Joseph McCarthy : biographie courte de l'instigateur du maccarthysme

BIOGRAPHIE DE JOSEPH MCCARTHY - Homme politique américain, Joseph McCarthy est né le 14 novembre 1908 à Appleton (Etats-Unis, Wisconsin). Il est mort le 2 mai 1957 à Bethesda (Etats-Unis, Maryland). Il mena notamment des campagnes anticommunistes très virulentes.

Biographie courte de Joseph McCarthy - Né en 1908 dans une famille de fermiers du Wisconsin, Joseph Raymond McCarthy se consacre au droit pour travailler dans un cabinet d’avocat dans les années 1930 avant de devenir juge itinérant. Il tente alors sans succès de se lancer dans la politique en tant que démocrate. En 1942, il décide de démissionner pour s’engager dans l’armée. Simple soldat, il participe aux opérations dans le Pacifique. Après la guerre, il est élu sénateur du Wisconsin en 1946, cette fois sous l’étiquette républicaine.

L'homme de la "Chasse aux sorcières"

A partir de 1950, McCarthy se fait remarquer par ses discours fermement anti-communistes surtout le jour oùil brandit une liste supposée faire état des infiltrations communistes au sein du Département d’Etat. Alors que la guerre froide bat son plein et que la population américaine s’inquiète de l’expansionnisme soviétique en Europe, de la guerre de Corée et surtout de la maîtrise de l’arme atomique par l’URSS, les discours de McCarthy lui confèrent rapidement une certaine notoriété. D’ailleurs, l’affaire des époux Rosenberg, qui débute en février 1950, donne du crédit aux suspicions de trahisons dans les fonctions d’État. Les accusations du sénateur, bien que changeantes, rencontrent un écho favorable, ce qui incite les républicains à s’appuyer sur son discours pour les élections présidentielles de 1952. A partir de cette année, il dirige le sous-comité sénatorial permanent d’enquête sur les opérations gouvernementales. Ses méthodes inquisitoriales mettent en porte-à-faux des anonymes mais aussi des personnalités médiatiques et notamment hollywoodiennes. Certaines choisissent d’ailleurs l’exil, comme Charlie Chaplin.

Des méthodes qui divisent l'Amérique

S'il a toléré McCarthy pour sa contribution à la défaite des démocrates aux présidentielles, Eisenhower, ancien militaire, n’apprécie guère les allégations du sénateur, notamment quand elles concernent l’armée. La charge contre le général Marshall, héros de la victoire américaine, avait fortement contribué à la naissance d’inimitiés entre McCarthy et certains organes du pouvoir. A l’automne 1953, quand il étend sa "chasse aux sorcières" à l’armée et à certains haut gradés, sa crédibilité s’effrite, d’autant plus que les médias commencent à dénoncer les méthodes archaïques et injustes de la commission d’enquête.

Alors que la popularité du maccarthysme décroît, les soutiens de façade des dirigeants républicains, et en premier lieu d’Eisenhower, tombent. En décembre 1954, la présidence du comité lui est retirée et un blâme lui est adressé à cause de ses méthodes. Conservant néanmoins ses fonctions de sénateur, il tombe dans l’oubli jusqu’à son décès en 1957.

>> Dossier histoire de la guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs (1945-1949)
>> Dossier histoire de la guerre froide : l'apogée (1949-1953)
>> 
Dossier histoire de la guerre froide : la coexistence pacifique (1953-1962)

Joseph McCarthy : dates clés

14 novembre 1908 : Naissance à Appleton, dans le Wisconsin
 
1 janvier 1939 : Il devient juge itinérant
 
1 janvier 1942 : Il abandonne ses fonctions judiciaires pour s’enrôler dans l’armée comme simple soldat
 
1 janvier 1944 : Echec dans sa course à l’investiture républicaine pour le poste de sénateur du Wisconsin
 
1 janvier 1946 : Il est élu sénateur du Wisconsin
 
9 février 1950 : McCarthy lance sa chasse aux sorcières
Le sénateur du Wisconsin Joseph McCarthy annonce dans un discours qu’il possède une liste de plus de deux cents personnes du Département d’Etat (équivalent américain du Ministère des Affaires étrangères) censées être proches du Parti communiste. Au cœur de la guerre froide, le discours du sénateur rencontre un écho national et avive les peurs des Américains. En quelques mois, McCarthy va instaurer une véritable paranoïa qui sera également une arme puissante pour déstabiliser les démocrates au pouvoir. Après l’élection d’Eisenhower en 1952, McCarthy présidera le sous-comité sénatorial permanent d’enquête avant que ses méthodes inquisitoriales ne soient dénoncées par les médias puis par le Sénat.
19 juin 1953 : Exécution des époux Rosenberg
Ethel et Julius Rosenberg, 35 et 37 ans, meurent sur la chaise électrique dans la prison de Sing-Sing, près de New York. Ces membres du parti communiste américain ont été condamnés deux ans plus tôt pour avoir livré des secrets nucléaires à l'URSS. Malgré une campagne internationale d'opinion en leur faveur et un appel à la clémence du pape Pie XII, le président Eisenhower rejettera la grâce. Cette exécution survient au paroxysme de "la chasse aux sorcières" menée par le sénateur Joseph McCarthy.
1 décembre 1954 : le Sénat vote une mention de blâme contre McCarthy
Le Sénat retire à McCarthy la présidence du sous-comité d’enquête.
2 mai 1957 : Il meurt à Bethesda