Révolution russe : la prise de pouvoir communiste

Révolution russe : la prise de pouvoir communiste En pleine Première Guerre mondiale, les bolcheviks prennent le pouvoir en Russie. La guerre civile dans le pays aboutira à la victoire des bolcheviks et à la création d'un nouvel État à régime communiste : l'URSS. Résumé.

Résumé de la révolution russe - La révolution russe désigne le passage de la Russie monarchique, dominée depuis trois siècles par la dynastie des Romanov, au communisme bolchevik. Le régime tsariste est renversé en mars 1917, tandis que les bolcheviks prennent le pouvoir en octobre de la même année. Le nouveau régime est mené par Lénine, et son avènement entraîne le pays dans une guerre civile qui dure jusqu'en 1920. En 1905, une première révolution avait préparé le terrain, mais c'est avec la Première Guerre mondiale que se déclenche réellement le processus, qui frappe par sa rapidité et sa radicalité.

Quand est-ce qu'ont eu lieu les révolutions russes ?

Si on parle de révolutions russes au pluriel, c'est parce qu'elles sont au nombre de deux dans une période de temps restreinte. La première commence avec la fusillade du "dimanche rouge", soit le 9 janvier 1905. Elle se termine à la fin de l'année, avec la rédaction d'une constitution libérale après une grève générale. La deuxième révolution russe se déroule entre mars et novembre 1917. Elle prend fin avec la prise de pouvoir des bolcheviks, à la tête desquels se trouve Lénine, revenu de son exil en Suisse.

À quoi correspond la révolution russe de 1905 ?

Sous la dénomination de "révolution russe de 1905" sont regroupés les différents troubles sociaux et politiques qui ont secoué la Russie au cours de cette année, suite à la désastreuse défaite face au Japon. Libéraux, démocrates et socialistes s'opposent en effet au régime tsariste. Les contestations sont formalisées le 9 janvier 1905 dans la pétition des travailleurs de Saint-Pétersbourg. La fusillade qui s'ensuit déclenche la radicalisation du mécontentement, qui aboutit à une grève générale en octobre, débouchant elle-même sur une constitution libérale. En deux ans, le tsar Nicolas II détruit cependant tous ces efforts.

Quelles sont les causes de la révolution russe de 1917 ?  

Les causes de la révolution russe de 1917 sont multiples, mais on dégage cependant plusieurs grandes lignes, à commencer par le conflit de la Première Guerre mondiale, catalyseur de la révolution. La Russie subit en effet de lourdes pertes dès le début, ce qui engendre désarroi et lassitude. La guerre provoque également une inflation et des problèmes de ravitaillement. Le régime tsariste est accusé d'être le coupable de ces difficultés, y compris par les bourgeois qui demandent de leur côté plus de pouvoir.

Révolution russe de février 1917

Bolcheviks et mencheviks ne cessent d'appeler à des manifestations. Le conflit devient armé lorsque la police répond par des tirs, puis que les manifestants bénéficient de l'approvisionnement en armes d'une partie de l'armée, qui les rallie. Le tsar Nicolas II finit par abdiquer le 15 mars 1917 au profit de son frère Michel, qui décline le trône. Un gouvernement provisoire est alors créé, qui établit des libertés démocratiques. Le pouvoir est à ce moment-là plutôt aux mains des bourgeois.

Révolution russe d'octobre 1917

La révolution d'octobre 1917 fait passer le pouvoir de la bourgeoisie au peuple. Le parti bolchevique organise une insurrection pour mettre fin au gouvernement provisoire. Elle a lieu dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917 et rencontre peu de résistance, car rares sont ceux qui soutiennent encore le gouvernement. Les bases de la nouvelle constitution soviétique sont jetées dès le lendemain par Lénine, qui crée un nouveau gouvernement appelé "conseil des commissaires du peuple".

Quelles sont les conséquences de la révolution russe ?

La révolution russe instaure le régime bolchevique en Russie, qui prendra le nom d'URSS en 1922. Les banques sont nationalisées, la propriété terrienne est interdite, la guerre est abandonnée. Cependant, le pouvoir des Soviets est contesté par la douma (assemblée) de Saint-Pétersbourg, les mencheviks, les socialistes-révolutionnaires et le syndicat des cheminots : le pays entre alors dans une guerre civile. La Première Guerre mondiale a laissé le pays exsangue, et la guerre civile accentue famine et difficultés de modernisation.

Les dates clés de la Révolution russe

8 mars 1917 - Début de la "révolution de février" en Russie
L’hiver intense de cette année rend la situation encore plus tendue, et le 1er mars, le pain est rationné. Les Russes manifestent alors à la fois pour le pain et pour la paix. Les manifestations atteignent leur apogée le 8 mars, à l’occasion de la journée de la femme, dans tous les faubourgs de Saint-Pétersbourg. La police tire, et les manifestants pillent les commissariats pour s’armer. Le tsar fait alors appel à l’armée, dont deux régiments se rallient aux insurgés : la révolution commence.
15 mars 1917 - Nicolas II abdique
L’abdication de Nicolas II marque la fin du régime tsariste, son frère Michel refusant de s'asseoir sur le trône. Elle fait suite à un affaiblissement croissant du pouvoir tsariste que le complot de Raspoutine ne fait qu’aggraver. Elle est motivée par la crainte intense de Nicolas II par rapport à la guerre civile ou à un excès de violence. Le tsar et sa famille sont alors conduits en résidence surveillée.
4 avril 1917 - Lénine présente ses "Thèses d'avril"
La révolution russe a commencé en février, et Lénine voit d’un œil méfiant la direction prise par le parti bolchevique. Il rédige donc ses "Thèses d’avril", qui paraissent dans le journal "Pravda", afin d’exposer sa propre vision des choses. Elles entérinent la rupture avec la bourgeoisie et les mencheviks, proposent l’union des ouvriers et des paysans, prônent la mise en place de Soviets pour que le prolétariat ait accès au pouvoir politique.
16 avril 1917 - Lénine rentre en Russie
Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, après 10 ans d'exil, quitte la Suisse pour rentrer en Russie. Le chef des bolcheviks accompagné d'autres révolutionnaires russes fait une entrée triomphale à Petrograd. Alors que le tsar Nicolas II a été forcé d'abdiquer un mois plus tôt, la Révolution d'octobre se prépare.
Juin 1917 - Premier congrès panrusse des Soviet
Le premier congrès panrusse des soviets a lieu entre le 3 et le 24 juin à Pétrograd (aujourd'hui Saint-Pétersbourg). Basée sur le modèle de la Convention de la première République française, cette assemblée vise à réunir chaque année les représentants des soviets urbains et ceux des soviets de gouvernement de chaque République socialiste soviétique afin de ratifier les décisions adoptées par les membres du Comité exécutif central. Cette assemblée a été officialisée par la constitution soviétique en 1923.
Juillet 1917 - Journées de juillet
Entre le 16 et le 20 juillet 1917, soldats et ouvriers de Saint-Pétersbourg se révoltent contre le gouvernement provisoire. L’insurrection est menée par les bolcheviks, mais de nombreux dirigeants sont arrêtés, et Lénine doit devenir clandestin. Elle fait suite au mécontentement provoqué par l’offensive russe en Galicie au début du mois, et cherche à prouver le soutien apporté aux Soviets.
9 septembre 1917 - Affaire Kornilov
Le président du Conseil des ministres et ministre de la Guerre du gouvernement provisoire russe, Alexandre Kerensky, remercie le général Lavr Kornilov, le 9 septembre. Alexandre Kerensky explique que son commandant en chef aspire à renverser le gouvernement afin de mettre en place une dictature militaire. De son côté, Lavr Kornilov lance un appel à tous les Russes dans lequel il affirme qu'Alexandre Kerensky a été fait prisonnier par les bolcheviks et qu'il agit donc sous la contrainte.
4 novembre 1917 - Les bolcheviks prennent Saint-Pétersbourg
La prise de Saint-Pétersbourg par le parti bolchevique est symbolisée par la chute du palais d’Hiver, qui incarnait la puissance des tsars depuis des siècles. Les bolcheviks renversent le gouvernement provisoire, qui ne parvient pas à imposer les changements nécessaires après l’abdication de Nicolas II. Les soldats, eux-mêmes peu convaincus par le gouvernement provisoire, n’opposent guère de résistance.
6 novembre 1917 - Début de la "révolution d'octobre" en Russie
La révolution russe d’octobre est préparée par les bolcheviks avec la ferme intention de prendre le pouvoir. Durant cette journée révolutionnaire, les magasins restent ouverts, les gares fonctionnent, les théâtres jouent... Elle passe ainsi pour une des révolutions les moins sanglantes, même si la prise de Moscou s’avère plus délicate que celle de Saint-Pétersbourg.
23 janvier 1918 - Proclamation de la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie
La République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) a été créée le 23 janvier 1918 lors du troisième congrès panrusse des soviets. Elle entrera dans l'URSS en 1922, et sera la république la plus influente de l'Union. La guerre civile éclatera rapidement et durera trois ans. Les monarchistes (russes blancs) entrent en conflit avec les bolcheviks. Ces derniers remporteront la guerre et seront à l'origine de l'entrée de la RSFSR dans l'URSS.
28 janvier 1918 - Création de l'Armée Rouge
Après les révolutions russes de 1917, les bolcheviks souhaitent mettre en place une armée afin de combattre leurs opposants. Le 28 janvier 1918, une décision du Conseil des commissaires du peuple transforme la garde Rouge en armée Rouge. Elle avait pour objectif de combattre l'armée Blanche, composée de la France, du Royaume-Uni, de la Tchécoslovaquie, des Etats-Unis et de l'empire du Japon. Elle participera notamment à la guerre civile russe, la Seconde Guerre mondiale et la guerre d'Afghanistan.
3 mars 1918 - Signature du traité de Brest-Litovsk
Menacé par la guerre civile, le gouvernement révolutionnaire russe se résout à faire la paix avec l'Allemagne à tout prix. Moscou reconnaît l'indépendance de la Finlande, des pays baltes, de la Pologne et de l'Ukraine. Deux mois de pourparlers ont été nécessaires aux deux pays pour arriver à la signature de ce traité. Lénine, humilié par la perte d'une grande partie de la Russie, le qualifie de "honteux traité".
5 mars 1918 - Moscou nouvelle capitale russe
Petrograd, l'ancienne Saint-Pétersbourg, n'est plus la première ville de Russie. Le siège du gouvernement des Soviets sera transféré le 9 dans la nouvelle capitale.
25 mai 1918 - Guerre civile entre les armées russes
Entre 1917 et 1921, l'empire russe est submergé par les guerres civiles. Principalement, deux entités s'affrontent : l'armée Rouge des bolcheviks et l'armée Blanche des monarchistes. D'autres groupuscules révolutionnaires se rebellèrent aussi contre les bolcheviks. Cependant, l'armée Rouge conquiert république après république, malgré le soutien des puissances occidentales à l'armée Blanche. Les Occidentaux interviennent alors en Russie avec le renfort de 45 000 soldats de la légion tchèque, mais en vain.
17 juillet 1918 - Exécution du tsar Nicolas II
Nicolas II fut tsar de Russie du 1er novembre 1894 au 15 mars 1917. Appartenant à la dynastie des Romanov, il est le dernier à avoir occupé cette place. Les révolutions russes finirent d'achever son règne, après de multiples échecs pendant la Première Guerre mondiale. Lorsque les bolcheviks prennent le pouvoir, Nicolas II est emprisonné ainsi que toute sa famille. Le 17 juillet, ils seront tous assassinés par les bolcheviks.
16 novembre 1920 - Fin de la guerre civile en Russie
Commencée en novembre 1917 avec la prise de pouvoir de Lénine, la guerre civile en Russie prend fin avec la défaite de Sébastopol, où l’Armée blanche, s’opposant au régime bolchevique, est vaincue. Cette armée est dirigée par Wrangel et reçoit le soutien de nombreux pays : Japon, France, Allemagne, Royaume-Uni, Grèce, Tchécoslovaquie... La fin de la guerre civile conforte le pouvoir de Lénine.

XXe siècle