Miles Davis : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE MILES DAVIS - Trompettiste américain, Miles Davis est né le 25 mai 1926 à Alton, Illinois (Etats-Unis). Il est mort le 28 septembre 1991 à New York (Etats-Unis).

Biographie courte de Miles Davis - Miles Davis commence la trompette à l'âge de 13 ans. Jeune prodige, il part à New York et intègre le quintette de be-bop de Charlie Parker en 1945. En 1948, il forme avec le compositeur Gil Evans un orchestre de neuf personnes qui vont inventer une nouvelle forme musicale : le jazz cool. Ils enregistrent notamment Birth of the Cool (1949-1950) et Miles Ahead (1957). En mai 1949, il part pour l'étranger. Au festival international de jazz de Paris, il croise Jean-Paul SartreBoris VianPablo Picasso mais aussi la sublime Juliette Gréco. Le couple se forme alors que les unions "mixtes" étaient prohibées aux États-Unis. L'idylle ne durera que quelques jours.

En 1957, Miles Davis se fait connaître du public français en improvisant la musique du film Ascenseur pour l'échafaud. En 1958, il forme un nouveau quintette avec Red Garland, Paul Chambers, Philly Joe Jones et John Coltrane. La formation invente le jazz modal et sort l'album Kind of blue en 1958, lequel sera considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire du jazz. Miles Davis rassemble de nouveau un quintette avec de jeunes talents.

Attiré par la musique rock et par le son de Jimi Hendrix, le trompettiste crée alors le jazz-rock et enregistre avec sa formation Bitches Brew (1970). Son talent et ses expérimentations font de lui une star mondiale, et il sera toujours considéré, même après sa mort, en 1991, comme l'un des plus grands musiciens de tous les temps.

Miles Davis : dates clés

21 janvier 1949 : Première révolution Miles Davis.
Miles Davis s’éloigne du be-bop et du quintet de Charlie Parker pour enregistrer « Birth of the Cool ». Et c’est en effet la naissance du jazz cool qu’il augure ainsi. Des rythmes plus souples, un accent mis sur la couleur musicale plutôt que sur la virtuosité assurent un succès rapide à ce courant musical.
29 janvier 1958 : Miles Davis célébré en France
La France découvre Miles Davis grâce au film « Ascenseur pour l’échafaud » de Louis Malle. Certains passages sont l’enregistrement en direct d’improvisations du jazzman. La bande originale du film recevra la même année le Grand prix du disque de l’Académie Charles-Cros.
22 avril 1959 : Miles Davis enregistre "Kind of Blue"
Accompagné de Julian « Cannonball » Adderley, John Coltrane, Bill Evans, Paul Chambers et Jimmy Cobb, Miles Davis poursuit l’enregistrement de « Kind of Blue » débuté le 2 mars. Le jazz modal, qu’il a initié un an plus tôt, trouve ici une expression parfaitement aboutie. « Kind of Blue » est encore perçu comme l’un des meilleurs enregistrements de l’histoire du jazz et reste le disque de jazz le plus vendu dans le monde.
18 février 1969 : Naissance du jazz-rock
Vingt ans après avoir initié le « jazz cool » et dix ans après avoir expérimenté le jazz modal, Miles Davis invente la fusion, ou jazz-rock. Marqué par une admiration pour Jimi Hendrix, l’album « In a Silent Way » donne une couleur électrique au jazz et une nouvelle impulsion qui lui sera décisive.
28 septembre 1991 : Le sorcier du jazz ne jouera plus
Le trompettiste américain Miles Davis meurt à 65 ans. Pionnier du jazz "moderne", le jazz-rock, Miles est un provocateur et un dandy. Après avoir débuté avec Charlie Parker en 1946, il forme en 1955 un quintet de rêve avec John Coltrane, Red Garland, Paul Chambers et Philly Joe Jones. Il joue, selon son expression, "de la grande musique noire".