Pula

Pula Pula est située en Istrie, au nord-ouest de la Croatie. Elle est d'ailleurs la capitale de cette région. Elle compte actuellement 60 000 habitants. Son activité commerciale, sa richesse culturelle et sa vie nocturne en font un pôle d'attraction pour toute l'Istrie. Pula est également une ville industrielle de premier ordre. Ses activités principales sont la construction navale, la métallurgie et le textile.

Plus qu'aucune autre ville de Croatie, Pula est la digne héritière de l'Empire Romain. Celui-ci lui a légué un patrimoine architectural exceptionnel. Ses monuments sont de véritables joyaux de l'Antiquité. Le centre-ville est jalonné de vestiges tels des mosaïques, des temples, des portes fortifiées... sans oublier l'exceptionnel amphithéâtre, symbole de Pula.

N'hésitez plus ! Vous serez forcément séduit par Pula, une ville qui a su sauvegarder ses trésors du passé, tout en étant résolument tournée vers l'avenir.

Histoire de la ville

L'histoire de Pula débuta par l'installation d'une colonie grecque sur une colline d'Istrie. Les origines de ce peuplement restent assez méconnues, la mythologie se mêlant souvent à la réalité historique.

Une chose est sûre, cette colline fut annexée par les Romains en 177 avant J-C. Sous le règne d'Auguste, (de 27 av. J.-C. à l'an 14) Pula devint la capitale administrative de la région. La ville connut alors un formidable développement urbain. La culture ne fut pas en reste. On l'équipa de deux théâtres et d'un immense amphithéâtre qui accueillait des combats de gladiateurs.

Au VIe siècle, Bélisaire, un général byzantin arriva à Pula. Elle fut alors intégrée à l'Empire byzantin sans heurts et ce jusqu'en 770. Au douzième siècle, la ville fut particulièrement menacée par les pirates. Elle décida donc de se placer sous la protection de Venise (1150). Les pirates furent écartés mais des dangers bien plus graves la guettèrent. Pula fut attaquée par les ennemis de Venise, Gênes et Pise, à maintes reprises. De plus, des épidémies de peste et de malaria décimèrent la population. Au XVIIe siècle, de la cité prospère de l'Antiquité il ne restait pratiquement rien.

En 1797, la chute de Venise fit que l'Autriche des Habsbourg récupéra Pula. En 1853, Vienne offrit une formidable chance à la ville croate. Elle devint son principal port maritime. Enfin, Pula pouvait renaître de ses cendres. Elle devint un pôle d'attraction pour les Européens en quête de fortune mais aussi pour les têtes couronnées qui en firent leur lieu de villégiature.

Après le démantèlement de l'Empire Austro-Hongrois à l'issue de la Première guerre mondiale, Pula devint italienne. Les monuments romains furent alors redécouverts et fortement valorisés. En 1943, les Allemands s'emparèrent de Pula. Elle fut alors le théâtre de violents bombardements de la part des Alliés. Le centre historique fut gravement endommagé.

Entre 1945 et 1947, une administration anglo-américaine fut mise en place. Puis, Pula fut rattachée à la Yougoslavie. En 1991, elle devint croate dans la douceur. Eloignée géographiquement des lieux du conflit armé, elle ne souffrit en aucune manière de la proclamation de la République croate.

VOYAGE À PULA

Carte d'identité

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 60 000 habitants.

Région : Istrie.

Préfixe téléphonique : 052.

Code postal : 52000.

Trouver un hotel

QUE VOIR À PULA

Monuments

Pula nous invite à voyager à travers le temps. L'Empire romain lui a légué des monuments à la beauté intemporelle. Ici plus qu'ailleurs, les vestiges de l'Antiquité semblent avoir traversé les siècles sans prendre une ride. Une visite de Pula nous fait découvrir un pan de la culture qui domina l'Europe pendant plus de cinq siècles.

Sinon, la cité croate héberge nombre de fleurons de l'architecture chrétienne. Cathédrale, églises et monastères rivalisent de beauté. Pula est une ville exceptionnelle pour les amoureux d'archéologie et d'histoire de l'art. Avouez que passer à côté d'un tel patrimoine serait plus que dommage. Donc, vous savez ce qu'il vous reste à faire... un petit détour par la capitale de l'Istrie.

Visite de la ville

Débutez votre visite de Pula par son superbe Amphithéâtre, l'un des plus beaux et des plus grands au monde. C'est la "star" des monuments de la ville, vous serez étonné de constater à quel point il est bien conservé.

Empruntez, ensuite, la rue Amfiteatarska qui mène au centre-ville. Continuez sur la rue Kandlerova. Sur votre droite vous pouvez voir la splendide cathédrale du XIIIe siècle. Elle fut édifiée sur un lieu de culte chrétien du IVe siècle, l'un des plus vieux de Croatie. 

Après avoir dépassé le Palais de l'Amirauté, vous arrivez sur la place la plus charmante de Pula, le Forum. Les terrasses des cafés, à l'ombre des monuments historiques, sont bien accueillantes. Puis, prenez la rue Sergijevaca, tournez à gauche rue Svetog Fanje. Vous arrivez ainsi au monastère franciscain (1314), remarquez son beau portail décoré de motifs floraux.

En continuant tout droit, vous accédez au Kastel, une forteresse vénitienne qui surveille la ville depuis le XVIe siècle. A proximité se trouve un théâtre romain dont une partie des pierres servit à la construction de la forteresse.

» Ensuite, revenez sur vos pas et reprenez la rue Sergijevaca. Sur votre droite, une magistrale mosaïque romaine de 12 m sur 6 m a été patiemment reconstituée sur la façade arrière de bâtiments modernes. Continuez tout droit. Vous arrivez à un autre monument romain, l'arc des Sergii, un harmonieux arc de triomphe du Ier siècle avant J.-C..

Empruntez alors la rue Laginija qui amène aux vestiges des remparts romains. Vous pourrez y voir trois portes fortifiées : la porte d'Hercule, la porte d'Aurea et la porte Gemina. Ainsi, s'achève votre visite de la belle Pula.

Musées

Pula est très pauvre en musées. Cependant, le Musée archéologique d'Istrie est une pure merveille. Il permet de survoler les siècles, de la préhistoire au Moyen Age, et de partir à la découverte des merveilles léguées par les Romains à l'Istrie dont Pula est la capitale.

Sinon, Pula accueille également le Musée d'Histoire. Celui-ci est plutôt orienté sur le passé maritime de la cité croate. Son intérêt est plus limité, nous vous conseillons de le visiter simplement s'il vous reste du temps.

Autour du même sujet

Annonces Google