Paléolithique : résumé de l'âge de la pierre ancienne

Paléolithique : résumé de l'âge de la pierre ancienne Première période de la Préhistoire, le Paléolithique se caractérise par la confection d'outils en pierre par les premiers hommes, alors chasseurs-cueilleurs. Il dure plusieurs millions d'années.

Le Paléolithique commence il y a plus de 3 millions d'années, à l'apparition des premiers hommes. Ces derniers taillent alors la pierre pour en faire des outils et des armes de chasse. Nomades, ils sont des chasseurs-cueilleurs. Ils suivent donc les troupeaux et se déplacent en fonction des saisons, afin de subvenir à leurs besoins en nourriture. Le Paléolithique prend fin avec les changements comportementaux, liés au réchauffement climatique, qui caractérisent le Mésolithique, il y a environ 11 000 ans (à nuancer selon les régions du monde).

Le Paléolithique est une période très longue de la Préhistoire. Pour plus de précision, il est divisé en 4 sous-périodes : le Paléolithique archaïque, inférieur, moyen et supérieur, qui traduisent des évolutions majeures : maîtrise du feu, premières sépultures, sophistication des outils, débuts de l'art… C'est l'essor du genre Homo (rudolfensis, habilis, ergaster, erectus, néandertalensis...), qui finit par supplanter l'australopithèque. Plusieurs hominidés se partagent alors le territoire et se succèdent.

Comment débute le Paléolithique ?

Le Paléolithique voit l'apparition du genre homo, il y a environ 3,3 millions d'années. Cependant, c'est l'utilisation d'outils lithiques qui définit réellement la période. En effet, l'australopithèque, contemporain des premiers hommes comme homo rudolfensis, homo habilis ou homo ergaster, a pu lui aussi utiliser des outils. Ces derniers sont rudimentaires, d'où la signification de Paléolithique, l'"âge de la pierre ancienne". Il s'agit de galets comptant un ou deux éclats. On parle alors de "chopper" ou de "galet taillé".

Au début du Paléolithique, ou Paléolithique archaïque, les premiers hommes sont en Afrique. Deux grands foyers de culture lithique se démarquent : les gorges d'Olduvai, en Tanzanie, et le lac Turkana, au nord du Kenya. Les premiers hommes pratiquent la chasse occasionnelle de petits animaux, le charognage et la cueillette.

Quelle est la différence entre le Paléolithique et le Néolithique ?

Néolithique
Site paléolithique vieux de 55 000 ans, classé monument historique, au pied de la rivière la Vézère, dans le Périgord (Dordogne). © GILE MICHEL/SIPA

Âge de pierre l'un comme l'autre, le Paléolithique et le Néolithique sont deux périodes majeures de la Préhistoire. Ils se distinguent par de multiples différences, au premier rang desquelles se trouve le mode d'alimentation des hommes. Au Paléolithique, la chasse et la cueillette sont le socle de l'alimentation, tandis que le Néolithique voit l'émergence de l'agriculture et de l'élevage. Par conséquent, les premiers hommes se déplacent en fonction des saisons pour suivre les troupeaux, tandis que ceux du Néolithique se sédentarisent.

La maîtrise de certaines techniques de taille de pierre constitue également un élément de distinction majeur entre les deux périodes. Au Paléolithique, qui signifie l'"âge de la pierre ancienne", on ne connaît que la pierre taillée (chopper, puis biface, pointe retouchée…), tandis que le Néolithique, l'"âge de la pierre nouvelle", voit apparaître la technique de la pierre polie.

Qui sont les hommes et les civilisations du Paléolithique ?

Les hommes du Paléolithique sont des nomades chasseurs-cueilleurs. Autrement dit, ils vivent au rythme des saisons, et se déplacent en fonction de la nourriture qu'ils peuvent trouver sur un territoire donné. Les migrations des troupeaux sont des facteurs de déplacement importants. L'homme se maintient longtemps en Afrique. Homo sapiens arrive en Europe il y a 45 000 ans, via le bassin méditerranéen, où vit déjà l'homme de Neandertal, avec qui il va cohabiter.

En Indonésie, on retrouve l'homme de Florès et l'homme de Denisova sur les hauts plateaux tibétains. La densité de population humaine est très faible au Paléolithique. Déserts chauds et froids compris, elle est estimée à 0,01 habitant au kilomètre carré. À titre de comparaison, le chiffre actuel est de 50 habitants par kilomètre carré. Le continent américain est totalement vierge de présence humaine jusqu'au Paléolithique supérieur.

Comment sont les habitats et les modes de vie au Paléolithique ?

Néolithique
Habitats d'hommes primitifs sous forme d'abris sous roche, datant du Paléolithique, en Dordogne, en France. © GILE MICHEL/SIPA

La vie nomade du Paléolithique pousse les hommes à multiplier les types d'habitats. On trouve ainsi des vestiges de haltes de chasse, de bivouacs ou d'installations plus durables. Lorsque c'est possible, les hommes occupent volontiers un abri sous roche. En plaine, c'est la hutte qui domine, mais on trouve également la construction de murets de pierres sèches en protection du vent comme à Orangia 1, en Afrique du Sud. L'habitat n'en reste pas moins provisoire, et dure rarement plus d'une saison.

Le temps d'habitation dépendait des ressources disponibles sur place mais un campement pouvait être réutilisé l'année suivante. L'évolution des outils et des techniques permet aux hommes de cette période de passer du charognage à la chasse, puis de chasser des animaux de plus en plus gros. La domestication du chien est également un atout majeur. Le régime paléolithique est omnivore, c'est-à-dire composé d'un mélange de viande et de plantes (feuilles, baies, racines).

Quelles sont les périodes du Paléolithique ?

Le Paléolithique se découpe en quatre grandes périodes. Lors du Paléolithique archaïque, entre – 3,3 et – 1,76 million d'années, l'homme se contente de chasser de petits animaux ou de manger des charognes, en plus de son régime végétarien. Il utilise le galet taillé ou le chopper. À partir du Paléolithique inférieur, bifaces, épieux et hachereaux permettent de chasser des animaux plus gros. Le contrôle du feu, vers – 400 000 ans, améliore les conditions de vie.

Le Paléolithique moyen, qui commence il y a environ 350 000 ans, est caractérisé par la chasse de gros animaux, l'usage de l'ocre et les avancées d'homo sapiens en Afrique : premières sépultures et créations esthétiques. En Eurasie, l'homme de Neandertal s'éteint. Entre – 40 000 et – 9500 environ, c'est le Paléolithique supérieur. L'entrée dans cette période est propulsée par une innovation majeure pour la chasse, tout comme la domestication du chien.

Quels sont les outils utilisés au Paléolithique ?

Paléolithique
Biface paléolithique, un des premiers outils de la Préhistoire. © gpa - stock.adobe.com

Le premier outil en pierre taillé, utilisé par l'homme, durant le Paléolithique archaïque, est le chopper. Les bords sont rendus tranchants par percussion avec une autre pierre, afin de dépecer les charognes, et, peut-être aussi, pour nettoyer les peaux des animaux. Parmi les outils lithiques majeurs du Paléolithique se trouve ensuite le biface. Les galets sont taillés des deux côtés pour améliorer le tranchant. L'utilisation du bois pour leur conception offre une taille plus fine.

À la fin du Paléolithique moyen, le biface se raréfie pour laisser la place à des outils en pierre taillée plus fins : lames, racloirs, pointes, burins… Ils servent à la fabrication d'armes de chasse, comme les lances et les flèches. Au Paléolithique supérieur, la taille de l'os permet encore plus de finesse, pour concevoir hameçons, propulseurs, aiguilles…

Quelle était la place de la peinture et de l'artisanat au Paléolithique ?

L'art du Paléolithique prend essentiellement la forme de l'art pariétal, c'est-à-dire de dessins, sculptures ou gravures exécutés sur de la roche. Cet art pariétal est attesté dès le Paléolithique moyen. Cependant, c'est loin d'être la seule forme d'art pratiquée, comme en témoignent les statuettes animales du Vogelherd (Allemagne), ou les blocs ornés de gravures du Périgord. La Vénus de Willendorf (Paléolithique supérieur) dénote de l'importance des symboles de fécondité à cette période.

Pour la sculpture et la gravure, les hommes du Paléolithique savaient fabriquer des burins. L'art mobilier se concentre sur des motifs géométriques ou animaliers. Les objets sont essentiellement conçus en os, en pierre et en bois de cervidés.

Comment se termine le Paléolithique ?

Le Paléolithique se termine, il y a environ 11 000 ans, avec le début de l'interglaciaire holocène (dernière période géologique toujours en cours). C'est la fin des grandes périodes glaciaires, qui ouvre la voie au Mésolithique, une période de transition où les hommes sont encore des chasseurs-cueilleurs semi-nomade, avant de se sédentariser au Néolithique. Homo sapiens se répand à travers le monde, où il finira par supplanter les autres espèces d'hominidés. Maîtrisant le feu et ne cessant de perfectionner ses outils, l'homme se met à enterrer ses morts (Neandertal le premier) et développer l'art.

-> Corriger la date dans cette phrase : "Le contrôle du feu, vers – 40 0000 ans, améliore les conditions de vie."

Merci !