Pétrarque : biographie du poète italien auteur du Canzoniere

Pétrarque : biographie du poète italien auteur du Canzoniere BIOGRAPHIE PÉTRARQUE - Poète toscan, Pétrarque est l'un des auteurs les plus importants de la littérature italienne médiévale. Précurseur de l'humanisme, il est connu pour son "Canzoniere", un recueil chantant les louanges de son égérie Laure de Sade.

Biographie courte de Pétrarque - Né en 1304 en Toscane, le jeune Francesco Petrarca et sa famille quittent l'Italie pour s'installer dans le sud de la France vers 1312. Il effectue une partie de sa scolarité à Carpentras, près d'Avignon. Il entame des études de droit dans un premier temps à Montpellier, qu'il poursuit à l'université de Bologne dans son pays natal. Il parvient à intégrer les ordres religieux d'Avignon grâce à ses liens avec les notables de la ville, avant de progressivement s'en détourner pour se consacrer à l'écriture. La rencontre avec Laure de Sade marque un tournant majeur dans la vie et l’œuvre poétique de Pétrarque. Il chante les louanges de cette femme qu'il considère parfaite dans de nombreux poèmes compilés sous le nom Canzoniere.

La fontaine de Vaucluse. Provence-Alpes-Côte d'Azur © Jacques VANNI/123RF

Influencé par les auteurs latins de l'Antiquité (Cicéron, Virgile, Quintilien...), ses excursions dans le Comtat Venaissin (mont Ventoux, fontaine de Vaucluse) et en Italie lui servent d'inspiration. Pétrarque est considéré, au même titre que Dante et Boccace, comme l'un des auteurs majeurs ayant le plus contribué à l'utilisation du toscan (à l'origine de l'italien moderne) comme langue d'écriture et plus globalement au rayonnement de la littérature italienne. Après plusieurs années passées en Lombardie en tant que diplomate au service des Visconti, les seigneurs de Milan, il décide de s'installer avec sa famille en Vénétie à partir de 1362. Il termine ses jours dans un petit village de la région et s'éteint en 1374, à l'âge de 69 ans.

La rencontre avec Laure de Sade et le Canzoniere

Pétrarque Laure de Sade
Statue de Laure de Noves. Jardin du Luxembourg, Paris ©  jorisvo/123RF

Considéré comme l'œuvre principale de Pétrarque, le Canzoniere est un recueil de 366 poèmes lyriques, tous dédiés à sa muse et principale source d'inspiration : Laure de Sade. Cette dernière a été aperçue par l'auteur à la sortie d'une église d'Avignon, une rencontre brève mais suffisante pour que Pétrarque tombe sous le charme de la jeune fille. Née en 1310, Laure de Noves est mariée à l'âge de quinze ans à Hugues II de Sade. Elle est l'une des ancêtres du célèbre et controversé marquis de Sade. Avec le Canzoniere, on observe une récurrence de l'utilisation des sonnets dans la structure de la plupart des poèmes. Beaucoup considèrent que c'est grâce à Pétrarque et à son Canzoniere que cette forme de poésie a gagné ses lettres de noblesse. Le pétrarquisme, un mouvement poétique du XVIe siècle où il est principalement question d'amour, a été grandement influencé par le Canzoniere de l'auteur italien. Et bien que les relations amoureuses tiennent un rôle de premier plan dans les poèmes de Pétrarque, d'autres thèmes plus profonds sont également abordés. Il est par exemple question de politique, de religion et de spiritualité. La mort de Laure en 1348 n'empêche pas Pétrarque de poursuivre l'écriture de ses poèmes et de tenir en haute estime cette femme qu'il admirait tant.

Les autres poèmes et réalisations de Pétrarque

Statue de Pétrarque. Galerie des Offices, Florence © Zvonimir Atletic/123RF

En plus de son éloge romantique envers Laure de Sade dans le Canzoniere, Pétrarque est à l'origine d'une production poétique et littéraire particulièrement fournie. Il a écrit dans deux langues : le toscan et le latin. Ses nombreuses correspondances épistolaires avec les intellectuels et les personnalités politiques de l'époque lui ont permis de se faire un nom dans toute l'Europe. Il décrit aussi ses nombreux voyages, notamment lorsqu'il entame avec son frère l'ascension du mont Ventoux en 1336. Plusieurs centaines de ses lettres ont été écrites et compilées dans un recueil intitulé Epistolae familiares.
Son premier poème épique, Africa, raconte les événements marquants de la deuxième guerre punique. Il y relate la victoire des troupes romaines de Scipion l'Africain contre l'armée de Carthage, menée par Hannibal Barca et ses éléphants de guerre, ainsi que ses considérations personnelles sur le conflit. Le succès est sans appel, et Pétrarque lui-même perçoit Africa comme étant son œuvre la plus importante, encore plus que le Canzoniere. Cette passion pour la Rome antique se ressent dans un autre recueil, Les Triomphes. Pétrarque reprend cette tradition éponyme propre aux généraux victorieux de Rome, mais l'adapte sous la forme d'allégories : l'amour, la chasteté, la mort, la renommée, le temps et l'éternité. Ces cycles très imagés vont, des siècles plus tard, servir d'inspiration pour les artistes chargés de la conception de vitraux d'église, de tapisseries, et bien plus encore.

Pétrarque : dates clés

20 juillet 1304 : Naissance de Pétrarque
Francesco Petrarca, plus connu sous le nom de Pétrarque, naît le 20 juillet 1304 à Arezzo en Toscane. Il est le fils de Pietro di Parenzo di Garzo et de Eletta Canigiani. Il a un frère, Gherardo, né en 1307. Ses parents, originaires de Florence, ont décidé de quitter les grandes villes de Toscane, principalement à cause des tensions internes au sein du parti guelfe. Le poète Dante a, pour les mêmes raisons que la famille de Pétrarque, été contraint de quitter la cité du Lys. Le jeune Francesco est élevé dans un petit village de Toscane, Incisa in Val d'Arno, avant de partir pour Avignon vers 1311.
19 juillet 1374 : Décès de Pétrarque
Pétrarque, en fin de vie, s'installe vers 1367 dans le petit bourg d'Arquà, situé près des monts Euganéens au sud-ouest de Padoue. Le poète toscan était déjà venu dans ce village de la province de Vénétie quelques années plus tôt, réputé pour les vertus curatives de ses stations thermales. Il décède finalement quelques années plus tard, le 19 juillet 1374, des suites d'une hémorragie du cerveau. Bien qu'il n'ait jamais été marié, Pétrarque a tout de même eu une descendance. Son fils Giovanni, né en 1337, décédera de la peste en 1361. Sa fille Francesca voit le jour en 1343. Les restes du corps de Pétrarque reposent dans une sorte de mausolée devant l'église d'Arquà. Ce même village est renommé Arquà Petrarca, une manière pour les habitants de rendre un dernier hommage à l'écrivain italien.