Jean Cocteau : biographie de l'auteur de "La Machine Infernale"

Jean Cocteau : biographie de l'auteur de "La Machine Infernale" BIOGRAPHIE DE JEAN COCTEAU - Poète, écrivain, dramaturge et cinéaste français, Jean Cocteau a marqué le XXe siècle de son empreinte. Il a réalisé "Orphée", et "Les Enfants terribles".

Biographie courte de Jean Cocteau - Né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte, au sein d'une famille bourgeoise parisienne, Jean Cocteau découvre très tôt le théâtre et le cinéma. Son père se suicide alors que le petit Jean est âgé de 9 ans. À 15 ans, il quitte le domicile familial pour entrer au lycée. Il en est renvoyé en 1904 pour indiscipline, et rate son baccalauréat à deux reprises. Dès 1909, il publie son premier recueil de poèmes. Fréquentant différents cercles d'artistes, Jean est autant passionné par la poésie que le cinéma. Sa rencontre avec Serge de Diaghilev, maître des ballets russes, le marque profondément. De leur collaboration naît plusieurs ballets, dont Parade, mis en musique par Erik Satie, avec des décors de Pablo Picasso. Il s'engage en tant qu'ambulancier lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Il y vole d'ailleurs avec Roland Garros, mais est rapidement réformé pour des raisons de santé. De retour à Paris, Max Jacob lui présente le jeune poète Raymond Radiguet, que Cocteau prend sous son aile. Celui-ci décède à l'âge de 20 ans, en 1923, laissant Jean Cocteau sombrer peu à peu dans l'opium.

La passion du dessin de Jean Cocteau

Jean Cocteau collabore avec le mouvement dada. Il écrit Le Potomak (1919), puis publie en 1923 son roman Thomas l'imposteur, inspiré de son expérience de la Première Guerre mondiale. Il réalise également ses premiers dessins en 1924. Une passion pour l'art graphique qui va engendrer au fil des années un grand nombre d'illustrations, de fresques, et même de vitraux. C'est en 1925 qu'il réalise son premier court-métrage, Jean Cocteau fait du cinéma. Toujours en proie à son addiction à l'opium, l'écrivain est hospitalisé pour se sevrer. Le temps d'une cure de désintoxication, enfermé dans sa chambre d'hôpital, Cocteau rédige, en dix-sept jours seulement, son roman transgressif Les Enfants Terribles, paru en 1929. Ayant accumulé assez d'expérience, il se lance en 1930 dans la réalisation de son premier long-métrage, Le Sang d'un poète, film expérimental en quatre parties. Deux ans plus tard, il commence à rédiger sa pièce de théâtre en quatre actes La Machine infernale, dont la première est jouée le 10 avril 1934.

Fresque de Jean Cocteau, 1959. (Église Notre Dame de France, Leicester Place, Londres.) ©  sedmak

Jean Cocteau et Jean Marais, couple mythique du cinéma français

Jean Cocteau rencontre Jean Marais en 1937, lors d'une audition pour la pièce Œdipe Roi. Le cinéaste et dramaturge tombe amoureux du jeune acteur, qui devient son amant, puis son ami. Cocteau lui donne un rôle dans Œdipe Roi, et l'année suivante, il écrit une pièce pour Jean Marais : Les Parents terribles. L'acteur est alors reconnu par la profession. Jean Cocteau écrit ensuite une pièce pour son amie Édith Piaf, en 1940. La pièce Le Bel Indifférent est un énorme succès. L'arrivée de la Seconde Guerre mondiale est une période compliquée pour Cocteau. Bien qu'il travaille sur divers projets avec Pablo Picasso et Coco Chanel, il est critiqué sous l'Occupation pour son homosexualité. Il laisse le cinéma de côté jusqu'à la fin de la guerre.

Les œuvres de Jean Cocteau

Ce n'est qu'en 1946 que Jean Cocteau réalise son deuxième film, La Belle et la bête, adaptation du conte de fées qui met en scène Jean Marais et qui rencontre un grand succès. Suivent alors en 1948 deux nouveaux films, Les Parents terribles (adaptation cinématographique de la pièce écrite quelques années plus tôt) et L'Aigle à deux têtes. Ces deux longs-métrages rencontrent également un franc succès, et Jean Cocteau continue sur sa lancée en 1950 avec le film Orphée, qui met de nouveau en scène Jean Marais. La suite de ce film, Le Testament d'Orphée, ne sort que dix ans plus tard et il est le dernier long-métrage de l'écrivain qui rédige néanmoins dans les années 50 plusieurs scénarios pour d'autres réalisateurs, dont Les Enfants terribles (l'adaptation de son roman, dont il signe seulement le scénario) de Jean-Pierre Melville et La Princesse de Clèves de Jean Delannoy. Il peint également en 1952 son tableau Autoportrait à la veste jaune. Tour-à-tour écrivain, poète, cinéaste, peintre et dramaturge, Jean Cocteau a marqué de son génie le XXe siècle. Il a été l'ami des grands noms de son époque. Foudroyé par une crise cardiaque, Jean Cocteau décède à Milly-la-Forêt, le 11 octobre 1963, à l'âge de 74 ans.

Jean Cocteau : dates clés

5 juillet 1889 : Naissance de Jean Cocteau
Fils de Georges Cocteau et Marie Lecompte, Jean Cocteau naît en 1889 au domicile de son grand-père maternel, à Maisons-Laffittes. Il grandit au sein d'une famille bourgeoise parisienne, avec son frère et sa sœur. Le petit Jean découvre très tôt le théâtre et le cinéma, à l'âge de 6 ans. 
1909 : Jean Cocteau publie ses premiers poèmes
Jean Cocteau publie dès ses 20 ans son premier recueil de poèmes, La Lampe d'Aladin, inspiré des contes des Mille et une Nuits.
1929 : Le roman "Les Enfants terribles" est publié
Jean Cocteau écrit en une dizaine de jours son roman Les Enfants terribles, alors qu'il est hospitalisé pour une cure de désintoxication, lui qui n'arrive pas à se défaire de son addiction à l'opium. Enfermé dans sa bulle, il écrit douloureusement et d'une traite ce roman, qui paraît en 1929.
10 avril 1934 : Première de la pièce "La Machine infernale"
Jean Cocteau commence l'écriture de la pièce La Machine infernale en 1932, dont la première se déroule à la Comédie des Champs-Élysées de Paris, le 10 avril 1934.
1937 : Cocteau rencontre Marais
Lors d'une audition pour sa future pièce Œdipe Roi, Jean Cocteau rencontre le jeune acteur Jean Marais. L'auteur tombe amoureux du jeune acteur, qui devient son amant, puis plus tard, son ami. Jean Marais obtient un rôle dans la pièce de Cocteau, et lance ainsi sa carrière d'acteur. Le couple Cocteau-Marais travaille ensemble à de nombreuses reprises, au théâtre et au cinéma.
29 octobre 1946 : "La Belle et la Bête" sort sur les écrans français
Ce film, réalisé par Jean Cocteau, est une adaptation du célèbre conte. Il raconte la relation ambiguë qui se tisse entre la Belle et la Bête dont elle est prisonnière. Les deux personnages principaux sont joués par Josette Day et Jean Marais, l'acteur fétiche de Cocteau. Le film est un immense succès, qui contribue à imposer son réalisateur comme un grand cinéaste et qui fait passer Jean Marais du statut de jeune premier au rang de vedette.
1953 : Jean Cocteau préside le jury du festival de Cannes
Jean Cocteau préside pour la première fois le jury du célèbre festival de Cannes en 1953. Un rôle de président du jury qu'il reprend plusieurs fois, notamment en 1954 puis en 1957.
3 mars 1955 : Jean Cocteau est élu à l'Académie française
Jean Cocteau est élu à l'Académie française le 3 mars 1955, au fauteuil n°31. Il est reçu le 20 octobre 1955.
11 octobre 1963 : Décès de Jean Cocteau
Jean Cocteau décède d'une crise cardiaque à son domicile de Milly-la-Forêt, à l'âge de 73 ans. Il meurt quelques heures après l'annonce du décès de son amie Édith Piaf. Il est enterré dans la Chapelle Saint-Blaise-des-Simples, à Milly-la-Forêt, dans l'Essonne. Une épitaphe est inscrite sur sa tombe : "Je reste avec vous."

Contemporain

Jean Cocteau : biographie de l'auteur de "La Machine Infernale"
Jean Cocteau : biographie de l'auteur de "La Machine Infernale"

Sommaire Biographie courte de Jean Cocteau Le passion du dessin de Cocteau Cocteau - Marais, couple mythique Les œuvres de Jean Cocteau Filmographie de Jean Cocteau Jean Cocteau : dates clés Citations de Jean Cocteau ...