Abraham Lincoln : biographie du président américain qui abolit l'esclavage

Abraham Lincoln : biographie du président américain qui abolit l'esclavage BIOGRAPHIE ABRAHAM LINCOLN - Figure majeure de l'histoire américaine, Abraham Lincoln, né le 12 février 1809 et mort le 15 avril 1865, fut président des États-Unis à partir de 1860 et fut assassiné cinq ans plus tard. Il a aboli l'esclavage en 1863.

Biographie courte d'Abraham Lincoln - Abraham Lincoln naît le 12 février 1809 d'un père pionnier qui lui fait mener une enfance difficile à travers l'Indiana sauvage. Il multiplie les métiers avant de combattre les Indiens puis de s'occuper seul de son éducation. Grâce à ses capacités intellectuelles, il devient avocat. Il s'intéresse à la cause des Noirs et s'oppose au compromis du Kansas-Nebraska contre Stephen Douglas. Malgré sa défaite contre ce dernier, il est élu président des États-Unis en 1860, provoquant la sécession des Etats du sud. Son seul objectif demeure alors le maintien de l'Union. En 1863, il proclame l'abolition de l'esclavage et tente de rassurer ses adversaires par des démarches non-répressives. Il est réélu en 1864, confiant l'armée à Grant et luttant toujours pour la paix au sein de son pays. Son assassinat en 1865 affecte davantage la situation du Sud.

L'enfance d'Abraham Lincoln

Fils d'un couple de fermiers, Abraham Lincoln a grandi dans une cabane en rondins dans le comté de Hardin. Il a vécu une enfance paisible jusqu'en 1816, lorsque ses parents perdent leurs terres suite à une erreur dans les titres de propriété. Abraham participe au travail des champs et à l'élevage. Son père, issu d'une famille esclavagiste, décide de prendre le contre-pied des idées de ses parents en rejoignant une Église opposée à la traite des Noirs. De 11 à 15 ans, il fréquente l'école, mais travaille majoritairement aux champs. Il s'intéresse à la poésie et développe un certain intérêt pour la lecture. À 17 ans, il quitte sa famille pour partir travailler sur un ferry. Par la suite, il devient magasinier, postier et surveillant et militaire. En 1832, il devient capitaine de sa compagnie et combat les Indiens de Black Hawk. Aspirant à une carrière politique, il préfère devenir avocat après s'être présenté aux élections pour siéger à l'assemblée de l'Etat. En 1836, Abraham Lincoln réussit l'examen du barreau.

Sa carrière de député 

Lincoln débute sa carrière en 1837 en tant que juriste de province autodidacte. Parallèlement, il est élu à quatre reprises à l'assemblée de l'Illinois. Opposé à la guerre contre le Mexique de 1847, il doit renoncer à se représenter et retourne à Springfield où il se concentre sur son métier d'avocat. Durant sa carrière, il défend l'Illinois Central Railroad, il traite des affaires criminelles et s'illustre dans le procès des frères Snow. Grâce à sa brillante carrière, il obtient une réputation d'homme honnête et éloquent. Abraham Lincoln est élu au Congrès fédéral de Washington où il se montre anti-esclavagiste, mais il n'est pas en faveur du droit de vote pour la population noire. La loi Kansas-Nebraska de 1854 permet à Lincoln de se remettre sur le devant de la scène. Il s'oppose à cette loi qui abroge les limites de la diffusion de l'esclavage. Il s'illustre grâce à ses discours contre la composition de nouveaux Etats esclavagistes. Face à Stephen A. Douglas, lors des élections sénatoriales de 1858 dans l'Illinois, Lincoln défend l'idée que l'esclavage est contraire aux droits de l'homme. Grâce à cet épisode et à cette notoriété nationale, il se présente à l'élection présidentielle de 1860.

Abraham Lincoln, président des Etats-Unis 

Abraham Lincoln rejoint le parti républicain et le 6 novembre 1860, il devient le 16e président des États-Unis. Lincoln remporte l'élection avec 39,9 % des suffrages grâce à la division des démocrates qui ont présenté deux candidats. Son premier mandat, du 4 mars 1861 au 15 avril 1865, est principalement marqué par la guerre de Sécession opposant les Etats du Nord aux Etats du Sud. Ancien membre du Parti Whig, Lincoln est opposé à l'extension de l'esclavage dans les territoires fédéraux. Le 20 mai 1862, Lincoln signe la loi du Homestead Act. Elle permet à chaque famille qui peut occuper un terrain pendant 5 ans d'en revendiquer la propriété privée dans la limite de 65 hectares. Le 19 juin 1862, il commence à rédiger la proclamation d'émancipation des esclaves. Durant son mandat, Lincoln donne la priorité au maintien de l'Union et à la réintégration des États sécessionnistes. Il institue l'impôt sur le revenu pour financer la guerre de Sécession. Le 1er janvier 1863, les esclaves sont émancipés. Le 4 mars 1865, Abraham Lincoln est élu pour un deuxième mandat.

Abraham Lincoln et la guerre de Sécession 

La guerre de Sécession, appelée aussi "Civil War" a déchiré les Etats-Unis pendant quatre ans, de 1861 à 1865. Le conflit oppose les Etats industriels du Nord et les Etats agraires du Sud. La guerre débute le 12 avril 1861 suite à l'élection du président Abraham Lincoln, favorable à l'abolition de l'esclavage. L'un des principaux enjeux de cette guerre est l'abolition de l'esclavage. L'Etat de Caroline du Sud craint que le nouveau président abolisse la traite des Noirs. L'Etat se rebelle contre le pouvoir. Dix autres Etats sudistes l'accompagnent afin de préserver l'esclavage. Ils forment alors les Etats confédérés d'Amérique. Lors de son premier mandat, Lincoln arrive dans une Amérique divisée. Les Etats du Sud attaquent le Fort Sumter et déclarent la guerre. Il annonce l'état d'insurrection et prévoit la levée d'une armée de 75 000 hommes. Lincoln développe une économie de guerre au Nord grâce aux usines.

Abraham Lincoln et l'abolition de l'esclavage 

Durant les premiers mois de son mandat, Abraham Lincoln a d'abord refusé d'abolir brutalement l'esclavage, défendant l'idée que le Nord se battait pour la sauvegarde de l'Union. Pendant la guerre de Sécession, Abraham Lincoln utilise la libération des esclaves comme une arme de guerre contre les États du Sud. Le 22 juillet 1862, le présidents américain et son cabinet se réunissent pour la première fois pour lire la proclamation d'émancipation. Mais ce n'est qu'en septembre, lors de la victoire de la bataille d'Antietam, que Lincoln publie la proclamation préliminaire. Lincoln annonce la libération de tous les esclaves dans les États qui persisteront dans la rébellion. Le Nord finit par l'emporter et cette proclamation d'émancipation est promulguée le 1er janvier 1863. Après sa réélection, Lincoln ratifie le XIIIe amendement qui abolit l'esclavage sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis.

Proclamation d'émancipation d'Abraham Lincoln © MARY EVANS/SIPA

Vie personnelle et portrait d'Abraham Lincoln

Sculpture du président Abraham Lincoln
Sculpture réaliste du président Abraham Lincoln © ZJAN/WENN.COM/SIPA

Abraham Lincoln se marie à Mary Todd le 4 novembre 1842. Le couple a quatre enfants, mais seulement un seul atteint l'âge adulte, Robert Todd Lincoln. Abraham Lincoln et sa femme vivent à Springfield dans une relative pauvreté. La maison est désormais un musée, le Lincoln Home National Historic Site. Il est à noter que la sexualité d'Abraham Lincoln suscite de nombreuses questions, y compris chez les historiens. Dans un livre, The Intimate World of Abraham Lincoln ("Le Monde intime d'Abraham Lincoln"), le chercheur Clarence Arthur Tripp a notamment émis l'hypothèse qu'il était homosexuel ou bisexuel. Abraham Lincoln est par ailleurs le plus grand des présidents des États-Unis par la taille. Il mesurait 1,92m. La plupart des portraits le montrent barbu. Il avait les cheveux noirs et épais, un grand nez et de grandes oreilles. Lincoln souffrait de dépressions chroniques et de la syphilis.

Statue d'Abraham Lincoln 

Une statue représentant le 16e président des Etats-Unis a été installée au Lincoln Memorial, dans le National Mall, à Washington et a été inaugurée le 30 mai 1922. La statue mesure six mètres de haut pour six mètres de large. Abraham Lincoln est représenté assis, le regard pensif. Sur le mur derrière la statue, il y est inscrit : 

"IN THIS TEMPLE AS IN THE HEARTS OF THE PEOPLE FOR WHOM HE SAVED THE UNION THE MEMORY OF ABRAHAM LINCOLN IS ENSHRINED FOREVER "

"DANS CE TEMPLECOMME DANS LE CŒUR DU PEUPLE POUR QUI IL SAUVA L'UNION LA MÉMOIRE D'ABRAHAM LINCOLN EST PRÉSERVÉE À JAMAIS."

Une vue de la statue d'Abraham Lincoln au Lincoln Memorial à Washington
Statue d'Abraham Lincoln au Lincoln Memorial © Yegor Aleyev/TASS/Sipa USA/SIPA

Mort d'Abraham Lincoln

Le 14 avril 1865, au cours d'une représentation au Théâtre Ford de Washington, le président Abraham Lincoln est assassiné. John Wilkes Booth, un sympathisant sudiste, radicalement opposé à la politique d'immigration et à l'abolition de l'esclavage, élabore un plan pour assassiner le président des Etats-Unis. Lors de cette représentation, il s'introduit dans la loge présidentielle et tire une balle à bout portant dans la nuque du président Lincoln. Il meurt le lendemain matin. Il laissera à son pays une contribution politique majeure, avec le vote du XIIIe amendement à la Constitution américaine, le 18 décembre 1865, abolissant l'esclavage.

Assassinat d'Abraham Lincoln
L'Assassinat d'Abraham Lincoln - MARY EVANS © MARY EVANS/SIPA

Abraham Lincoln héros au cinéma

Le personnage d'Abraham Lincoln a été représenté dans des dizaines de films, séries et documentaires. Lincoln est un film américain réalisé par Steven Spielberg et sorti en 2012. De nombreux monuments et lieux rendent hommage au 16e président des États-Unis. Le plus célèbre d'entre eux est le Lincoln Memorial à Washington.

"Lincoln"

Citations d'Abraham Lincoln

  • "Que cette nation, grâce à Dieu, renaisse à la liberté, que le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ne disparaisse pas de cette terre !" - Source : Discours de Gettysburg, 1863
  • "Un bulletin de vote est plus fort qu'une balle de fusil." - Source : Discours du 29 mai 1856
  • "Le capital est seulement le fruit du travail et il n'aurait jamais pu exister si le travail n'avait tout d'abord existé." - Source : Premier message annuel au Congrès, 1861
  • "En donnant la liberté aux esclaves, nous assurons celle des hommes libres. Ce que nous offrons est aussi honorable pour nous que ce que nous préservons." - Source : Second message annuel au Congrès, décembre 1862
  • "Le monde ne sera guère attentif à nos paroles, il ne s'en souviendra pas longtemps, mais il ne pourra jamais oublier ce que les hommes firent. C'est à nous les vivants de nous vouer à l'œuvre inachevée que d'autres ont si noblement entreprise." - Source : Discours, à Gettysburg, 19 novembre 1863
  • Toutes les citations d'Abraham Lincoln

Abraham Lincoln : dates clés

6 novembre 1860 : Abraham Lincoln est élu président des Etats-Unis
Candidat appartenant au Parti républicain, Abraham Lincoln remporte la majorité des voix aux élections présidentielles. Depuis sa création en 1854, son parti lutte ardemment pour l’abolition de l’esclavage, encore en vigueur dans les États du Sud. Ces derniers ne tarderont donc pas à réagir en faisant sécession.
20 décembre 1860 : La Caroline du Sud fait sécession
Suite à l'élection d'Abraham Lincoln à la présidence des Etats-Unis, la Caroline du Sud, farouchement opposée à l'abolition de l'esclavage, est le premier Etat des Etats-Unis à se rebeller contre le pouvoir fédéral et à se retirer de l'Union. Bientôt la Géorgie, l'Alabama, la Floride, le Mississippi, la Louisiane et le Texas rejoindront le mouvement sécessionniste et formeront les Etats confédérés. Le pays divisé entre les nordistes, partisans de l'abolition de l'esclavage et les sudistes, qui craignent que la libération des Noirs entraîne la ruine de l'économie, sombrera dans la guerre civile en avril 1861.
12 avril 1861 : Les confédérés attaquent fort Sumter
Élu à la présidence des Etats-Unis l’année précédente, Abraham Lincoln n’accepte pas l’indépendance des États confédérés d’Amérique. Pour cette raison, il refuse d’accéder à la demande du président des Confédérés, Jefferson Davis, qui demande le retrait des garnisons fédérales installées au Sud. Mais les troupes de fort Sumter, situées près de la baie de Charleston, commencent à manquer de vivres. Après maintes hésitations, Lincoln accepte finalement d’envoyer une expédition de ravitaillement vers le fort, ce qui n’est pas sans déplaire à Davis. Les troupes confédérées, stationnées depuis un moment autour du fort s’empressent d’ouvrir le feu, avant que la flotte ne parvienne dans la baie. Les hostilités sont lancées et la guerre de Sécession est amorcée. Mécontents, la Caroline du Nord, l’Arkansas, la Virginie et le Tennessee rejoindront les confédérés.
21 juillet 1861 : Première bataille organisée à Bull Run
Les troupes nordistes et sudistes s’affrontent à Bull Run pour ce qui semble être la dernière bataille de la guerre de Sécession. Confiants en leurs forces armées, les nordistes sont en effet convaincus de leur victoire. Mais ils sous-estiment les troupes du Sud, certes minoritaires mais composées de soldats aguerris. La bataille éclate et les nordistes parviennent à briser la ligne de front ennemie mais ne peuvent faire face aux renforts sudistes, qui ne tardent pas à intervenir sous le commandement de Beauregard. La défaite du Nord, aussi rapide que surprenante, ne manque pas de faire naître la confusion au sein du gouvernement de Lincoln, mais aussi dans celui de Davis, qui ne s’attendait pas à une telle victoire. La guerre de Sécession est donc loin de se terminer.
1 janvier 1862 : Blocus maritime lancé par Lincoln
Dans le but d’empêcher le ravitaillement des États du Sud, le président américain, Abraham Lincoln établit un blocus de tous les ports sudistes. Face à cette décision, les sudistes cherchent des moyens de ripostes. Ils construiront alors un cuirassé suffisamment puissant pour détruire la flotte nordiste. Les unionistes répliqueront en mettant à l’eau le Monitor. C’est la fin des navires en bois.
22 septembre 1862 : Lincoln proclame l'émancipation des esclaves du sud
En pleine guerre de Sécession, au lendemain de la victoire nordiste d'Antietam, le président américain prononce la proclamation d’émancipation des esclaves noirs dans les états du Sud. Cette mesure symbolique montre bien que l'esclavage reste au centre du conflit. Lincoln, originaire du Nord des Etats-Unis, avait été batelier sur le Mississipi durant sa jeunesse. Le comportement des États esclavagistes du Sud l'avait alors révolté. L'esclavage était pour lui : "Un énorme crime national". L’émancipation est supposée prendre effet le 1er janvier 1863.
1863 : Proclamation d'émancipation d'Abraham Lincoln
La proclamation d'émancipation est une décision prise par le président des Etats-Unis, Abraham Lincoln, sous forme de deux décrets publiés durant la guerre de Sécession. Le 22 septembre 1862, un texte déclare que tous les esclaves résidant en territoires sudistes sont libres. Le 1er janvier de l'année suivante arrive un second décret qui désigne les Etats en question. L'armée de l'Union s'ouvre aux Noirs, tandis que les esclaves qui combattent contre l'Union sont affranchis. L'abolition complète de l'esclavage sera garantie par le 13e amendement mis en place en 1865.
12 juillet 1863 : Des émeutes éclatent à New York
Au cœur des tensions issues de la guerre de Sécession, la population new-yorkaise se révolte lorsque Lincoln appel à la conscription. Particulièrement violentes, elles prendront le nom de "Draft Riots". Depuis le début des affrontements, les troupes nordistes ont compté de lourdes pertes humaines. Elles ont, de plus, essuyé trois grandes défaites contre le général sudiste Robert Lee.
30 juin 1864 : La Yosemite valley protégée par Abraham Lincoln
Découvert dans les années 1830 et située dans l’Est de la Californie, la Yosemite Valley est le premier espace des Etats-Unis à bénéficier d’une protection officielle de son environnement. Le président Abraham Lincoln signe un décret protégeant la vallée et sa forêt de séquoias de l’exploitation privée. Toutefois, c’est Yellowstone qui sera le premier véritable parc national, Yosemite n’accédant à ce statut qu’en 1890.
31 janvier 1865 : Abolition de l'esclavage aux Etats-Unis
Le Congrès adopte le 13e amendement de la Constitution. L'article Ier stipule : "Il n'existera dans les Etats-Unis, et dans toute localité soumise à leur juridiction, ni esclavage, ni servitude involontaire, si ce n'est à titre de peine d'un crime dont l'individu aurait été dûment déclaré coupable." Cette loi vient compléter la proclamation d'émancipation des esclaves faite par Abraham Lincoln en 1862. Le 13ème amendement sera ratifié le 6 décembre, abolissant définitivement et officiellement l'esclavage aux Etats-Unis.
14 avril 1865 : Abraham Lincoln est assassiné
Seulement une semaine après la capitulation du général sudiste Robert Lee, Abraham Lincoln est assassiné au Ford’s Theatre, à Washington. L’auteur du crime est un certain John Wilkes Booth, partisan dévoué des sudistes. Il tire à bout portant sur le président, lequel meurt de sa blessure le lendemain matin. Lincoln décède avant d’avoir pu assister à la ratification du 13e amendement de la Constitution américaine, lequel abolit l’esclavage aux Etats-Unis.