Split

Split Split est la capitale et le pôle économique de la Dalmatie. C'est aussi la deuxième ville de Croatie en terme de population. Elle compte actuellement 190 000 habitants. Le port de Split est stratégique. A la fois port militaire, marchand et touristique, c'est lui qui rythme l'existence de la ville. Bien souvent, Split n'est qu'un lieu de passage pour les touristes. En effet, c'est le point de départ principal vers les nombreuses îles de la côte dalmate.

Cependant, la cité croate mérite vraiment le détour. Ses richesses historiques et sa douceur de vivre ne pourront que vous séduire.

Histoire de la ville

Le fondateur de Split fut l'empereur romain Dioclétien (245-313). Entre 295 et 305, il fit construire un immense palais pour finir sa vie dans le pays qui l'avait vu naître. Pendant trois siècles, les seuls occupants de cet édifice furent des monarques romains.

Tout changea au VIIe siècle. A cette époque, les invasions avares et slaves poussèrent les habitants de Salone, une colonie romaine voisine, à venir se réfugier dans le Palais de Dioclétien. Dès lors, une véritable vie urbaine commença à se développer à l'intérieur et à l'extérieur de l'enceinte fortifiée. Split était réellement née.

Après la chute de l'Empire romain d'Occident, Split tomba sous le joug de Byzance. Cependant, elle bénéficia d'une relative indépendance du XIIe au XIVe siècle. Cela lui permit de se développer et de connaître un essor économique sans précédent.

En 1420, Split fut conquise par Venise. La ville connut un fort déclin. De plus, elle fut menacée par les invasions turques. C'est pourquoi d'imposants remparts furent construits au XVIIe siècle. La domination vénitienne prit fin en 1797.

Presque immédiatement, l'empereur d'Autriche devint le souverain de la Dalmatie et par conséquent, de Split. Hormis un intermède napoléonien (1809-1815), la ville dalmate resta "autrichienne" jusqu'en 1918. A la fin de la Première guerre mondiale, Split devint yougoslave puis en 1991, croate.

Trouver un vol

VOYAGE À SPLIT

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 190 000 habitants.

Région : Dalmatie.

Préfixe téléphonique : 021.

Code postal : 21000.

Trouver un hotel

QUE VOIR À SPLIT

Monuments

Lorsque l'on arrive à la périphérie de Split, toutes les caractéristiques d'une ville industrielle, bien peu engageantes, sont réunies. Cependant, se cantonner à ces apparences serait vraiment dommage.

En effet, Split possède un centre-ville tout à fait exceptionnel. L'ensemble des monuments intéressants se trouve dans un périmètre restreint. Les vestiges romains cohabitent avec les merveilles médiévales, en toute harmonie. Eglises, palais, statues, sont réellement enchanteurs.

Le fleuron de cette cité est incontestablement le Palais de Dioclétien qui eut le privilège d'être inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979. Si vous êtes de passage en Croatie, surtout ne passez pas à côté d'un tel trésor !

Visite de la ville

Commencez votre visite du centre-ville par la Place Brace Radic. Le côté sud est bordé par des tours du XVe siècle. En face, se dresse le Palais Milesi, un édifice baroque du XVIIIe siècle. Le centre de la place est orné d'une sculpture de l'artiste national, Ivan Mestrovic. L’œuvre représente Marko Marulic (1450-1524), un poète croate.

» Empruntez ensuite la rue Maruliceva. Elle débouche sur une autre esplanade, la Place Narodni. Celle-ci est une illustration des différents courants architecturaux qui ont émergé entre le Moyen Age et le XXe siècle. On peut y admirer un superbe bâtiment composé d'une triple arche du XVe siècle et d'un étage rajouté au XIXe siècle. Il accueille aujourd'hui le Musée ethnographique. A sa droite, se dresse le Palais Karepic d'inspiration Renaissance. Pour le Moyen Age, évoquons cette maison romane surplombée d'un clocher gothique. Pour finir, jetez un coup d'oeil à la Maison Nakic (1902), un bel exemple d'Art nouveau.

Quittez la Place Narodni et prenez la rue Bosanska. A son terme, prenez à droite. Là, vous pouvez admirer la Chapelle d'Arnir et les vestiges d'une chapelle pré-romane. Un peu plus loin, se dresse la Statue de Grégoire de Nin, héros de l'Eglise croate.

Il est temps, à présent, d'entamer la visite du Palais de Dioclétien. La visite de cet ensemble palatial prend environ deux heures. Les monuments les plus marquants sont la Cathédrale Saint-Domnius et le temple de Jupiter. N'hésitez pas à faire une pause sur le Péristyle, la place privilégiée par la jeunesse splitoise.

Il y a une porte sur chacun des côtés du palais. Cependant, nous vous conseillons d'emprunter la Porte de Bronze, au Sud. Vous arriverez sur la Riva, l'agréable promenade du bord de mer.

Musées

Split héberge peu de musées. Le plus beau est certainement la Galerie Mestrovic qui vous fera découvrir les oeuvres de l'extraordinaire sculpteur croate, Ivan Mestrovic (1883-1954).

Sinon, la cité splitoise propose trois musées historiques. Le Musée archéologique évoque Salone, une colonie romaine qui fut l'ancêtre de Split. Le Musée des monuments archéologiques croates, quant à lui, traite plus spécifiquement du Moyen Age en Croatie.

Enfin, le Musée ethnographique nous présente les coutumes splitoises à travers des photographies ainsi qu'une belle collection de costumes traditionnels. Malheureusement, pour ces deux derniers musées, toutes les explications sont en croate...

Autour du même sujet

Annonces Google