Scandale du Watergate : rôle de Nixon, résumé de l'affaire

Scandale du Watergate : rôle de Nixon, résumé de l'affaire Conclu par la démission du président Nixon, le scandale du Watergate (du nom de l'hôtel et du complexe où se sont produits les faits principaux) est révélé grâce au travail de plusieurs journalistes.

Résumé du Watergate - Le Watergate l'un des plus grands scandales de l'histoire des Etats-Unis, et le point de départ de la chute du 37e président américain, Richard Nixon. Réélu à son poste en 1972, le successeur de Lyndon Baines Johnson est rapidement mis en cause dans une affaire d'espionnage politique. Interpellés par le profil particulier de cambrioleurs à l'intérieur de l'immeuble du Watergate, des journalistes se lancent dans des investigations poussées. Au fil des mois, les révélations s'enchaînent. Elles mettent en lumière le fameux scandale du Watergate qui aboutit, en 1974, à la démission de Richard Nixon. Depuis près d'un demi-siècle, le scandale du Watergate inspire professionnels du cinéma, de la littérature, et évidemment les journalistes. Preuve de l'impact du scandale du Watergate, le suffixe "gate" est aujourd'hui systématiquement utilisé pour évoquer une affaire d'Etat ou un scandale politique. Retour sur le rôle du président Nixon et sur les faits principaux de cette affaire.

Quelles sont les origines du scandale du Watergate en 1972 ?

L'affaire débute par l'arrestation de cambrioleurs au sein du Watergate, un immense complexe immobilier avec des immeubles, des hôtels, etc. Implanté à Washington, le Watergate abrite, entre autres, les locaux du Parti démocrate, le parti politique opposé au Parti républicain du président Richard Nixon. En juin 1972, cinq "plombiers" cambrioleurs missionnés par Gordon Liddy et Howard Hunt sont interceptés par la police. Lors de leur interpellation, ces fameux cambrioleurs du Watergate disposent de matériel d'écoute. On leur découvre rapidement des liens étroits avec la Maison-Blanche, qui dément fermement toute implication. Le cambriolage prend alors le chemin d'une affaire classée sans suite. C'était sans compter sur le travail de journalistes du Washington Post qui s'intéressent de plus près à cette affaire et qui vont multiplier au fil des mois les découvertes et les révélations.

Que découvrent les journalistes du Washington Post ?

Dès le début du cambriolage, deux journalistes sont investis à temps plein sur l'affaire pour le compte du Washington Post : Bob Woodward et Carl Bernstein. Aidés d'un précieux informateur, Mark Felt, membre du FBI et longtemps connu sous le surnom de "Gorge profonde" (Deep Throat), les deux journalistes mettent en lumière les liens étroits entre les cambrioleurs et la Maison-Blanche. Rejoints dans leur démarche par les journalistes du New York Times, ils découvrent, notamment, l'existence de coups de téléphone passés entre l'un des cambrioleurs et Gordon Liddy, mais aussi, inévitablement, des histoires de transferts d'argent. A travers les enquêtes des journalistes du Washington Post et de leurs confrères, les Américains prennent connaissance de l'existence de cette mission d'espionnage des adversaires politiques de Richard Nixon.

Quelle est l'identité de "gorge profonde" ?

Longtemps, ce personnage n'aura été connu que sous son pseudonyme de "Gorge profonde", ou Deep Throat dans la langue de Shakespeare. Il faudra attendre 2005 et les dernières années de sa vie pour découvrir l'identité de Mark Felt. Agent spécial du FBI ayant accédé au poste de directeur associé du Bureau Fédéral d'Investigation américain, Mark Felt révèle avoir été la principale source d'information des journalistes du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein. Ses motivations demeurent assez vagues. Elles se concentrent principalement sur des questions d'éthique, et autour d'une volonté de préserver l'indépendance du FBI. Bien que suspecté par l'entourage de Richard Nixon et par le Président lui-même, Mark Felt parvient à conserver son identité secrète jusque dans les années 2000.

Mark Felt ou gorge profonde
Mark Felt intervient sur CBS en 1976 © AP/SIPA

Comment le président Nixon se trouve mêlé au scandale du Watergate ?

Lorsque les premiers éléments du scandale du Watergate sont révélés dans la presse, la position de la Maison-Blanche se résume à nier l'implication du président des Etats-Unis dans cette affaire. Le procès des cambrioleurs marque un premier tournant. Après avoir plaidé coupable (avec la garantie d'être ensuite amnistié et dédommagé), l'un des accusés révèle les pressions exercées par la Maison-Blanche pour tenter de clore rapidement le procès. Une commission d'enquête sénatoriale est alors créée. Puis tout s'enchaîne. La médiatisation de l'affaire, les révélations des journalistes, les démissions en cascade du côté des proches du président Nixon, les aveux des personnes concernées et la retranscription des enregistrements de la Maison-Blanche (avec certains passages qui disparaissent) suffisent pour mêler directement Richard Nixon au scandale du Watergate.

Pourquoi la Maison-Blanche est-elle sur écoute ?

Le scandale du Watergate met en lumière un autre fait marquant de la présidence Nixon. Dans son bureau ovale, le président américain a pris l'habitude d'enregistrer les conversations qu'il peut avoir avec ses interlocuteurs, à leur insu. On découvre ainsi qu'un système d'écoute sophistiqué existe au sein de la Maison-Blanche, officiellement pour documenter la présidence de Richard Nixon dans l'histoire des Etats-Unis (c'est la défense affichée par le principal intéressé). Dans la foulée, les instructions sont données pour que ces enregistrements soient fournis au procureur et au juge fédéral John Sirica chargé de l'enquête du Watergate. D'abord réticent à fournir ces enregistrements, Richard Nixon est contraint de s'y résoudre. L'enregistrement d'une réunion entre le président Nixon et son chef de cabinet H. R. Haldeman, aujourd'hui connu sous le nom de The Smoking Gun Tape, ne laisse plus aucun doute sur l'implication du président dans le cambriolage du Watergate.

Quelles sont les conséquences de l'affaire du Watergate ?

Les conséquences de l'affaire du Watergate sont d'abord politiques. Comme beaucoup de ses plus proches collaborateurs et des personnes impliquées dans le scandale, à commencer par H. R. Haldeman, Richard Nixon est directement amené à démissionner. Déjà affaibli par les "Pentagon Papers", le 37e président des Etats-Unis sent venir la procédure de destitution (ou procédure d'impeachment) et préfère prendre les devants en démissionnant le 9 août 1974. Nommé par Nixon au poste de vice-président, Gerald Ford lui succède. Condamnés à plusieurs mois ou années de prison, les cambrioleurs du Watergate n'effectuent que de courtes peines, ou bénéficient assez rapidement d'une amnistie présidentielle. Richard Nixon profite lui-même du pardon présidentiel de son successeur pour se mettre à l'abri de poursuites judiciaires. Le scandale du Watergate a par ailleurs des conséquences directes pour les Etats-Unis, avec une remise en cause, aux Etats-Unis et dans le monde, de la morale des présidents américains, et une grande méfiance des électeurs américains vis-à-vis de leurs représentants. Dans un autre domaine, le scandale du Watergate aura aussi permis de booster le journalisme d'enquête.

Nixon et Haldeman
Richard M. Nixon et Harry Robbins "H.R." Haldeman dans le bureau oval © White House/NEWSCOM/SIPA

Quels films traitent du scandale du Watergate ?

Espionnage, pressions, enjeux politiques, dissimulations… tous les éléments du scandale du Watergate sont du pain bénit pour inspirer directement les professionnels du cinéma. Au fil des années, l'affaire du Watergate est naturellement portée sur grand écran. Le parcours des journalistes est à l'honneur dans le film Les Hommes du président d'Alan J. Pakula, avec Robert Redford et Dustin Hoffman dans la peau des journalistes. En 1994, le réalisateur Robert Zemeckis glisse un clin d'œil à cette affaire dans son grand succès Forrest Gump. Plus récemment, Steven Spielberg et Peter Landesman évoquent eux aussi de près ou de loin le scandale du Watergate pour leurs films respectifs Pentagon Papers et The Secret Man: Mark Felt. En 2021 est enfin annoncé le film The Watergate Girl: My Fight for Truth and Justice Against a Criminal President qui s'intéresse plus spécifiquement au parcours de l'un des trois procureurs spéciaux adjoints du Watergate, Jill Wine-Banks.

XXe siècle