Mustafa Kemal Atatürk : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE MUSTAFA KEMAL ATATURK - Homme politique turc, Mustafa Kemal Atatürk est né le 1 janvier 1881. Il est mort le 10 novembre 1938. Il fut le fondateur de la Turquie moderne et en fut le président de 1923 à sa mort.

Biographie courte de Mustafa Kemal Atatürk - Né sous la Turquie ottomane dans une famille modeste (son père était marchand de bois), Mustafa est envoyé à 12 ans dans une école militaire. Passionné par la carrière qu'il entrevoie, c'est un élève appliqué et brillant qui va étudier à l'Académie d'Istanbul. Il en sort en 1905 avec le grade de capitaine et le surnom de Kemal, "perfection". Rallié aux idées de réformes lors de ses études, il anime une association clandestine jusqu'au début de sa carrière d'officier : Vatan ve Hürriyet, "Patrie et Liberté". Son but est de lutter contre l'ingérence des puissances étrangères et le régime archaïque turc. Il rejoint pour un temps le groupe révolutionnaire des Jeunes-Turcs mais s'en détache, tout en leur apportant son soutien lors de la révolution en 1909. Il se concentre sur son rôle militaire pour défendre son pays contre les invasions étrangères : contre les italiens en Libye (1911), dans la guerre des Balkans (1912-1913) et lors de l'expédition des Dardanelles (1915).

Conscient que le rapport de forces est favorable aux Alliés après l'armistice de 1918, Mustafa Kemal organise une révolution nationaliste en Anatolie en mai 1919 pour défendre les intérêts turcs contre les conditions de paix imposées. Un gouvernement provisoire et indépendant d'Istanbul est créé. Mustafa préside la Grande Assemblée nationale réunie à Ankara le 10 août 1920. Les succès des nationalistes s'enchaînent : reconsidération du Traité de Lausanne après avoir battu les grecs et les partisans du sultan se rallient à leur cause lorsque le traité de Sèvres sacrifie l'indépendance de la Turquie. Après les victoires successives contre les arméniens, les kurdes et les grecs, de nouvelles frontières sont établies, reconnues par les Alliés au traité de Lausanne de 1923. La même année, la Turquie devient une République séculaire avec Mustafa Kemal comme Président. Il établit un régime au parti unique qui dure presque sans interruption jusqu'en 1945.

Durant ses 15 années au pouvoir, Mustafa Kemal orchestre tout un programme de réformes visant à moderniser socialement, culturellement, économiquement et politiquement la Turquie. Le Code civil suisse, adopté en 1926, donne à la femme turque des droits inédits notamment des droits politiques et la permission de se passer de traditions telles le voile et le harem. Le système métrique et le calendrier grégorien sont adoptés dans une véritable occidentalisation des mœurs. L'émancipation de la femme, l'abolition des institutions islamiques, et l'introduction des codes vestimentaires occidentaux bouleversent la vie des turcs. L'alphabet latin est imposé dans les écoles laïcisées avec un nouvel enseignement. En 1935, Mustafa Kemal devient Mustafa Kemal Atatürk lorsqu'il impose l'usage des patronymes, montrant l'exemple en prenant le surnom de "Père des Turcs". A l'international, il renforce la position du pays en entretenant des liens amicaux avec l'URSS et en devenant membre de la Société des Nations (SDN) en 1932. Lorsqu'il meurt en novembre 1938, son programme de réformes n'est pas achevé et son bilan est contrasté. En effet, à la fois "Chef éternel" et modèle de progrès, il est aussi dictateur, et le problème kurde n'a jamais trouvé de solution.

Mustafa Kemal Atatürk : dates clés

19 mai 1881 : Naissance de Mustafa Kemal Atatürk
Mustafa Kemal Atatürk naît le 19 mai 1881 à Salonique. Déçu par le partage de l'Empire ottoman à la suite de la Première Guerre mondiale, Atatürk prend la tête de la rébellion et obtient l'indépendance de la Turquie. Il devient le premier président de la République turque. Moderne, durant son mandat il octroie le droit de vote aux femmes, et inscrit la laïcité dans la constitution. Il meurt le 10 novembre 1938.
20 août 1918 : Prise de commandement de l'armée turque par Mustapha Kemal
Mustapha Kemal, appelé aussi « Le victorieux », est né le 19 mai 1881. Le 20 août 1918, il rejoint la Syrie et prend la tête de l'armée ottomane sur le front syro-palestinien. A ce moment-là, le corps militaire turc n'est pas à son fort, les forces alliées prennent donc facilement le dessus. La retraite des troupes de Kemal est inévitable. Le gouvernement ottoman sera vaincu et signera le traité de Moudros avec les alliés.
10 août 1920 : Fin de l'Empire ottoman
L'Empire ottoman, allié de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, signe la paix à Sèvres (Hauts-de-Seine). Les Alliés imposent un démembrement de l'Empire ottoman, dont le territoire est réduit à l'Anatolie. La Grèce obtient la côte égéenne, l'Arménie et le Kurdistan obtiennent le droit à l'indépendance et les provinces arabes sont placées sous mandats français et britanniques. Les nationalistes turcs, menés par Mustafa Kemal, rejetteront ce traité. Celui-ci sera révisé à Lausanne (Suisse) en 1923.
23 octobre 1923 : Proclamation de la République de Turquie
Suite aux accords de Lausanne, la République de Turquie, avec à sa tête Atatürk, est proclamée. Après la décomposition de l’Empire Ottoman à la fin de la Première Guerre mondiale, le traité de Sèvres découpa la région et prévit un contrôle militaire des Alliés. Mais l’armée montée par Mustafa Kemal, dit Atatürk, avait engagé des guerres pour récupérer certains territoires et parvint à faire naître son nouvel Etat, la Turquie.
3 mars 1924 : Tournant laïc en Turquie
La Grande Assemblée nationale turque vote de nouvelles lois qui vont balayer les derniers vestiges de l'empire ottoman. Le premier texte abolit le califat. Le dernier calife, Abdülmecid sera expulsé d'Istanbul le 9. Le deuxième unifie l'enseignement dans le pays. Les institutions coraniques disparaissent. Les écoles, les associations et les publications en Kurde sont interdites. La dernière mesure supprime le Ministère des Affaires religieuse. L'ensemble de ces mesures témoigne de la volonté farouche du nouvel homme fort de la Turquie, le président Mustafa Kemal, de faire de son pays une nation moderne et unie. Bientôt il imposera l'alphabet latin et le calendrier grégorien à l'ensemble de la Turquie. Et le jour de repos le dimanche au lieu du vendredi. Toute la tradition islamique est reniée.
28 novembre 1928 : Mustafa Kemal Atatürk met en place l'utilisation de l'alphabet latin
Le 28 novembre 1928, Mustafa Kemal Atatürk, fondateur et premier président de la République turque, met en place l'utilisation de l'alphabet latin à la place de l'alphabet arabe pour noter la langue turque. Cette décision va dans le sens de sa politique de rupture avec le passé impérial, et ses désirs d'importantes réformes pour son pays. Une autre décision marquante de sa présidence sera le droit de vote accordé aux femmes. Son mandat se termine à sa mort en 1938.
10 novembre 1938 : Décès du président turc Mustafa Kemal
Mustafa Kemal Atatürk décède le 10 novembre 1938 à Istanbul. Il est le fondateur et le premier président de la République turque. À l'issue de la Première Guerre mondiale, Kemal refuse de voir l'Empire ottoman aux mains des Alliés. Il crée alors un deuxième pouvoir politique à Ankara. Ses victoires contre les armées françaises et grecques notamment lui valent le surnom de Gazi, « le Victorieux ». Il instaure la laïcité, et déplace la capitale d'Istanbul à Ankara.

Homme politique étranger

Mustafa Kemal Atatürk : biographie courte, dates, citations
Mustafa Kemal Atatürk : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Mustafa Kemal Atatürk Mustafa Kemal Atatürk : dates clés Biographie courte de Mustafa Kemal Atatürk - Né sous la Turquie ottomane dans une famille modeste (son père était marchand de bois), Mustafa est...