Empire romain : résumé de la période de la Rome antique

Empire romain : résumé de la période de la Rome antique L'Empire romain prospère, puis s'effondre au bout de cinq siècles d'existence. Il survit en Orient, et disparaît en 1453, lors de la chute de Constantinople. Résumé.

Résumé : L'Empire romain correspond à une période de la Rome antique, qui s'étend de 27 av. J.-C. à 476 ap. J.-C. Il débute lorsque le Sénat décerne le titre d'Auguste à Octave, petit-neveu de César. Sous couvert de restaurer la république, ce dernier instaure un nouveau régime politique : le principat. Après un siècle d'instabilité, Octave apporte la paix à l'empire : c'est la "Pax Romana". Durant deux cents ans, l'Empire romain prospère, et finit par s'étendre de la Bretagne au bassin méditerranéen, jusqu'en Mésopotamie.

L'Empire devenant démesuré, l'empereur Dioclétien le coupe en deux, et institue la tétrarchie. Il est réunifié en 324 par Constantin Ier, qui choisit Constantinople comme nouvelle capitale romaine. L'Empire romain d'Occident disparaît en 476, lorsque Romulus Augustule est déchu de son titre par le général Odoacre. Il laisse alors sa place à une multitude de royaumes barbares. À l'est, l'Empire romain d'Orient perdurera jusqu'en 1453, date de la prise de Constantinople par les Ottomans.

Quelles sont les causes de la formation de l'Empire romain ?

Empire romain
Carte de l'Empire romain. © drutska - stock.adobe.com

Instaurée en 509 av. J.-C., la République romaine perdure pendant près de cinq siècles. Traversée par d'innombrables conflits, elle est également marquée, à la fin, par plusieurs guerres civiles sanglantes. En 44 av. J.-C., des sénateurs romains menés par Brutus et Cassius, craignant un retour de la monarchie, assassinent Jules César. À la suite de cet évènement, Marc Antoine, Lépide et Octave forment une alliance politique pour diriger le monde romain : le second triumvirat. Toutefois, l'animosité entre les triumvirs grandit rapidement. Quand, en 32 av. J.-C., le Sénat déclare la guerre à la reine Cléopâtre d'Egypte, Marc Antoine se range à ses côtés. Cette décision est le point de départ de la "Dernière Guerre civile de la République romaine". Défaits lors de la bataille d'Actium en 31 av. J.-C., les deux amants se retirent à Alexandrie où ils se suicident. Après un siècle de luttes fratricides, Octave apporte finalement la paix à la république : c'est le début de la "Pax Romana". En 27 av. J.-C., le Sénat lui accorde le titre d'Auguste, consacrant ainsi la naissance de l'Empire romain.

Qui est le fondateur de l'Empire romain ?

Empire romain
Auguste, Empereur de Rome, à la Galerie Nationale du Grand Palais, Paris. © SIPA

Le 16 janvier 27 av. J.-C., Caius Octavius Thurinus, dit Octave, devient le premier empereur romain sous le nom d'Auguste. Homme le plus puissant de Rome, le petit-neveu et fils adoptif de César transforme la république démocratique et oligarchique en empire autocratique. Il instaure un nouveau régime politique, le principat, dans lequel il concentre tous les pouvoirs. Avec le règne d'Auguste débute pour le monde romain une période de stabilité et de prospérité, qui durera deux siècles. La superficie de l'empire augmente de façon exponentielle, tandis qu'il consolide les régions frontalières. Il réforme le système de taxation, et développe des voies de communication modernes. Il fonde la garde prétorienne pour le protéger, tout comme plusieurs corps spéciaux, tels que les pompiers. Octave gouverne jusqu'à sa mort le 19 août 14 ap. J.-C., et son fils Tibère lui succède. C'est ainsi que naît la dynastie Julio-claudienne, qui règne de 27 av. J.-C. à 68 ap. J.-C. Avec celles des Flaviens et des Antonins, elle porte l'Empire romain à son apogée.

Quelles sont les dates de l'Empire romain ?

Succédant à la république, l'Empire romain naît à Rome en 27 av. J.-C. et perdure jusqu'en 476 ap. J.-C. Cette période de la Rome antique couvre près de 500 ans. Pendant les deux premiers siècles, l'empire connaît une ère de stabilité politique et de prospérité économique. Il se consolide et s'étend, allant de la Bretagne en Mésopotamie, créant ainsi l'une des plus grandes entités politiques de l'histoire. C'est l'époque du Haut-Empire romain. À partir de la fin du IIe siècle, crises, épidémies et guerres civiles se multiplient. Rome est fragilisée, tandis qu'elle est confrontée aux premières invasions barbares, qui percent ses frontières orientales au cours du IIIe siècle. C'est la période dite du Bas-Empire. En 395 ap. J.-C., celui-ci est divisé en deux entités : l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident. Ce dernier finit par s'effondrer, et disparaît en 476 sous le règne de Romulus Augustule. Cet évènement marque la fin de l'Antiquité, et le début du Moyen Âge.

Qui sont les empereurs romains ?

Empire romain
Buste Constantin Ier, au Musée du Capitole, à Rome. © Brad Pict - stock.adobe.com

Durant près de cinq siècles, de nombreux empereurs se succèdent à Rome, à travers des périodes de calme ou de chaos. Certains sont restés particulièrement célèbres pour l'héritage qu'ils ont laissé derrière eux. C'est notamment le cas d'Auguste, qui met un terme à la république et impose la "paix romaine". En 306 ap. J.-C. débute la régence de Constantin Ier et de la dynastie des Constantiniens. Au pouvoir durant 31 ans, celui-ci réforme profondément l'Empire romain alors divisé et affaibli. Il instaure la liberté de culte, mettant ainsi fin à la persécution des chrétiens, et favorise l'essor du christianisme. En 330, il fonde Constantinople, sa nouvelle capitale, qui deviendra plus tard le siège de l'Empire romain d'Orient, puis de l'Empire ottoman. Régnant sur la Rome antique de 379 à 395, Théodose Ier est le dernier à régenter un Empire romain unifié. Romulus Augustule, quant à lui, est le dernier des empereurs romains d'Occident. Déchu par Odoacre, il n'aura régné que 10 mois…

Quelles sont les grandes périodes de l'Empire romain ?

L'histoire de l'Empire romain est longue et complexe, de multiples époques se sont succédé. L'Empire d'Auguste est marqué par de nombreuses réformes, et l'instauration du principat, qui restera en vigueur durant plusieurs siècles. En 235 ap. J.-C., Alexandre Sévère, dernier représentant de la dynastie des Sévères, est assassiné par ses soldats. Cet acte augure le début de la période de l'anarchie militaire, plus communément appelée la "crise du troisième siècle". Des empereurs issus de l'armée, portés au pouvoir par des coups d'État, se succèdent alors jusqu'à l'avènement de Dioclétien en 284. Face aux invasions barbares, ce dernier instaure un système de gouvernement collégial à deux empereurs et deux généraux : la tétrarchie. La fin de l'époque sévérienne marque aussi celle du principat, remplacé par le dominat en 285. Cette date marque également le point de départ de l'Antiquité tardive. Avec la fin des Constantins, au milieu du IVe siècle, s'ensuit celle d'un empire unifié. Quelques décennies plus tard, après le règne de Théodose Ier, l'Empire romain est définitivement séparé en deux.

Qu'est-ce que l'Empire romain d'Orient ?

Empire romain
L'empereur Constantinus XI se battant, alors que les portes de Constantinople tombent aux mains des Turcs. © MARY EVANS/SIPA

En 330 ap. J.-C., Constantin Ier fonde Constantinople à l'emplacement de l'ancienne cité grecque de Byzance. Située sur la rive gauche du Bosphore, la ville se développe rapidement, et devient le siège de l'Empire romain d'Orient, en 395. À la chute de l'Empire d'Occident en 476, l'Empire byzantin s'étend autour de la Méditerranée et de la mer Noire. Héritier d'une culture gréco-romaine riche, il est le berceau du christianisme orthodoxe. Il prospère durant près d'un millénaire, et favorise l'émergence de la Renaissance en Europe au XVe siècle. En 1204, la ville est mise à sac au cours de la quatrième croisade, et son déclin commence. Affaibli par les guerres entre les chrétiens et les Turcs, l'Empire byzantin perd son influence et une grande partie de ses ressources. Il finit par disparaître le 29 mai 1453, quand Constantinople tombe face aux Ottomans de Mehmed II. Constantin XI meurt au cours du siège, ce qui en fait le dernier empereur romain de l'histoire. Le monde byzantin laisse derrière lui un héritage culturel important. Il lègue l'orthodoxie et l'alphabet cyrillique aux peuples slaves, et quelques chefs-d'œuvre architecturaux, comme la basilique Sainte-Sophie à Istanbul.

Qu'est-ce que l'Empire romain d'Occident ?

Auguste fonde l'Empire romain en 27 av. J.-C., mettant ainsi un terme à 500 ans de république. Après une longue période de guerres et de chaos s'ensuivent près de deux siècles de paix, durant lesquels l'empire prospère et s'agrandit. À son apogée, il s'étend de la Bretagne à la Mésopotamie, et inclut des ethnies, cultures et religions très diverses. Cependant, vers la fin du IIIe siècle, il commence à se heurter aux peuples vivant à sa périphérie. Les troubles reprennent : c'est le début des invasions barbares. Devenu trop large pour être gouverné par un seul homme, Dioclétien le scinde en deux parties, chacune dirigée par un empereur. Celles-ci restent toutefois étroitement liées, jusqu'à leur division définitive en 395 et la naissance de l'Empire romain d'Orient. À la fin du IVe siècle, les Huns émigrent en Europe de l'Est, poussant les tribus germaniques vers les territoires romains. Déjà à l'agonie, rongé de l'intérieur et attaqué de toutes parts, l'Empire romain d'Occident s'écroule en 476 ap. J.-C.

Qu'est-ce que le Saint-Empire romain germanique ?

Empire romain
Les deux aigles, bannière impériale du Saint-Empire romain germanique, héritée de l'empire romain. © Argus - stock.adobe.com

Le Saint-Empire romain germanique est un regroupement politique d'États d'Europe occidentale, centrale et méridionale, fondé au Moyen Âge. Il est créé afin de prolonger l'Empire carolingien qui, entre 800 et 924, avait tenté de restaurer l'Empire romain. Le 2 février 962, Otton Ier, roi de Germanie, est couronné empereur à Rome par le pape. C'est le début du Premier Reich allemand. Issus de la noblesse saxonne, les Ottoniens régneront sur le Saint-Empire, jusqu'à la mort d'Henri II en 1024. Il s'étend d'abord sur l'Allemagne et l'Italie du Nord puis, quelques décennies plus tard, sur le royaume de Bourgogne. À la Renaissance, sous le règne des Habsbourg, il est rebaptisé "Saint-Empire romain germanique". En 1648, les traités de Westphalie consacrent la montée en puissance de la Prusse en Allemagne, au détriment des Habsbourg. Les guerres napoléoniennes mettent un terme définitif au Saint-Empire. Face à Napoléon Ier, François II renonce à son titre d'empereur des Romains. Après un peu plus de 800 ans d'existence, le Saint-Empire romain germanique disparaît le 6 août 1806.

Qui a provoqué la chute de l'Empire romain ? Comment la chute a-t-elle eu lieu ?

À la mort de Valentinien III en 455, l'Empire romain d'Occident connaît une succession désordonnée d'empereurs, entraînant une période de chaos. En 475, Julius Nepos est renversé par son général, le patrice Oreste, qui place son fils Romulus Augustule sur le trône. À Constantinople, Zénon, l'empereur d'Orient, ne tarde pas à considérer l'adolescent de 14 ans comme un usurpateur et une marionnette. Quelques mois plus tard, Oreste doit faire face à la sédition d'une partie des troupes germaniques. S'estimant peu respectées et mal payées, ces dernières se rebellent. Odoacre, roi des Hérules et général dans l'armée romaine, est proclamé roi d'Italie par ses hommes avec l'approbation du Sénat. Le 4 septembre 476, Romulus Augustule est à son tour déchu de son titre impérial par Odoacre, puis exilé. Morcelé et saigné à blanc par les invasions barbares, l'Empire romain se disloque complètement après cinq siècles d'existence.

les dates clés de l'Empire romain

28 octobre 312 - Bataille du pont Milvius
Le 28 octobre 312, l'empereur Constantin Ier et son rival Maxence s'affrontent pour le trône, sur le pont de Milvius, près de Rome. Constantin en sort vainqueur, et rallie la capitale, où il est proclamé unique Auguste d'Occident, par le Sénat romain. Peu de temps avant la bataille, il déclare avoir eu une vision dans le ciel, sous la forme d'un chrisme. À l'issue du combat, il attribue sa victoire au Dieu des chrétiens, et met fin aux persécutions de l'empereur Dioclétien. La foi chrétienne se propage alors dans tout l'Empire d'Occident…
11 mai 330 - Naissance de Constantinople
Après sa victoire contre l'Auguste d'Orient Licinius en 324, Constantin Ier s'attelle à l'édification d'une nouvelle capitale pour son empire. La "Nouvelle Rome" est officiellement inaugurée le 11 mai 330, sur l'emplacement de l'antique cité grecque de Byzance. Située sur la rive gauche du Bosphore, "Constantinopolis" est particulièrement bien placée, au carrefour entre l'Europe et l'Asie. Protégée par une épaisse enceinte, elle prospère, et supplante rapidement Rome en nombre d'habitants et en richesses. En 395, elle devient la capitale de l'Empire romain d'Orient, puis celle de l'Empire ottoman en 1453.
17 janvier 395 - Mort de l'empereur Théodose Ier
L'empereur romain Théodose Ier s'éteint à Milan, laissant la place à ses deux fils, Arcadius et Honorius. Quelques mois plus tôt, après l'assassinat de Valentinien, il était parvenu à réunifier l'empire. Il ne régnait auparavant que sur l'Orient. Au lendemain de sa mort, Arcadius prendra les rênes de l'Empire romain d'Orient, ou Empire byzantin, avec pour capitale Constantinople. Son frère, quant à lui, héritera de l'Occident. L'Empire romain ne sera plus jamais unifié.
31 décembre 406 - Invasions barbares
Le 31 décembre 406, des hordes de Vandales, Francs et autres Germains franchissent le Rhin complètement gelé pour pénétrer en Gaule. 400 000 barbares s'enfoncent jusqu'aux extrémités de l'empire, sans rencontrer de véritable résistance. Les Vandales finissent par atteindre l'Espagne et le territoire de l'actuelle Tunisie. En 416, l'empereur Honorius est obligé de faire appel aux Wisigoths pour rétablir l'ordre, en échange d'un royaume indépendant en Gaule. L'Empire romain d'Occident commence à se morceler.
24 août 410 - Alaric s'empare de Rome
En septembre 408, Alaric Ier, roi des Wisigoths, franchit pour la seconde fois les Alpes, et assiège Rome. Il réclame à l'empereur un tribut pour cesser les hostilités, et un vaste territoire entre le Danube et la Vénétie. À la suite du refus d'Honorius, Alaric lâche son armée sur la "Ville éternelle", et s'en empare le 24 août 410. Pendant trois jours, l'ancienne capitale impériale est livrée au pillage et aux massacres, alors que 40 000 Romains sont réduits en esclavage. Le sac de la cité, symbole de l'Empire romain, retentit à travers toute l'Europe.
16 juin 455 - Rome mise à sac par Genséric
En 455, l'empereur Valentinien III est assassiné par le sénateur romain Pétrone Maxime, qui prend sa place sur le trône. Sa veuve Eudoxie demande l'aide de Genséric, roi des Vandales, établi à Carthage. Ce dernier répond à son appel, et arrive à Rome le 16 juin 455. Cependant, plutôt que de restaurer l'impératrice, il pille la ville sans vergogne ! Il repart avec un immense butin, et des milliers d'esclaves parmi lesquels Eudoxie et ses deux filles… La mort de Valentinien III entraîne une nouvelle période d'instabilité, qui conduira ce qu'il reste de l'Empire romain d'Occident à sa chute.
4 septembre 476 - Chute de l'Empire romain d'Occident
Après moins d'un an de règne, le chef barbare Odoacre, roi des Hérules, dépose Romulus Augustule, le 4 septembre 476. L'adolescent, placé sur le trône par son père, est exilé. Odoacre est proclamé roi d'Italie par ses troupes, puis par le Sénat, au nom de l'empereur d'Orient Zénon. À l'agonie depuis un siècle, et éclaté en une mosaïque de royaumes barbares, c'en est fini de l'Occident romain. Depuis Constantinople, l'Empire romain d'Orient lui survivra 1 000 ans. Cet évènement majeur marque également le début du Moyen Âge, qui sera accompagné par de profonds changements sociétaux et politiques.