Hans Christian Andersen : biographie de l'écrivain, auteur des contes

Hans Christian Andersen : biographie de l'écrivain, auteur des contes BIOGRAPHIE HANS CHRISTIAN ANDERSEN - Écrivain danois, Hans Christian Andersen a réinventé le genre littéraire du conte. On lui doit notamment la très célèbre "Petite Sirène" ou "la Reine des neiges" repris par Disney.

Biographie courte de Hans Christian Andersen - Le conteur Hans Christian Andersen voit le jour le 2 avril 1805 à Odense (Danemark) au sein d'une famille particulièrement pauvre. Son enfance difficile le pousse très jeune à rejoindre la ville de Copenhague. La tête emplie de rêves de gloire et de fortune, il tente de s'intégrer dans le milieu du théâtre. Après quelques difficultés, il suscite l'intérêt du directeur du Théâtre royal, Jonas Collin. Ce dernier lui permet de suivre des études, qui ne seront pas bien glorieuses. En 1829, Andersen écrit un récit de voyage, Promenade du canal de Holmen à la pointe orientale d'Amager. C'est le début du succès. S'inspirant de sa propre vie, il donne naissance à des romans tels que l'Improvisateur en 1835, Rien qu'un violoneux en 1837 ou encore des poèmes comme l'Enfant mourant (1827). Dès 1832, il commence la rédaction de contes, qui seront publiés jusqu'à sa mort, en 1875. Avec une sensibilité accrue et une écriture des plus agréables, il donne vie à des personnages comme La Petite Sirène, Le Vilain petit canard, La Petite fille aux allumettes ou encore La Reine des neiges. Il meurt le 4 août 1875 à Copenhague (Danemark) à l'âge de 70 ans.

Les contes de Hans Christian Andersen

C'est relativement tard, en 1835, que l'imagination débordante de l'écrivain Hans Christian Andersen le mène à publier ses premiers contes. C'est à cette époque qu'il sort un premier recueil intitulé Contes pour enfants. Le succès est immédiat et tous les lecteurs s'attendrissent devant La princesse au petit poisBriquet ou encore les Fleurs de la petite Ida. S'il est vrai que ses premiers contes sont davantage pensés pour les enfants, Andersen fait savoir dès 1843, que ceux-ci ne sont pas uniquement destinés à la jeunesse. La même année, il publie un nouveau recueil sous le nom de Nouveaux Contes, suivit en 1858 de Nouveaux Contes et Histoires. Il puise son inspiration dans les souvenirs de son enfance, où dans l'observation de la vie quotidienne. Ses contes sont parfois autobiographique. C'est le cas du Vilain Petit Canard ou encore de La Petite Fille aux allumettes, écrit en référence à la grand-mère d'Andersen. L'écrivain compose en tout plus de 150 contes. Si leurs dénouements aboutissent parfois à des situations tragiques ou malheureuses, leurs conclusions confèrent toujours une dimension morale et philosophique importante.

Bien que ce soit à ses contes qu'il doit son succès, Andersen ne se cantonne pas à ce seul genre littéraire. Le début de sa carrière artistique est marqué par l'écriture de poèmes, Fantaisies et Esquisses (1831), Les Douze mois de l'année (1832), mais également de récits de voyages, Promenade du canal de Holmen (1839), Visite au Portugal  (1866). Il s'essaye aussi au théâtre avec L'Amour dans la Tour Saint-Nicolas (1829), La Mulâtresse (1839), mais cela ne sera pas un grand succès. Hans Christian Andersen est également l'auteur de plusieurs romans, notamment son autobiographie intitulée Conte de ma vie (1855), en référence aux nombreux contes qui l'auront fait connaître.

La Petite Sirène de Hans Christian Andersen

La Petite Sirène, parfois appelée La Petite Ondine, est l'un des contes les plus célèbres de Hans Christian Andersen. Publié en 1937, il raconte l'histoire d'une jeune sirène, créature merveilleuse vivant au fond de l'océan. Lors de sa première montée à la surface, le jour de sa majorité, la Petite Sirène tombe amoureuse d'un jeune prince. Irrésistiblement attirée par le monde des hommes, celle-ci décide de tout sacrifier y compris sa véritable nature, afin d'épouser le prince. Le conte de la Petite Sirène a fait l'objet de nombreuses adaptations littéraires et artistiques, notamment un célèbre dessin animé du même nom par Disney. Toutefois, l'adaptation diffère de l'original principalement par sa fin heureuse. Dans le conte d'Andersen, le Prince n'éprouvera que de l'amitié pour La Petite Sirène. L'amour qu'elle souhaitait tant trouvé reste inaccessible, malgré tous ses efforts. Elle finit par se jeter à la mer. Ce dénouement tragique, serait une métaphore de l'auteur pour exprimer son amour impossible envers Collin, fils de son bienfaiteur.

La Reine des neiges de Hans Christian Andersen

Publié en 1844, La Reine des neiges est l'un des contes les plus longs de Hans Christian Andersen. Les personnages principaux de cette histoire sont deux enfants, un jeune garçon, Kay et une jeune fille, Gerda. Un jour, deux des morceaux d'un miroir magique inventé par le diable atterrissent dans l'œil du garçon innocent qui devient un être dur et indifférent. Alors qu'il est enlevé par la Reine des neiges, Gerda part à sa recherche. Dans sa quête, cette dernière fait la rencontre de bon nombre de personnages féeriques et fantastiques. Plus sombre et complexe que la version Disney, La Reine des neiges d'Andersen inverse complètement les schémas de genre puisque c'est ici Gerda, l'héroïne, qui sauve un garçon, Kay. À l'image de bon nombre des contes de l'auteur, les femmes sont présentées comme de personnages forts et courageux et jouent donc un rôle prépondérant.

Autres pays