Empire perse : des Achéménides aux Sassanides

Empire perse : des Achéménides aux Sassanides L'Empire perse a marqué la période de l'Antiquité, et l'histoire. Des Achéménides aux Sassanides en passant par la domination musulmane et la naissance de l'Iran, plongée au cœur de cet empire.

L'Empire perse résumé - Fondé par les Achéménides, l'Empire perse s'est inscrit au fil des décennies parmi les plus grands empires de la période de l'Antiquité. Sur un territoire beaucoup plus grand que celui occupé par l'Iran actuel (ou la Perse), les dynasties se sont succédé, les conquêtes se sont enchaînées, jusqu'à la disparition progressive de cet empire sous les Sassanides. Derrière l'Empire perse se cachent des décennies d'aventures avec des personnages incontournables de l'histoire parmi lesquels Cyrus II et Alexandre le Grand.

Qui est le fondateur de l'Empire perse ?

Cyrus II, aussi appelé Cyrus le Grand, est considéré comme le fondateur de l'Empire perse et de la dynastie des Achéménides. Grand conquérant, Cyrus II commence son aventure par une victoire contre les Mèdes, et la poursuit avec une conquête du royaume de Lydie. Suivront d'autres conquêtes sur le plateau iranien et en Asie centrale pour étendre l'Empire perse. Personnage de légendes historiques et contemporaines, Cyrus II meurt sur le champ de bataille en 530 av. J.-C.

Qui sont les rois de l'Empire perse achéménide ?

Cyrus II
Cyrus II © Towseef - stock.adobe.com

Après la mort de Cyrus II, plusieurs rois se succèdent à la tête des Achéménides. Cambyse II, premier successeur de Cyrus II, se distingue par la conquête de l'Egypte. Darius Ier, qui remplace l'usurpateur Bardiya, profite de son règne pour tenter de conquérir la Macédoine et les Cyclades. Son fils, Xerxès Ier, connaît, lui, la défaite face aux Grecs au cours de la Deuxième Guerre médique. Après eux, les autres rois achéménides comme Sogdianos, Darius II ou encore Arsès connaissent des fortunes diverses.

Comment s'organise l'Empire perse achéménide ?

L'Empire perse achéménide se constitue vers l'an 550 av. J.-C. avec le règne du roi Cyrus II et sa victoire sur les Mèdes, et disparaît vers l'an 323 av. J.-C. avec les conquêtes menées par Alexandre le Grand. Tout au long de cette période, le fonctionnement de l'Empire perse achéménide repose sur un principe de soumission du peuple au roi perse, avec une organisation en satrapies. Le mazdéisme est la religion de l'Empire perse achéménide, et prône des valeurs de justice et de recherche du bien. Inventées en Lydie (Ouest de la Turquie actuelle), les premières monnaies se répandent au sein de l'Empire perse.

Empire perse achéménide
Carte de l'empire perse achéménide à son apogée. © 123sidhe/123RF

Quelle est la capitale de la Perse ?

Située dans l'actuelle province du Fars en Iran, la cité antique de Pasargades est la première capitale de l'Empire perse. Au fil des années, d'autres villes ont ensuite revêtu le costume de capitale de la Perse. Persépolis, qui signifie en grec "la cité des Perses", fondée par Darius Ier, est sans doute la plus connue des capitales de l'Empire perse achéménide. D'autres capitales comme Ecbatane, Suse ou encore Babylone ont également connu leur heure de gloire.

Comment l'Empire perse devient-il séleucide ?

En 331 av. J.-C, Alexandre le Grand, considéré comme le dernier roi des Achéménides, remporte la bataille de Gaugamèles et met un terme au règne de Darius III. Vingt ans plus tard débute le règne de Séleucos Ier qui fonde la dynastie séleucide. Les rois séleucides (Séleucos Ier, Antiochos Ier, Démétrios Ier, etc.) règnent sur la Babylonie et la Mésopotamie jusqu'au Ier siècle av. J.-C. Ils s'illustrent dans les guerres de Syrie et par la création du royaume gréco-bactrien.

Comment les Parthes conquièrent-ils l'Empire perse ?

Peuple semi-nomade, les Parthes fondent une dynastie vers 250 av. J.-C. sous l'égide d'Arsace Ier. Profitant de la défaite des Séleucides face aux Romains, les Parthes prennent leur indépendance et s'établissent, avec Mithridate Ier, comme les maîtres de la Bactriane et de la Mésopotamie. Ils fondent un empire marqué par le mélange des cultures perse, grecque et arménienne. En l'an 224, Ardachir Ier renverse le dernier roi des Parthes, et donne naissance à une nouvelle dynastie, les Sassanides.

Comment les Sassanides prennent-ils le pouvoir en Perse ?

En 226, Ardachir Ier se fait couronner et fonde l'Empire sassanide après avoir mis en déroute Artaban IV, dernier roi des Parthes. Pendant près de quatre siècles, les Sassanides règnent sur un vaste territoire et rétablissent l'Empire perse comme grande puissance de l'Antiquité. L'Empire sassanide est organisé autour du pouvoir royal, avec une société divisée en trois catégories : les prêtres, les guerriers et les cultivateurs. C'est l'époque du grand développement agricole et de l'apogée du zoroastrisme comme religion d'Etat.

Comment l'Empire perse s'est-il effondré ?

Vers l'an 637 débute la conquête musulmane (ou arabo-islamique) de la Perse. Durant de nombreuses années, Yazdgard III, dernier roi sassanide, lutte contre la progression du califat musulman et contre l'extension de l'Empire islamique. Vaincu à la bataille d'al-Qâdisiyya, Yazdgard III connaît une nouvelle défaite lors de la bataille de Nahavand. Ces deux défaites successives marquent le début de l'effondrement de l'Empire perse.

Persépolis
Ruines de l'ancienne capitale Persépolis © Anton Ivanov Photo - stock.adobe

Que devient l'Empire perse sous domination musulmane ?

La mort de Yazdgard III en 651 marque définitivement le passage du territoire perse sous occupation musulmane. Le zoroastrisme est remis en cause par le califat musulman, et une grande partie de la population est alors invitée à se tourner vers l'islam. Sur le territoire de l'ex-Empire perse, Iraniens et Arabes cohabitent longtemps sans se mélanger. La Perse est par exemple la seule région islamique de l'époque à ne pas reconnaître l'arabe comme langue nationale, au profit du persan.

Où se trouve la Perse aujourd'hui ?

Carte Iran
Carte de l'Iran aujourd'hui © Roberto Scandola - 123RF

L'actuel Iran désigne la Perse d'autrefois. Au début des années 1920, le général Reza Chah Pahlavi s'empare du pouvoir et revendique l'indépendance de son territoire alors sous domination russe et britannique. Déterminé à moderniser son pays, il annonce au monde entier que le territoire défini par la Perse sera désormais appelé "Iran". En Iran, de nombreux objets (vases, figurines, etc.), des vestiges architecturaux ou encore des sites archéologiques comme celui de Haft-Tappeh témoignent de l'empreinte de la Perse antique sur le territoire.

Les dates clés de l'Empire perse

-539 - Les Perses conquièrent la Mésopotamie
Lorsque les Perses s'emparent de la Mésopotamie, ils autorisent le peuple juif à réintégrer leurs terres. Tous n'emprunteront pas cette voie et poursuivront leur existence à Babylone ou dans les territoires qui les ont accueillis lors de la Diaspora. Des années plus tard, le nouveau Temple de Jérusalem sera édifié et attirera d'autres exilés. Toutefois, le monument n'égalera pas le Temple d'autrefois et la monarchie ne sera pas restituée dans le royaume.
-525 - Les Perses conquièrent l'Egypte
Affaibli par les diverses invasions et les guerres de succession, le pays passe aux mains des Perses. Le Roi Cambyse II domine alors la totalité des terres. Les Perses seront chassés par les derniers pharaons autochtones, mais reprendront le contrôle quelques années plus tard.
-498 - Prise de Sardes
Dans leur lutte contre la domination perse, les Grecs investissent la ville de Sardes en Asie Mineure. La ville basse est brûlée, mais la citadelle résiste. Darius, roi des Perses, prend sa revanche sur les Grecs lors de la bataille d'Ephèse, et lance une véritable politique de répression.
-494 - Sac de Milet
Point de départ de la révolte de l'Ionie enclenchée par Aristagoras, la ville de Milet est assiégée par l'armée perse, et détruite. Cet épisode, souvent baptisé sac de Milet, marque le début des guerres médiques. Celles-ci verront les rois achéménides s'opposer aux révoltes des cités grecques asiatiques et lancer des représailles face à l'intervention d'Athènes.
-490 - Darius détruit Byzance
Darius le Grand, roi de Perse, envahit Byzance. Dans le contexte de première guerre médique, Darius poursuit alors deux principaux objectifs : piller et détruire la cité pour envoyer un signal fort à Athènes qui a soutenu les révoltes ioniennes, et prendre le contrôle d'une cité qui jouit alors d'une position géographique stratégique entre l'Asie et l'Europe.
13 septembre -490 - Bataille de Marathon
Emmenés par Miltiade, 10 000 hoplites athéniens lancent une attaque contre les troupes perses débarquées sur la plaine de Marathon. Malgré leur supériorité numérique, les Perses subissent une défaite cuisante. Cette bataille, dont est tirée la légende de Philippidès à l'origine de l'épreuve du marathon, marque la fin de la Première Guerre médique et l'apogée d'Athènes.
-486 - Mort de Darius Ier
A la mort de son père Darius Ier, Xerxès Ier prend le contrôle de l'Empire perse avec une volonté : venger l'échec de son géniteur contre les Grecs. Xerxès Ier lance la Deuxième Guerre médique et les combats contre la ville d'Athènes. Sous la dynastie des Achéménides, l'Empire perse poursuit son expansion, jusqu'aux conquêtes menées à son encontre par Alexandre le Grand.
-483 - Découverte des mines du Laurion
Les Athéniens découvrent sur leur territoire les mines d'argent du Laurion. Ces mines seront exploitées pour enrichir la cité d'Athènes, mais aussi pour construire 200 navires (des trières) afin d'accroître la puissance de la flotte grecque. Cette décision prise par Thémistocle en pleine deuxième guerre médique s'avèrera payante pour la bataille de Salamine.
Juillet -480 - Jonction des troupes perses
Regroupées en Thessalonique, les troupes perses peuvent désormais s'appuyer sur un contingent de 150 000 hommes, auxquels s'ajoutent 6 000 navires longeant la côte. De leur côté, les Grecs prennent la décision d'abandonner le nord de la Grèce pour se regrouper du côté de la passe des Thermopyles. Les Grecs entendent tirer profit des caractéristiques de ce lieu (étroit) pour réduire l'avantage du nombre.
17 septembre -480 - Début de la bataille du cap Artémision
Positionnées en attente de la flotte perse, 300 trières grecques lancent la bataille du cap Artémision. Contrainte de se replier face à la puissance ennemie, la flotte grecque parvient à retarder l'avancée des troupes perses. Quelques jours seulement après cette bataille, une tempête décime une partie de la flotte perse qui avait fait le choix de s'éloigner des côtes.
19 septembre -480 - Défaite héroïque de Léonidas aux Thermopyles
Suite à une (probable) trahison, les troupes grecques sont contraintes de se replier vers l'isthme de Corinthe. Accompagné de 700 volontaires, Léonidas Ier, roi de Sparte, livre une résistance héroïque face aux milliers de Perses qui l'encerclent. Le combat de Léonidas Ier et de ses guerriers, jusqu'à la mort, permet au gros des troupes grecques de se retirer. A Athènes, les Perses saccagent la cité et incendient le Parthénon.
29 septembre -480 - Victoire des Grecs à Salamine
Conscients de leur infériorité numérique face à la flotte perse, les Grecs font mine de se retirer. En réalité, ils espèrent conduire les Perses dans le détroit, particulièrement étroit, de Salamine. Les Perses tombent dans le piège tendu par le stratège Thémistocle, et voient une partie de leurs navires détruits dans cette bataille.
27 août -479 - Mort de Mardonios à Platées
Engagé dans une bataille contre une troupe lacédémonienne, Mardonios, célèbre commandant perse, perd la vie au combat. Sous l'ordre de Pausanias, les troupes grecques en profitent pour infliger une déroute aux Perses à Platées et pour mettre fin au statu quo entre les deux camps à la suite de la victoire des Grecs à Salamine. Cet épisode marque le début du retrait des troupes perses des cités ioniennes.
-478 - Le Spartiate Pausanias prend Byzance
Dans la foulée de sa démonstration de force à Platées, Pausanias prend les commandes de l'armée grecque afin de poursuivre les combats contre l'armée perse. Après avoir marché sur Chypre, Pausanias, régent de Sparte, s'empare de la cité de Byzance. Débute alors la reconstruction de la cité détruite quelques années plus tôt par Darius.
-478 - Formation de la ligue de Délos
Sur fond d'impérialisme naissant et encouragées par le succès de leur flotte à Salamine, plusieurs cités grecques prennent la décision de s'associer en une ligue. Initiée par Thémistocle et Aristide, la démarche conduit à la création de la ligue de Délos, du nom de la ville où se conclut cet accord. A noter que la création de cette formation qui délègue le commandement à Athènes ne concerne que la flotte et non les troupes terrestres.
-472 - Eschyle présente "Les Perses"
Eschyle propose à Athènes une représentation des "Perses". Cette tragédie grecque, la plus ancienne dont le texte nous est parvenu, fait référence à la Seconde Guerre médique. Présent lors des combats, Eschyle puise l'inspiration dans son vécu personnel pour livrer une tragédie qui révolutionne le genre. En effet, pour la première fois, plusieurs acteurs apparaissent simultanément sur scène.
-336 - Alexandre le Grand devient roi de Macédoine
Alors âgé de tout juste 20 ans, Alexandre le Grand devient roi de Macédoine et successeur de son père. N'hésitant pas à tuer ses rivaux, il écrase le soulèvement de la ville de Thèbes, et poursuit le combat commencé par son père contre l'Empire perse.
-334 - Début de la guerre contre les Perses
En -334, Alexandre le Grand s'engage dans la guerre contre les Perses. Entouré de 30 000 fantassins et 5 000 cavaliers, il prend la route, direction l'Asie, et remporte la bataille du Granique qui lui permet de vaincre les troupes de Darius. Fort de ce succès sur le roi des Perses, Alexandre le Grand poursuit sa conquête de territoires qui s'étale sur une décennie et l'amène à parcourir plus de 10 000 km à pied.
-332 - Alexandre le Grand conquiert la Judée
Alexandre le Grand parvient à conquérir la Judée. Sur ce territoire fui par les Perses, une certaine liberté est alors accordée aux juifs. A cette époque, nombre d'entre eux font toutefois le choix de s'installer à Alexandrie. Au sein du royaume, la culture hellénistique se propage jusqu'à influencer les croyances juives et faire naître des conflits entre juifs hellénistes et juifs opposés.
-332 - Alexandre arrive en Egypte où il est acclamé en libérateur
A Issos (Syrie), Alexandre le Grand et son armée infligent une nouvelle défaite à l'armée perse. Contraint à la fuite, Darius se révèle impuissant pour contrer l'arrivée d'Alexandre le Grand en Egypte. C'est là, sur ce territoire où il est acclamé en libérateur et reconnu comme le descendant d'Amon, que le roi de Macédoine fonde la première colonie grecque d'Alexandrie.
Octobre -331 - Victoire d'Alexandre le Grand à Gaugamèles
Pour la troisième fois depuis qu'il s'est engagé dans la guerre, Alexandre le Grand parvient à battre le roi de Perse, en Mésopotamie. Pendant qu'Alexandre le Grand étend son pouvoir sur le Proche-Orient et l'Egypte, Darius III s'enfuit dans les montagnes. Alexandre le Grand de son côté met la main sur les trésors de la dynastie achéménide, et se fait proclamer roi d'Asie.
-330 - A la poursuite de Darius
Pour prétendre au titre de roi de Perse, Alexandre le Grand n'a d'autre choix que de retrouver la trace de Darius. Le tout nouveau roi d'Asie se lance donc à sa poursuite. Réfugié dans les montagnes avec quelques partisans, Darius est assassiné peu de temps avant l'arrivée d'Alexandre le Grand. Ce dernier choisit de rendre les honneurs royaux à Darius, et promet de venger sa mort. En Bactriane, il parvient à rattraper le satrape Bessos mis en cause dans l'assassinat de Darius et l'exécute.
-329 - Trois années pour pacifier l'Iran
Pendant trois longues années, Alexandre le Grand livre des combats acharnés pour parvenir à soumettre l'Hyrcanie, l'Arie, l'Arachosie, la Bactriane et la Sogdiane. Tout au long de la conquête de ces territoires, le nouveau roi des Perses fonde des dizaines d'Alexandrie. Cette longue et éreintante pacification de l'Iran déclenche chez Alexandre le Grand l'envie d'un retour au pays.
-326 - Un retour au pays éprouvant
Alors qu'elles ont pris la direction de la vallée de l'Indus, les armées d'Alexandre le Grand se divisent en trois parties. Néarque traverse le golfe Persique, Cratère rejoint les passes du Bolan, et Alexandre le Grand prend la direction du désert de Gédrosie. Arrivés à Suse en 324, Alexandre le Grand et ses troupes organisent d'immenses noces. A l'aube de lancer de nouveaux projets de conquête, Alexandre le Grand enfile le costume de celui capable de réunir en un seul peuple les Macédoniens, les Grecs et les Asiatiques.
-326 - Alexandre envahit le Pendjab
Alexandre le Grand poursuit sa traversée vers l'est et atteint l'extrémité de la Perse. Malgré l'opposition du roi Poros et l'utilisation des éléphants comme arme de résistance, Alexandre le Grand parvient à envahir le Pendjab. Les combats ont néanmoins épuisé ses hommes, et Alexandre le Grand doit renoncer à poursuivre son chemin vers l'Inde. L'arrivée d'Alexandre le Grand au Pendjab marque la naissance de la dynastie des Séleucides.
5 mai 614 - Les Perses s'emparent de la Vraie Croix
Les Perses de l'empereur Chosroès II prennent Jérusalem, centre de pèlerinage chrétien, et s'emparent de la relique de la "Vraie Croix". 35 000 habitants seront vendus comme esclaves et les églises seront détruites. En 630, l'empereur byzantin Héraclius Ier, vainqueur des Perses à Ninive en 627, ramènera la Vraie Croix à Jérusalem. La ville tombera aux mains des musulmans en 638.
12 décembre 627 - Victoire d'Héraclius sur les Perses
L'empereur byzantin Héraclius écrase l'armée perse du souverain Chosroès devant Ninive en Mésopotamie. Il contraint les Perses sassanides à rendre l'Egypte à l'Empire byzantin et entre triomphalement dans la capitale sassanide, Ctésiphon. Héraclius ramènera la relique de la vraie croix, volée par les Perses en 614, à Jérusalem.
632 - Abou Bakr succède à Mohamed
Beau-père du prophète, Abou Bakr est proclamé calife. Il parviendra alors à apaiser les dissensions entre Médinois et Mecquois, liées à la succession de Mahomet. L'islam s'impose dès lors sur toute l'Arabie. Omar, fidèle du Prophète, sera désigné pour lui succéder et conquerra la Syrie, l'Egypte et la Perse. Omar sera finalement assassiné en 644, laissant la place à Othman qui poursuivra les conquêtes.
1055 - Toghroul Beg est reconnu sultan à Bagdad
Appartenant à la dynastie turque sunnite seldjoukide, qui règne déjà sur la Perse, Toghroul beg s'empare de Bagdad et se fait reconnaître sultan par le calife abbasside. En 1038, il avait déjà pris le pouvoir de Nichâpour, avant de venir à bout de la dynastie bouyide. Par la suite, les Seldjoukides formeront un vaste Empire musulman sunnite, s'étendant sur l'Asie Mineure et sur la Syrie des Fatimides. Dès 1092, le territoire sera morcelé par des partages successoraux, la présence franque et les révoltes locales.
1501 - Les Séfévides règnent sur la Perse
Après avoir chassé les Timourides, la dynastie séfévide, créée par Ismaïl Ier, met en place un état chiite. Ce dernier s'appuie alors sur la doctrine duodécimaine, qui perdurera dans le chiisme iranien. Des années plus tard, Ispahan deviendra la capitale de la dynastie. Toutefois, les Séfévides ne survivront pas face aux invasions afghanes du XVIIIe siècle.