Aliénor d'Aquitaine : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE ALIENOR D'AQUITAINE - Reine de France puis d'Angleterre, Aliénor d'Aquitaine est née le 1 janvier 1122 à Gironde (France). Elle est morte le 31 mars 1204 à Poitiers (France). Elle fut dans un premier temps la femme de Louis VII puis celle de Henri II Plantagenêt.

Biographie courte de Aliénor d'Aquitaine - Aliénor d'Aquitaine, mariée successivement à Louis VII de France et Henri II d'Angleterre, a été reine des Francs puis des Anglais pendant le XIIe siècle. De ce fait, sa place a été prépondérante dans les relations franco-anglaises de cette époque.

Née en Gironde vers 1122, Aliénor d'Aquitaine est la fille du duc d'Aquitaine Guillaume X et d'Aénor de Châtellerault. En 1137, elle devient duchesse d'Aquitaine au décès de son père et épouse l'héritier du roi de France qui est couronné le 25 décembre après le décès de son père Louis VI le Gros. Elle est alors sacrée reine des Francs et a deux filles avec le roi Louis VII, Marie de France et Alix de France. Elle est critiquée par la cour, vraisemblablement à cause de son influence sur le roi. Pendant la deuxième croisade, elle est subjuguée par les richesses de l'Orient. Après l'incident d'Antioche en 1148, au cours duquel elle est suspectée d'adultère, le couple royal se sépare officiellement en 1152.

Aliénor d'Aquitaine épouse, deux mois plus tard, Henri Plantagenêt. Ce dernier devient Henri II, roi d'Angleterre en 1154. Ensemble, ils ont huit enfants. Ses maternités la laissent à distance des décisions royales et Henri II multiplie les infidélités. En 1173, elle participe à un complot avec certains de ses fils et Louis VII pour destituer Henri II. Aliénor est capturée par les troupes de son mari et passe une quinzaine d'années en prison. Son fils, Richard Coeur de Lion, la fait libérer à son arrivée au pouvoir en 1189. Elle organise les mariages de ses fils Richard avec Bérangère de Navarre et Jean avec Blanche de Castille. C'est Jean qui la délivre du siège tenu par le duc de Bretagne à Mirebeau en 1202. Elle finit ses jours à Poitiers le 31 mars 1204, âgée de 82 ans.

Aliénor d'Aquitaine : dates clés

1 décembre 1145 : Le pape appelle à une nouvelle croisade
Eugène III émet la bulle pontificale "Quantum praedecessores" qui appelle à une nouvelle croisade. Cette décision fait suite à la perte, pour la chrétienté, d’Edesse, sur la frontière du Royaume de Jérusalem. Cet appel ne rencontre en fait qu'un faible écho avant que Bernard de Clairvaux ne s’en empare. Les expéditions qui suivront ne se solderont que par des échecs cuisants pour les croisés.
19 décembre 1154 : Henri Plantagenêt roi d'Angleterre
A 21 ans, Henri d'Anjou Plantagenêt est couronné roi d'Angleterre à Westminster. Il prend le nom d'Henri II. Son épouse, Aliénor d'Aquitaine devient reine d'Angleterre et apporte au royaume ses terres du Poitou, de Gascogne et de Guyenne. Henri II réunit ses propres terres de Normandie, les comtés d'Anjou et du Maine aux possessions de son épouse pour former un royaume d'Angleterre puissant. Le monarque français règnera sur l'Angleterre jusqu'à son éviction du pouvoir par ses fils en 1181, 8 ans avant sa mort.
29 octobre 1187 : Appel à une troisième croisade
Malgré l’échec de la croisade précédente, le pape Grégoire VIII lance un appel à une nouvelle conquête de la Terre sainte. Il éveille ainsi l’enthousiasme de Frédéric Barberousse, à la tête du Saint Empire, rapidement suivi de Philippe Auguste, roi de France et de Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre. C’est ainsi qu’une immense armée prend le chemin de l’Orient. Toutefois, malgré l’ampleur de ces forces, la croisade ne rencontre pas le succès escompté. À peine arrivé en Asie Mineure, Barberousse sera emporté par les eaux du Cydnos. Philippe Auguste, quant à lui, ne tardera pas à abandonner ses projets, après avoir reconquis Saint-Jean-d’Acre en compagnie de Richard Cœur de Lion. Ce dernier poursuivra seul la reconquête, mais ne sera pas de taille pour reprendre Jérusalem.
6 juillet 1189 : Mort du premier souverain Plantagenêt d'Angleterre
Après dix ans de conflit de pouvoir avec ses fils Jean et Richard, Henri II d’Angleterre s’éteint à Chinon. Il a alors cédé le pouvoir à celui qui va devenir Richard Cœur de Lion lors d’un traité signé à Azay-le-Rideau. En constante lutte avec le roi de France Philippe Auguste lors de la fin de son règne, Henri II donna une place centrale à la Normandie et fut à l’origine de nombreuses réformes qui ont modernisé le royaume anglo-normand. Il est également connu pour l’assassinat de Thomas Becket.
3 septembre 1189 : Sacre de Richard "Coeur de lion"
Roi le 6 juillet 1189 après la mort d’Henri II, Richard Ier Coeur de Lion est couronné à Westminster le 3 septembre. Mais Richard Cœur de Lion est surtout préoccupé par les faits d’armes et décide un an plus tard de partir à la conquête de Chypre. Couronné de succès lors des Croisades notamment à Saint-Jean d’Acre, il subit aussi des revers comme à Jérusalem et se fait emprisonné lors de son retour en Europe par le duc Léopold V d’Autriche.
6 avril 1199 : Mort de Richard Cœur de Lion
Libéré après le versement d’une rançon qui met l’Angleterre au bord de la faillite, Richard Cœur de Lion n’aura eu l’occasion de retourner dans son pays. Luttant contre le roi de France Philippe Auguste , notamment en Normandie où il construit sa forteresse de Château Gaillard, il est blessé lors du siège de Chalus dans le Limousin. Il meurt alors quelques jours plus tard sur les mêmes terres que son père, dix ans plus tard, à Chinon.
30 août 1200 : Jean sans Terre enlève et épouse Isabelle d'Angoulême
Promise à Hugues X de Lusignan, comte de la Marche, la fille unique du comte d'Angoulême est conduite à l'autel le 24 août 1200 par le roi d'Angleterre, Jean sans Terre, qui la soustrait à son fiancé et l'épouse le 30 août à Chinon. La jeune Isabelle d'Angoulême devient donc reine d'Angleterre à l'âge de 14 ans. A la mort de Jean sans Terre, en 1216, elle épousera Hugues X de Lusignan, tandis que leur fils aîné deviendra roi d'Angleterre sous le nom d'Henri III.

Reine