Joseph Kessel : biographie courte de l'auteur du Lion

Joseph Kessel : biographie courte de l'auteur du Lion BIOGRAPHIE JOSEPH KESSEL - Écrivain français, Joseph Kessel s'est aussi illustré en tant que résistant et reporter. Ses voyages lui ont permis de trouver l'inspiration pour plus de 80 livres dont Le lion, Les mains du miracle ou Belle de jour.

Biographie courte de Joseph Kessel - Romancier et journaliste français, Joseph Kessel est né le 10 février 1898 à Villa Clara en Argentine. Fils de médecin, il passe les premières années de sa vie sur le continent sud-américain. De 1905 à 1908, il va s'installer avec ses parents dans l'Oural, contrée dont sa mère est originaire. L'année 1908 marque son arrivée en France, à Nice puis à Paris. Licencié de lettres en 1915, Joseph Kessel intègre le "Journal des débats" la même année. Un an plus tard, durant la Première Guerre mondiale, il s'engage dans l'aviation et l'artillerie, période marquante de sa vie inspirant son deuxième roman "L'Équipage", publié en 1923. Il a publié son premier ouvrage, "La Steppe rouge", en 1922. En 1919, Joseph Kessel devient grand reporter et part couvrir de nombreux événements à travers le monde, en Irlande, en Israël ou en Allemagne, tout en publiant des romans comme "Les Captifs" en 1926 ou "Belle de jour" en 1928.

"L'Armée des ombres" paraît en 1943, en hommage aux combattants de la Seconde Guerre mondiale. Joseph Kessel a rejoint la Résistance et traduit "Le Chant des partisans", chant de ralliement des résistants. Après la guerre, Joseph Kessel reprend ses activités de reporter et entre à l'Académie française en 1962. Il reçoit de nombreux prix et récompenses tout au long de sa vie dont celui de grand officier de la Légion d'honneur, commandeur des Arts et des Lettres ou encore le grand prix du Roman de l'Académie française, en 1926 avec "Les Captifs". Il est aussi décoré de la croix de guerre pour la Première et la Seconde Guerre mondiale. Admiré par ses pairs et ses contemporains, dont François Mauriac qui lui rend hommage dans "Bloc-notes", Joseph Kessel publie près de quatre-vingts romans tout au long de sa carrière. Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent également "Le Bataillon du ciel" (1947), "Le Lion" (1958) ou encore "Les Cavaliers" (1967). Tour à tour soldat, résistant, journaliste et romancier, Joseph Kessel meurt le 23 juillet 1979 à Avernes, âgé de 81 ans.

Le lion, livre de Joseph Kessel

Paru en 1958, "Le lion" est un roman de Joseph Kessel adapté à la télévision en 2003 avec Alain Delon et sa fille Anouchka Delon. En résumé, le récit se déroule dans un parc kényan protégé. La jeune héroïne de 10 ans, Patricia, fille du régisseur de la réserve, a recueilli un lionceau. L'animal, nommé King, a été soigné par l'enfant. Devenu adulte, il est retourné à la vie sauvage, mais le lien qu'il a créé avec la jeune Patricia est resté intact. La petite fille et le fauve continuent de se retrouver chaque jour malgré les risques évidents encourus par Patricia. Un jeune maasaï du nom d'Oriounga souhaite épouser la jeune fille qui a su dresser un lion. Pour faire sa demande, il doit d'abord devenir un homme et ce rite de passage requiert de terrasser un lion. Malgré l'interdiction de tuer dans la réserve, Oriounga combat King. Le jeune homme perd son combat et le lion est finalement abattu.

Les mains du miracle de Joseph Kessel

Publié en 1960, "Les mains du miracle" est un autre roman de Joseph Kessel. Il s'agit de la biographie plus ou moins romancée de Felix Kersten, un masseur d'origine suédoise. Cet homme s'est occupé de membres de la famille royale néerlandaise, ainsi que d'un certain Heinrich Himmler. Avec des techniques de thérapie manuelle, Felix Kersten a soigné avec succès le chef des SS. Le masseur a ainsi obtenu une grande influence sur son patient qui n'hésite pas à lui faire des confidences. Felix Kersten aurait ainsi pu sauver la vie de nombreuses personnes en obtenant l'annulation de certaines déportations ou la libération de certains détenus.

Autour du même sujet