André Malraux : biographie de l'auteur de "La Condition humaine"

André Malraux : biographie de l'auteur de "La Condition humaine" BIOGRAPHIE D'ANDRÉ MALRAUX - Écrivain français, André Malraux est l'un des grands auteurs du XXe siècle. Homme politique et engagé dans de nombreuses luttes, il a notamment écrit "La Condition humaine".

Biographie courte d'André Malraux - Écrivain et homme politique, André Malraux naît le 3 novembre 1901 dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Ses parents se séparent alors qu'il n'a que quatre ans. Il grandit entouré de femmes, dont sa mère, sa grand-mère, et sa tante. Atteint du syndrome de Gilles de La Tourette dès son enfance, la maladie se manifeste chez lui par des tics. Passionné par la littérature contemporaine, l'art, et plus globalement la culture, il abandonne ses études à l'âge de 17 ans pour travailler chez un libraire parisien. C'est là-bas que Malraux va faire la connaissance de Max Jacob. À 18 ans seulement, André Malraux publie son tout premier livre, Lunes en papier. Il devient ensuite, entre 1921 et 1923, le directeur littéraire des éditions du Sagittaire, où il côtoie Jean Cocteau et d'autres écrivains qui montent. Peu après, il rencontre Clara Goldschmidt, qu'il épouse en octobre 1921. Poussé par l'aventure, Malraux part en mission au Cambodge, où il se fait arrêter pour avoir participé à la contrebande d’œuvres khmères.

La Condition humaine d'André Malraux reçoit le prix Goncourt

Sur insistance des milieux littéraires français, André Malraux est libéré. Il rejoint Saïgon où il s'engage contre la colonisation de l'Indochine en créant un journal, L'Indochine, censuré par les autorités françaises. Ce n'est là que le premier engagement d'une vie marquée par de nombreux combats politiques contre le fascisme. Sachant le quotidien condamné, il rentre en France avec sa femme en 1926. Il se concentre alors sur sa carrière littéraire, occupant des postes importants dans le milieu de l'édition. Il écrit beaucoup, et publie les romans La Tentation de l'Occident, puis Les Conquérants, largement inspirés de ses aventures en Orient. Mais c'est bien avec La Condition humaine qu'André Malraux accède à la consécration. Publié en 1933, le roman rencontre un grand succès et son auteur se voit décerner le prix Goncourt en décembre de la même année. Après des années de militantisme contre le fascisme, Malraux participe à la guerre civile espagnole, entre 1936 et 1937. Une expérience qui lui inspire son roman L'Espoir.

L'hommage du ministre André Malraux au résistant Jean Moulin

Pendant la Seconde Guerre mondiale, André Malraux s'engage en tant que tankeur en avril 1940. Deux mois plus tard, il est fait prisonnier, et réussit à s'évader, grâce à son demi-frère Roland, en septembre. En 1944, André Malraux rejoint un groupe de maquisards et est arrêté par la Gestapo. Son implication dans la Résistance lui vaut de rencontrer Charles de Gaulle, pour qui il voue une admiration sans faille, et duquel il devient le ministre de l'Information en 1945. S'étant marié avec Madeleine, veuve de son demi-frère Roland, André Malraux revient à la politique après la traversée du désert de De Gaulle. Il devient alors ministre des Affaires culturelles au retour du Général en 1958, chargé du rayonnement de la culture française. Dans le but de sauvegarder le patrimoine architectural français, une "Loi Malraux" a été créée en 1962, permettant de favoriser la restauration immobilière de certains quartiers anciens, grâce à un système de déductions d'impôts. En décembre 1964, Malraux prononce le discours du transfert des cendres du héros résistant Jean Moulin au Panthéon. Malraux assume sa fonction pendant onze ans, pendant lesquelles il crée notamment les Maisons de la culture. Il se retire en même temps que le général de Gaulle, en 1969. Essayiste et historien, d'abord connu pour son œuvre littéraire avant de se vouer à la politique, André Malraux meurt le 23 novembre 1976 à Créteil, d'un cancer de la peau. Il avait 75 ans. Ses cendres ont été transférées au Panthéon en 1996, à l'initiative de Pierre Messmer.

André Malraux : dates clés

3 novembre 1901 : Naissance d'André Malraux
André Malraux voit le jour à Paris, dans une famille issue de Dunkerque. Son père quittant la famille alors qu'il n'a que quatre ans, André grandit dans l'épicerie de sa mère, entouré de femmes.
21 octobre 1921 : Malraux épouse Clara Goldschmidt
André Malraux épouse Clara Goldschmidt. Suite à de mauvais placements effectués avec l'argent de son épouse, Malraux ruine le couple. Sa femme l'accompagne ensuite dans ses aventures, en Orient et en Europe. Après la naissance de leur fille Florence en 1933, ils se séparent en 1937, mais ne divorcent officiellement qu'en 1947.
7 décembre 1933 : André Malraux reçoit le Goncourt pour La Condition humaine
Publié la même année, le roman La Condition humaine d'André Malraux se voit décerner le prix Goncourt. Relatant le parcours d'un groupe de révolutionnaires à Shanghai, ce roman est en partie inspiré des nombreux voyages de son auteur en Asie.
12 novembre 1944 : Décès tragique de Josette Clotis, mère des deux fils d'André Malraux
Après leur rencontre, Josette Clotis et André Malraux entament une relation en décembre 1933, alors que Malraux est marié. Elle lui donne un premier fils, Gauthier, le 5 novembre 1940. André étant toujours marié, c'est son demi-frère Roland qui doit reconnaître le petit Gauthier, pour que celui-ci puisse porter le nom de Malraux. Josette met au monde un deuxième fils, Vincent, en mars 1943. L'année suivante, en 1944, elle se trouve à la gare et s'apprête à rejoindre André en zone libre. Josette glisse tragiquement du marchepied, et se fait déchiqueter les jambes par un train. Elle décède de ses blessures quelques jours plus tard, laissant les fils d'André Malraux orphelins de leur mère.
23 mai 1961 : Gauthier et Vincent Malraux meurent dans un accident
Alors que le couple présidentiel américain, Jackie et John F. Kennedy, se trouve en France, André Malraux est présent. Il fait la promesse à Jackie Kennedy de lui servir de guide pour une visite privée du Louvre. Il apprend alors le décès de ses deux fils, Gauthier et Vincent Malraux, dans un accident de voiture. Ils avaient respectivement 21 et 18 ans. Malgré le chagrin, André Malraux remplit son devoir de ministre et est présent auprès des Kennedy.
19 décembre 1964 : Jean Moulin au Panthéon
À l'initiative du général de Gaulle et du ministre des Affaires culturelles, André Malraux, les cendres de Jean Moulin sont transférées au Panthéon en présence de la famille du défunt et de nombreux anciens résistants. Malraux, dans un formidable discours, rend hommage à l'ancien chef du Conseil national de la Résistance ainsi qu'à tous les hommes qui ont lutté contre l'occupation allemande. En entrant dans la demeure des grands hommes de France, Jean Moulin devient un héros national. Un vibrant hommage, à retrouver ici.
23 novembre 1976 : Décès d'André Malraux
André Malraux décède à Créteil à l'âge de 75 ans, d'un cancer de la peau. Il est inhumé au cimetière de Verrières-le-Buisson. Un hommage national lui est rendu le 27 novembre, à Paris, au palais du Louvre.
23 novembre 1996 : Les cendres de Malraux sont transférées au Panthéon
Vingt ans jour pour jour après sa mort, les cendres d'André Malraux sont transférées au Panthéon. Jacques Chirac prend une place importante dans les hommages rendus à l'homme de lettres et au gaulliste que fut Malraux.
 

Contemporain

André Malraux : biographie de l'auteur de "La Condition humaine"
André Malraux : biographie de l'auteur de "La Condition humaine"

Sommaire Biographie courte d'André Malraux La Condition humaine , de Malraux L'hommage de Malraux à Jean Moulin André Malraux : dates clés Citations d'André Malraux Biographie courte d'André Malraux -...