Jean Anouilh : biographie de l'auteur de la pièce de théâtre Antigone

Jean Anouilh : biographie de l'auteur de la pièce de théâtre Antigone BIOGRAPHIE DE JEAN ANOUILH - Moderniste, Jean Anouilh est surtout auteur de pièces de théâtre dont la plus célèbre est Antigone. Dramaturge passionné et prolifique, il sort une pièce tous les ans.

Biographie courte de Jean Anouilh - Jean-Marie-Lucien-Pierre Anouilh est un écrivain français né le 23 juin 1910 à Bordeaux. Dès l'âge de 13 ans, il se découvre une passion pour le théâtre. C'est notamment grâce à Jean Cocteau qu'il a le déclic. De 1929 à 1930, il devient secrétaire général de la comédie des Champs-Elysées, ce qui lui permet de mettre un premier pied dans le milieu. Il emménage avec sa compagne, Monelle Valentin, à Paris. Il commence alors à écrire ses premières œuvres. Malheureusement, Humulus le muet est un premier échec en 1929. L'Hermine, qui est présenté au théâtre en 1932, semble remporter un plus grand succès. Un an plus tard, Mandarine ne convainc pas, tout comme Y'avait un prisonnier (1935). Durant ces années, Jean Anouilh (qui touche des droits grâce à des adaptations cinématographiques de ses pièces) travaille sur d'autres œuvres, en attendant la gloire. Cette dernière va surgir grâce à Georges Pitoëff, directeur du théâtre des Mathurins. Pitoëff va accepter de mettre en scène et de jouer le premier grand succès d'Anouilh : Le voyageur sans bagage. Ses nouvelles pièces La Sauvage et Le Bal des voleurs enchantent également la critique.

Jean Anouilh : de nombreuses œuvres

Jean Anouilh ne cesse d'écrire des pièces, en sortant environ une chaque année. Colombe, La Valse des toréadors, Ornifle ou le Courant d'air… Anouilh rencontre durant les années 1950 sa nouvelle compagne, Nicole Lançon, avec qui il a trois enfants. En 1959, un nouveau succès est créé au théâtre Montparnasse-Gaston Baty : Becket ou l'Honneur de Dieu. La pièce est adaptée au cinéma en 1964 avec les acteurs Peter O'Toole et Richard Burton. Jusqu'en 1980, Jean Anouilh ne cesse de créer, allant même jusqu'à écrire des fables qu'il met en scène grâce à des marionnettes. Il rencontre sa dernière compagne, Ursula Wetzel, en 1969. Durant le début des années 1980, on découvre à Jean Anouilh une maladie touchant sa thyroïde. Quelques années plus tard, il est victime d'une crise cardiaque et décide de s'installer en Suisse pour se remettre. Malgré ses faiblesses, il n'abandonne pas sa passion et entame l'écriture de La vicomtesse d'Eristal n'a pas reçu son balai mécanique, un récit autobiographique. Il est contraint de se rendre à l'hôpital en 1987. Il y décède quelques jours après son entrée, le 3 octobre 1987 à Lausanne en Suisse. Son scénario de Thomas More ou l'Homme libre est publié quelques mois après son décès.

Antigone, de Jean Anouilh

Jean Anouilh profite de sa popularité pour créer ses deux pièces noires : Eurydice (1941) et Antigone (1944). Sans surprise, le succès est également au rendez-vous, même si les avis divergent quant à l'aspect politique de la pièce Antigone. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, certains pensent que le personnage principal est pro-résistant, alors que d'autres au contraire pensent qu'Antigone est du côté de la collaboration. Anouilh ne se prononcera jamais vraiment concernant ces suppositions mais il semble que plusieurs indices penchent en faveur de la résistance du personnage. Cette pièce soulève une forte polémique dans les débats moraux d'après-guerre, qui ne laissent pas l'auteur indemne. Jean Anouilh révèlera bien plus tard que, s'il était peu conscient de la Résistance française, il l'était cependant des malheurs apportés par l'Occupation. En moins d'un an, la pièce s'est jouée plus de 220 fois au théâtre.

Bibliographie courte de Jean Anouilh

  • Le voyageur sans bagage (1937)
  • Le bal des voleurs (1938)
  • Léocadia (1940)
  • La sauvage (1942)
  • Antigone (1944)
  • Ardèle ou la marguerite (1948)
  • Colombe (1951)
  • Eurydice (1951)
  • L'alouette (1953)
  • Médée (1953)
  • Ornifle ou le courant d'air (1955)
  • Becket ou l'honneur de Dieu (1959)
  • Fables (1962)

Jean Anouilh : dates clés

23 juin 1910 : Naissance de Jean Anouilh, écrivain
Jean Anouilh est né à Bordeaux le 23 juin 1910. Très jeune il se passionne pour le théâtre ; en 1930 il quitte son emploi dans la publicité pour devenir secrétaire de Louis Jouvet. Il écrit des pièces et obtient son premier succès en 1937 avec « Le voyageur sans bagage ».
4 février 1944 : Anouilh présente "Antigone"
Rédigée sous l'Occupation, "Antigone" d’Anouilh est mise en scène pour la première fois à Paris. Comme Giraudoux dix ans plus tôt avec "La guerre de Troie n’aura pas lieu" puis "Electre", l’auteur mêle les ressorts de la tragédie grecque à une écriture moderne ponctuée d’anachronismes voulus. Il s’appuie également sur un contexte politique difficile pour mettre en scène un destin dont l’accomplissement est nécessaire. Figure de la résistance, Antigone reste prise dans un enchaînement qui traduit le pessimisme de l’auteur.
3 octobre 1987 : Mort de Jean Anouilh
Auteur prolifique, Jean Anouilh ne cesse d'écrire toute sa vie. En 1944, il crée "Antigone" qui reste encore aujourd'hui une des pièces les plus jouées. Jean Anouilh décède le 3 octobre 1987 en laissant une œuvre considérable.

Contemporain

Jean Anouilh : biographie de l'auteur de la pièce de théâtre Antigone

Sommaire Biographie courte de Jean Anouilh Les oeuvres de Jean Anouilh Antigone de Jean Anouilh Bibliographie de Jean Anouilh Jean Anouilh : dates clés Filmographie de Jean Anouilh Citations de Jean Anouilh ...

Je gère mes abonnements push