Molière : biographie courte de l'auteur, ses œuvres et ses pièces

Molière : biographie courte de l'auteur, ses œuvres et ses pièces BIOGRAPHIE DE MOLIÈRE - Molière a marqué l'histoire du théâtre et de la comédie. Il s'est distingué par des pièces à la fois comique et critique, faisant du rire une arme pour combattre les mœurs et les contraintes de son époque.

Biographie courte de Molière - Jean-Baptiste Poquelin dit Molière nait le 15 janvier 1622 à Paris. Fils d'un tapissier, Jean-Baptiste Poquelin renonce à reprendre l'affaire familiale qui le destinait à une vie bourgeoise et se tourne vers le théâtre. Il fonde en 1643 "l'Illustre Théâtre" et se fixe comme objectif de "faire rire les honnêtes gens". Il rencontre cette année-là Madeleine Béjart dont il tombe amoureux. La troupe connaît des débuts difficiles. Elle parcourt la province de long en large de 1646 à 1658. Durant cette période, Jean-Baptiste apprend le métier d'acteur et commence à écrire ses premières comédies comme L'Étourdi et Le Dépit Amoureux sous le pseudonyme de Molière.

Les pièces de théâtre de Molière

En 1658, il joue le Docteur Amoureux devant le roi Louis XIV et gagne sa protection. Le roi installe la troupe au Théâtre du Petit-Bourbon. Molière écrit les Précieuses ridicules en 1659. Cette satire burlesque est le premier de ses grands succès. En 1662, il épouse Armande Béjart, pour certains la sœur de Madeleine et pour d'autres sa fille, dont il aura un fils. Comédien, chef de troupe et auteur, Molière écrit des rôles sur mesure pour les membres de sa troupe. Même s'il crée des pièces mi-farce mi-critique de la société, il conserve le soutien du roi. Il reçoit même une pension du souverain, ce qui attise la jalousie de ses ennemis.

L'Ecole des femmes (1662), La Critique de l'École des femmes (1663), Tartuffe (1664) qui pointe du doigt l'hypocrisie religieuse et qui fut interdite de représentation pendant 5 ans, et Dom Juan (1665) le hissent au rang du plus grand artiste de son époque. Sa collaboration avec Lully se traduit par l'apparition d'un nouveau genre, la comédie-ballet. Sa troupe est nommée en 1665 "la Troupe du Roy". Molière tombe malade en 1666. Gravement affaibli, il parvient néanmoins à écrire deux pièces, le Médecin malgré lui (1666) et le Misanthrope (1666). Il tente de relancer Tartuffe sous un autre nom mais la pièce est de nouveau interdite. Il faut attendre 1669 pour qu'elle soit jouée et acclamée par le public.

La mort de Molière

Après L'Avare (1668), le Bourgeois Gentilhomme (1670), les Femmes savantes (1672), Molière signe sa dernière pièce, Le malade imaginaire. Au cours de sa quatrième représentation, il tombe sur scène et meurt quelques heures plus tard, le 17 février 1673, à l'âge de 59 ans. Cet épisode est à l'origine de la légende d'un Molière mort sur scène. N'ayant pas abjuré sa profession de comédien (jugée immorale par l’Église catholique), il échappe de justesse à la fosse commune sur l'intervention de Louis XIV. Jean-Baptiste Poquelin dit Molière est finalement inhumé de nuit dans le cimetière de l'église Saint-Eustache sans cérémonie religieuse. Les comédiens de Molière fondent sept ans après sa mort la Comédie-Française.

La censure du Tartuffe de Molière

La comédie Le Tartuffe, écrite en avril 1664, est jouée pour la première fois devant la Cour de Versailles, le 12 mai 1664. Cette représentation, chaleureusement accueillie, fait cependant rapidement l'objet d'une interdiction. En raison de la critique des dévots que Molière fait dans son Tartuffe, l'Église s'offusque qu'une telle pièce puisse être jouée. Le clergé faisant pression sur Louis XIV, la pièce est finalement interdite sur ordre du roi. Molière est violemment critiqué, le curé Pierre Roullé le décrivant même comme "un démon vêtu de chair et habillé en homme". Molière se défend auprès du roi, estimant qu'il ne fait que remplir son rôle d'auteur de comédie. Le roi restant sur ses positions, Molière entreprend de modifier son Tartuffe pour que la pièce puisse être jouée.

Molière adoucit la pièce, essayant d'amoindrir les éléments ayant fait naître la polémique. Elle est remaniée, baptisée L'Imposteur, est présentée au Palais-Royal. Rien n'y fait, la pièce est également interdite, et l'archevêque de Paris Hardouin de Péréfixe de Beaumont menace d'excommunication quiconque représenterait, lirait, ou entendrait réciter la pièce. Ce n'est qu'au moment de la conclusion définitive de la Paix de l'Église, alors que le roi Louis XIV retrouve les mains libres en matière de politique religieuse, que la pièce est autorisée à être jouée. Le 5 février 1669, la pièce, désormais intitulée Le Tartuffe ou l'Imposteur, est jouée sur la scène du Palais-Royal devant une salle pleine à craquer. La lutte de Molière pour la liberté d'expression a payée, et le succès est total pour le dramaturge : la critique est unanime, la pièce bat des records de recettes et de longévité (72 représentations d'affilées).

Molière : dates clés

15 janvier 1622 : Naissance de Molière
Molière, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, naît à Paris. Fils d’un marchand tapissier, rien ne le prédestinait au théâtre.
13 juin 1643 : Les débuts de "L'Illustre-Théâtre" de Molière
Jean-Baptiste Poquelin, le futur Molière, fonde avec quelques amis, dont la comédienne Madeleine Béjart, une troupe de théâtre. Installé d'abord à Paris, "L'Illustre-Théâtre" fera faillite en 1645. La troupe ira se rôder en province et, de retour à Paris en 1659, elle triomphera avec "Les Précieuses ridicules". Protégé de Louis XIV, Molière donnera de nombreuses comédies pour la Cour et du public parisien.
18 novembre 1659 : Première des "Précieuses ridicules"
La comédie de Molière est représentée pour la première fois sur la scène du théâtre du Petit-Bourbon à Paris.
1662 : Molière se marie
Molière épouse Armande Béjart, la fille ou la sœur de Madeleine (son ancienne compagne) selon les différentes sources, qui a une vingtaine d’années de moins que lui.
26 décembre 1662 : Molière crée "L'Ecole des Femmes"
Jean-Baptiste Poquelin achève la création de sa dernière comédie en 5 actes au Palais-Royal à Paris. "L'Ecole des femmes" remportera un immense succès et sera vite considérée comme la première comédie de la maturité pour Molière. Cependant, la morale et le comique de la pièce agaceront ses rivaux tels que Corneille et les consciences traditionnelles. Molière devra faire face à une vague de critiques qui alimenteront la polémique jusqu'en 1663.
1664 : Interdiction de Tartuffe, la pièce mordante de Molière
Molière écrit Tartuffe, une sévère critique des personnes prétendument pieuses. La pièce est interdite de représentation pendant 5 ans. Elle connaît ensuite un vif succès (44 représentations consécutives !).
1666 : La longue maladie de Molière
Molière tombe gravement malade. Il se produit moins régulièrement.
4 juin 1666 : Le "Misanthrope" sur les planches
La seizième pièce de Molière est représentée pour la première fois au théâtre du Palais-Royal à Paris. "Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux", l'une des meilleures comédies de Molière, n'a que peu de succès. L'auteur interprète lui-même le rôle d'Alceste qui, avec sa franchise brutale et son mépris des conventions, représente le véritable homme libre dans une société hypocrite. Grâce à ses multiples facettes, Alceste se prête à de nombreuses interprétations : naïf au temps de Molière, il s'est transformé en honnête homme au siècle des Lumières, puis en victime romantique au XIXème siècle.
14 octobre 1670 : Première du "Bourgeois gentilhomme"
A Versailles devant Louis XIV et sa cour, Molière donne la première représentation du "Bourgeois gentilhomme". Satire de la bourgeoisie française de l'époque, la pièce dépeint un personnage délirant d'imagination, qui se prend à son jeu de grand seigneur. La pièce est une "comédie-ballet", comme beaucoup d’œuvres de Molière. La musique est signée par son fidèle compagnon, le compositeur Lully. A 47 ans "Le Bourgeois gentilhomme", est une des dernières de Molière. Il mourra trois ans plus tard sur scène, lors d'une ultime interprétation du "Malade imaginaire".
17 février 1673 : Mort de Jean-Batiste Poquelin
Victime d'un malaise sur scène, Molière meurt à l'issu de la quatrième représentation du "Malade imaginaire". Il a 59 ans. Sa compagne Armande Béjart supplie Louis XIV pour obtenir une sépulture chrétienne à laquelle les acteurs n'ont d'ordinaire pas droit. Molière sera inhumé le 21 au soir, au cimetière de l'église Saint-Eustache sans service solennel.

Autre époque

Molière : biographie courte de l'auteur, ses œuvres et ses pièces
Molière : biographie courte de l'auteur, ses œuvres et ses pièces

Sommaire Biographie courte Molière Pièces de Molière Mort de Molière Tartuffe de Molière Molière : dates clés Citations de Molière Biographie courte de Molière - Jean-Baptiste Poquelin dit Molière nait le 15 janvier...