Francis Ponge : biographie du poète, auteur du Parti pris des choses

Francis Ponge : biographie du poète, auteur du Parti pris des choses BIOGRAPHIE FRANCIS PONGE - Poète du XXe siècle, Francis Ponge n'est pourtant pas connu comme tel avant la fin de sa vie. Il est l'auteur d'une poésie teintée d'irrationnel comme dans ses définitions du "Parti pris des choses".

Biographie courte de Francis Ponge - Francis Ponge est un poète français du XXe siècle. Son indépendance à l'égard de tout mouvement littéraire et sa liberté vis-à-vis des codes de la poésie lui valent d'être incompris en son temps, mais il est aujourd'hui reconnu comme l'un des poètes majeurs du siècle dernier. Francis Ponge naît à Montpellier le 27 mars 1899 dans une famille protestante aisée et grandit à Avignon, puis à Caen. Après son baccalauréat, il prépare des études de lettres et de philosophie, mais échoue au concours d'entrée de l'École normale supérieure en 1919. Il rencontre par la suite Jean Paulhan, animateur de la "Nouvelle Revue française", à qui il dédie ses "Douze petits écrits", publiés en 1926. Francis Ponge est embauché chez Hachette en 1931, devient délégué syndical et adhère au parti communiste. Après sa participation à des mouvements de grève importants, il est licencié en 1937. L'auteur quitte alors Paris et s'engage activement dans la résistance dès 1941, sans cesser d'écrire.

Le Parti pris des choses de France Ponge

Son ouvrage majeur, "Le Parti pris des choses", est publié chez Gallimard en 1942. Ce sont des définitions d'objets du quotidien, sous forme de courts textes poétiques teintés d'irrationnel et jouant avec les mots, que le poète considère comme une matière à travailler. Il donne par exemple la définition du mot "cageot" comme étant "À mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie (…)".  Et pour article sur le "pain", il fait l'éloge de sa croûte : "La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes".

Les poèmes de Francis Ponge

Un article élogieux de Jean-Paul Sartre paru en 1944 apporte à Francis Ponge un début de notoriété. Les "Proêmes" sont publiés en 1948 et "La Rage de l'expression" en 1952. L'auteur reçoit le prix international de la Poésie en 1959. À partir de 1961, il contribue à la revue littéraire "Tel quel", dirigée par de jeunes écrivains, dont Philippe Sollers. Cette collaboration lui permet de mieux faire connaître sa poésie. En 1967 et 1971 sont publiées deux œuvres essentielles : "Le Savon" et "La Fabrique du pré". Récompensé et célébré à la fin de sa vie, Francis Ponge reçoit le grand prix de poésie de l'Académie française en 1984. Francis Ponge décède le 6 août 1988 au Bar-sur-Loup, à l'âge de 89 ans.