Nathalie Sarraute : biographie de l'écrivain, auteur d'Enfance

Nathalie Sarraute : biographie de l'écrivain, auteur d'Enfance BIOGRAPHIE NATHALIE SARRAUTE - Écrivain français d'origine russe, Nathalie Sarraute est une figure du Nouveau Roman. Auteur d'"Enfance", ses œuvres singulières s'opposent à l'écriture romanesque traditionnelle.

Biographie courte de Nathalie Sarraute - Nathalie Sarraute, née Natalia Tcherniak est un écrivain français, également mère de la journaliste, romancière et comédienne Claude Sarraute. Originaire de Russie, elle voit le jour le 18 juillet 1900 à Ivanovo-Voznessensk. Ses parents divorcent lorsqu'elle n'a que deux ans, et elle part vivre avec sa mère dans plusieurs grandes villes d'Europe. Elle termine ses études de droit à Paris et devient avocate. Fascinée par la littérature du XXe siècle, en particulier par Marcel Proust, Nathalie Sarraute publie en 1939 Tropismes, un recueil de textes traitant des conventions sociales et des relations complexes entre les êtres humains salué par Jean-Paul Sartre. À partir de 1940, les lois anti-juives l'empêchant d'exercer comme avocate, elle se consacre pleinement à la littérature, cachant son identité.

Son succès grandit avec la publication de Martereau chez Gallimard en 1953, mais c'est en 1964 que Nathalie Sarraute entre définitivement dans le cercle restreint des grands écrivains en publiant Les Fruits d'or, un roman qui lui vaut le Prix international de littérature. Dans Enfance publié en 1983, elle relate l'histoire de sa jeunesse, passée entre la Russie et la France, et de sa relation difficile avec sa mère. Nathalie Sarraute s'illustre également dès les années 1960 par ses pièces de théâtre : Le Silence, Le Mensonge, Isma, Pour un oui ou pour un non ? Dans l'ensemble de son oeuvre, Nathalie Sarraute accorde une grande importance au non-dit, aux choses semblant anodines et à leur sens caché, aux petits drames du quotidien. Figure du Nouveau Roman, l'auteure rejette les conventions de la littérature romanesque traditionnelle. Finissant sa carrière en apothéose, Nathalie Sarraute se voit décerner le Grand Prix national des Lettres par le ministère de la Culture en 1982. Elle décède à Paris le 19 octobre 1999, sans avoir le temps d'achever sa septième pièce de théâtre.

Les livres de Nathalie Sarraute

C'est à partir de 1932 que Nathalie Sarraute commence à écrire ses premiers textes réunis en 1939 dans un recueil intitulé Tropismes. Bien que l'ouvrage soit salué par de grands écrivains comme Max Jacob et Charles Mauron, ce dernier passe relativement inaperçu. Toutefois, Nathalie Sarraute y témoigne déjà de sa volonté de révéler les sensations imperceptibles régissant les rapports complexes entre les êtres humains. Retirée à la campagne durant l'Occupation, Nathalie Sarraute abandonne sa carrière juridique et rédige cette fois ses premiers romans : Portrait d'un inconnu (1948) puis Martereau (1953). En 1956, la publication de L'Ère du soupçon l'inscrit définitivement dans la mouvance du Nouveau Roman. Il s'agit d'un recueil d'essais dans lesquels l'écrivaine critique les conventions traditionnelles du roman romanesque tout en encensant la littérature de Marcel Proust, James Joyce, ou encore Virginia Woolf. En 1959, la romancière publie Le Planétarium (1959), son premier grand succès suivi en 1963 des Fruits d'or pour lequel elle obtient le Prix international de littérature. Parallèlement à l'écriture de ses livres, Nathalie Sarraute se lance dans la composition de pièces de théâtre dont la première qui s'intitule Le Silence paraît en 1964. Toutefois, la pièce la plus connue de l'auteure est Pour un oui ou pour un non. Publiée en 1982, celle-ci démontre le sens caché des mots et des conversations.

Tropismes de Nathalie Sarraute

En 1939, et après le refus de plusieurs éditeurs, Nathalie Sarraute publie son premier recueil de textes. L'ouvrage dont elle débute la rédaction dès 1932 est intitulé Tropismes, en référence au terme scientifique désignant les mouvements instinctifs de certains végétaux stimulés par des facteurs extérieurs. Loin de choisir ce nom au hasard, il s'agit pour Nathalie Sarraute de révéler dans ce livre, les mouvements fugaces de notre conscience qui forgent secrètement les relations humaines. Au travers de scènes de la vie quotidienne, de clichés ou de lieux communs, l'auteure explore ainsi ces sentiments brefs , intenses et inexplicables que nous ressentons tous, et qui déclenchés par la présence ou la parole d'autrui nous poussent à agir d'une certaine façon. Oeuvre-clé parmi les écrits de Nathalie Sarraute, Tropismes est aujourd'hui considéré comme fondateur du courant littéraire du Nouveau Roman. Passé totalement inaperçu lors de sa parution, ce n'est que vingt ans plus tard, lors de sa réédition en 1957, que le livre sera véritablement reconnu par la critique.

Enfance de Nathalie Sarraute

En 1983, Nathalie Sarraute publie un récit autobiographie intitulé Enfance. Dans celui-ci l'auteure relate les souvenirs de ses onze premières années passées entre la France, la Suisse et la Russie, jusqu'à son entrée en sixième. D'une grande originalité, l'ouvrage est écrit sous la forme d'un dialogue entre l'écrivaine et son double qui par ses mises en garde, ses interrogations, et ses scrupules l'aide à rédiger l'autobiographie la plus objective possible. Représentant la conscience critique de l'auteure, cette seconde voix narrative l'aide ainsi à déjouer les pièges traditionnels de l'écriture autobiographique. Construit à partir de fragments de souvenirs, d'images et de situations marquantes, l'oeuvre ne fait pas un récit exhaustif de l'enfance de l'auteure. À l'image de son tout premier ouvrage, Tropismes, Nathalie Sarraute s'intéresse davantage à la force des mots qui malgré leur apparence parfois banale peuvent avoir de lourdes conséquences. À travers ce monologue intérieur, Nathalie Sarraute qui se parle à elle-même et se contredit livre ainsi une autobiographie originale et sans complaisance. Dès sa parution en 1983, Enfance remporte un grand succès auprès du public et obtient même en 1984 le Prix Grinzane Cavour International.

Nathalie Sarraute : dates clés

18 juillet 1900 : Naissance de Nathalie Sarraute
Nathalie Sarraute naît sous le nom de Natalyia Tcherniak, le 18 juillet 1900, à Ivanovo en Russie. Issue d'une famille aisée, l'écrivain quitte bientôt la Russie pour la France. Après des études de droit et une radiation du barreau en 1941 suite aux lois anti-juives, Nathalie Sarraute se consacre entièrement à la littérature.
19 octobre 1999 : Mort de Nathalie Sarraute
Nathalie Sarraute meurt à Paris le 19 octobre 1999. Figure majeure du Nouveau Roman, elle a notamment écrit Tropismes (1939), Les Fruits d'or (1963), Le Planétarium (1959), Enfance (1983) ou encore des pièces de théâtre comme Pour un oui ou pour un non (1982).

Autres pays