Slobodan Milosevic : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE SLOBODAN MILOSEVIC - Slobodan Milosevic est né le 20 août 1941 à Pozarevac (Yougoslavie). Il est mort le 11 mars 2006 à La Haye (Pays-Bas).

Biographie courte de Slobodan Milosevic - Slobodan Milosevic est un homme d'État de l'ex-Yougoslavie. Nationaliste serbe, il est élu président de la République de Serbie puis de la République fédérale de Yougoslavie avant d'être inculpé pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide.

Slobodan Milosevic naît en 1941 à Pozarevac en Yougoslavie, ville devenue serbe. À 18 ans, il s'engage auprès de la Ligue des communistes de Yougoslavie, puis il étudie le droit à Belgrade. En 1989, après l'éclatement de la Yougoslavie, il est élu président de la République de Serbie. Il revient sur la marche vers l'autonomie du Kosovo, et renforce ses propres pouvoirs dans la Constitution. Malgré le nationalisme ethnique qu'il applique, il est réélu en 1992. Il mène la guerre de Croatie, puis s'attaque à l'État de Bosnie-Herzégovine. Trois ans plus tard, ces deux guerres prendront fin grâce aux accords de Dayton.

Slobodan Milosevic est élu, en 1997, président de la République fédérale de Yougoslavie. Il mène alors une politique particulièrement violente au Kosovo contre les civils albanais. L'OTAN, malgré l'opposition russe aux Nations Unies, déclenche des frappes aériennes. Slobodan Milosevic n'a pas d'autre choix que de mettre un terme à l'agression du Kosovo. En 2000, il perd l'élection présidentielle et se voit inculpé pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et génocide devant le TPIY, Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie. Le procès s'ouvre en 2002, mais Slobodan Milosevic décède avant la fin des audiences en 2006, victime d'un infarctus du myocarde au centre de détention des Nations Unies aux Pays-Bas.

Slobodan Milosevic : dates clés

4 mars 1989 : Manisfestations pro serbes en Croatie
Pour la première fois depuis l’arrivée de Milosevic au pouvoir, des manifestations nationalistes serbes sont organisées en Croatie. L’Etat fédéral subit alors un glissement vers la centralisation. Les Croates et les Slovènes se méfient de la politique nationaliste et expansionniste de Milosevic qui prône la Grande Serbie. De surcroît, la présence de certains emblèmes serbes associés au nazisme provoquent l’émotion. C’est le début d’un conflit qui deviendra ouvert dès l’année suivante, entraînant une guerre destructrice sur fond d’épuration ethnique.
28 mars 1989 : Le Kosovo et la Voïvodine perdent leur autonomie
Suivant son idéal nationaliste de Grande Serbie, Milosevic entérine la fin de l’autonomie du Kosovo et de la Voïvodine. Contraire à la constitution fédérale alors en cours, cet acte est un véritable putsch. Mais s’il annonce la prochaine guerre ethnique et l’éclatement de la Yougoslavie, ce nouveau pas de l’expansionnisme serbe ne suscite pas de réaction violente en Croatie ou en Slovénie.
27 avril 1992 : La troisième République fédérale de Yougoslavie
Après les sécessions de la Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine et Macédoine et le démantèlement de l'ancienne Yougoslavie (1946-1991), une nouvelle République fédérale de Yougoslavie est créée. Elle est composée de la Serbie et du Monténégro. Mais la politique autoritaire et ultranationaliste du président Slobodan Milosevic provoqueront la guerre civile. Il sera inculpé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.
21 novembre 1995 : Signature des accords de Dayton
Après quatre années de guerre qui ont ravagé la région et fait plus de 200 000 morts, la Bosnie-Herzégovine doit retrouver le calme grâce à la signature d’un accord de paix. Elle fait suite à une intervention militaire de l’ONU réagissant notamment aux exactions commises par les serbes dirigés par Milosevic. Le pays reste coupé en deux, entre une communauté Bosno-Croate et une entité Serbe au statut ambigu vis-à-vis de la communauté internationale.
27 mai 1999 : Slobodan Milosevic devant les tribunaux
Louise Arbour, procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, rend public l'acte d'accusation de Slobodan Milosevic, président de la République fédérale de Yougoslavie. Il est accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis au Kosovo. En juin 2001, le nouveau gouvernement serbe de Vojislav Kostunica remettra Slobodan Milosevic au Tribunal de la Haye. Il sera le premier ancien chef d'Etat jugé par ce tribunal.

Homme politique étranger

Slobodan Milosevic : biographie courte, dates, citations
Slobodan Milosevic : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Slobodan Milosevic Slobodan Milosevic : dates clés Biographie courte de Slobodan Milosevic - Slobodan Milosevic est un homme d'État de l'ex-Yougoslavie. Nationaliste serbe, il est élu président de la...