septembre 1764 à Paris (France). Il écrivit Les Indes galantes.

Biographie courte de Jean-Philippe Rameau - Jean-Philippe Rameau est un compositeur français considéré comme l'un des premiers grands musiciens français de l'histoire. Il est souvent cité comme le personnage emblématique du passage de l'ère baroque au classicisme français. Il a grandement contribué à l'influence de la musique hexagonale sur l'art européen.

Jean-Philippe Rameau naît le 25 septembre 1683 à Dijon, dans une famille bourgeoise issue de la noblesse provinciale. Ce fils d'organiste est rapidement initié à la maîtrise du clavier. La légende veut que son talent lui ait permis de maîtriser le déchiffrage des notes plus vite que celui des mots. Ce jeune homme brillant plaque pourtant ses études de droit à l'adolescence en faveur de la musique. Son père répond favorablement à cette ambition et l'envoie en Italie, mais le jeune homme revient quelques mois plus tard. Il déménage alors souvent, au gré des besoins en organiste des cathédrales et des églises.

Ce n'est qu'en 1706 qu'il débarque pour la première fois à Paris. C'est à la capitale qu'il trouve l'opportunité de publier ses compositions les plus abouties. Après quelques années supplémentaires de voyages, il prend définitivement ses quartiers à Paris en 1722, année de la publication de son célèbre "Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels". Cet ouvrage lui permet encore aujourd'hui d'être considéré comme le premier théoricien de la musique. Cette analyse novatrice lui offre la renommée, et lui permet en 1733 de composer "Les Indes galantes" ou "Castor et Pollux". Acteur majeur de la musique lyrique dans les années 1740, il s'oppose à partir de 1752 au philosophe Jean-Jacques Rousseau. Ce dernier défend la légèreté de l'opéra italien et son accessibilité au grand public, alors que Rameau prône, lui, la complexité de la composition française. Jean-Philippe Rameau meurt avec ses idées en 1764, après avoir composé son dernier opéra, "Les Boréades".

Jean-Philippe Rameau : dates clés

25 septembre 1683 : Naissance de Jean-Philippe Rameau
Jean-Philippe Rameau naît le 25 septembre 1683 à Dijon. Il est considéré comme l'un des plus grands musiciens français du XVIIIe siècle. Claveciniste virtuose et théoricien de la musique, il rédige des traités d'harmonie importants. Il compose des ½uvres baroques (motets, cantates, musique instrumentale et lyrique) dont les plus célèbres sont Les Indes galantes (1735), Castor et Pollux (1737) ou encore Hippolyte et Acirie (1733).
1 janvier 1722 : Rameau publie son Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels
Jean-Philippe Rameau publie une œuvre théorique sur la musique qui va marquer la tradition française : le "Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels". Il y développe une vision mathématique de l’harmonie, fortement influencée par Pythagore. La musique qu’il composera par la suite provoquera une querelle avec les partisans des principes à l’œuvre chez Lully, puis avec ceux de la nouvelle musique italienne lors de la Querelle des bouffons. Ses pièces lyriques, riches et complexes, connaîtront toutefois un véritable succès.
1 janvier 1733 : Une querelle musicale éclate entre les partisans de Lully et ceux de Rameau
La querelle des Lullystes et des Ramistes oppose les partisans du classicisme de Lully (1632-1687) à ceux partisans du modernisme et de l'innovation de Rameau (1683-1764). Le conflit éclate lors de la composition par Rameau de sa tragédie lyrique "Hippolyte et Aricie". Alors que ses admirateurs jugent cette œuvre géniale, riche et complexe, ses détracteurs la considère comme inaudible et rompant avec la tradition. Louis XV met fin à la querelle en appelant Rameau à son service.
27 août 1748 : Première représentation du ballet "Pygmalion
La première représentation de l'acte de ballet "Pygmalion" a lieu au château de Fontainebleau. Composée par Jean-Philippe Rameau sur un livret de Ballot de Sauvot, cette œuvre majeure constitue aujourd'hui un des chefs-d'œuvre du genre. L'histoire est directement tirée de la légende de Pygmalion décrite dans "Les Métamorphoses" du poète latin Ovide. "Pygmalio"n raconte l'histoire d'un sculpteur tombé amoureux de son œuvre, qui va progressivement prendre vie et faire sa déclaration d'amour au héros.
1 août 1752 : La Querelle des Bouffons éclate à Paris
En gestation depuis quelques semaines, notamment avec la parution d’un article de Jean-Jacques Rousseau, la Querelle des Bouffons éclate avec l’arrivée d’une troupe itinérante italienne. Celle-ci connaît un succès imprévu avec sa représentation de La "Serva Padrona" de Pergolèse, qui paraît bien loin de la référence française d’alors, à savoir Rameau. Doté d’une perception scientifique de la musique fondée sur l’harmonie, il voit s’opposer à lui des théories soutenant l’importance première de la mélodie. Cette querelle qui divise les intellectuels français pendant deux ans, en opposant le traditionalisme baroque de Rameau aux idées des encyclopédistes et surtout à un Rousseau précurseur du romantisme, est un symbole des mutations intellectuelles alors en cours.
12 septembre 1764 : Décès de Jean-Philippe Rameau
Jean-Philippe Rameau meurt le 12 septembre 1764 à Paris. Considéré comme l'un des plus grands musiciens du classicisme français, le compositeur naît le 25 septembre 1683 et connaîtra son premier vrai succès en 1733, après plusieurs années d'errance. Il est également reconnu pour être le premier théoricien de l'harmonie classique, avec des traités qui sont toujours d'actualité aujourd'hui. On lui doit l'opéra-ballet "Les Indes galantes", en 1735.

Autour du même sujet