Serge Blanco : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE SERGE BLANCO - Serge Blanco est né le 31 août 1958 à Caracas (Vénézuela).

Biographie courte de Serge Blanco - Serge Blanco est un ancien rugbyman français né à Caracas (Venezuela) le 31 août 1958. Né d'un père vénézuélien et d'une mère basque, il quitte Caracas à l'âge de 2 ans pour s'installer à Biarritz. Il révèle très vite ses talents de sportif, d'abord en tant que footballeur, au point de susciter l'intérêt du Football Club de Nantes. Mais par désir de ne pas quitter sa région, il se tourne vers le rugby. En 1974, il commence dans les équipes de jeunes de Saint-Jean-de-Luz et rejoint rapidement l'effectif du Biarritz Olympique.

Il vouera d'ailleurs à Biarritz une fidélité totale et ne jouera pour aucun autre club de toute sa carrière. Cela lui vaudra un palmarès en club en deçà de son talent puisqu'il ne remportera jamais de titre de Champion de France ou de Coupe d'Europe. Mais c'est en équipe de France qu'il connaîtra ses plus belles heures en tant que joueur. Pilier de l'équipe dirigée par Jacques Fouroux, il s'y impose comme l'un des meilleurs joueurs du monde, ce qui lui vaudra le surnom de "Pelé du rugby" dans la presse française. Il participe à l'un des âges d'or du rugby tricolore, qui remporte six Tournois des Cinq nations entre 1981 et 1990, et atteint la finale de la Coupe du monde 1987 perdue face à l'Australie.

Serge Blanco prend sa retraite à l'issue de la Coupe du monde 1991, la France est alors éliminée en quarts de finale. Il poursuit ses activités d'entrepreneur débutées au cours de sa carrière. Propriétaire d'un centre de thalassothérapie et d'un hôtel particulier, il lance sa propre ligne d'habillement, Quinze - Serge Blanco. Il prend de 1995 à 1998 la présidence du Biarritz Olympique, poste qu'il reprend en 2008, avant d'occuper pendant dix ans la présidence de la Ligue nationale de Rugby.

Serge Blanco : dates clés

19 octobre 1991 : Blanco rate ses adieux avec les Bleus
C’est après une piètre prestation de son équipe au sein d’un tournoi qui ne semble pas tenir ses promesses, que Serge Blanco tire sa révérence. Au cours d’un quart de finale marqué par les provocations anglaises et les réponses violentes des français, ces derniers s’inclinent sur leur propre terrain, au Parc des Princes. La coupe du monde sera remportée par l’Australie face à l’Angleterre à Londres.