Marguerite Duras : biographie de l'écrivain, auteure de "L'Amant"

Marguerite Duras : biographie de l'écrivain, auteure de "L'Amant" BIOGRAPHIE DE MARGUERITE DURAS - Écrivain et cinéaste française, Marguerite Duras est une figure du renouveau du genre romanesque. Elle est l'auteure de plusieurs livres, dont "L'Amant", récompensé du prix Goncourt.

Biographie courte de Marguerite Duras - Née le 4 avril 1914 à Gia Định, à proximité de Saïgon en Indochine française, Marguerite Donnadieu, qui prend plus tard pour nom de plume Marguerite Duras, grandit au sein d'une famille d'enseignants de la colonie française de Cochinchine. Après un retour en France long de deux ans suite au décès de son père, Marguerite, sa mère et ses deux frères retournent à Saïgon. Cette période va marquer la vie et l’œuvre de la future auteure. À Saïgon, elle entre au lycée, puis après l’obtention de son baccalauréat de philosophie, la jeune Marguerite Duras s'installe définitivement sur Paris, en 1932. Elle suit des cours à la faculté de droit, où elle rencontre Robert Antelme. Son diplôme de sciences politiques en poche, elle commence sa carrière en tant que secrétaire au ministère des colonies. Le couple se marie en septembre 1939.

Les premiers livres de Marguerite Duras, sous l'Occupation

En 1942, Marguerite Duras est embauchée en tant que secrétaire générale du Comité d'organisation du livre, chargé d'attribuer un quota de papier, rationné, aux éditeurs. C'est à partir de cette période qu'elle rencontre des intellectuels de tout bord. La passion de l'écriture la prend, et elle rédige son tout premier roman, Les Impudents. Avec son mari, Marguerite se met au service de la Résistance, et rencontre François Mitterrand, alors dirigeant d'un réseau de résistants. Pris dans une embuscade, Robert Antelme se fait déporter, et n'est libéré qu'à la fin de la guerre. Marguerite écrit deux nouveaux livres, Cahiers de la guerre et La Vie tranquille. Son roman suivant, Barrage contre le Pacifique, est adapté au cinéma en 1957. Dans les années suivantes, la romancière démarre sa carrière au cinéma en tant que scénariste. Elle signe le scénario du film Hiroshima, mon amour réalisé par Alain Resnais en 1959, puis d'Une aussi longue absence d'Henri Colpi.

Les films de Marguerite Duras, devenue réalisatrice

L'auteure connaît un premier succès au théâtre, après avoir elle-même adapté pour les planches sa nouvelle Des journées entières dans les arbres. Peu satisfaite des adaptations qui sont faites de ses romans au cinéma, Marguerite Duras décide en 1966 de tourner son premier film, La Musica, puis récidive trois ans plus tard avec Détruire, dit-elle. Forte de ses premières expériences, Marguerite se découvre une véritable passion et poursuit en 1975 avec India Song, qui lui vaut le prix de l'Association française des cinémas d'art et d'essai. La fin des années 70 est alors très prolifique pour l'écrivain qui réalise plusieurs longs-métrages. En 1985, elle met un terme à sa carrière de réalisatrice avec son dernier film Les Enfants, mettant notamment en scène Pierre Arditi et André Dussolier.

Marguerite Duras remporte le Goncourt pour son chef d’œuvre L'Amant

Le retour à l'écriture romanesque se fait de manière triomphale. En 1984, Marguerite Duras publie son autofiction L'Amant, qui remporte un franc-succès avant même d'être récompensé par le prix Goncourt, la même année. Elle y raconte, dans son style très caractéristique, sa relation avec un rentier chinois de Saïgon. L'année suivante, elle publie un autre roman, La Douleur, dans lequel elle se livre sur les moments difficiles de sa vie sous l'Occupation. Les années passant, Marguerite est diminuée physiquement, en proie à l'alcoolisme dont elle souffre depuis longtemps. Elle souhaite tout de même collaborer à l'adaptation cinématographique de son roman L'Amant, réalisée par Jean-Jacques Annaud. Mais la collaboration tourne court, et pour se réapproprier une œuvre dont elle se sent dépouillée, Marguerite Duras publie L'Amant de la Chine du Nord en 1991, juste avant la sortie du film. L'auteure décède le 3 mars 1996, à son domicile parisien de la rue Saint-Benoît. Réalisatrice, écrivain et scénariste, Marguerite Duras a marqué son époque, malgré les critiques de ses nombreux détracteurs.

Marguerite Duras : dates clés

4 avril 1914 : Naissance de Marguerite Duras
L'auteure naît en Cochinchine, plus précisément à Gia Định, à proximité de Saïgon en Indochine française. Ses parents, enseignants, s'étaient portés volontaires pour travailler dans les colonies. La jeune Marguerite y grandit, avant de venir vivre à Paris une fois la majorité atteinte.
23 septembre 1939 : Mariage avec Robert Antelme
Marguerite Duras se marie avec Robert Antelme, qu'elle a rencontré pendant ses études de droit à Paris. Engagés dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, Robert se fait prendre et est déporté dans un camp de concentration de prisonniers politiques. Il est libéré à la fin de la guerre, moribond. Marguerite prend alors soin de lui pendant une année, une période que l'écrivain décrit dans son roman La Douleur, en 1985. Le couple divorce en avril 1947.
1950 : Publication d'un Barrage contre le Pacifique
Publié en pleine guerre d'Indochine, ce roman d'inspiration biographique est écrit par Marguerite Duras entre son divorce d'avec Robert Antelme et son mariage avec Dionys Mascolo. Un Barrage contre le Pacifique, dans lequel l'autrice aborde la désillusion de la société et des colonies d'Indochine, a fait connaître Duras au grand public.
1959 : Hiroshima mon amour est présenté à Cannes
Hiroshima mon amour, le film d'Alain Resnais dont Marguerite Duras a signé les dialogues, est présenté à Cannes. Pour ce scénario, elle est nominée pour l'Oscar du meilleur scénario original à la 33e cérémonie des Oscars.
5 avril 1971 : Marguerite Duras signe le Manifeste des 343
Marguerite Duras signe le fameux Manifeste des 343 pour l'abolition de la loi contre l'avortement. Elle appose sa signature aux côtés de celles de femmes de renom, comme Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Catherine Deneuve ou encore Jeanne Moreau
1980 : Marguerite Duras prend Yann Andréa pour compagnon
Yann Andréa est un fan de l’œuvre de Marguerite Duras, à qui il écrit régulièrement. Un jour, elle l'appelle, et ils se rencontrent. Ils ne se quitteront plus : Yann, homosexuel et de 38 ans son cadet, devient le compagnon de Marguerite Duras. Il l'assiste au quotidien, retranscrivant même les derniers romans que Marguerite, vieillissante, ne peut plus écrire elle-même. Elle lui dédie un livre en 1992, Yann Andréa Steiner.
22 janvier 1992 : L'Amant, le chef d'œuvre de Marguerite Duras, adapté au cinéma
Le roman de Marguerite Duras, L'Amant, est largement autobiographique et a pour cadre l'Indochine des années 30. Il avait reçu le prix Goncourt lors de sa sortie en 1984. L'adaptation cinématographique est réalisée par Jean-Jacques Annaud. Lors du tournage du film, Marguerite Duras est associée au projet. Cependant, elle désapprouve le travail du réalisateur et en vient à réécrire son roman en 1991. Cette nouvelle version s'appelle L'Amant de la Chine du Nord, publiée juste avant la sortie du film.
3 mars 1996 : Décès de Marguerite Duras
Marguerite Duras décède à son domicile parisien du 6ème arrondissement. Rongée par l'alcoolisme qui la suivait depuis des années, elle s'éteint à l'âge de 81 ans. Elle repose au cimetière Montparnasse. Dans son testament, elle désigne Yann Andréa, son dernier compagnon, comme exécuteur littéraire.

Contemporain

Marguerite Duras : biographie de l'écrivain, auteure de "L'Amant"
Marguerite Duras : biographie de l'écrivain, auteure de "L'Amant"

Sommaire Biographie courte de Marguerite Duras Les livres de Marguerite Duras Les films de Marguerite Duras L'Amant , de Marguerite Duras Filmographie de Marguerite Duras Marguerite Duras : dates clés Citations de Marguerite...