Crise de 1929 : causes et conséquences du krach boursier du jeudi noir

Crise de 1929 : causes et conséquences du krach boursier du jeudi noir CRISE DE 1929 - Née d'un krach boursier à Wall Street le jeudi 24 octobre 1929, la crise de 1929 va se propager dans le monde entier et avoir des conséquences dramatiques jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Résumé de la crise de 1929 - Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les Etats-Unis ont connu une formidable croissance économique. Personne ne s'imagine alors qu'en une simple journée à Wall Street le pays s'apprête à provoquer l'une des plus graves crises économiques de l'Histoire : la Grande Dépression. De ce fameux "jeudi noir" de 1929 à la Seconde Guerre mondiale, la débâcle s'est propagée dans le monde entier. Au cours d'une récession de dix longues années, les pays les plus concernés connaîtront d'importants bouleversements sociaux et politiques, jusqu'à favoriser l’ascension d'un certain Adolf Hitler en Allemagne. 

Le krach boursier du 24 octobre 1929

Au cours des années 1920, les Etats-Unis entrent dans une phase de reconstruction où l'économie connaît un certain essor. Mais le système américain est parsemé de failles. Outre la surproduction industrielle, ce dernier repose principalement sur la spéculation boursière et le crédit. La population emprunte de manière excessive pour pouvoir investir en bourse. Ainsi, lorsque les prix viennent à baisser, les actionnaires s'empressent de revendre leurs titres avant qu'ils ne perdent trop de valeur. La panique s'empare rapidement de Wall Street le jeudi 24 octobre 1929 et mène irrémédiablement à la journée du "jeudi noir", où près de 13 millions d'actions sont mises en vente. Le cours s'effondre et toute l'économie américaine sombre à une vitesse folle. Les industries ne trouvent plus d'investisseurs et la consommation décroît sans cesse. L'agriculture, déjà en crise depuis des années, plonge davantage, en même temps que les valeurs de ses productions. Quant aux banques, confrontées à l'incapacité des actionnaires à rembourser leurs prêts, elles tombent en faillite les unes après les autres.

La récession des années 1930

Au cours des années 1930, la Grande Dépression s'étend progressivement au monde entier, les économies étrangères étant plus ou moins dépendantes de la puissance américaine. De par sa politique communiste indépendante, l'URSS est la seule à échapper à la crise. Partout, les chiffres du chômage connaissent des hausses sans précédent. C'est ainsi qu'Hitler, après avoir promis le redressement économique de l'Allemagne, est porté au pouvoir. Ailleurs, les dirigeants tentent tant bien que mal d'endiguer la déchéance de leurs pays par des dévaluations monétaires et une politique plus protectionniste que jamais.

La politique du New Deal

Aux Etats-Unis, le nouveau président élu en 1932, Franklin Delano Roosevelt, met en place le New Deal. Cette "nouvelle donne" a pour objectif de freiner les répercussions de la crise avec de grandes mesures telles que la remaniement du système bancaire, le retrait de l'étalon or, la dévaluation du dollar, la régulation de la production agricole, des aides sociales et économiques et le lancement de grands travaux. La politique capitaliste adoptée jusqu'alors emprunte de nouveaux sentiers, puisque l'intervention étatique prend le pas sur le libéralisme. Ainsi, la crise de 1929 est née d'un système économique puissant en apparence, mais dont les bases demeuraient trop fragiles. Une simple journée a suffit pour ébranler le monde entier pendant dix ans, mettant à jour les faiblesses du capitalisme libéral américain. Pendant que de nombreuses nations tentaient d'émerger, le nazisme gagnait du terrain. Bientôt, le monde entrera dans la Seconde Guerre mondiale.

Crise de 1929 : dates clés

24 octobre 1929 : Jeudi noir à Wall Street
La bourse de New York s'effondre. En quelques heures, 12 millions de titres sont vendus sur la marché. Constatant la baisse des cours, les spéculateurs cherchent à se débarrasser au plus vite de toutes leurs actions. Les cours chutent de 30%. Le "krach" se confirmera le mardi 29. Le "black Thursday" est le commencement de ce qui sera la plus grave crise économique de l'Histoire. Les Etats-Unis seront ruinés. Et le monde entier souffrira, tant au niveau économique que politique.
11 mai 1931 : La Creditanstalt se déclare en faillite 
Suite au krach boursier de Wall Street, qui a provoqué une terrible crise économique aux Etats-Unis, la plus grande banque autrichienne est contrainte de se déclarer en faillite. Fondée en 1855, la Creditanstalt ferme donc ses portes, provoquant ainsi l'effondrement de la bourse autrichienne. Inexorablement, les troubles économiques atteindront l'Allemagne, plongeant le pays dans la crise.
13 juillet 1931 : Banqueroute de la Danat Bank 
La Danat Bank est obligée, comme sa consoeur autrichienne, de fermer ses portes. La banque allemande ne peut faire face aux terribles répercussions du krach boursier de Wall Street et de la crise économique qui en résulte. En effet, les banques américaines, pour tenter de sortir de la débâcle, récupère tous leurs capitaux investis à l'étranger, entraînant la ruine de nombreux établissements.
21 septembre 1931 : La livre sterling est dévaluée 
Affecté par la crise économique provoquée par le krach boursier d'octobre 1929, le Royaume-Uni est contraint de dévaluer sa monnaie, la livre sterling, à près de 40%. Il abandonne également le système monétaire de l'étalon-or, utilisé depuis le XIXe siècle et dans lequel l'unité monétaire se réfère à un poids fixe en or. Après elle, plusieurs dizaines d'autres monnaies liées au système devront faire de même, la France y compris. Epargnée jusqu'alors, elle se refusera à toute dévaluation du franc, prolongeant ainsi la crise sur son territoire.
2 juillet 1932 : Le gouverneur Roosevelt évoque le "New Deal" 
Le gouverneur de l'État de New York, un certain Franklin Delano Roosevelt, futur président des Etats-Unis, parle pour la première fois du "New Deal" dans un discours. Cette notion basée sur les théories de l'économiste britannique John Keynes doit permettre d'enrayer la crise des années 1930 avec des mesures économiques et sociales.
20 juillet 1932 : Ouverture de la conférence impériale économique d’Ottawa
Afin de s’extraire de la débâcle économique, le Royaume-Uni décide de signer des accords avec les territoires du Commonwealth. Le but de la conférence est alors de s’appuyer sur une politique protectionniste. Les négociations aboutiront, un mois plus tard, à l’adoption de tarifs douaniers réciproques très avantageux.
4 mars 1933 : Le président Roosevelt met en place le New Deal
Franklin Delano Roosevelt est élu président des Etats-Unis d'Amérique en novembre 1932. Investi dans ses fonctions en mars 1933, il lance sa politique de New Deal.
5 mars 1933 : Roosevelt ferme les banques américaines
Au lendemain de son investiture, le président américain ordonne la fermeture des banques pour une durée de quatre jours. Il espère ainsi mettre fin à la panique causée par les faillites successives. Dès le 9 mars, elles pourront de nouveau ouvrir leurs portes, à condition de pouvoir payer leurs créanciers.
6 mars 1933 : Embargo sur l’or décidé par Roosevelt
Les Etats-Unis mettent en place un embargo sur l’exportation de l’or afin de sortir du marasme économique qui handicape le pays depuis 1929. Dès le mois suivant, le système de l’étalon or sera abandonné.
31 mars 1933 : Lancement du Civilian Conservation Corps
Parmi les grands travaux lancés par le gouvernement américain dans le cadre du New Deal, le Civilian Conservation Corps permet d'engager deux millions de chômeurs pour un programme de reboisement national.
12 mai 1933 : Mesure du New Deal dans l’agriculture
Au cœur de son programme de redressement économique, Roosevelt fait adopter l’Agriculture Adjustment Act (AAA). La crise agricole s’est considérablement aggravée avec le krach boursier de 1929. Le but de la loi est d’accroître les prix des produits issus de l’agriculture et de mettre fin à une surproduction catastrophique. Ainsi, des compensations financières sont versées aux agriculteurs par l’État en échange de la diminution des surfaces cultivées. En outre, l’AAA s’efforce de faciliter le remboursement de leurs dettes. Les surplus et de nombreuses récoltes sont détruits, malgré la faim qui tenaille la majorité des Américains.
18 mai 1933 : Création de la Tennessee Valley Authority
La compagnie gouvernementale de la Tennessee Valley Authority (TVA) est mise en place dans le cadre du New Deal de Roosevelt. Elle vise, par le biais de grands travaux, à diminuer le chômage. Plus de 12 millions d’Américains sont alors sans emploi. Ainsi, en aménageant le bassin du Tennessee, le gouvernement s’assure une valorisation économique de la région tout en diminuant les chiffres catastrophiques du chômage. Mettant fin aux fréquentes inondations, les barrages construits produiront suffisamment d’électricité pour subvenir aux besoins de plusieurs millions d’habitants.
16 juin 1933 : Vote de la National Industrial Recovery Act
Dans le cadre du New Deal lancé par Roosevelt pour enrayer la crise économique, les Etats-Unis adoptent la NIRA, une loi pour le redressement industriel du pays. Elle a pour but d’améliorer le comportement des industries dans le domaine de la concurrence grâce à l’intervention de l’État. L’objectif est d’établir des accords entre les différents groupes, notamment sur les prix, la durée de travail et les salaires. Pour cela, la NRA (National Recovery Administration) est créée. Les industries ne sont pas contraintes d’adhérer, mais celles qui acceptent de respecter les codes prescrits montrent leurs efforts en se dotant d’un logo représentant un aigle bleu et portant les initiales de la NRA.
30 janvier 1934 : Dévaluation du dollar
En conséquence de la crise économique de 1929, le dollar est dévalué de près de 41%.
14 août 1935 : Le Social Security Act est signé
Afin de porter assistance aux personnes les plus vulnérables, le programme New Deal va permettre d'entériner une loi sur le Social Security Act, sorte de sécurité sociale.
1 octobre 1936 : La France dévalue le franc
Peu de temps après la victoire du Front Populaire aux élections législatives, la France décide de dévaluer le franc. Toutefois, le pays réagit bien trop tardivement à la crise économique qui a suivi le krach boursier de 1929. Lorsque, des années plus tôt, la livre et le dollar furent dévalués, le gouvernement s'acharna à maintenir les valeurs du franc Poincaré. La situation mena alors à un déséquilibre important entre les prix du marché français et ceux du marché étranger. La France, qui jusqu’alors échappait à la crise grâce à son autonomie financière, fut touchée à son tour. Cette action tardive ne permettra pas de redresser l’économie du pays, tandis que les autres nations commencent tout juste à sortir la tête de l’eau.
5 octobre 1936 : Marche contre la faim de Jarrow
Les habitants de l’une des villes les plus touchées par la crise économique de 1929 se lancent dans une formidable marche contre la faim. Une foule de chômeurs se rassemble et prend la route en direction de Londres. Depuis le début de la crise, plusieurs marches semblables ont été organisées, mais celle de Jarrow restera la plus mémorable de l’Histoire.