Conférence de Bandung : résumé de la réunion du tiers monde

Conférence de Bandung : résumé de la réunion du tiers monde La Conférence de Bandung, ou "Conférence du tiers monde", en 1955, réunit 29 pays africains et asiatiques, en vue de former une union des pays décolonisés. Résumé.

Le 18 et 24 avril 1955, vingt-neuf pays d'Afrique et d'Asie, nouvellement indépendants, souhaitent réaffirmer à la communauté internationale leur capacité à s'autogérer, mais également leur volonté de non-alignement en pleine guerre froide, opposant le bloc soviétique au bloc occidental : c'est la Conférence de Bandung, aussi appelée "Conférence du tiers monde". Menée par le leader indonésien Sukarno, cette conférence s'oppose au colonialisme. Elle appelle les peuples du tiers monde encore colonisés à lutter pour leur indépendance. Cet événement résulte d'un mouvement né dans les années 1930, aspirant à la liberté et à la souveraineté des nations africaines et asiatiques.   

Quelles sont les causes de la Conférence de Bandung ?

Conference Bandung
Photographie de la cérémonie d'ouverture de la conférence Asie-Afrique, prise en avril1955, à Bandung. © SIPA (publiée le 05/05/2022)

À la suite de la Seconde Guerre mondiale et des affrontements entre l'Axe et les Alliés dans les colonies, l'Indonésie est l'un des premiers pays colonisés à prendre son indépendance dès 1945. Cette première déclaration d'indépendance inspire d'autres colonies, où le sentiment nationaliste n'a cessé de croître depuis les années 1930. Au Vietnam, les indépendantistes prennent les armes et déclenchent la guerre d'Indochine en 1946. Ils réclament à leur tour leur indépendance, qui leur sera accordée par la Conférence de Genève de 1954. De 1945 à 1955, de nombreux pays décolonisés souhaitent faire connaître au monde leur capacité à s'autogérer et à affirmer leur place au sein du concert international. Face à la guerre froide et à la volonté de l'URSS et des États-Unis de se servir des pays d'Afrique et d'Asie pour leurs intérêts, les 29 pays décolonisés expriment leur politique de non-alignement via la "Conférence de Bandoeng". Ils forment ainsi, en plus du bloc occidental et du bloc soviétique, le "tiers monde" d'après l'appellation d'Alfred Sauvy.

Où et quand la Conférence de Bandung s'est-elle déroulée ?

La Conférence de Bandung s'est déroulée les 18 et 24 avril 1955 à Bandung, en Indonésie. Si elle est à l'initiative de Nehru, Premier ministre indien, c'est Sukarno, premier président de la République d'Indonésie, qui accueille les vingt-neuf pays décolonisés pour la tenue de la conférence.

Quels sont les objectifs de la Conférence de Bandung ?

En plus de vouloir affirmer leur place au sein du concert international, les vingt-neuf pays asiatiques et africains optent pour une charte des valeurs, comprenant la lutte contre l'impérialisme, le colonialisme et le néo-colonialisme. Ils appellent ainsi tous les pays colonisés à prendre leur indépendance. De même, ils affirment leur prise de position contre la ségrégation et le racisme. Enfin, ils condamnent unanimement les pays occidentaux qui poursuivent une politique de colonisation. Certains éléments de leur déclaration sera une première ébauche des principes de l'ONU. 

Quels pays participent à la Conférence de Bandung ?

Conference Bandung
Le premier ministre chinois Chou En-lai, participant à la conférence de Bandung, en 1955. © SIPA (publiée le 05/05/2022)

La conférence rassemble 29 pays africains et asiatiques. Il s'agit de six pays africains, quinze pays asiatiques et treize pays du Moyen-Orient, des pays du tiers monde récemment décolonisés et ayant pris leur indépendance. Parmi les personnalités participantes, on compte Nasser, président d'Egypte, Sihanouk en tant que représentant du Cambodge, Ngo Dinh Diem pour le Sud-Vietnam ou encore Zhou Enlai pour la République populaire de Chine. La France envoie également un représentant en la personne de Léopold Sédar Senghor.

Comment la conférence s'est-elle déroulée ?

Conference Bandung
Le premier ministre indien Jawaharlal Nehru et sa fille, Indira Gandhi, à la conférence afro-asiatique à Bandung, en 1955. © /AP/SIPA (publiée le 05/05/2022)

La Conférence de Bandung a permis d'aboutir à plusieurs prises de position. D'abord, la volonté de ne pas s'aligner sur la politique des blocs de la Guerre froide, malgré des accointances entre certains pays (comme la Chine avec l'URSS ou la Turquie avec les États-Unis). Elle aboutit également à l'admission de la République populaire de Chine, qui compte parmi les plus grandes puissances du tiers monde, au sein des Nations unies.

Quelles sont les conséquences de la Conférence de Bandung ?

La Conférence de Bandung a eu plusieurs conséquences à l'échelle internationale, mais également en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. D'abord, le "tiers monde" est reconnu comme un nouveau bloc mondial, au même titre que le bloc occidental et le bloc communiste. Les pays concernés prônent le mouvement des non-alignés, et s'engagent à ne pas prendre part au conflit de la Guerre froide, ce qui favorisera à long terme, au moins partiellement, l'apaisement des conflits entre les États-Unis et l'URSS. Cette conférence initiera ainsi la Conférence de Belgrade en 1961, ayant pour but de réaffirmer le mouvement des non-alignés. Cela conduit également à une accélération de la décolonisation, comme en Algérie, où la guerre d'indépendance a éclaté un an auparavant. Cette conférence inspirera d'autres leaders indépendantistes, comme Fidel Castro lors de la déclaration de La Havane de 1979, qui prononcera la fameuse phrase : "La patrie ou la mort".

les dates clés de la Conférence de Bandung

28 avril 1954 - Conférence de Colombo
Les dirigeants de l'Inde, de Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka), de la Birmanie, de l'Indonésie et du Pakistan se réunissent à Colombo, afin d'accélérer la fin de la guerre en Indochine. La réunion se tiendra jusqu'au 2 mai, et traitera également du nucléaire, de l'admission de la République populaire de Chine aux Nations unies et des tensions issues de la guerre froide. De ce premier rassemblement va naître la volonté d'organiser une conférence réunissant tous les pays du tiers monde ayant été libérés de la colonisation (Conférence de Bandung, 1955).
28 décembre 1954 - Le groupe de Colombo se retrouve à Bogor
Les cinq pays, rassemblés à Colombo au mois d'avril, se réunissent à nouveau pour mettre au point une conférence afro-asiatique. Ensemble, ils établissent une liste des pays conviés, afin de mettre en place une coexistence pacifique. Les leaders de ces cinq pays espèrent ainsi former un troisième bloc face à la puissance des États-Unis et de l'URSS. Finalement, la conférence se déroulera à Bandung et réunira 29 pays.

XXe siècle