Edouard Herriot : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE EDOUARD HERRIOT - Homme politique français, Edouard Herriot est né le 5 juillet 1872 à Troyes (France). Il est mort le 26 mars 1957 à Saint-Genis-Laval (France). Il appartenait au parti radical.

Biographie courte de Edouard Herriot - Fils de militaire, Edouard Herriot poursuit de brillantes études qui le conduisent à l'Ecole normale supérieure, dont il sort agrégé de lettres à l'âge de 22 ans. Il est muté à Lyon, où il tisse des liens dans les sphères du pouvoir grâce à son mariage avec une notable lyonnaise, Blanche Rebatel. Membre du Parti radical socialiste, il est élu maire de Lyon en 1905 et le restera durant 52 ans.

Remarqué pour ses excellentes capacités d'orateur, Edouard Herriot intègre le gouvernement d'Aristide Briand au poste de ministre des Travaux publics, en 1916. C'est le début d'une longue et belle carrière politique. Edouard Herriot est successivement sénateur puis député du Rhône, avant d'accéder par trois fois aux fonctions de président du Conseil des ministres (entre 1924 et 1925, en 1926 puis en 1932) sous la IIIe République. Sous l'occupation, Edouard Herriot adopte d'abord une attitude bienveillante à l'égard du maréchal Pétain, avant de critiquer les positions que le nouveau dirigeant de la France affiche envers les communistes et les bolchéviques.

Edouard Herriot est élu à l'Académie française en 1946 et continue à faire office de conseiller politique dans les gouvernements qui se succèdent après la guerre. Il développe des liens puissants avec l'URSS, pays qu'il admire et qu'il visite par deux fois. Ses vues sur le colonialisme sont très traditionnelles et il ne conçoit pas l'émancipation des habitants des colonies. Son combat pour instaurer une société laïque le suit jusqu'à sa mort, malgré des funérailles religieuses.

Edouard Herriot : dates clés

11 mai 1924 : Le Cartel des Gauches au pouvoir
Socialistes du SFIO et Radicaux de gauche s’unissent pour former le Cartel des gauches et gagnent les élections législatives. La droite est prise d’une certaine terreur tandis que des transferts massifs de capitaux s’opèrent. Finalement, l’alliance est fragile. Elle ne parvient pas à enrayer la crise monétaire qui sévissait déjà et subit de nombreux changements. Edouard Herriot, Paul Painlevé et Aristide Briand se succèderont à la tête du gouvernement jusqu’en 1926. Finalement c’est la droite qui revient alors au pouvoir en la personne de Raymond Poincaré.
20 juillet 1926 : Édouard Herriot devient président du Conseil pour la seconde fois.
Après avoir provoqué la chute du gouvernement d'Aristide Briand, Édouard Herriot devient président du Conseil pour la seconde fois le 20 juillet 1926. Sa nomination fait suite à la tentative de Joseph Caillaux, alors ministre des Finances, de prendre les pleins pouvoirs financiers afin de contrer la baisse du franc. Le « gouvernement d'union nationale » voulu par Herriot ne résiste pas à la crise financière et est renversé le 21 juillet, remplacé par Raymond Poincaré.

Homme politique français

Edouard Herriot : biographie courte, dates, citations
Edouard Herriot : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Edouard Herriot Edouard Herriot : dates clés Biographie courte de Edouard Herriot - Fils de militaire, Edouard Herriot poursuit de brillantes études qui le conduisent à l'Ecole normale supérieure, dont il...