Grace Hopper : biographie d'une pionnière des langages de programmation

Grace Hopper : biographie d'une pionnière des langages de programmation BIOGRAPHIE GRACE HOPPER - Grace Hopper est surnommée Amazing Grace pour son rôle pionnier dans le langage de programmation informatique. Elle a également fait une très longue carrière dans la marine américaine.

Biographie courte de Grace Hopper - Le 9 décembre 1906 à New York, Grace Hopper est née sous le nom de  Grace Brewster Murray. Elle fait ses études au Vassar College. Elle obtient son diplôme en 1928 et entre ensuite à la prestigieuse Université de Yale où elle devient docteur ès mathématiques en 1934. Grace enseigne les mathématiques au Vassar College et épouse un de ses collègues professeur de littérature, Vincent Hopper, en 1930. Leur mariage dure 15 ans jusqu'au divorce établi en 1945. Le couple n'a pas eu d'enfant. A l'âge de 37 ans, elle s'engage dans la marine américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Promue lieutenant, elle est affectée au Bureau of Ordnance Computation Project de l'Université d'Harvard en 1944. Elle fait partie de l'équipe qui programme l'ordinateur Harvard Mark I. Lorsque la guerre se termine, elle continue à travailler au laboratoire d'Harvard jusqu'en 1949, avant d'être employée par EMCC basée à Philadelphie. La compagnie est rachetée par Remington Rand l'année suivante.

Les inventions de Grace Hopper

Grace Hopper participe au développement d'UNIVAC I et conçoit le premier compilateur, appelé A-0 System. Elle souhaite révolutionner la programmation et soutient l'idée que le langage informatique doit être écrit dans un vocabulaire proche de l'anglais pour le rendre plus accessible. Elle met au point le langage COBOL en 1959 chez IBM pour qui elle travaille depuis 1957. Elle poursuit ses travaux de normalisation du langage informatique dans les années 1970, créant, en parallèle du COBOL, le Fortran. Grace est consultante externe pour Digital Equipment menant des conférences sur les débuts de l'informatique jusqu'à sa mort en 1992. Elle est l'auteure de nombreux livres sur les ordinateurs comme Understanding Computers, publié en 1984. En 1986, "Amazing Grace" est décorée de la Defense Distinguished Service Medal la plus haute distinction existante pour les non-combattants.

Grace Hopper participe à une célèbre émission américaine présentée par David Letterman en 1986, qui la rend encore plus populaire auprès du grand public. Mondialement reconnue, elle est inscrite au National Women's Hall of Fame en 1994. La "Queen of Computer" reçoit également la National Medal of Technology pour ses contributions dans le développement de langages de programmation en 1991. Grace Hopper décède le 1er janvier 1992 dans le comté d'Arlington (États-Unis). Le 22 novembre 2016, Barack Obama lui décerne à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté. De nombreuses rues, bâtiments et colloques scientifiques sont nommés d'après Grace Hopper en hommage à ses contributions. Depuis 1994 est par exemple organisée une conférence technique internationale pour les femmes et la technologie, sous tutelle de l'Institut Anita Borg, et baptisée Grace Hopper Celebration of Women in Computing.

Grace Hopper et l'anecdote du bug informatique

La légende veut que Grace Hopper trouvant un insecte (bug en anglais) dans un ordinateur en réparation, note dans son cahier "premier cas réel de bug trouvé", collant l'insecte parmi ses notes. C'était un terme déjà utilisé chez les ingénieurs et mécaniciens en électricité, pour désigner une panne. Hopper a donc juste fait un jeu de mot. Elle n'est pas à l'origine de ce vocabulaire comme il est souvent écrit. En revanche, le mot est désormais utilisé dans le langage courant. Grace Hopper reste dans la marine jusqu'à sa retraite à l'âge de 80 ans, ce qui fait d'elle l'officier le plus âgé de la marine américaine. Elle a brièvement quitté l'armée à 60 ans, respectant le règlement en vigueur, mais a été rappelé l'année suivante. Grace Hopper est enterrée avec les honneurs militaires au cimetière national d'Arlington, en Virginie.