Bataille des Ardennes : dates, lieux, morts, résumé

Bataille des Ardennes : dates, lieux, morts, résumé La bataille des Ardennes est notamment un épisode clé de la Seconde Guerre mondiale. Durant l'hiver 1944/1945, elle regroupe toutes les opérations militaires où s'affrontent les Alliés et les forces de l'Axe.

Résumé de la bataille des Ardennes - La bataille des Ardennes a lieu du 16 décembre 1944 au 25 janvier 1945. Les opérations militaires se déroulent essentiellement au cœur des Ardennes belges. Les forces alliées (Etats-Unis et Royaume-Uni) visent la libération du port d'Anvers, tandis que l'Axe (Allemagne) veut maintenir sa position sur le front de l'Ouest. En l'espace d'un mois, on compte des dizaines de milliers de morts pour chaque camp. Au terme d'âpres combats, les Alliés remportent cette victoire décisive pour déterminer l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

Comment s'est déroulée la bataille des Ardennes de 1944 ?

  • Dates : du 16 décembre 1944 au 25 janvier 1945
  • Lieu : massif ardennais (Belgique, Allemagne et Luxembourg)
  • Nombre de morts : environ 40 000 morts
  • Qui a gagné ? : victoire des Alliés (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Canada, Belgique, Luxembourg)

La bataille des Ardennes est considérée comme l'une des dernières grandes offensives allemandes contre les troupes alliées : l'Allemagne voulait en effet diviser ses adversaires et montrer la puissance de son armée. Les troupes alliées se composent de 83 000 hommes et de plus de 400 chars et autant de pièces d'artillerie. En face, l'armée allemande déploie 300 000 hommes, 2 500 chars et près de 2 000 pièces d'artillerie. Pour les deux camps, le site des affrontements présente un enjeu stratégique sur le front de l'Ouest. En un peu plus d'un mois, on dénombre plusieurs batailles décisives, notamment à Bastogne (voir ci-dessous le siège de Bastogne), Saint-Hubert et Saint-Vith.

Malgré des forces en présence supérieures, l'Allemagne ne tient pas compte des conditions climatiques rigoureuses. De même, ses unités ne bénéficient plus de la coordination des troupes d'artillerie, des forces aériennes et des blindés, comme ce fut le cas lors de la traversée des Ardennes. En un peu plus d'un mois, les Alliés parviennent à repousser l'ennemi, occasionnant des pertes considérables dans leurs rangs, y compris dans leurs meilleures unités. Autre conséquence : la convergence des unités sur ce front facilite la tâche à l'Armée rouge pour atteindre l'Elbe, en Tchéquie, à l'Est. Les sources historiques divergent quant au nombre de pertes humaines et matérielles. On estime que la bataille des Ardennes a provoqué 40 000 morts et 90 000 blessés. Environ 50 000 soldats auraient été fait prisonniers ou portés disparus. Ces chiffres valent pour l'ensemble de la bataille et non pour un camp spécifique.

Que s'est-il passé lors du siège de Bastogne en 1944 ?

  • Dates : du 20 au 27 décembre 1944
  • Lieu : Bastogne, massif ardennais
  • Qui a gagné ? : victoire des Alliés (Etats-Unis)

Entre le 20 et le 27 décembre 1944, le siège de Bastogne demeure un épisode décisif de la bataille des Ardennes et, par conséquent, de la Seconde Guerre mondiale. La ville présente un enjeu stratégique pour conquérir le port d'Anvers. Sur place, les Etats-Unis disposent de 10 000 hommes. Les troupes allemandes, elles, se composent de 15 divisions armées, soit 150 000 hommes. Après l'attaque de Noville, les Alliés se replient sur Bastogne et organisent leur défense. Ils doivent également concilier leur situation avec des problèmes de ravitaillement dus à des conditions météorologiques défavorables. Dans un premier temps, les soldats américains se retrouvent encerclés. Refusant toute reddition, ils parviennent à résister jusqu'à la percée de renforts. Ceux-ci comprennent, entre autres, la division blindée du général Patton et le bataillon de tanks du lieutenant-colonel Creighton Abrams. Alors que les blessés sont évacués à l'arrière du front, les lignes de communication sont rétablies. Les forces alliées réussissent à maintenir leur position. Suite à leur succès, on leur donne l'ordre de libérer Noville. Cette victoire permet d'accélérer la fin de la bataille des Ardennes.

Comment les Allemands ont-ils réalisé la traversée des Ardennes en 1940 ?

  • Dates : du 10 au 13 mai 1940
  • Lieu : massif ardennais
  • Qui a gagné ? : victoire allemande

Du 10 au 13 mai 1940, la traversée des Ardennes s'inscrit dans la bataille de France (10 mai au 25 juin 1940). Les troupes belges et françaises s'unissent pour contrer l'avancée des soldats allemands après l'invasion du Luxembourg. Malgré la configuration de l'environnement, l'Allemagne réussit à faire transiter ses unités et ses véhicules blindés. Toute la difficulté de l'entreprise tient à contourner les obstacles sur la route, les troupes ennemies en déploiement, ainsi que les axes ou les points stratégiques détruits. Par exemple, des ponts sabotés ou des barrages construits dans l'urgence. Le nombre total de soldats est toutefois inconnu.

Plusieurs poches de résistance belges ralentissent l'armée allemande, notamment à Witry, Bastogne, Martelange et Chabrehez. Mais les troupes allemandes bénéficient du soutien de la Luftwaffe (forces aériennes de la Wehrmacht) et poursuivent leur progression. Au 12 mai, l'armée allemande atteint Bouillon, puis s'empare de Saint-Menges en Champagne-Ardenne. La traversée des Ardennes met en œuvre la stratégie de la Blitzkrieg (ou guerre éclair). Celle-ci consiste à déployer un maximum de forces armées sur un territoire ciblé en vue de déstabiliser les troupes adverses sur un laps de temps restreint. L'objectif est de réaliser une percée sur la ligne de front ennemie.

Que s'est-il passé lors de la bataille des Ardennes en 1914 ?

  • Dates : du 21 au 23 août 1914
  • Lieux : Ardennes belges et françaises
  • Nombre de morts : environ 40 000 morts
  • Qui a gagné ? : victoire de l'Allemagne

La bataille des Ardennes de 1914 constitue l'un des affrontements d'ouverture de la Première Guerre mondiale. Elle fait partie intégrante de l'épisode connu sous le nom de bataille des Frontières. Pour la France, il s'agit de contrer par le flanc l'avance de l'armée impériale allemande en Belgique. Côté allemand, les objectifs sont de prendre à revers les troupes françaises qui se trouvent alors en Alsace-Lorraine. De part et d'autre, chaque camp déploie plus de 350 000 soldats. Entre le 21 et le 23 août 1914, l'Allemagne et la France s'affrontent au cœur de la forêt des Ardennes. En l'absence de tenues adéquates pour se fondre dans l'environnement, les soldats français subissent des pertes importantes à la suite de tirs d'artillerie lourde. L'armée française est alors contrainte de battre en retraite et de quitter la Belgique. Cette défaite a pour conséquence l'avancée de l'armée allemande qui occupe Sedan, puis Mézières. Il faut attendre la bataille de la Marne en septembre 1914 pour endiguer la progression de l'ennemi lors de la Première Guerre mondiale.

Le film La Bataille des Ardennes de 1965 est-il proche de la réalité ?

Egalement coréalisateur pour le film Le Jour le plus long, Ken Annakin est le metteur en scène de La Bataille des Ardennes en 1965. Le long-métrage évoque cet épisode de la Seconde Guerre mondiale du point de vue des Alliés et de l'Allemagne. Le casting de cette production hollywoodienne se compose entre autres de Robert Shaw, Henry Fonda, Dana Andrews, Charles Bronson, Telly Savalas et George Montgomery. Afin de s'adapter au format d'un long-métrage de moins de trois heures, les producteurs ont effectué de nombreuses concessions avec la réalité historique. On note plusieurs approximations géographiques en ce qui concerne les villes et les lieux des affrontements, comme Amblève. De même, leur importance stratégique n'est pas prise en compte. Plusieurs anachronismes concernent les véhicules militaires. Les régiments sont disposés sur des scènes de bataille sans vérification ni cohérence historique. Les relations et le statut hiérarchique des différents protagonistes ayant existé souffrent également d'un traitement vague, parfois contradictoire. Enfin, la libération de Bastogne, épisode majeur de la bataille des Ardennes, n'est pas même évoquée. On peut donc considérer que La Bataille des Ardennes est un film qui présente une vision approximative des faits historiques.

XXe siècle