Patrice de Mac-Mahon : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE PATRICE DE MAC-MAHON - Maréchal de France, Patrice de Mac-Mahon est né le 1 janvier 1808. Il est mort le 1 janvier 1893. Président de la République de 1873 à 1879.

Biographie courte de Patrice de Mac-Mahon - Patrice de Mac-Mahon, duc de Magenta, est né en 1808 et devint 3ème président de la République française du 24 mai 1873 au 30 janvier 1879. En 1820, il entre au Petit Séminaire des Marbres à Autun puis, à la fin du collège, entre à l’école spéciale militaire en 1825. Il termine l’école militaire de Saint-Cyr puis entre dans l’armée en 1827. Après plusieurs expéditions, il est très remarqué et est promu capitaine en 1833. Envoyé en Algérie, il accède au grade de général de division en 1855. Sa phrase « J’y suis, j’y reste » est devenue célèbre lors du siège de Sébastopol où il mena ses troupes avec succès. Il devient gouverneur général d’Algérie en 1864. En 1870, il est appelé à participer à la guerre franco-prussienne mais est fait prisonnier lors de la bataille de Sedan. Il est nommé chef de l’armée « versaillaise » en 1871 et réprime la Commune de Paris (insurrection des habitants de Paris contre le gouvernement) en tuant et en emprisonnant des milliers de personnes.

Sa popularité est, malgré ces actes, grandissante. Il est élu président de la République le 24 mai 1873 et désigne comme président du Conseil le monarchiste Albert de Broglie. Mais leur tentative de restauration de la monarchie échoue, et c’est finalement le septennat présidentiel qui est voté. Lors des élections sénatoriales de 5 janvier 1879, l’assemblée est confiée à la Gauche et Mac Mahon n’a plus aucun soutien parlementaire. Il démissionne le 30 janvier 1879 et est remplacé par Jules Grévy. Il consacre les dernières années de sa vie à diriger la Société de Secours aux Blessés Militaires (devenue en 1940 la Croix-Rouge Française). Patrice de Mac Mahon décède le 17 octobre 1893 à Montcresson.

Patrice de Mac-Mahon : dates clés

5 novembre 1854 : Victoire franco-britannique à Inkerman
Les Russes emmenés par l'Amiral Menchikov, s'inclinent face aux armées française et anglaises alors qu'ils tentent une contre-attaque sur la ville d'Inkerman en Crimée. La Russie capitulera un an plus tard après la prise par Mac-Mahon de la tour de Malakoff, le 8 septembre 1855.
8 septembre 1855 : Fin de la guerre de Crimée
La Russie capitule après la prise par le général Mac-Mahon de la tour Malakoff (Sébastopol). La guerre de Crimée oppose depuis 1853 l'Empire ottoman (allié à la France et à la Grande-Bretagne) à la Russie qui veut annexer Constantinople et les Détroits du Bosphore et des Dardanelles.
27 octobre 1870 : Bazaine défait à Metz
Le maréchal François Achille Bazaine capitule à Metz avec son armée de 180 000 hommes. La guerre entre la France et la Prusse a aboutit deux mois plus tôt à la capture de Napoléon III à Sedan. L'armée de Bazaine était le dernier espoir de la France. Trois ans plus tard, Bazaine passera en Conseil de guerre. Condamné à mort, il sera gracié par le maréchal-président Mac-Mahon.
5 janvier 1875 : Inauguration du Palais Garnier
Le nouvel opéra parisien est inauguré par le président de la République Mac-Mahon. Construit par Charles Garnier après avoir remporté le concours organisé par Napoléon III en 1860, l'édifice se voulait être un théâtre impérial. Son exubérance décorative baroque avec sa façade ornée de sculptures témoigne du souhait de Napoléon III. A l'intérieur, c'est surtout le grand escalier d'honneur et ses trente colonnes monolithes en marbre qui font sensation. Le plafond de la salle de spectacle sera décoré en 1964 par le peintre Chagall

XIXème siècle

Patrice de Mac-Mahon : biographie courte, dates, citations
Patrice de Mac-Mahon : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Patrice de Mac-Mahon Patrice de Mac-Mahon : dates clés Citations de Patrice de Mac-Mahon Biographie courte de Patrice de Mac-Mahon - Patrice de Mac-Mahon, duc de Magenta, est né en 1808 et devint 3ème...