Trois Glorieuses : résumé d'une révolution sur trois jours

Trois Glorieuses : résumé d'une révolution sur trois jours Les Trois Glorieuses sont trois journées révolutionnaires qui se sont déroulées en juillet 1830, à Paris. Elles ont abouti à la mise en place d'une monarchie constitutionnelle, avec à sa tête le roi des Français, Louis-Philippe. Résumé.

Résumé des Trois Glorieuses  - Les Trois Glorieuses, parfois aussi appelées la révolution de Juillet, se sont déroulées les 27, 28 et 29 juillet 1830 à Paris. Ces trois jours d'insurrection conduisirent à la destitution du roi Charles X, mettant fin à la Restauration ; puis à la mise en place d'un nouveau roi, Louis-Philippe, à la tête d'un nouveau régime : la monarchie de Juillet, une monarchie constitutionnelle laissant davantage de pouvoir au parlement. 

Pourquoi la révolution de 1830 a-t-elle eu lieu ?

Les élections de 1827 ont fait entrer à l'Assemblée une majorité de députés libéraux. Très conservateur, le roi, Charles X, souhaite reprendre la main et congédie son Premier ministre, qui avait la faveur des libéraux, pour le remplacer par le prince de Polignac, qui rappelle aux Français les pires heures de la monarchie autoritaire. Le climat politique est donc très tendu lorsque Charles X publie des ordonnances jugées liberticides par la presse et les députés, et qui mèneront aux Trois Glorieuses.

Quelle est la date des Trois Glorieuses ?

Les 27, 28 et 29 juillet 1830. 

Quelle est la définition des Trois Glorieuses ?

L'expression "les Trois Glorieuses" définit précisément les trois journées révolutionnaires de juillet 1830, consécutives à la signature des quatre "ordonnances scélérates" par le roi Charles X. Elles sont aussi appelées "révolution de Juillet". Le 27 juillet, une insurrection populaire se lève en raison de l'intervention des forces de l'ordre pour empêcher la publication de journaux. Le 28, Paris est coupé par des barricades. Le 29, les soldats ayant fraternisé avec les émeutiers, Paris tombe aux mains des insurgés. 

Les émeutiers parisiens défendent les barricades de la rue St Honoré, à l'angle de la rue du Coq. 1830. © MARY EVANS/SIPA

Comment analyser le tableau de Delacroix ?

Le célèbre tableau de Delacroix intitulé "La Liberté guidant le peuple" est en quelque sorte un document "sur le vif", car le peintre l'a achevé en décembre 1830. La Liberté est une fille du peuple, déterminée, révoltée, victorieuse, n'ayant peur de rien. Elle est coiffée du bonnet phrygien, symbole de la Révolution de 1789, qui accorda la souveraineté au peuple et elle tient un fusil, montrant sa volonté de se battre. Les composantes du peuple sont là : le gamin de Paris, l'ouvrier, le bourgeois, le paysan, les étudiants.

"La liberté guidant le peuple", 1831, Eugène Delacroix. © ZENOBEL/E.R.L./SIPA

Quelles sont les conséquences des Trois Glorieuses ?

Les Trois Glorieuses se soldent officiellement par 504 morts – ils sont répertoriés sur la colonne de la place de la Bastille à Paris, dite "colonne de Juillet". Ce bilan est sans doute sous-estimé, d'autres études avancent le chiffre de 788 tués chez les insurgés et 163 morts du côté des soldats. Près de 4 000 personnes ont été blessées. Le roi se retire à Rambouillet la nuit du 30 au 31 juillet et abdique quelques jours plus tard au profit de son cousin, le duc d'Orléans, qui devient roi des Français sous le nom de Louis-Philippe 1er. La Restauration laisse place à la monarchie de Juillet.

Les dates clés des Trois Glorieuses

25 juillet 1830 - Les "ordonnances scélérates" de Charles X
Les ordonnances de Saint-Cloud sont signées en grand secret par Charles X le 25 juillet 1830 :   
La 1re abolit la liberté de la presse, toutes les publications devront être approuvées par autorisation gouvernementale avant d'être diffusées.
La 2e dissout la Chambre des députés, qui vient pourtant d'être élue.
La 3e révise le droit de vote afin de réduire le poids des bourgeois libéraux.
La 4e convoque des élections en septembre.
Les 5e et 6e nomment des ultras (conservateurs) au Conseil d'État.
27 juillet 1830 - Début de la révolution de Juillet
Face aux ordonnances de Charles X, la réaction de la bourgeoisie et de la population s’est avérée très vive. Dès le lendemain, sous l’influence de Thiers, les journalistes rédigent des appels à l’insurrection. Le 27, les boutiques et ateliers sont fermés tandis que les rues se remplissent et que les barricades bloquent les petites rues.
29 juillet 1830 - Les "Trois Glorieuses"
Le 29 juillet, Paris est couvert de barricades. Douze mille soldats ont été envoyés pour mettre un terme à l'insurrection sous le commandement du maréchal Marmont, décrié. Les troupes se heurtent à 8 000 insurgés, et beaucoup de soldats changent de camp pour rejoindre les révolutionnaires. Le 29 au matin, Marmont est acculé, les insurgés prennent le Palais Bourbon, où siège la Chambre des députés.
3 août 1830 - Charles X abdique
Le 2 août, Charles X annonce, dans une lettre contresignée par son fils le dauphin Louis-Antoine d'Artois, héritier au trône, son abdication au profit de son petit-fils, Henri, duc de Bordeaux. Cette lettre est remise au duc d'Orléans, son cousin, qui a été nommé lieutenant-général par la commission municipale et deviendra roi des Français (et non de France) le 9 août, contrairement aux termes de l'abdication de Charles X.

XIXe siècle