François Villon : biographie courte du poète français du Moyen Âge

François Villon : biographie courte du poète français du Moyen Âge BIOGRAPHIE FRANCOIS VILLON - Poète français du Moyen Âge, François Villon est connu pour son langage poétique singulier. Sa vie dissolue lui a inspiré ses poèmes les plus célèbres comme la "Ballade des pendus".

Biographie courte de François Villon - De son vrai nom François de Montcorbier, François Villon est un poète français du XVe siècle. Bien qu'il soit le poète le plus connu de son époque, il n'a laissé derrière lui que très peu d'éléments sur sa vie, l'autobiographie n'étant pas pratiquée au Moyen Âge. Vraisemblablement né en 1431, François Villon étudie d'abord à l'ancienne université de Paris. Il profite de la vie estudiantine du Quartier latin avant de devenir maître de la faculté des Arts à 21 ans. C'est durant ces années qu'il écrit Le Lais, son premier poème à succès. Loin d'être un enfant de chœur, il se trouve dans l'obligation de fuir Paris après avoir tué un prêtre. Gracié, il est accueilli à la cour de Charles d'Orléans à Blois. Mais son séjour n'y est que de courte durée. Sa carrière de courtisan ayant échoué, François Villon erre sur les routes en vivant de menus larcins.

Après six ans d'absence, François Villon finit par revenir à Paris, mais est une fois de plus mêlé à des affaires louches. À la suite d'une nouvelle rixe, il est condamné à être pendu et en réchappe de justesse en appel. François Villon est finalement banni de la ville de Paris pour une durée de dix ans. A 44 ans, François Villon a déjà été gracié plusieurs fois par le roi Louis XI et Marie d'Orléans et notamment pour le meurtre du prêtre Philippe Sermoise. Son oeuvre la plus célèbre, sa Ballade des pendus a vraisemblablement été écrite pendant sa détention. En 1461, il écrit Le Testament dans lequel il s'imagine toutes les richesses dont il pourrait faire hériter ses amis et ses ennemis. Malgré une vie chaotique, il a connu la célébrité de son vivant grâce à sa poésie, ayant bâti autour de lui un mythe de poète dépravé. La date de sa mort est inconnue, la suite de sa vie n'ayant pas pu être retracée après 1463.

Les poèmes de François Villon

Le début de l'oeuvre littéraire de François Villon coïncide avec la jeunesse tourmentée de ce dernier. Personnage indomptable, il fréquente de petits malfrats et commet de nombreux larcins. Fin 1956, François Villon participe au cambriolage de la Chapelle du collège de Navarre. Dénoncé par l'un de ses compères, il décide de s'enfuir pour échapper à la justice. C'est dans ce contexte qu'en 1457, il compose son premier poème. Intitulé Le Lais ou Le Petit Testament, l'oeuvre est destinée à ses compagnons de débauche. Se sachant recherché pour ses méfaits, François Villon entreprend de rédiger son testament en vers. Sur un ton ironique et loufoque, il imagine alors toute une série de legs parodiques. Sous cette apparente légèreté, François Villon livre également des poèmes plus mélancoliques comme son recueil intitulé Le Testament. Tantôt empreints d'humour et de lyrisme, les poèmes de François Villon témoignent d'un savant mélange de tons. Bien que la versification de ses poèmes démontre une parfaite maîtrise de la poésie formelle, François Villon rompt avec le carcan du langage officiel. Plus libéré, son langage poétique lui vaudra d'ailleurs le surnom de "premier poète à la moderne" par des auteurs comme Suarès.

"Le Testament" de François Villon 

C'est à la suite d'une énième incarcération au cours de l'été 1461, que François Villon rédige Le Testament. Oeuvre majeure du poète, le recueil se compose d'une vingtaine de poèmes parmi lesquels La Ballade des dames du temps jadis, Ballade des seigneurs du temps jadis et La Ballade en vieil langage Françoys. Si la deuxième partie des poèmes reprend de manière satirique la fiction testamentaire déjà abordée dans Le Lais, les premiers poèmes, empreints de lyrisme, se veulent plus mélancoliques. Fait rare pour son époque, François Villon semble directement s'inspirer de son histoire personnelle et de sa vie dissolue pour écrire ses poèmes. Tout en émettant un jugement personnel sur lui-même, le poète propose ainsi une méditation sur différents sujets comme l'amour, la fuite du temps ou encore la mort. Sous couvert d'ironie, le poète évoque ses regrets, son angoisse de la mort tout en proposant une réflexion sur son temps. Illustration de la singularité de son auteur, Le Testament est encore aujourd'hui considéré comme le chef-d'oeuvre de François Villon.

La "Ballade des pendus" de François Villon

Mis en cause dans une rixe au cours de laquelle François Ferrebouc, un notaire pontifical, fut blessé, François Villon est arrêté et emprisonné. Torturé et condamné à la pendaison, il fait appel de la sentence. Le 5 janvier 1463, sa peine sera finalement transformée en exil forcé de 10 ans. Entre-temps, dans l'attente de la sentence des jurés, François Villon écrit la Ballade des pendus. Également appelée Épitaphe Villon, la Ballade des pendus est l'oeuvre poétique la plus connue de François Villon. Le poète prête sa voix aux condamnés et fait parler des pendus fictifs s'adressant aux vivants. Tout en proclamant l'universalité du genre humain, François Villon qui s'attend vraisemblablement à être exécuté, lance un appel à la compassion et à la charité chrétienne. Fortement empreinte de lyrisme, la Ballade des pendus évoque les sentiments sincères de son auteur. Mais L'épitaphe Villon comporte également une dimension religieuse et morale, caractéristique de son époque.