Aristophane : biographie du poète, auteur de "L'Assemblée des femmes"

Aristophane : biographie du poète, auteur de "L'Assemblée des femmes" BIOGRAPHIE D'ARISTOPHANE - Écrivain et poète comique athénien, Aristophane est l'un des principaux dramaturges de l'Ancienne Comédie. Il a notamment écrit les pièces "L'Assemblée des femmes" et "Lysistrata".

Biographie courte d'Aristophane - Aristophane naît vers 445 avant J.-C. dans le dème de Cydathénéon, près d'Athènes. La vie d'Aristophane n'est pas connue avec certitude, tout comme celles de nombreux auteurs ayant vécus à la période de la Grèce Antique. On sait cependant qu'il a commencé très tôt le théâtre, alors qu'il n'est encore qu'un jeune éphèbe. Sachant que ses pièces satiriques, s'attaquant à toutes les figures politiques, risquent de lui coûter cher, Aristophane donne des représentations de ses premières comédies sous un faux nom. En 424 avant J.-C., Aristophane est menacé d'être trainé devant les tribunaux par Cléon, visé directement par la verve acérée du dramaturge dans la pièce Les Cavaliers

L'Assemblée des Femmes, une comédie d'Aristophane

Aristophane est le premier dramaturge connu à offrir des comédies au public grec. Il en compose plus de quarante, dont onze parviendront jusqu'à nous, parmi les plus connues : Les Acharniens (-425), Les Cavaliers (-424), Les Nuées (-423), Les Guêpes (-422), La Paix (-421), Les Oiseaux (-414), Lysistrata (-411), Les Grenouilles (-405), et L'Assemblée des femmes (-392). Cette dernière comédie dépeint une utopie dans laquelle les femmes athéniennes prennent le contrôle de la cité du jour au lendemain. La pièce tourne ainsi en dérision les décisions politiques d'Athènes, dont le dramaturge s'insurge depuis la capitulation d'Athènes lors de la guerre du Péloponnèse (-404). Le style d'Aristophane, un mélange de poésie, d'humour et de grossièreté, est inédit et rend ses pièces très populaires. Aristophane y critique les institutions, la justice, la politique et y promulgue des valeurs telles que la paix ou la sagesse. L'antimilitarisme est une thématique récurrente de l’œuvre du dramaturge. Poète comique et satirique, Aristophane serait mort entre 385 et 375 avant J.-C.

Aristophane : dates clés

Vers 445 av. J.-C. : Naissance d'Aristophane
Aux alentours de 445 avant J.-C., Aristophane voit le jour dans le dème de Cydathénéon, aux alentours d'Athènes. Il se destine dès l'adolescence au théâtre, et écrit ses premières pièces très rapidement.
423 av. J.-C. : Aristophane s'attaque à Socrate
En 423 avant J.-C., Aristophane, connu pour ses comédies satiriques, compose Les Nuées. Dans cette pièce, il s'attaque aux sophistes et plus particulièrement à Socrate, dont l'un des personnages porte le nom. Socrate n'est pas la seule victime d'Aristophane puisque ce dernier s'attaque également à Euripide dans Thesmophories en -411 et dans Les Grenouilles en -405. Platon venge Socrate, son maître à penser, en -385 dans Le Banquet. Il y décrit un homme ridicule du nom d'Aristophane, qui est pris de hoquet dès qu'il veut parler.
385 av. J.-C. : Le mythe d'Aristophane, ou le mythe des Androgynes
Dans Le Banquet (-385), Platon introduit un personnage nommé Aristophane. Dans ce texte, Aristophane devient le narrateur des origines mythologiques de l'amour. Il y récite le mythe des Androgynes, la forme originelle des humains. Chacun "était en fait une sphère avec quatre mains, quatre jambes et deux visages sur une tête unique, quatre oreilles, deux sexes...". Ces androgynes, forts et ambitieux, voulurent grimper au ciel pour y déloger les dieux. Zeus, souhaitant les punir sans les anéantir, décida de les couper en deux : "or, quand le corps eut été ainsi divisé, chacun, regrettant sa moitié, allait à elle ; et s'embrassant et s'enlaçant les uns les autres avec le désir de se fondre ensemble...". Aristophane conclut le récit de la recherche amoureuse comme ceci : "C'est de ce moment que date l'amour inné des êtres humains les uns pour les autres : l'amour recompose l'ancienne nature, s'efforce de fondre deux êtres en un seul, et de guérir la nature humaine. […] Notre espèce ne saurait être heureuse qu'à une condition, c'est de réaliser son désir amoureux, de rencontrer chacun l'être qui est notre moitié, et de revenir ainsi à notre nature première.".
Entre 385 et 375 av. J.-C. : Mort d'Aristophane
On ne connaît que très peu de choses sur la fin de vie d'Aristophane. Selon les historiens, il serait mort à Athènes, entre 385 et 375 avant J.-C.

Autres pays