Joachim du Bellay : biographie du poète angevin heureux comme Ulysse

Joachim du Bellay : biographie du poète angevin heureux comme Ulysse BIOGRAPHIE DE JOACHIM DU BELLAY - Poète de la Renaissance, il est à l'origine de la Pléiade avec Pierre de Ronsard. Auteur de nombreux sonnets, dont les plus célèbres sont contenus dans Les Regrets publiés en 1558.

Biographie courte de Joachim du Bellay - Joachim Du Bellay, poète français de la Renaissance, s'intéresse aux lettres après une courte carrière militaire. Né à Liré, dans la région angevine, en 1522, il découvre les auteurs de l'Antiquité grecque et romaine et compose alors ses premiers poèmes. Il écrit d'abord des sonnets amoureux en décasyllabe (vers de dix syllabes) comme dans l'Olive en 1549. Du Bellay choisit ensuite d'opter pour l'alexandrin (vers formé de deux hémistiches de six syllabes chacun), forme avec laquelle il signe son plus grand succès : Les Regrets en 1558. Après être gravement tombé malade, Joachim du Bellay meurt d'apoplexie le 1er janvier 1560 rue Massillon à Paris, âgé de 37 ans. Il sera inhumé dans une chapelle de Notre-Dame de Paris.

Les Regrets de Joachim du Bellay

Ce recueil de sonnets, écrit pendant un exil de quatre années à Rome, exprime sa nostalgie de la France mais également les doutes et aspirations du poète. En effet, écrit pendant le voyage du poète à Rome (1553-1557), où il accompagne un lointain parent à la Cour du Pape, Joachim du Bellay ressent un profond mal du pays. Les intrigues de la Cour papale, l'ennui afférant à sa charge d'intendant et le profond attachement à la France et à sa province donnent un accès de mélancolie au poète. Le recueil comprend près de 191 sonnets, tous écrits en alexandrin, alternant l'élégie, la satire et l'éloge. Il s'inspire notamment du célèbre mythe d'Ulysse, ce qui donne l'une de ses citations les plus célèbres : "Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage". Les Regrets sont publiés au retour en France de l'auteur, en 1558, par l'imprimeur Fédéric Morel.

Joachim du Bellay et la Pléiade

Joachim Du Bellay est le fondateur, avec son ami Pierre de Ronsard, de la Pléiade, un groupe de sept poètes dont le but est de moderniser la littérature française. En effet, lorsque le poète fait la connaissance de Pierre de Ronsard en 1547, il le rejoint au collège de Coqueret à Paris, et ensemble ils décident de regrouper des poètes français dans le but d'améliorer la langue. Le contexte s'y prête particulièrement bien avec toutes les mesures prises par François Ier pour mettre en valeur le français. Le groupe d'hommes de Lettres se forme en Brigade d'abord, puis en Pléiade lorsqu'ils sont rejoint par Rémi Belleau, Étienne Jodelle, Pontus de Tyard et Jean-Antoine de Baïf. L'objectif de ces sept poètes est simple : donner ses lettres de noblesse au français, de la même façon que le grec et le latin. Pour le bien de cette entreprise, Joachim du Bellay écrit en 1549 un manifeste collectif intitulé "Défense et illustration de la langue française".

Joachim du Bellay : dates clés

vers 1522 : Naissance du poète français Joachim du Bellay
L'année 1522 voit la naissance à Liré en Anjou, de Joachim du Bellay, l'un des plus grands poètes français de son époque. Avec Pierre de Ronsard, Joachim du Bellay formera la « Pléiade », une association de poètes. C'est au cours d'un voyage en Italie entre 1553 et 1557 qu'il écrira sa plus grande œuvre, « Les regrets », un recueil de sonnets élégiaques et satiriques. Joachim du Bellay décédera le 1er janvier 1560 à Paris.
1553 : Formation de la Pléiade
Ronsard et du Bellay, inséparables depuis leur rencontre en 1547, fondent en 1549 un groupe de gens de lettres qui prend le nom de Brigade, et qui sera rebaptisé Pléiade en 1553. Le groupe se donne pour mission de définir de nouvelles règles poétiques. Dans ce cadre, du Bellay rédige en 1549 une « Défense et illustration de la langue française ». Il y prône l’usage du français en poésie, contre celui du latin, jusqu’alors quasi-exclusif. Son projet est de rendre la langue française moins « barbare et vulgaire » en l’enrichissant avec ses amis de la Pléiade. Il souhaite également re-populariser les genres poétiques utilisés pendant l’antiquité : élégie, sonnet, tragédie…
1 janvier 1560 : La mort du poète Joachim du Bellay
Poète français né en 1522 en Anjou, Joachim du Bellay meurt le 1er janvier 1560 à Paris. Il fonde la Pléiade avec son ami Ronsard. Il s'agit d'un groupe de sept poètes français. Son ouvrage le plus connu reste Les Regrets, un recueil de 191 sonnets composés au cours de l'un de ses voyages à Rome. Son vers le plus célèbre fait d'ailleurs référence à un antique voyageur. Il commence par : Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Travailleur infatigable, Joachim du Bellay succombe d'une apoplexie, à sa table de travail, à l'âge de 37 ans.