Louis Aragon : biographie courte du poète, de ses livres et ses poèmes

Louis Aragon : biographie courte du poète, de ses livres et ses poèmes BIOGRAPHIE DE LOUIS ARAGON - Poète, journaliste et romancier français, Louis Aragon est une figure importante du surréalisme. Ses nombreux livres et poèmes, comme "Strophes pour se souvenir", ont marqués les esprits.

Biographie courte de Louis Aragon - Poète et romancier français, Louis Aragon naît probablement le 3 mars 1897 à Paris, des infidélités de Louis Andrieux, préfet de police, avec une jeune fille de la bourgeoisie parisienne, Marguerite Toucas. Il grandit entouré de femmes, dont sa mère et sa grand-mère. Après des études à Neuilly-sur-Seine, il entame des études de médecine, et rencontre André Breton lors de sa deuxième année. Il commence alors à écrire ses premiers poèmes, avant d'être mobilisé sur le front des Ardennes en tant que brancardier lors de la Première Guerre mondiale. Avant son départ, sa mère lui apprend le secret de sa paternité. Marqué par l'enfer de la guerre, il commence à écrire son premier roman dans les tranchées. Louis Aragon reste mobilisé pendant encore deux ans, lors de l'occupation de la Rhénanie, puis rentre à Paris en 1920.

La plume remplace le stéthoscope, et Aragon publie ses premiers livres

Louis Aragon commence à vivre de sa plume dans le Paris de l'après-guerre. Son premier recueil, Feu de Joie, est publié en 1920, suivi l'année suivante de la publication du livre dont il avait commencé l'écriture dans les tranchées, Anicet ou le panorama. Après la publication de quelques-uns de ses textes dans des revues parisiennes, il décide d'abandonner la médecine et fonde avec ses amis André Breton et Philippe Soupault la revue Littérature. En 1924, il participe aux mouvements littéraires du dadaïsme et du surréalisme en compagnie de ses amis et de Paul Éluard. Avec ses amis, il s'engage en janvier 1927 dans le parti communiste français. Alors l'amant de la milliardaire Nancy Cunard qui l'emmène avec elle faire un tour d'Europe, il apprend la liaison qu'elle entretient avec un autre homme. Aragon tente de se suicider à Venise en septembre 1928, et son échec lui inspire un poème, Il n'aurait fallu. Deux mois plus tard, il fait la rencontre d'Elsa Triolet à La Coupole, café parisien fréquenté par de nombreux artistes.

L'amour et la Résistance inspirent à Louis Aragon de nombreux poèmes

Sa rencontre avec Elsa Triolet va bouleverser Louis Aragon, et leur relation va devenir sa principale source d'inspiration. Parti vivre un an en URSS avec sa compagne, Aragon confirme ses engagements pour la cause communiste. S'engageant au sein de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, il fonde avec sa femme Elsa (qu'il épouse en février 1939) le Comité national des écrivains. Il lui dédie de nombreux recueils de poésie, comme par exemple Les Yeux d'Elsa (1942). Après la guerre, Louis Aragon s'illustre comme la mémoire poétique de la Résistance, en publiant en 1955 son célèbre poème Strophes pour se souvenir. Pendant l'après-guerre, il reste fidèle aux idées communistes et devient PDG des éditeurs Français Réunis, une maison d'édition proche du Parti communiste. La fin de sa vie est plus calme, marquée par la disparition de sa femme Elsa en 1970. Louis Aragon décède le 24 décembre 1982, à son domicile de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Il laisse derrière lui une œuvre poétique et romanesque considérable, caractérisée notamment par son caractère pluriel et novateur. Utilisant aussi bien la prose que le vers et se confrontant à des styles très différents, Louis Aragon a contribué à l'évolution sensible de la littérature du XXe siècle.

Louis Aragon : dates clés

3 octobre 1897 : Naissance de Louis Aragon
Ni la date, ni le lieu de naissance de Louis Aragon ne sont connus avec certitude. Il serait né le 3 octobre 1897, soit à Paris, soit à Neuilly-sur-Seine, soit peut-être à Toulon, où sa mère était partie pendant sa grossesse. Fils adultérin du préfet de police de Paris, Louis Andrieux, et d'une jeune bourgeoise, Marguerite Toucas, Louis Aragon n'apprend la vérité sur son père que lorsqu'il est mobilisé pour la Première Guerre mondiale. C'est son père qui a choisi pour lui le nom Aragon, lors de la déclaration de naissance à l'état civil.
1920 : Publication des Champs magnétiques
Louis Aragon, André Breton et Philippe Soupault publient l’une des premières œuvres entièrement surréalistes. Intitulé Champ magnétiques, le recueil paraît dans la revue Littérature, périodique qu’ils ont fondé peu de temps auparavant. Ces textes courts sont dénués de signification proprement dite. Ils cherchent ainsi à se libérer des contraintes tout en respectant les règles syntaxiques.
6 novembre 1928 : Rencontre avec Elsa Triolet
Louis Aragon, le cœur brisé par la liaison qu'entretient Nancy Cunard dont il était l'amant, fait la rencontre d'Elsa Triolet au café La Coupole. Le coup de foudre est immédiat, et les deux écrivains (Elsa Triolet est la première femme a être récompensée du prix Goncourt, en 1944) vivent ensemble. À partir de cette rencontre, Elsa influence fortement la poésie d'Aragon, qui en fait sa muse et lui dédie moult poèmes. Ils se marient le 28 février 1939. À partir de 1941, Louis Aragon consacre tout un cycle poétique à sa femme Elsa, qui commence avec le recueil Le Crève-Coeur. Suivront Les Yeux d'Elsa (1942), Les Yeux et la Mémoire (1954), Elsa (1959) et Le Fou d'Elsa (1963). On retrouve dans ce dernier recueil le magnifique poème Nous dormirons ensemble, adapté en chanson par Jean Ferrat.
1970 : Elsa Triolet s'éteint
Elsa Triolet, la femme de Louis Aragon, décède en 1970, à 73 ans. Elle décède au Moulin de Villeneuve, la propriété du couple depuis 1953. Louis Aragon lui survit pendant 12 ans, avant de rejoindre l'amour de sa vie.
1982 : Décès de Louis Aragon
Louis Aragon décède la veille de Noël, le 24 décembre 1982 à l'âge de 85 ans, à son domicile du Moulin de Villeneuve. Il est inhumé dans le parc du Moulin de Villeneuve, dans sa propriété de Saint-Arnoult-en-Yvelines, aux côtés de sa femme Elsa.