Italie

Italie L'Italie, ses régions ensoleillées, ses merveilles de l'Antiquité, sa gastronomie... De Rome aux Cinq terre en passant par Venise, découvrez ce qui fait le charme de ce pays d'Europe du Sud.

LE GUIDE DE L'ITALIE

Ah ! L'Italie... Pour un week-end ou un voyage, il y a mille et une raisons de découvrir cette destination à commencer par son climat. Pierre angulaire de la Renaissance, les amateurs d'art et d'histoire trouveront largement de quoi rassasier leur intérêt.

Héritières d'un passé de plus de trois mille ans, Rome, Venise, Florence, Naples et Milan sont les pages d'un livre d'histoire à ciel ouvert. Ces grandes cités d'artvous livreront leurs histoires au travers de leurs plus beaux monuments : le Colisée romain, la très vaticane place Saint-Pierre, la basilique Saint-Marc, la cathédrale Santa Maria del Fiore de Florence,...

Bénéficiant d'un climat qui s'adoucit plus on descend vers le sud, l'Italie possède de multiples paysages qui raviront les aficionados des balades à pied ou à vélo : quelques lacs au nord, des massifs montagneux tel celui des Apennins, de vertes collines en Toscane et Ombrie en passant par le mirifique golfe de Naples, les plages et nombreuses îles italiennes, les volcans de l'Etna et du Vésuve...

L'Italie, s'il n'est encore besoin de le rappeler, est l'une des grandes tables de la planète. Vous y goûterez les délices d'une cuisine saine, raffinée et réputée mondialement. C'est aussi partir à la rencontre des Italiens et partager leur incroyable douceur de vivre, la Dolce Vita.

Voyage d'émotions, vous en garderez un fort souvenir comme l'ont fait avant vous Goethe et Stendhal. Un grand classique à découvrir et redécouvrir jusqu'à satiété.

Trouver un vol

VOYAGE EN ITALIE

Météo / Quand partir

Il est souhaitable de partir entre le 01/03 et le 30/06 ou entre le 01/09 et le 30/11.

Ensoleillement / Precipitations

La température l'été peut atteindre les 40 degrés, profitez en pour faire la sieste.

Climat et Météo

L'Italie bénéficie d'un climat doux et agréable avec des températures moyennes annuelles oscillant de 11 à 19 °C. Le relief et la proximité de la mer nuancent cette généralité. La péninsule se découpe en 4 zones : à l'extrême nord, le massif alpin ; puis la plaine du Pô ; au centre, la région côtière tyrrhénienne et le littoral adriatique ; et le sud de la péninsule.

Les Alpes du Nord (Aoste et Trente) sont soumises à un climat de montagne caractérisé par d'abondantes précipitations, de longs hivers rigoureux et des étés doux.

La plaine du Pô (Turin, Venise et Bologne), au climat semi continental connaît des étés chauds et des hivers froids. Ainsi, les températures en hiver sont en moyenne de 0°C à Turin et de 4°C à Venise. Dans cette région humide, on rencontre parfois brumes et brouillards.

Au centre, les monts des Apennins marquent le début du climat méditerranéen. Les hivers y sont doux et les étés chauds et secs, à l'instar de Rome où les températures avoisinent les 5°C en hiver et les 28°C en été. Cette région bénéficie d'un ensoleillement presque toute l'année. Les Apennins créant une barrière naturelle aux précipitations, les régions de la côte tyrrhénienne (ouest de l'Italie) sont copieusement arrosées. Sur la façade est, dans les régions bordées par la mer Adriatique, les températures chutent lorsque le bora, vent froid du nord-est, se met à souffler.

Dans le sud de la péninsule et dans les îles, les étés sont torrides et secs à cause du sirocco, un vent saharien violent. La sécheresse de l'été laisse place à une saison hivernale pluvieuse. Cependant, ces contrées enregistrent les plus faibles précipitations de tout le pays.

Quand partir ?

Les périodes à privilégier pour profiter au maximum de votre voyage sont le printemps (mai, juin) et l'automne (septembre, octobre). Dans bien des endroits, les conditions climatiques sont très appréciables durant ces périodes-là : Rome, Naples, Milan...

Si vous souhaitez découvrir le sud de l'Italie ou la Sicile, il est recommandé d'éviter le mois d'août en raison des températures très élevées et de la trêve estivale des commerçants. Si vous devez partir l'été, préférez la côte adriatique (avec une moyenne de 25°C) ou les Alpes.

Enfin, vous pouvez également fixer votre départ en fonction des dates des festivités auxquelles vous souhaitez assister (début février pour le Carnaval de Venise ou encore en mars pour voir le dimanche de Pâques à Florence).

Températures moyennes

Eau : de 19°C à 30°C.

Passeport / Visa / Formalités

Les ressortissants français doivent être en possession d'une pièce d'identité (carte nationale d'identité ou passeport à l'exclusion de tout autre document) en cours de validité.

Les enfants mineurs, même accompagnés, et quel que soit leur âge, doivent posséder un titre d'identité. Les enfants mineurs, non accompagnés de leurs parents et titulaires d'une simple carte nationale d'identité, doivent posséder une autorisation de sortie du territoire.

Toutes les formalités et les conseils pour passer sa retraite en Italie.

Transports

En avion

L'avion est le moyen le plus rapide, mais aussi le plus cher pour se rendre en Italie. Nombreuses sont les villes qui disposent d'un aéroport : Rome, Venise, Florence, Milan, Naples, Pise, Palerme...

La compagnie italienne Alitalia propose des vols quotidiens au départ de Paris, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Montpellier, Nantes, Bordeaux et Clermont-Ferrand.

Et si vous préférez voler français, vous pouvez bien sûr porter votre choix sur Air France. Vous pouvez également opter pour les compagnies low cost Easy jet et Ryanair (attention départ de Beauvais, à 80km au nord de Paris).

Le prix d'un trajet Paris-Rome varie entre 100 et 1200 euros pour les compagnies Air France et Alitalia, et entre 40 et 250 euros pour les compagnies low cost.

En train

Le train peut être intéressant si vous souhaitez aller à Turin ou Milan car ce sont des lignes TGV. 

Comptez au minimum 11h30 de trajet pour Paris-Rome (entre 120 et 270 euros), 7h de trajet pour Paris-Milan (entre 60 et 175 euros) et 5h de trajet pour Paris-Turin (entre 80 et 200 euros).

Quoique plus longue, cette formule est moins onéreuse que l'avion. Pour un coût encore plus faible et un gain de temps, voyagez de nuit. Outre le fait de partir et d'arriver en centre ville, l'achat d'un billet de train est très facile puisqu'ils sont vendus par la SNCF et sa filiale Artesia.

En bus

Si vous souhaitez prendre le bus, la compagnie Eurolines propose des trajets au départ de toutes les grandes villes de France pour l'Italie entière. Comptez 197 euros aller-retour pour un trajet Paris-Rome, 117 euros aller retour pour un Paris-Turin...

En voiture

Selon votre provenance, vous emprunterez soit le tunnel du Fréjus, soit le tunnel du Mont Blanc pour entrer sur le territoire italien. Le réseau autoroutier italien est assez développé mais de qualité variable selon les régions. L'axe principal va de Milan à Naples (A1).

Les autostrade, comprenez autoroutes, sont payantes. L'un des moyens de paiement est la Viacard. Cette carte d'un montant de 25, 50 ou 75 euros est débitée du montant de chaque trajet effectué. Vous pouvez l'acheter avant de partir auprès de la Fédération française des Automobile Clubs (à Paris). En Italie, elle est en vente dans les péages, les Punto Blu, les Autogrill et les bureaux de tabac. Vous pouvez aussi régler votre trajet avec votre carte de crédit (Visa et MasterCard).

Les nombreuses stations-service bordant les autoroutes sont quasiment toujours ouvertes et distribuent essence (benzina), essence sans plomb (benzina senza piombo) et gasoil (gasolio). La plupart acceptent les cartes de crédit.

Rappel de la réglementation en vigueur

La vitesse est limitée à 50 km/h en agglomération, 110 km/h sur les routes principales et 130 km/h sur les autoroutes. Vous devrez bien entendu vous munir de votre permis de conduire et des papiers du véhicule. Veillez également à l'état de vos feux sous peine d'avoir une amende de la part de la police locale.

En ferry

Vous pouvez également vous rendre en Italie par la mer. Des compagnies de ferries assurent de nombreuses liaisons, au départ de Marseille ou Toulon pour la SNCM, ou de Nice en passant par la Corse pour Corsica Ferries - Sardinia Ferries.

Aeroports

Bologne : l'aéroport "Guglielmo Marconi" est à 6 km du centre ville. Vous pourrez rejoindre le centre ville avec les navettes Aerobus partant de l'aéroport toutes les 12 minutes ; consultez les horaires. Un trajet vous coûtera 6 euros.

Florence : l'aéroport "Peretola Amerigo Vespucci" est à 4 km du centre ville. Des bus relient l'aéroport à la gare de Santa Maria Novella. Les billets peuvent être achetés à bord ou dans les gares de départ.

Gênes :l'aéroport "Cristoforo Colombo" se trouve à 10 km du centre ville. Toutes les informations relatives aux navettes sont sur le site web de l'aéroport.

Milan : l'aéroport "Malpensa" se trouve à environ 50 km de Milan. Vous pouvez prendre le train Malpensa Express pour rejoindre par exemple la gare Cadorna, en une demi-heure. L'aéroport "Linate", deuxième aéroport de la ville, se trouve à 10 km du centre ville.Vous pouvez prendre l'Air Bus Linate qui vous conduira à la gare centrale pour 5 euros.

Naples :l'aéroport "Capodichino" se trouve à 7 km du centre ville. La Navette Alibus relie l'aéroport au centre ville, à la gare de Piazza Garibaldi et de la Piazza Municipio, et à la gare maritime. Le ticket coûte 3 euros.

Palerme : l'aéroport « Falcone Borsellino » est situé à 34 km du centre ville. Des bus de la compagnie Prestia e Comandè assurent une liaison régulière entre l'aéroport et le centre ville. Les horaires et détails du trajet sont consultables en ligne.

Rome Fiumicino :l'aéroport "Leonardo da Vinci", ou "aéroport Fiumicino", se trouve à 32 km du centre de Rome. Deux lignes de chemin de fer le relie à la capitale. Le train Leonardo Express relie l'aéroport à la gare de Termini toutes les 30 minutes, pour 9,50 euros.

Rome Ciampino :l'aéroport "Ciampino" est situé à 15 km de Rome. Le service autobus assure une liaison entre l'aéroport Ciampino et la gare de Termini : le trajet dure 40 minutes et vous coûtera 4 euros.

Turin : l'aéroport "Torino Caselle" se trouve à 19 km du centre de Turin. Vous pouvez aller de l'aéroport à la gare Stazione Dora GTT en train ; avec un départ toutes les demi-heures entre 5h et 22h, le trajet dure 20 minutes. Des bus de la compagnie Sadem sont également en service. Les horaires et détails du trajet sont consultables en ligne.

Venise :l'aéroport "Marco Polo" se trouve à 12 km par voie terrestre et à 10 km par voie d'eau de Venise. Pour rejoindre Venise depuis l'aéroport, vous avez plusieurs options. Vous pouvez prendre le bateau de la société Alilaguna, qui rejoint la ville en une heure environ. Vous pouvez également opter pour le bus N° 5 de la société ACTV, ou un bus de la société ATVO, qui vous déposeront Piazzale Roma à Venise en 30 minutes. Enfin, vous pouvez vous laisser tenter par un taxi, un véhicule de location ou un bateau ; ils sont plus chers mais plus rapides.

Gares ferrovières

Les chemins de fer proposent des réductions intéressantes :

Le Diretto relie les différentes gares d'une région ;

Le Regionali s'arrête un peu partout ;

L'Interregionali effectue des distances plus grandes et touristiques ;

L'Eurostar relie les grandes villes (plus de confort mais plus cher).

Les retards sont fréquents sur les petits lignes. Si vous prévoyez de ne vous déplacer qu'en train, il peut être intéressant d'acheter un pass InterRail.

Santé / Sécurité / Vaccins

Vaccins

Les conditions sanitaires sont globalement similaires à celles de la France. Il est recommandé toutefois de mettre à jour vos vaccins contre le Tétanos, la Typhoïde et la Poliomyélite, et de se faire vacciner contre les hépatites A et B.

Couverture des frais médicaux

Avant de partir en Italie, il est nécessaire de vous munir de la carte européenne d'assurance maladie, qui remplace le formulaire E111. Elle est disponible auprès de votre caisse d'assurance maladie et permet d'être remboursé des soins prodigués dans tous les hôpitaux publics. Les soins des médecins de ville et dans les établissements privés sont de qualité mais leurs tarifs sont élevés.

De plus, nous vous conseillons de souscrire à une assurance rapatriement auprès d'un organisme qualifié.

Attention, pendant la périodes estivales, vous serez soumis à des températures très élevées ; pensez à emporter de quoi vous couvrir la tête, et de la crème solaire. Par précaution, munissez-vous également d'un répulsif anti-moustiques.

Un certain nombre de cas de rage ont été mis en évidence depuis fin 2008, chez les renards, mais aussi chez les chats ou les chevaux. Évitez donc tout contact avec des animaux errants ou inconnus.

Sécurité

Vols et délinquance

Ce sont les principaux risques dans les grandes villes italiennes. Voleurs à la tire et pickpockets officient dans les lieux touristiques et les musées. Adoptez des règles de prudence simples et efficaces. Fermez vos sacs, veillez sur vos affaires personnelles et évitez de sortir de l'argent en public. Méfiez-vous des techniques de certains malfaiteurs, comme par exemple une crevaison pour solliciter votre aide et ensuite vous dérober votre sac.

A Naples, il vous faudra être particulièrement vigilant dans le centre historique, dans le quartier espagnol, près de la gare et sur le site archéologique de Pompéi. A Rome, soyez attentifs dans les transports en commun qui relient la gare centrale de Termini au Vatican.

Sécurité routière

Dans les centres des villes, et en particulier à Naples et Palerme, les conducteurs devront faire preuve de prudence. Les rues très étroites, le nombre important de véhicules et le style de conduite très souple vis-à-vis du code de la route favorisent les accrochages et les accidents de la route.

Secousses sismiques

Il existe un risque sismique dans la province d'Ombrie et dans toute l'Italie méridionale. Les risques d'éruptions volcaniques dans le sud de l'Italie (Vésuve), en Sicile (Etna) et aux îles Éoliennes (Stromboli) sont surveillés de près par les autorités locales.

Numéros de téléphone

Secours routier de l'ACI (Automobile Club Italiano) : 803 116 ; Carabiniers : 112 ; Police :133 ; Pompiers : 115 ; Premiers secours/Ambulance : 118.

Les numéros des services de garde sont indiqués dans les journaux locaux et peuvent être obtenus auprès des services de police. Les coordonnées de la pharmacie (farmacia) de garde sont indiquées sur les portes des autres pharmacies de la ville.

Vaccins Recommandes

Rappel antitétanique à jour, surtout pour le camping.

Monnaie

Généralités

L'Italie étant un pays de l'Union Européenne, elle a adopté l'Euro depuis 2002.

Les cartes de crédit internationales sont de plus en plus souvent acceptées dans les hôtels et restaurants des grandes villes. Vous pourrez également retirer du liquide dans les distributeurs automatiques du centre ville.

Les banques sont généralement ouvertes de 8h30 à 13h30 et de 15h à 16h, et fermées le samedi, le dimanche et les jours fériés.

Lors de votre voyage, vous devrez particulièrement faire attention à votre carte de crédit. En effet, il est rare de composer son code. Les magasins vous demandent seulement une signature. Donc si on vous dérobe votre carte, la personne n'aura aucun mal à l'utiliser !

Coût de la vie

L'Italie demeure une destination chère et il vous faudra prévoir un budget confortable pour découvrir les trésors de ce pays. Le coût de la vie est particulièrement élevé dans les grandes villes comme Rome, Milan et Florence.

Vous risquez de dépenser pas loind'une centaine d'euros par jour pour une chambre d'hôtel une ou deux étoiles, un repas dans un restaurant et quelques visites.

Pour l'hébergement, il faut compter entre 45 et 180 euros pour une chambre double, de l'auberge de jeunesse à l'hôtel grand luxe. Entre le mois d'avril et le mois d'octobre, les prix des hôtels et des pensions risquent d'être plus élevés. Le reste de l'année, de nombreux établissements proposent des forfaits économiques, pour un week-end ou un séjour prolongé.

Le prix d'entrée des monuments les plus touristiques et des musées est en moyenne de 5 euros, mais peut monter jusqu'à 8 ou 9 euros pour certains sites de la ville éternelle.

L'alimentation est un poste de dépense où il est encore possible de ne pas trop dépenser. Vous pouvez, par exemple, prendre en guise de déjeuner un panino (un sandwich) ou une pizza al taglio (une tranche de pizza à la coupe).

Si vous souhaitez manger dans un ristorante ou une trattoria, il vous en coûtera en moyenne de 15 à 20 euros (vin non compris).

Pourboires

Dans les cafés et les restaurants, le service est compris dans le prix affiché. Ceci dit, si vous êtes satisfait du service, vous pouvez laisser une petite prime.

Les chauffeurs de taxi et employés d'hôtel attendront un pourboire, rien ne vous y oblige.

Points forts

La richesse artistique, culturelle et historique (Rome, Florence)

La diversité des paysages (mer, montagne, plaines)

La gastronomie et le vin

Points faibles

La délinquance près des sites historiques et dans les transports en commun (Rome et Naples principalement)

Les secousses sismiques de l'Italie méridionale

Bons plans

A faire

Laisser un pourboire.

Dans les cafés et les restaurants, le service est généralement compris dans le prix affiché. Lorsque ce n'est pas le cas, il est d'usage de laisser un pourboire (somme équivalant à 10% du montant total). Comme le font les Italiens, laissez votre petite monnaie au café.

Faire preuve de respect et de bienséance.

Si vous rencontrez un Italien, voici quelques indications sur le comportement qu'il attendra de vous. Entre inconnus, l'usage veut que l'on se serre la main, en se regardant dans les yeux et en souriant. Si une relation amicale s'instaure, il est courant de se faire deux bises, et une tape dans le dos pour les hommes.

A ne pas faire

Fumer dans les lieux publics.

Les Italiens respectent scrupuleusement la nouvelle loi interdisant de fumer dans les restaurants, les bars et les discothèques.

Négocier les prix ne se fait pas dans les magasins. En revanche, vous pourrez utiliser vos talents de marchand de tapis sur les marchés aux puces.

Vie pratique

Horaires

Les magasins dans les grandes villes sont ouverts du lundi au samedi sans interruption, de 9h30-10h à 19h30-20h. Par contre, dans les endroits moins touristiques, ils ferment en général de 12h30 à 15h30.

La plupart des magasins sont fermés le dimanche et le lundi matin. Les magasins d'alimentation tirent leurs rideaux le jeudi après-midi en hiver et le samedi après-midi en été.

Les restaurants sont ouverts de 12h à 15h au nord de la péninsule et de 12h30 à 15h-15h30 au sud. Le soir, ils accueillent les clients à partir de 19h au nord et à partir de 20h au sud, et ce pratiquement jusqu'à minuit. Dans les régions touristiques, cela va parfois au-delà. Si vous voulez vous mettre à l'heure italienne, sachez que les Italiens déjeunent à partir de 13h et dînent à partir de 21h.

Les banques ouvrent du lundi au vendredi de 8h30 à 13h et de 15h à 16h voire 17h. Ces horaires sont à considérer avec précaution car ils sont très variables d'un établissement à l'autre, d'une région à une autre.

La poste italienne est d'une lenteur fabuleuse. Comptez en moyenne entre 8 et 10 jours pour une lettre envoyée en Europe. Les bureaux de poste des grandes villes sont ouverts du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h30 à 13h. Dans les villes de province, ils sont souvent fermés l'après-midi. Vous pourrez acheter des timbres (francobolli) dans les bureaux de poste et les bureaux de tabac.

Jours fériés en Italie

Date Fête célébrée
1er janvier Nouvel an (Capodanno)
6 janvier Epiphanie (Epifania)
varie selon les années            Dimanche et Lundi de Pâques (Pasqua)
25 avril Fête de la Libération (Liberazione 1945)
1er mai Fête du Travail (Festa del Lavoro)
2 juin Fête nationale de la République (Festa della Repubblica)
15 août* Assomption (Assunzione ou Ferragosto)
1er novembre Toussaint (Tutti i santi)
8 décembre Immaculée Conception (Immacolata)
25 décembre Noël (Natale)
26 décembre Saint-Étienne (Santo Stefano)

*La fête du 15 août est très suivie et de nombreux établissements ferment leurs portes le 14.

Equipements

Vêtements légers en saison estivale, chaussures de marche et sac à dos pour les visites et les ballades.

Standards Locaux

Electricité

Le courant est de 220/240 volts.

On trouve selon les régions deux types de prises. Celles à deux fiches, sans terre (par exemple en Italie du nord), et celles à trois fiches. Il vous faudra parfois acheter un adaptateur.

Carte d'identité

Culture / Traditions

Sans tomber dans les clichés, voici les traits de caractère que l'on prête aux Italiens. Le but n'est pas d'en faire un tableau caricatural mais de comprendre qui ils sont et surtout quel est leur mode de vie.

Gastronomes et bons vivants ! - Pâtes, pizza, café, vins ... leurs spécialités gastronomiques ont conquis le reste de la planète. Ces délices illustrent le fait que les Italiens sont des amateurs des plaisirs de la table.

Leur côté bon vivant et leur joie de vivre apparaissent également dans les autres aspects de leur vie quotidienne. Leur calendrier festif est bien rempli. Aux nombreuses cérémonies religieuses (l'Assomption, Noël et Pâques sont parmi les fêtes les plus populaires) s'ajoutent des fêtes folkloriques ou commémoratives et le carnaval. Autant d'occasions de se retrouver et de passer des moments agréables ensemble. "Il pisolino", la sieste, est une tradition en Italie comme dans beaucoup de pays du pourtour méditerranéen. Attention, les commerces sont la plupart fermés jusqu'à 16h.

La fibre méditerranéenne - Lors de célébrations tout comme dans la vie de tous les jours, il est possible d'apprécier le caractère expansif des Italiens. De tempérament méditerranéen, on les entend parler fort, tout en s'exprimant avec les mains. Dans la rue, vous les entendrez souvent laisser échapper quelques onomatopées. De même, en voiture ou sur leur Vespa, ils se font comprendre à coups de klaxon.

Le sport est un autre domaine dans lequel s'expriment toute leur fougue et leur passion. Le sport national est le football ou calcio. Beaucoup d'Italiens le pratiquent ou suivent les tournois à la télévision. Les résultats des clubs de foot sont source de débats et de fierté. Ils apprécient aussi la Formule 1.

Des rois des relations humaines - Les Italiens ont le contact facile. Ne soyez pas surpris si on vous interpelle dans la rue. Les Italiens échangent facilement quelques mots. Mais conclure qu'ils sont plus dragueurs que la moyenne serait exagéré. Champions de la communication, ils ont facilement adopté le téléphone portable (telefonino).

Le culte du beau - A vivre entourés de chefs d'oeuvre de Michel-Ange, le beau serait devenu une exigence innée chez les Italiens ! Ils attachent donc une grande importance à leur apparence. Leur look est soigné, travaillé. La passeggiata, ou promenade du soir, s'assimilerait presque à un défilé de mode ! En effet, à partir de 18h, les Italiens s'habillent, sortent se promener dans les rues et discuter. Rien de surprenant à ce que quelques enfants du pays aient crée les plus grandes maisons de haute couture : Armani, Gucci, Prada, Valentino, Versace, Dolce & Gabbana.

Cette recherche de l'élégance ne s'est pas arrêtée à la mode mais a débordé sur le monde des objets. Exemple typique, les voitures. C'est aux Italiens que l'on doit les belles lignes des Ferrari, Maserati, Bugatti et autres Lamborghini. Toujours poussés par l'envie de rendre beau l'utile, ils ont également revisité les objets de la vie quotidienne. Ainsi lampes et ustensiles de cuisine sont passés sous les scalpels des designers italiens.

Des liens étroits avec la famille - La famiglia est de première importance pour n'importe quel Italien. Plus que dans les autres pays européens, les membres d'une même famille sont très proches. La solidarité et l'entraide sont les règles. Ainsi beaucoup d'Italiens préfèrent traiter des affaires avec les membres de leur famille (car ils peuvent avoir confiance en eux) qu'avec des personnes étrangères.

Une religion et quelques croyances en marge - Une écrasante majorité des Italiens est catholique. Environ un tiers des Italiens iraient régulièrement à la messe le dimanche. La religion catholique a exercé et exerce encore une forte influence sur la société italienne. A côté de la doctrine catholique s'est greffée des croyances locales très populaires comme la fête de Saint-Janvier à Naples. Dans les lieux religieux, une tenue correcte est exigée.

Mots utiles

Bien que dans les principales villes italiennes et sur les sites touristiques on comprenne le français et l'anglais, voici quelques mots de vocabulaire dont vous risquez d'avoir besoin.

Sachez qu'en général, le "u" se prononce "ou" et "e" n'est jamais muet. On accentue le plus souvent l'avant-dernière syllabe, mais cela peut être aussi la dernière lorsqu'il y a un accent de ponctuation sur celle-ci.

Vie de tous les jours

Italien Français Prononciation
Buongiorno            Bonjour Bouonne djiorno
Buonasera    Bonsoir. Bouona sérra
Arrivederci    Au revoir Arrivé dertchi
Ciao    Salut !  Tchao
Buonanotte               Bonne nuit Bouona notté
Si    Oui Si
No    Non No
Grazie    Merci Gratsié
Scusi    Excusez-moi skouzi
Per favore   S'il vous plaît Pèr favo
Prego    Je vous en prie Prégo
Sono francese    Je suis français(e)        Sono franché
Il bagno    Les toilettes il bagno

Au restaurant

Ristorante Un restaurant      Ristorranté
Prima colazione        Petit déjeuner      Prima colatsionné
Pranzo Déjeuner  
Cena Dîner      Céna
Acqua L'eau      Aquoua

En voyage

Aeroporto Aéroport Aéroporto
Aereo Avion Aéréo
Bagaglio Bagage, valise. Bagalio
Autobus Bus Aoutobous
Macchina Voiture Maquina
Ufficio di turismo       Office du tourisme Oufichio di tourismo
Aperto Ouvert Aperto
Chiuso Fermé kiouzo
Pianta Une carte/un plan    pianta

Lire avant de partir

Romans

L'affaire Paola et Des amis hauts placés, de Donna Leon, éd. Points Seuil , 2003 et 2004.

Avec le commissaire Guido Brunetti, nous voyageons au coeur de Venise, où se cachent les affaires de drogue, de corruption, de "conbinazione"...

Voyage en Italie, de Wolfgang Goethe, éd. Christian de Bartillat, 2003.

C'est en 1786 que Goethe quitte son pays sans prévenir et s'enfuit vers l'Italie. Cet homme d'Europe du Nord, bouleversé par la découverte de ce pays, nous livre les couleurs et les sensations qu'il a éprouvées. A lire lorsqu'on s'apprête à aller en Italie pour la première fois.

Chroniques italiennes, de Stendhal, éd. Flammarion, 1993.

Dans ce recueil qui peut passer pour une répétition de la Chartreuse de Parme, Stendhal raconte quatre histoires de crimes et passions à l'Italienne, basées sur des faits réels.

Voyage en Italie, de Jean Giono, éd. Gallimard Folio, 1979

Ce voyage en Italie, Giono l'a fait à 57 ans avec sa famille et des amis. Il nous décrit son périple de Milan à Florence en passant par Bergame, Vérone, Venise et Padoue. Il évoque ces villes, leurs habitants et les touristes, de façon tantôt caustique tantôt humoristique.

Fiction de l'Italie de nos jours

Un garçon d'Italie, de Philippe Besson, éd. Juliard, 2005.

Liens utiles

Site web de l'Ambassade de France à Rome : un portail culturel est réalisé et mis à jour par le service culturel de l'Ambassade. Vous y trouverez une foule d'informations sur les sorties et les manifestations organisées dans les grandes villes d'Italie.

Site web de l'Ambassade d'Italie à Paris.

Trouver un hotel

QUE VOIR EN ITALIE

Où aller ?

Nature

Le Lac majeur, de 212km2, est situé à cheval sur le Piémont, la Lombardie et le canton de Tessin. Il est célèbre par ses hauts-lieux touristiques comme les îles Borromées, dont Isola Bella qui est à 90% occupée par un palais du XVIIe siècle, qui a été transformé en musée. Le lac est a proximité du parc national du Val Grande. On accède facilement aux îles par des navettes maritimes à partir de Stresa. La traversée dure environ 5 min.

Parcs et jardins

Le Parc du Grand Paradis est la première réserve naturelle italienne, qui s'étend sur près de 70000 hectares. Glaciers, torrents et vallées. Une flore rare et de nombreuses espèces animales y sont protégées.

Patrimoine culturel / Archéologie / musée

Divisée en 2 parcours distincts, la route des théâtres antiques permet de découvrir des vestiges antiques. Réalisables à partir de Rome, où les théâtres sont concentrés dans un même raton, et Naples, un peu plus éparpillés.

Comptez plusieurs jours et un bon matériel de marche.

Monuments

Les trésors artistiques de l'Italie attirent depuis des siècles nombre de passionnés d'Art. Temples grecs, thermes romains, églises gothiques, mosaïques de style byzantin, palais baroques, sculptures et peintures Renaissance... l'Italie détient le patrimoine artistique le plus important du monde. Plus de la moitié des sites classés comme patrimoine du monde par l'Unesco se situe dans la péninsule.

D'une grande beauté naturelle, l'Italie a été la terre nourricière de très grands artistes : Uccello, Fra Angelico, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Botticelli, Bellini, Alberti, Bramante, Brunelleschi, della Robbia, Donatello... Leurs plus belles créations ornent les églises, palais et monuments de Rome, Florence, Venise, Naples ou encore Milan.

Musées

Les musées du Vatican à Rome, la galerie des Offices à Florence, le musée archéologique à Naples, la pinacothèque de Brera à Milan... l'Italie compte quelques-uns des plus beaux musées du monde. Vous y découvrirez moult choses sur la peinture et la sculpture de la Renaissance, sur l'art gréco-romain de l'Antiquité ou encore sur l'art étrusque.

Quel plaisir de voir de ses propres yeux le David de Michel-Ange ou celui de Donatello, d'apprécier les détails du plafond de la chapelle Sixtine, de découvrir la fameuse technique du clair-obscur ou sfumato de Léonard de Vinci, de contempler la Naissance de Vénus et le Printemps de Botticelli ou encore les tableaux contrastés du Caravage ! Chacun sera marqué par une toile en particulier et s'en souviendra longtemps...

Itinéraires

La durée de séjour est un facteur essentiel pour organiser votre voyage. Ainsi, selon que vous ayez trois ou quatre jours devant vous ou que vous restiez deux semaines dans la péninsule, vous aurez intérêt à opter pour l'une des formules suivantes.

Pour un court séjour de 3 - 4 jours

Vous pouvez vous concentrer sur la visite d'une grande ville. Rome, Florence ou Venise abondent en monuments, musées, jardins et quartiers historiques.

Accordez-vous également des moments pour flâner, apprécier l'ambiance de la ville et découvrir les rites de ses habitants. La rue est un théâtre des plus intéressants, et ce, quel que soit l'endroit où vous irez.

Si vous souhaitez profiter de vos vacances pour fuir la vie citadine et vous mettre au vert, l'Italie vous propose ses lacs tranquilles, sesparcs naturels, ses nombreuses plages et îles pour se délasser.

Pour un circuit d'une semaine

Du nord au sud de la botte italienne, voici les itinéraires qu'il vous sera possible d'emprunter. A noter quela voiture ou le camping-car sont les moyens de transport les plus pratiques mais pas indispensables, puisqu'il existe de nombreuses liaisons par autobus ou train.

  • Le nordique, Milan et les lacs italiens : 3 jours à Milan (pour voir le Duomo, la Scala, le quadrilatère d'or et l'église Santa Maria delle Grazie, 1/2 journée pour voir les trésors de la Pinacothèque de Brera), puis 3 jours pour apprécier les rives des lac de Côme et lac Majeur.
  • Le Vénitien : 2 jours à Vérone, 1 journée à Ravenne (pour admirer ses célèbres mosaïques) et 3 jours à Venise (au programmela Basilique Saint-Marc, le palais des Doges, le museo Correr, le pont du Rialto, l'église Santa Maria della Salute, la galerie dell'Accademia, et bien sûr un petit tour en gondole ou en vaporetto).
  • Le Toscan : 1 journée à Pise (le baptistère, le Dôme, la tour penchée),1 journée à Sienne (la piazza del Campo, la cathédrale, le palazzo Pubblico), 3 jours 1/2 à Florence (le Duomo, l'église Santa Croce, le Ponte Vecchio, San Lorenzo, Piazza della Signoria, le Palais Pitti et les jardins de Boboli, prévoir 1/2 journée pour la Galerie des Offices), et 1/2 journée d'escapade dans la campagne toscane.
  • L'Ombrien : 1/2 journée à Orvieto (sa cathédrale), 1 journée à Assise (la basilique Saint-François, l'église Santa Chiara et la cathédrale San Rufino), 1 journée à Pérouse (ses murailles, la place du 4 novembre, le Palais des Prieurs et la cathédrale gothique), 1/2 journée à Gubbio (le Dôme et le palais de Bargello), puis remonter à Rimini afin de prendre un bain de soleil sur la côte Adriatique ou bien de faire un break dans un parc de loisirs.
  • Le Romain : 4 jours ne seront pas de trop pour découvrir les nombreux sites de la capitale et le Vatican, 1 journée à Pompéi puis se rendre en fin de séjour à Naples pour 1 ou 2 jours.
  • Le Napolitain : 1 journée à Pompéi et sur le Vésuve, 3 jours à Naples (le Musée archéologique, le Duomo, le Castel Nuovo, l'église Santa Chiara), 1 journée sur l'île de Capri, 1 journée de détente en longeant le golfe de Naples ou la côte amalfitaine.
  • Le Sicilien : 1 jour 1/2 à Palerme (la chapelle Palatine, la cathédrale Monréale), 1/2 journée à Agrigente (pour la vallée des Temples), 1 journée à Syracuse (pour le Théâtre Grec) et y goûter les joies des plages siciliennes, 1 excursion d'1 journée pour grimper sur l'Etna, et pour finir soit se rendre à Taormina soit prendre le bateau pour les îles éoliennes.

Il est intéressant d'arriver dans une ville en fin de journée, de faire une première balade afin d'apprécier l'ensemble du patrimoine de la cité, avant de commencer à visiter les monuments le lendemain.

Mais n'oubliez pas "qui trop embrasse mal étreint". Alors ne chargez pas trop votre programme, ce serait dommage que votre séjour devienne une course contre la montre ! Il vaut mieux voir un peu moins de choses mais en profiter vraiment.

Pour un périple de 2 semaines

Si vous avez un peu plus de temps devant vous, vous pourrez voir plusieurs des belles régions italiennes. Vous pourrez par exemple cumuler les circuits décrits ci-dessus : le Nordique et le Vénitien, le Toscan et l'Ombrien, le Romain et le Napolitain, le Napolitain et le Sicilien.

Autre solution, faire un "saut de puce" entre des points très touristiques. Florence et Rome ne sont, après tout, distantes que de 300 km. De même, 265 km séparent Venise de Florence. Il est également faisable de faire étape à Milan quelques jours avant d'atteindre Florence (Milan-Florence : 325 km).

Unesco

Bénéficiant d'un très riche héritage, l'Italie regorge de trésors d'un point de vue culturel et/ou naturel. La péninsule est le pays qui possède le plus de sites classés au monde.

En 2010, 45 sites italiens sont classés patrimoine de l'humanité, signifiant ainsi leur valeur inestimable et irremplaçable. De toutes les époques et d'une extraordinaire variété, il n'est pas possible d'en faire une quelconque généralité. Chaque site a son histoire, ses caractéristiques, ses surprises qu'il ne vous reste plus qu'à les découvrir...

Les sites italiens classés patrimoine de l'Unesco

  • Art rupestre du Valcamonica (classé en 1979)
  • Le Centre historique de Rome, les biens du Saint-Siège situés dans cette ville bénéficiant des droits d'extra-territorialité et Saint-Paul-hors-les-Murs (1980, 1990)
  • L'église et le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie avec "La Cène" de Léonard de Vinci (1980)
  • Le centre historique de Florence (1982)
  • Venise et sa lagune (1987)
  • La Piazza del Duomo, à Pise (1987)
  • Le Centre historique de San Gimignano (1990)
  • I Sassi di Matera (ensemble d'habitations creusées dans la roche datant du paléolithique à Matera, au sud de l'Italie) (1993)
  • La ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie (1994)
  • Le centre historique de Sienne (1995)
  • Le centre historique de Naples (1995)
  • Crespi d'Adda ("villages ouvriers" du XIXe siècle situés en Lombardie) (1995)
  • Ferrare, ville de la Renaissance, et son delta du Pô (1995)
  • Le Castel del Monte (château à l'architecture militaire médiévale de Bari, Italie du Sud) (1996)
  • Les trulli d'Alberobello (habitations de pierre sèche de l'Italie du Sud) (1996)
  • Les monuments paléochrétiens de Ravenne (1996)
  • Le centre historique de la ville de Pienza (1996)
  • Le Palais royal du XVIIIe siècle de Caserte avec le parc, l'aqueduc de Vanvitelli et l'ensemble de San Leucio (1997)
  • Les Résidences des Savoie (1997)
  • Le Jardin botanique (Orto botanico) de Padoue (1997)
  • Portovenere, Cinque Terre et les îles Palmaria, Tino et Tinetto (littoral du nord-ouest de l'Italie) (1997)
  • La Cathédrale, Torra Civica et la Piazza Grande de Modène (1997)
  • Zones archéologiques de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata (1997)
  • La Côte amalfitaine (bande côtière au sud de Naples) (1997)
  • Zone archéologique d'Agrigente (1997)
  • La villa romaine du Casale (1997)
  • Su Nuraxi de Barumini (type de construction défensive de la préhistoire en Sardaigne) (1997)
  • La zone archéologique et la basilique patriarcale d'Aquilée (1998)
  • Le centre historique d'Urbino (1998)
  • Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula (1998)
  • La villa Adriana à Tivoli (1999)
  • La ville de Vérone (2000)
  • Les Isole Eolie (les îles éoliennes) (2000)
  • Assise, la Basilique de Saint François et autres sites Franciscains (2000)
  • La villa d'Este à Tivoli (2001)
  • Les villes du baroque tardif de la vallée de Noto (sud-est de la Sicile) (2002)
  • Les Sacri Monti du Piémont et de Lombardie (9 monts sacrés d'Italie du Nord possédant chacun une chapelle) (2003)
  • Monte San Giorgio (2003)
  • Les nécropoles étrusques de Cerveteri et Tarquinia (2004)
  • La vallée de l'Orcia (en Toscane) (2004)
  • Syracuse et la nécropole rocheuse de Pantalica (2005)
  • Gênes, les Strade Nuove et le système des palais des Rolli (2006)
  • Chemin de fer rhétique dans les paysages de l'Albula et de la Bernina (2008) (ligne historique de chemin de fer traversant les Alpes)
  • Mantoue et Sabbioneta (2008)
  • Les Dolomites (2009)

Parcs naturels

Si vous ne souhaitez pas seulement découvrir les trésors de pierre de l'Italie, vous pouvez inclure dans votre programmeune escapade verte. L'Italie a un patrimoine naturel riche ; elle compte une vingtaine de parcs nationaux, plus d'une centaine de parcs régionaux et un grand nombre d'espaces protégés dont les parcs marins (souvent des îles ou des archipels) tout à fait exceptionnels et typiques de la Méditerranée.

Couvrant plusieurs millions d'hectares, les parcs naturels italiens sont très variés : chaîne de montagnes, douces collines, forêts, rivières, grottes, sentiers panoramiques en bord de mer, etc. Ils ont pour mission la protection et la sauvegarde des espèces. Parcourir ces magnifiques territoires vous permettra d'en savoir plus sur la flore et la faune et avec un peu de chance d'observer des animaux en voie de disparition dans leur environnement naturel.

Randonnées à cheval ou en vélo, petites balades à pied ou long trekking, à vous de voir ! Effort physique ou non, en tout cas, une étape dans l'un des parcs sera un moment de détente et de tranquillité. Côté hébergement, vous pourrez opter selon le niveau de confort recherché pour un hôtel de charme, une chambre d'hôtes, un camping ou un refuge pour être au plus près de la nature.

Les principaux parcs :

  • le Parc des Abruzzes
  • le Parc du Cilento et du Vallo Diano
  • le Parc des Dolomites de Belluno
  • le Parc du Grand Paradis
  • le Parc de la Maremme
  • le Parc du Stelvio
  • le Parc National du Vésuve

Curiosités naturelles

Les lacs du nord de l'Italie font figure de mariage entre l'eau et la terre. La contemplation des lacs apaise, les eaux paisibles invitent à la rêverie...

Le meilleur moyen de découvrir ces trois lacs resteune promenade en bateau. Par temps brumeux ou par beau temps, laissez-vous séduire, comme l'a été Stendhal, par ces paysages envoûtants à l'atmosphère si particulière !

QUE FAIRE EN ITALIE

Restaurant

On ne le vous recommandera que trop :évitez les restaurants ultra-touristiques qui vous proposeront des plats quelconques comme un steak grillé ou une côte de porc à la sauce tomate. Vous passeriez à côté d'un des plaisirs de la vie italienne.

Cherchez dans les rues adjacentes les petites échoppes moins fréquentées. Du plus économique au plus onéreux, vous pourrez manger dans une pizzeria, une trattoria ou un ristorante.

Habituellement le repas débute par des antipasti. Ces hors d'oeuvre se composent de viandes froides, des légumes crus qui ont baignés dans l'huile d'olive ou le vinaigre, des bruschette (tranche de pain grillée assaisonnée à l'ail et à l'huile d'olive, agrémentée d'une garniture souvent à base de tomate ou de poivron).

Ensuite vient le premier plat ou Primo piatto qui est considéré comme une entrée ! On vous propose un choix de plats depâtes: bucatini alla matriciana(gros spaghettis avec de la poitrine fumée et de la sauce tomate pimentée), penne dall'arrabbiata (tomates, persil et poivre), gnocchi alla romana (plat à base de semoule et de pomme de terre), spaghetti alla puttanesca (au thon, olives et des câpres) ouencore alle vongole (aux coques). Vous pouvez sinon opter pour un traditionnel potage de haricots, de pois chiches ou de lentilles.

Le Secondo piatto est le plat de résistance. Les amateurs de poisson pourront savourer des mets d'espadon (pesce spada e patatine), de morue (baccalà dorato) ou de chien de mer (palombo alla romana). Côté viande, vous pourrez goûter les saltimbocca alla romana(veau poêlé, fourré de jambon cru et de sauge, au vin Marsala), l'abbachio alla scottaditto (côtelettes d'agneau grillées) sans oublier les recettes à base d'abats : coda alla vaccinaria(queue de boeuf en ragoût), trippa alla romana, pagliata di vitello (veau à la tomate et à la crème).

Accompagnez votre repas d'un savoureux Chianti ou d'un Cesanese d'Olevano. Parmi les vins blancs figurant sur les cartes, citons le Frascati, le Colli, le Marino, le Velletri, le Monteporzio ou le Marin.

Comme Dolci ou dessert, vous pourrez craquer sur le tiramisù qu'on ne présente plus, la cassata(une génoise au Rhum et à la crème de cacao), la panna cotta (un flan de crème) ou les maritozzi (des pâtisseries à la crème). S'il ne vous reste qu'une petite place, choisissez une macedonia di frutta (salade de fruits) ou un sorbet. Enfin, le gâteau maison se dit la torta della casa.

Le repas se termine bien sûr par un expresso. Le digestif Limoncello est une liqueur de citron. Les autres grandes liqueurs sont la Strega, le Galliano, l'Amaretto et la Sambuca.

Ce menu à rallonge est suivi pour les grandes occasions. Vous pourrez vous contenter d'un antipasto et d'un Primo piatto ou encore d'un Primo et d'un Secondo piatto. Nombre d'Italiens mangent sur le pouce le midisoit un panino (sandwich chaud ou froid), soit une pizza al taglio (une part de pizza à la coupe) ou bien un tramezzino (sandwich de pain de mie).

Au delà des pâtes et des pizzas, chaque région d'Italie a sa propre gastronomie. Si le Sud est marqué par une cuisine méditerranéenne, le Nord est plus influencé par les montagnes...

Ainsi, c'est dans le Piémont que vous pourrez goûter la bagna cauda, un plat à base d'anchois, d'ail et d'huile d'olive, ou encore le fritto misto alla piemontese, un plat frit mélangé, ainsi que de très bons vins, tels que le barolo, le grignolino, le moscato...

En Lombardie vous vous régalerez avec la polenta, une purée de maïs traditionnelle, et avec le panettone, un gâteau brioché aux raisins secs et au cédrat confit.

En Vénétie, laissez-vous tenter par un risotto al radicchio (à la chicorée) ou al nero di seppia (à l'encre de seiche), puis par un pandoro, une brioche parfumée à la fleur d'oranger ; spécialité de Vérone.

Ne manquez pas de goûter le canederli (gnocchis de pain et de farine en bouillon égouttés) du Haut-Adigue et le pesto de Ligurie. Vous pourrez déguster des vins très réputés en Emilie-Romagne, comme le lambrusco, le sangiovese, l'albano... En Toscane vous trouverez le fagioli all'uccelletto (haricots à la sauce tomate), le pecorino (fromage de brebis) et pour le dessert le panforte ; un gâteau compact composé de sucre candi, d'amandes, de miel et de fruits confits.

A Rome vous pourrez goûter la saltimbocca (escalope de veau et jambon à la sauge), le carciofi alla Giudia (artichauts cuits à l'huile, avec de l'ail et du persil)...

Autres spécialités ; les truffes noires d'Ombrie, le calzoni (chausson fourré) et la pastiera napolitaine (ricotta aux fruits confits) de Campanie, les orecchiette con le cime di rapa (pâtes en forme d'oreilles et pousses de navets), les seiches farcies (seppie ripiene), la granita (glace pilée et sirop de fruit)...

Shopping

Marchés

Si vous vous rendez à Rome, allez flâner au marché Porto Portese, très apprécié des Italiens qui non seulement peuvent y trouver de l’alimentation, mais aussi faire des emplettes dans la partie marché aux puces. À Venise, après l’effervescence de la journée, promenez-vous dans les ruelles à la nuit tombée, et découvrez les marchés nocturnes de la ville où vous trouverez fruits et légumes, mais aussi stands de souvenirs et de bibelots en tous genres. À Palerme, ne manquez pas le marché Ballaro, où vous pourrez vous accorder une petite pause dégustation au milieu des étals de produits locaux.

Shopping

La mode

Comme le rappelle Coco Chanel, "Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c'est elle que l'on remarque." Berceau des maisons de haute couture Armani, Gucci, Prada, Dolce & Gabbana, Valentino, Versace, l'Italie comblera les inconditionnelles de la mode.

Milan est bien sûr "the place to be". Son quadrilatère d'or autour de la Via Montenapoleone est connu dans le monde entier. Vous y trouverez les boutiques des plus grands noms de la mode qui vous proposeront tenues et accessoires, cuirs, fourrures, chaussures...

Rome avec sa célèbre Via Condotti est le deuxième lieu phare de la mode italienne. Florence est quant à elle renommée pour ses antiquaires, ses joailliers, ses dentelles et ses céramiques.

Plus accessibles, les chaînes de grands magasins. En Italie, elles se nomment La Rinascente, Coin, Upim et Standa. Et pour faire des emplettes sans se ruiner, allez faire un tour sur les marchés, vous pourrez y faire de bonnes affaires comme au marché Porta Portese de Rome.

La plupart des magasins sont ouverts de 9h00 à 13h et de 15h30 à 19h30 voire 20h. Les commerces ferment un peu plus tôt dans les villes du nord comme à Milan et à Turin, mais ouvrent plus tôt en début d'après-midi. La période des soldes d'hiver est généralement de la mi-janvier jusqu'à la mi-mars.

Les achats de prédilection ? Vêtements, chaussures, lingerie et bijoux. Sachez que les vêtements italiens taillent plus grands que les vêtements français ; un 42 italien correspond à un 38 français. En revanche, pour les chaussures, comptez une pointure de moins : si vous chaussez du 39, prenez du 38.

Sur les marchés, le marchandage est d'usage. Demandez au vendeur le prix du produit qui vous intéresse, et proposez-lui l'équivalent des deux tiers. S'il accepte, il serait mal vu que vous ne l'achetiez pas.

Après votre séance de shopping, vous pourrez parader à l'heure de la promenade du soir ; la passeggiata. Comme vous le constaterez, cette ancienne coutume est toujours d'actualité. A 18h, les italiens, après s'être habillés avec soin, sortent se promener dans les rues des grandes villes.

Le design

Le design italien est mondialement reconnu. Qu'il s'agisse de voitures ou d'ameublement, les créations des designers italiens ont marqué les esprits. Le design italien se caractérise par une forte charge émotionnelle apportée à l'objet fonctionnel. Il ne se concentre pas seulement sur les objets de luxe mais s'intéresse aux mobiliers et ustensiles quotidiens : lampes, tables, accessoires de cuisine...

Le grand nom du design en Italie est celui de la famille Alessi. Giovanni Alessi a commencé par créer et décorer des petits articles ménagers : plateaux, cafetières, couverts... Petit à petit, il a développé son activité et a commencé à se faire connaître en Europe. Avec le lancement d'une production industrielle, l'entreprise Alessi a gagné une forte notoriété. De génération en génération, elle s'est entourée de designers talentueux, pour toujours faire évoluer le style tout en conservant le même esprit.

Parmi les pièces les plus connues, le tire-bouchon "Anna" dessiné par Alessandro Mendini, la cafetière "la Cupola" d'Aldo Rossi, la bouilloire revisitée par Michael Graves et le presse-citron "Juicy-Salif" de Philippe Stark.

Que rapporter ?

Pour rapporter des souvenirs d’Italie, vous n’aurez que l’embarras du choix. Vous pourrez choisir parmi une large gamme de céramiques et de poteries, ou préférer des bijoux et objets des célèbres verreries de Murano. Pour ceux qui voudraient rapporter des spécialités italiennes, vous trouverez dans les épiceries fines des pâtes multicolores, du jambon de Parme, de l’huile d’olive, divers fromages, ou encore des apéritifs locaux comme la grappa ou le limoncello. Les amateurs de mode ne seront pas en reste avec de nombreuses boutiques de vêtements et un large choix d’articles de maroquinerie et de chaussures.

Vêtements et accessoires de mode.

Comme chacun le sait, l'Italie est une des places mondiales de la mode. Vous pourrez succomber à la tentation de vous offrir un article griffé Armani, Gucci, Prada ou encore Versace. Attention cependant aux produits de contrefaçon que vous trouverez sur certains marchés.

En dehors de la haute couture et des marques de luxe, vous trouverez des produits de bonne qualité, notamment de la maroquinerie et des chaussures (pensez à retirer une pointure à celle que vous prenez habituellement en France). Vous pouvez également ramener des produits d'artisanat artistique traditionnel, comme des dentelles au fuseau, de la soie de qualité, des vêtements de style tyrolien, un parapluie de Carpineto Romano, un panier tressé de Castelsardo, une alliance sarde en argent...

Accessoires design.

Le design italien a conquis ses lettres de noblesse. De nombreuses créations sont devenues des références en la matière. Le design est particulièrement présent au niveau des arts de la table. L'objet culte par excellence est la cafetière Moka inventée par Alfonso Bialetti.

Produits gastronomiques.

Parmi les douceurs italiennes, vous aurez un large choix : huiles d'olives parfumées, vinaigre balsamique de Modène, vins, café, jambon de Parme ou de San Daniele, fromages (Parmesan, Mozzarella, Gorgonzola, Ricotta...)... Enfin les pâtes sont un cadeau typique, facile à transporter... et peu onéreux !

Produits artisanaux

Si vous voulez ramener des produits issus de l'artisanat, voici quelques idées : un accordéon de Castelfidardo, un violon de Cremona, des tissus, des tapis, des draps de Valgrisenche, des majoliques (faïences italiennes), des objets en bois, en fer forgé, en bronze, en porcelaine, en céramique, en marbre de Carrare...

Dans les musées, vous pourrez vous offrir une reproduction d'un tableau qui vous a particulièrement plu... faute de pouvoir acquérir l'original ! Et bien sûr, les miniatures des monuments visités et les souvenirs "religieux" trouveront aussi preneurs !

Sortir

Les Italiens ont compris depuis longtemps les secrets de l'art de vivre. Leur Dolce Vita, réputée mondialement, est avant tout une vie sociale. La journée est ainsi ponctuée de sorties et d'occasions de se rencontrer. Ces moments s'accompagnent bien souvent de quelques plaisirs gustatifs.

Le matin, commencez par prendre un expresso au bar du coin. Même dans le plus banal des établissements, on vous servira un café très loin de l'expresso français ! Si vous le préférez avec un nuage de lait, demandez un macchiato.

Méfiez-vous toutefois, car le café italien est plus corsé que le café français. Si vous voulez un café se rapprochant du café français, demandez un caffé lungo ma non americano.

En fin de journée, à partir de 18h, c'est l'heure du paraître. Comme vous le constaterez,la passeggiata (promenade) est une ancienne coutume toujours d'actualité, dans les grandes villes comme dans les villages. Les italiens, après s'être habillés avec soin, sortent se promener dans les rues et s'arrêtent discuter sur la place du centre ville.

Comme le font beaucoup d'Italiens, sortez après le dîner déguster une glace.Vous pourrez soit la prendre à la terrasse d'un café, soit dans un glacier ou gelateria qui propose une grande variété de parfums aussi appétissants les uns que les autres.

Le soir, rendez-vous avec quelques amis dans un bar à vins. Vous passerez un moment agréable à goûter les vins de la région où vous vous trouverez : Chianti classico, Vino Nobile di Montepulciano, Bardolino, Frascati...

A Rome, l'Enoteca Costantini (Piazza Cavour, 16) est l'un des temples romains du vin et des alcools.

Sports

Par la variété de son relief, l'Italie répondra aussi bien aux attentes des amoureux de la montagne qu'à celles des férus de sports nautiques.

Randonnées

Quels que soient votre niveau physique et le temps que vous souhaitez y consacrer, vous aurez de multiples possibilités de faire de la randonnée en Italie. Dans les Alpes, vous pourrez admirer le magnifique panorama sur les sommets montagneux et le lac de Côme. Dans le sud du pays, c’est une vue imprenable sur la mer qui vous sera offerte en parcourant la côte amalfitaine et ses sentiers boisés. Vous pourrez également profiter des paysages du Parco Nazional del Pollino où canyons et rivières traversent de magnifiques prairies à la flore très diversifiée.

Cyclisme

La Toscane est la région de prédilectiondes adeptes du deux roues. Découvrir les charmes de cette province à vélo est tout à fait envisageable mais les régions montagneuses seront réservées aux cyclistes chevronnés. Par ailleurs, il est possible de faire du VTT dans les parcs naturels comme dans celui de Gran Sasso (dans les Abruzzes).

Randonnées, escalade et alpinisme

Promeneur occasionnel ou randonneur entraîné, chacun pourra trouver chaussure à son pied en Italie ! Les Alpes du nord (en particulier les Dolomites) et le massif des Apennins (au centre de l'Italie) vous permettront d'exercer ces activités. Parmi les plus beaux lieux de randonnées, citons le parc national du Grand Paradis, le parc national des Abruzzes, le massif de la Sila en Calabre et le promontoire du Gargano au sud de la péninsule.

Ski alpin

Les principales stations de ski se situent dans les Alpes : Cortina d'Ampezzo (la plus chic), Madonna di Campiglio, Selva Ronda et Alba di Canazei. Les stations Courmayeur, Cervinia et La Thuile dans le Val d'Aoste ont l'avantage d'être facilement accessibles depuis la France grâce au tunnel du Mont Blanc. Il est également possible de skier dans les Abruzzes et même sur l'Etna en Sicile. Enfin on peut skier toute l'année sur le mont Blanc et le Matterhorn.

Sports nautiques

Les 8 500 km de côtes de l'Italie et les rivages de ses îles sont un vaste terrain pour pratiquer à sa guise bateau, planche à voile, ski nautique, surf ou plongée sous-marine. Dans la plupart des stations balnéaires, vous pourrez louer le matériel nécessaire. La voile est très populaire sur les lacs du nord de l'Italie (lacs Majeur, Lugano, Côme, Iseo et Garde).

La Sicile est l'un des meilleurs spots pour la plongée. Quant aux amateurs de belles plages et d'eaux turquoises,la côte amalfitaine (côte ouest de l'Italie), la Sicile et la Sardaigne avec leurs petites criques tranquilles seront les destinations à privilégier.

La plongée

L’Italie offre de nombreuses possibilités de plongée, notamment en Sicile où les fonds marins sont particulièrement riches avec à la fois une faune et une flore très diversifiées, mais aussi des épaves de bateaux envahies par les coraux. Allez par exemple plonger à Ustica, dans la Grotta della Falconiera, où vous serez émerveillé(e) par les eaux transparentes et les roches volcaniques. La Toscane et plus précisément l’île d’Elbe offrent de magnifiques sites de plongée où vous pourrez longer les pieds immergés des falaises et aller à la rencontre de poissons multicolores. La Sardaigne et son paysage escarpé pourront également vous faire vivre une expérience inoubliable avec une multitude de coraux particulièrement développés dans les fonds de Turtle Rock.

L'île Ustica

L'Italie compte bien sûr bien des sites de plongée qui combleront bien des amateurs. Mais l'île Ustica, petite île volcanique, fait partie de ces paradis à ne pas manquer, au large de Palerme. Eaux limpides, fonds riches et somptueux... Immanquable !

Les autres sports auxquels vous pourrez vous adonner sontl'équitation, le golf et la pêche.

Le tourisme équestre se développe depuis quelques années en Toscane. Si vous venez dans cette région en été, ne manquez par le célèbre Palio de Sienne, cette course de chevaux qui plonge la ville dans un état second. L'Italie comptede très bons terrains de golf en Lombardie et dans le Trentino, en Toscane et dans le Lazio. Les rivières d'Ombrie et de Toscane tout comme les eaux sardes et siciliennes (connues pour leurs langoustes) feront le bonheur des pêcheurs.

Généralités

En Italie, le sport le plus populaire est le football. Ne vous amusez pas à critiquer l'équipe de football nationale, les italiens sont très susceptibles et chauvin à ce sujet !

Parcs de loisirs

Les parcs de loisirs ne sont pas spontanément la chose à laquelle on pense quand on prépare un voyage en Italie. Mais pourquoi ne pas faire une pause détente d'une journée entre deux visites ? Cela fera le plus grand plaisir aux enfants. Petits ou grands, préparez-vous à en prendre plein les yeux !

La région comprise entre Rimini et Riccione (sur la côte est de l'Italie) concentre le plus de parcs d'attraction de l'Italie et est appelée "la riviera des parcs".

Les principaux parcs à thèmes sont :

  • Parc Mirabilandia (situé à 10 km de Ravenne)

Ce parc vous propose pour vous divertir trains en tous genres, manèges à sensations et grande roue. A cela s'ajoute des spectacles, des danses et des shows avec des cascadeurs. Le billet d'entrée pour deux jours coûte 33 euros. L'entrée est gratuite pour les enfants mesurant moins d'un mètre.

Site web du Parc Mirabilandia.

  • Parc Gardaland (situé sur le lac de Garde, au nord de l'Italie)

C'est le plus grand parc d'attraction italien. Il est facilement accessible en voiture depuis Milan ou Venise. Il compte une quarantaine d'attractions, du petit manège pour enfants à des attractions très vertigineuses, et bien sûr des restaurants, des cafés et des magasins de jouets.

Une journée au parc vous coûtera 36,50 euros. L'entrée est gratuite pour les enfants mesurant moins d'un mètre.

Site web du Parc Gardaland.

  • Parcs Aquafan et Oltremare

Situé à Riccione, Aquafan est un parc aquatique de 150 000 m² qui brasse 80 000 m3 d'eau ! Vous sont proposés toboggans, piscine à vagues, piscine à mousse mais aussi terrains de sport et discothèques... bref il y en a pour tous les goûts !

Une journée au parc vous coûtera 26 euros. L'entrée est gratuite pour les enfants de moins de 5 ans.

Site web du Parc Aquafan.

Oltremare est un parc original situé à 15 km de Rimini, sur la côte est de l'Italie. Ce parc propose un voyage tout en émotions à la rencontre de la nature : découverte du monde des dauphins, des hippocampes, des volcans, de la botanique... A côté du divertissement et de la vocation d'information du public, le parc œuvre pour la préservation des espèces.

Le parc est ouvert de juin à septembre de 9h à minuit, d'octobre à mai seulement le week-end de 10h à 19h. Une journée au parc vous coûtera 26 euros. L'entrée est gratuite pour les enfants mesurant moins d'un mètre.

Site web du Parc Oltremare.

  • IMAX

C'est le dernier petit frère consacré au cinéma. Il se trouve à côté d'Oltremare et ressemble un peu à notre Futuroscope. L'image y est reine. L'entrée coûte 8 euros.

Site web d'IMAX.

  • Italia in miniatura (situé à Rimini)

C'est une autre façon de découvrir le patrimoine architectural et culturel de l'Italie. Les plus grands monuments italiens sont fidèlement reproduits (à une échelle variant de 1/25 à 1/50). Le Canal Grande et la Place Saint Marc sont seulement 5 fois plus petits qu'en réalité. Vous pourrez aussi voir des jardins botaniques miniatures.

Site web du Parc Italia in miniatura.

Autour du même sujet

Italie

Annonces Google