Jean-Paul Sartre : biographie du philosophe, auteur des Mots

Jean-Paul Sartre : biographie du philosophe, auteur des Mots BIOGRAPHIE DE JEAN-PAUL SARTRE - Philosophe, dramaturge et écrivain français, Jean-Paul Sartre a été le compagnon de Simone de Beauvoir, formant ensemble un célèbre couple littéraire.

Biographie courte de Jean-Paul Sartre - Né le 21 juin 1905 à Paris, Jean-Paul Sartre est un écrivain et philosophe français. Fils unique et orphelin de père à quinze mois, il est élevé dans un milieu bourgeois et cultivé. Son grand-père Charles Schweitzer se charge de son éducation jusqu'à ses 10 ans. En 1971, sa mère se remarie avec Joseph Mancy, qu'il déteste. Après quelques années passées à La Rochelle avec sa mère et son beau-père, il rejoint Paris à l'âge de 15 ans pour être soigné en urgence et y reste définitivement. Il entre à l'École normale en 1924, dont il sort agrégé de philosophie en 1929, année pendant laquelle il rencontre Simone de Beauvoir.

La relation inédite entre Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir

Jean-Paul Sartre rencontre Simone de Beauvoir alors qu'ils travaillent tous deux pour passer (pour la seconde fois pour Sartre) le concours d'agrégation de philosophie. Le coup de foudre intervient immédiatement, et ils entament une liaison. Ils sortent de l'École normale agrégés de philosophie, Sartre obtenant la première place au concours, de Beauvoir la seconde. Tous deux nouent une relation intellectuelle et affective très forte, mais ne se conforment pas à la vie maritale. Ils se refusent en effet à partager le même toit. Jusqu'à la mort du philosophe, ils vivent ainsi dans l'anticonformisme le plus total. Les liaisons extérieures font partie intégrante de leur relation, qui va parfois jusqu'à inclure une tierce personne dans leur jeu amoureux. Cette relation inhabituelle et sulfureuse fait d'eux l'un des plus célèbres couples littéraires de son époque.

Sous l'Occupation, Jean-Paul Sartre écrit la pièce Les Mouches

En 1931, Jean-Paul Sartre est nommé professeur au Havre et succède à Raymond Aron à l'Institut français de Berlin de 1933 à 1934, période pendant laquelle il approfondit ses connaissances de la phénoménologie. En 1938, il publie La Nausée, roman couronné d'un succès écourté par le début de la Seconde Guerre mondiale. Fait prisonnier quelque temps après sa mobilisation, il est libéré en mars 1941 et revient à Paris, où il devient professeur de khâgne. Il s'essaie en 1943 au théâtre en publiant Les Mouches, qui ne rencontre pas un franc-succès, contrairement à la pièce Huis Clos, qui plaît beaucoup aux officiers allemands invités à la première, en 1944.

Les livres de Jean-Paul Sartre

La publication de son essai philosophique de référence, L'Être et le néant en 1943 voit sa transformation en intellectuel politiquement engagé s'achever. En 1945, Jean-Paul Sartre se retire de l'enseignement, crée la revue "Les Temps modernes" et développe sa théorie de l'existentialisme, qui participe à sa célébrité. Il écrit une autre œuvre philosophique majeure avec Critique de la raison dialectique, en 1960. Intellectuel et passionné de politique, Jean-Paul Sartre se rapproche pour un temps du Parti communiste français et prend position pour les indépendantistes pendant la guerre d'Algérie. En 1964, il écrit un récit autobiographique, couvrant son enfance, intitulé Les Mots. La même année, le prix Nobel de littérature lui est décerné, mais il le refuse. Il s'implique par la suite dans les événements de mai 68 et le conflit israélo-palestinien. Figure intellectuelle emblématique, Jean-Paul Sartre meurt d'un œdème pulmonaire le 15 avril 1980, à l'âge de 74 ans. Il est inhumé au cimetière du Montparnasse, rejoint par Simone de Beauvoir à sa mort, en 1986.

Jean-Paul Sartre : dates clés

21 juin 1905 : Naissance de Jean-Paul Sartre
Jean-Paul Sartre naît à Paris le 21 juin 1905. Orphelin de père à quinze mois, c'est son grand-père qui se charge de son éducation jusqu'à ses 10 ans. Élève brillant, Sartre finit ses études en 1929, en ayant obtenu la première place au concours d'agrégation de philosophie.
1929 : Simone de Beauvoir rencontre Jean-Paul Sartre
Les deux philosophes se rencontrent très jeunes, à la fin de leurs études supérieures. Ils préparent ensemble l'agrégation de philosophie, à laquelle Sartre obtient la première place. L'étincelle est immédiate. Ils partagent leurs réflexions, leurs conceptions du monde et leurs sentiments, mais se refusent toujours à vivre sous le même toit. Sartre la considère comme son "amour nécessaire", en opposition aux "amours contingents" qu'ils rencontrent tout au long de leur vie.
octobre 1945 : La Fondation des "Temps modernes"
Avec l’aide de Simone de Beauvoir et de Maurice Merleau-Ponty, Jean-Paul Sartre publie le premier numéro de la revue "les Temps modernes". Littéraire, culturel, politique et philosophique, ce mensuel montre clairement ses engagements politiques et devient la revue privilégiée des intellectuels de gauche.
29 octobre 1945 : Sartre défend l'humanisme de l'existentialisme
Sartre défend, dans une petite salle bondée, l’existentialisme face aux critiques formulées par les marxistes et les chrétiens. Vulgarisant sa pensée, Sartre s’attache à décrire l’homme comme n’ayant pas d’essence et se constituant par ses choix. Il résume cette pensée dans la célèbre phrase : "l'existence précède l’essence". L’homme existe mais ne se donne une essence que par ses actes. Il est donc responsable de ces derniers et jouit d'une grande liberté.
2 avril 1948 : Première des "Mains sales"
La pièce de Jean-Paul Sartre est présentée pour la première fois au théâtre Antoine à Paris. François Périer joue le rôle d'Hugo, militant communiste emprisonné pendant la résistance dans un pays imaginaire d'Europe centrale, l'Illyrie. Dans Les Mains sales, Sartre exhorte les intellectuels à s'engager dans le monde politique et social.
22 octobre 1964 : Récompensé du prix Nobel de littérature
Jean-Paul Sartre se voit décerné le prix Nobel de littérature. Le jour même, il confie au journaliste François de Closets, de l'AFP, qu'il "le refuse, et vous pouvez l'écrire". Il s'en explique deux jours plus tard dans une lettre ouverte à l'intention de l'académie Nobel et publiée dans Le Monde, et Le Figaro, considérant "qu'aucun homme ne mérite d'être consacré de son vivant".
15 avril 1980 : Décès de Jean-Paul Sartre
Jean-Paul Sartre s’éteint à Paris suite à un œdème pulmonaire, à l’âge de 74 ans. Plusieurs dizaines de milliers de personnes assistent à ses funérailles. Simone de Beauvoir raconte sa disparition dans La Cérémonies des adieux, publié en 1981. Six ans plus tard, elle est inhumée près de lui, au cimetière Montparnasse.

Contemporain

Jean-Paul Sartre : biographie du philosophe, auteur des Mots
Jean-Paul Sartre : biographie du philosophe, auteur des Mots

Sommaire Biographie courte de Jean-Paul Sartre Simone de Beauvoir et Sartre Les Mouches, de Jean-Paul Sartre Les livres de Jean-Paul Sartre Jean-Paul Sartre : dates clés Citations de Jean-Paul Sartre Biographie courte...