Eugène Poubelle : pourquoi son nom est à jamais associé aux déchets

Eugène Poubelle : pourquoi son nom est à jamais associé aux déchets BIOGRAPHIE EUGENE POUBELLE - Inventeur de la poubelle et militant pour l'hygiène, Eugène Poubelle aura transformé en profondeur les habitudes des Français.

Biographie courte d'Eugène Poubelle Elles font partie de notre vie quotidienne, chaque jour qui passe, et sont au cœur des enjeux environnementaux de notre siècle : les poubelles. Mais savez-vous comment est née cette idée d'entreposer ses déchets dans un récipient dédié ? Eugène Poubelle, né le 15 avril 1831 à Caen, est un juriste et un administrateur français. Il est surtout connu pour avoir donné son nom aux récipients contenant les déchets ménagers lorsqu'il était préfet de la Seine, de 1883 à 1896. Ses décisions ont considérablement amélioré l'hygiène de la ville de Paris.

Origines et débuts d'Eugène Poubelle

Né le 15 avril 1831, dans une famille bourgeoise de Caen, Eugène René Poubelle mène des études de droit et obtient un doctorat. Il est nommé chargé de cours au sein de plusieurs universités, celle de Caen, de Grenoble et de Toulouse. Eugène Poubelle débute sa carrière administrative à l'âge de 40 ans. En avril 1871, Adolphe Thiers, président de la République française, le nomme préfet de la Charente. Il enchaîne successivement les postes de préfet de l'Isère, de Corse, du Doubs, des Bouches-du-Rhône et de la Seine, de 1883 à 1896.

Préfet de la Seine et militant pour l'hygiène

En 1883, lorsqu'Eugène Poubelle devient préfet de Paris, il est chargé de l'administration courante de la ville de Paris. A l'époque, la fonction de maire de Paris est abolie, il exerce alors une grande influence. Préoccupé par la propreté de la ville de Paris, Eugène Poubelle modifie les habitudes des Parisiens. Les arrêtés du 24 novembre 1883 et du 7 mars 1884 obligent les propriétaires d'immeubles à mettre à disposition de leurs locataires des récipients communs avec un couvercle afin d'y mettre les ordures ménagères. L'arrêté prévoit également le tri des déchets, ainsi qu'un ramassage quotidien des récipients.

La poubelle, une vague d'indignation 

Cette nouvelle idée révolutionnaire entraîne une vague d'indignation. La population Parisienne accuse ce nouveau système de voler le métier des chiffonniers. Ces derniers passent dans les rues pour racheter les choses usagées et les revendre à des entreprises de transformation. Les chiffonniers ne sont pas les seuls à s'indigner. Les propriétaires perçoivent l'ajout de nouvelles charges. Pour les concierges, des tâches supplémentaires apparaissent. 

L'inventeur de la poubelle

Trois boîtes sont obligatoires : une première pour les déchets alimentaires, une seconde pour les chiffons et papiers et une troisième pour les débris de vaisselle, de verre et les coquilles d'huîtres. Cette invention améliore considérablement l'hygiène au sein des foyers de la capitale. L'exemple de Paris se répand dans les villes de province. Rapidement, les Parisiens désignent le récipient à ordures par le nom du préfet Poubelle. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que les poubelles se démocratisent. Le mot "poubelle" est inséré dans le supplément du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle en 1890. Afin d'en finir avec la mauvaise réputation de la capitale concernant l'hygiène, Eugène Poubelle a tout prévu. La dimension et la contenance des poubelles sont réglementées : 40 à 120 litres. Le récipient ne doit pas peser plus de 10 kg. Elles sont en bois et doublées de métal. Les déchets sont entreposés dans les récipients munis d'un couvercle. Les poubelles sont déposées devant les portes des habitants afin que les ordures ne soient plus éparpillées dans la rue. Pendant longtemps, les Parisiens jetaient leurs déchets sur la voie publique ou dans les fossés. Avant l'arrêté d'Eugène Poubelle, pour lutter contre la prolifération des ordures ménagères, le roi Louis XII avait instauré une taxe pour le ramassage et l'évacuation des déchets. La royauté se chargeait de cette tâche. Après la Révolution Française, une ordonnance de police impose aux propriétaires et locataires parisiens de balayer chaque jour devant leur habitation.

Fin de vie et mort d'Eugène Poubelle

En 1892, le choléra resurgit. Eugène Poubelle décide de poursuivre son combat pour un Paris plus propre en imposant le tout-à-l'égout. Ce système permet aux propriétaires de raccorder leurs immeubles au réseau d'égout afin de collecter les eaux usées. Eugène Poubelle a également œuvré pour les droits de la femme. Son arrêté préfectoral du 31 juillet 1885 met fin à l'interdiction des femmes d'exercer la médecine et la chirurgie en France. En 1896, il quitte son poste de préfet de la Seine et est nommé ambassadeur au Vatican. Eugène Poubelle meurt le 15 juillet 1907 à Paris et repose au cimetière de Carcassonne. Dans le 16e arrondissement de Paris, une petite rue porte son nom depuis 1933, la rue Eugène Poubelle. Petite particularité, cette rue ne possède qu'un seul numéro, le n°2.

L'arrivée du sac poubelle 

Ce n'est qu'en 1950 que le sac poubelle, tel qu'on le connaît, fait son apparition. Créé par les Canadiens, Harry Wasylyk, Larry Hansen et Frank Plomp, le sac poubelle permet de transporter les déchets sans faire de bruit. Il existe plusieurs sacs de différentes couleurs : le noir pour les ordures ménagères et le jaune pour les déchets à recycler. La poubelle, créée par Eugène Poubelle, quant à elle, faisait un vacarme insupportable lors des collectes.