Lucerne

Lucerne Située au coeur de la Suisse centrale, autour du lac des Quatre-Cantons et des monts Pilate et Rigi, Lucerne est l'une des villes les plus visitées au monde ! Chaque année, quelque cinq millions de personnes s'y déplacent. Cela n'a rien de surprenant lorsqu'on découvre la ville. Les petites places, les ruelles pittoresques, les ponts de bois? donnent à la cité des allures de carte postale.Les monuments de Lucerne, très nombreux, sont tous plus admirables les uns que les autres.

Quelque soit le lieu dans lequel vous vous trouvez, il y a toujours un bâtiment, une sculpture ou une fontaine à admirer. En plus de ce cadre onirique, Lucerne se révèle une place importante de la vie culturelle suisse. Les musées, particulièrement variés, proposent des expositions de qualité. Celles-ci illustrent pleinement la politique de la ville, à savoir marier astucieusement patrimoine culturel et vision d'avenir.

Histoire de Lucerne

A l'origine, Lucerne est un petit village de pêcheurs. La ville rentre dans l'histoire au même moment que la route du Saint-Gothard. C'est ici que les marchandises transitant entre le sud et le nord étaient déchargées.

En 1291, l'abbé de Murbach vend la cité aux Habsbourg afin de renflouer ses caisses. Lucerne devient la propriété de l'Autriche. A la même époque, les cantons avoisinants luttent pour leur autonomie. Très rapidement, Lucerne les rejoint et chassent les Autrichiens.

Du XVème au XVIIIème siècle, la ville est en plein essor. Elle dispute le rôle de capitale de la Confédération à Berne et Zurich. Finalement, du fait de sa situation géographique et de ses appuis politiques, elle l'emporte. Lucerne règne sur la Confédération.

Pendant la Réforme, Lucerne se positionne en tant que bastion de l'église catholique. Elle attire les jésuites qui y ouvrent leur premier collège. La ville s'enrichit avec l'aide des pays d'Europe voisins, notamment la France.

En 1847, ses alliances avec les cantons catholiques lui sont fatales. Lors de la guerre du Sonderbund, elle essuie une cinglante défaite contre les bandes armées du Parti Radical anti-catholique. La cité est reléguée dans la hiérarchie des villes suisses : Berne devient la capitale et Zurich le pôle économique et financier.

Finalement, Lucerne se relèvera de cette situation, notamment grâce au tourisme.

En savoir plus : Retrouver la ville de Lucerne sur le site de l'Office du Tourisme de la Suisse !

Trouver un vol

VOYAGE À LUCERNE

Transports

Le train est l'un des moyens de transport les plus agréables pour visiter la Suisse centrale. Mais si vous souhaitez partir de France en train, il vous faudra impérativement prendre une correspondance dans une ville suisse. Il est utile de savoir que le réseau ferroviaire de Lucerne est très développé. Il y a, par exemple, des trains directs en provenance de Zurich, Bâle, Berne, Interlaken et du Tessin.

Si vous n'êtes pas loin de Lucerne, il est possible de prendre le bateau pour rejoindre la ville. La plupart des bourgs au bord du lac des Quatre-cantons desservent Lucerne par bateaux.

En fonction de votre lieu de départ, plusieurs possibilités sont offertes. Vous pouvez prendre les petites routes de campagne mais l'autoroute reste le moyen le plus simple. Les autoroutes de Bâle, Berne, Zurich et du Saint-Gothard desservent la ville de Lucerne. Si vous choisissez de prendre l'autoroute, n'oubliez pas d'acheter la vignette à coller sur votre pare-brise dans les douanes. Elle coûte 40 CHF (environ 26 euros) mais elle permet de circuler sur les autoroutes suisses pour une distance illimitée. Cela peut-être avantageux. Sa validité est de 14 mois.

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 57 250 habitants en 2003

Superficie : 15,80 km²

Altitude : 437 mètres

Densité : 3623 Hab. / km²

Région : canton de Lucerne

Préfixe téléphonique : 041 (enlever le 0 de l'étranger ; l'indicatif téléphonique de la Suisse est le 41).

Code postal : 6000

Habitants : les Lucernois

Langue : allemand

Trouver un hotel

QUE VOIR À LUCERNE

Monuments

D'emblée, ce qui frappe lorsqu'on visite Lucerne, c'est le nombre impressionnant de touristes qui déambulent dans les rues de la ville. Que peut bien faire tout ce monde dans un petit coin reclus de Suisse centrale ? A vrai dire, il suffit d'ouvrir les yeux pour saisir l'engouement suscité par Lucerne. La cité semble être inscrite dans notre imaginaire collectif. Elle symbolise l'image que nous nous faisons de la Suisse : les petites places, les églises, les ruelles bucoliques, le cadre champêtre... On se croirait, effectivement, dans un univers de carte postale.

Les monuments préservés depuis des siècles sont nombreux et particulièrement admirables. Surtout, ils s'intègrent parfaitement dans la beauté exceptionnelle du site. Ils présentent aussi l'avantage d'être proches les uns des autres. Il est donc tout à fait envisageable de visiter la ville à pied. Au cours de votre promenade, vous serez indubitablement charmé par tant de beauté.

Visite de la ville

Débutez votre promenade par la rive Nord de la Reuss et la Mühlenplatz. De cette jolie place, empruntez le pont de moulins (Spreuerbrücke) et profitez-en pour admirer les peintures d'époque qui le caractérisent. Vous arrivez sur la rive Sud.

Descendez vers la Franziskanerplatz par la Pfistergrasse. A cet endroit, faites une halte à l'église des franciscains. Elle fut bâtie au XIIIème siècle et est très caractéristique de l'architecture religieuse de l'Ordre mendiant des franciscains. Remontez vers la Reuss par la Bahnhofstrasse. Vous arrivez sur la place du théâtre qui fait face à l'église des Jésuites. Il s'agit de la première grande église baroque de Suisse. Continuez sur la Bahnhofstrasse et rendez-vous au pont de la chapelle (Kapellbrücke).

Empruntez le pont pour traverser la Reuss. Au milieu du pont, observez la tour d'eau (Wasserturm). Le pont et la tour sont les monuments les plus représentatifs de la ville.

De nouveau sur la rive Nord, poursuivez sur le Schweizerhofquai jusqu'à la Hofkirche. Il s'agit de la principale église de Lucerne. Suite à un incendie, elle fut reconstruite en 1633 dans le style Renaissance. C'est le plus grand édifice religieux suisse de l'époque Renaissance. Ensuite, prenez au nord par la Löwenstrasse. Vous arrivez sur la place du Lion et son imposante coupole : le panorama Bourbaki. A noter que ce monument est sujet à des horaires d'ouverture et de fermeture restreints. Evitez de vous y rendre après 17h. De là, rejoignez aisément le monument du Lion à côté du jardin des Glaciers.

Musées

Lucerne, en tant que ville historique possédant des monuments de caractère, a toujours été prisée par les touristes. Aujourd'hui, il s'avère qu'elle attire autant les visiteurs par la beauté de ses monuments que par la qualité de ses activités culturelles.

En effet, très tôt, Lucerne a développé une politique culturelle riche et variée afin de mettre ses monuments en valeur. Des musées à la gloire du patrimoine local - qu'il soit architectural ou naturel - ont été érigés. C'est le cas du jardin des Glaciers, musée naturel qui relate les conditions géologiques à l'époque glaciaire.

Le respect pour les différentes formes d'art et la qualité de vie de la ville ont attiré des artistes prestigieux tels Pablo Picasso ou Richard Wagner. Aujourd'hui, la cité s'appuie sur ces valeurs sûres afin d'enrichir son panorama culturel. Des musées leur sont consacrés, le musée Picasso et le musée Richard Wagner. Ils viennent s'ajouter au nombre déjà important de lieux de diffusion et d'expression artistique présents dans la ville.

Lucerne souhaite également véhiculer une image de ville moderne et aventureuse. Elle propose donc des activités culturelles mélangeant passé, présent et avenir. C'est le cas du musée suisse des Transports et de la Communication. Celui-ci s'appuie sur les vestiges du passé pour mieux appréhender l'avenir. A dire vrai, il symbolise actuellement toute la politique culturelle de la ville.

Autour du même sujet

Annonces Google