Renaissance française : musique, peinture, architecture

Renaissance française : musique, peinture, architecture La Renaissance française s'étend de la fin du XVᵉ siècle jusqu'au début du XVIIe. C'est une époque de nombreux changements, notamment au niveau de la peinture, de la musique et de l'architecture. Chronologie d'une époque :

Qu'est ce que la Renaissance française ? - C'est en Italie que le mouvement de la Renaissance a vu le jour. Celui-ci se caractérise par plusieurs facteurs dont l'humanisme, c'est-à-dire la confiance en l'homme, mais aussi l'esprit de libre examen et l'appétit du savoir. Le mouvement se base également sur l'étude et la redécouverte des civilisations antiques grecques et romaines. Les nombreuses guerres d'Italie vont peu à peu importer le mouvement de la Renaissance en France, notamment grâce au roi François Ier qui est sans doute le plus important de la Renaissance française. Entre grandes découvertes, avancées scientifiques et évolutions des arts et de l'architecture, la Renaissance bouleverse le visage de l'Europe en quelques décennies et lui fait définitivement quitter le Moyen Age.

Quelles sont les origines de la Renaissance française ?

Entre la fin du XVᵉ siècle et jusqu'en 1559, plusieurs conflits vont opposer la France à l'Italie. Les guerres d'Italie vont ainsi se succéder et se comptent au nombre de onze. Outre des défaites et victoires militaires, cette succession de guerres va avoir un impact très important sur la société. Elles vont en effet permettre à un mouvement italien appelé Renaissance de se répandre en France, notamment sous l'impulsion des rois François Ier et Henri II. Tous deux sont des figures de proue du mécénat, un phénomène largement lié à la Renaissance. Cette époque se caractérise par la redécouverte des anciens arts grecs et romains, l'essor de l'humanisme, de l'imprimerie, et les grandes découvertes du Nouveau Monde, à commencer par la découverte de l'Amérique. Cela va profondément transformer les arts tels que la peinture, la sculpture, l'architecture, la littérature… et plus globalement la société française. Les châteaux de la Loire sont construits à cette période, comme le Château de Montsoreau entre 1443 et 1453. En parallèle, l'Ordonnance de Villers-Cotterêts, écrit législatif français rédigé en 1539, permet d'officialiser l'utilisation du français comme langue unique et accessible à tous.

A quel siècle correspond la Renaissance française ?

En Italie, la Renaissance a débuté au début du XIVᵉ siècle, avant de s'étendre peu à peu en Europe. En France, son essor a été favorisé grâce aux différentes guerres d'Italie. Globalement, la Renaissance française se passe au XVIᵉ siècle et peut être décomposée en quatre périodes se chevauchant au cours des décennies. Tout débute avec la période dite du style Louis XII (1495 à 1525-1530), qui correspond notamment à la fin progressive de l'art gothique. Suivent la première Renaissance (1515 à 1530-1540), puis la seconde Renaissance (1540 à 1564), une période appelée Classicisme. Enfin, vient l'ère du Maniérisme (1564 jusqu'au début du XVIIᵉ siècle). Une longue période qui marque la fin du Moyen Age et le début de l'ère moderne.

Comment la musique évolue en France à la Renaissance ?

Cette période de profonds bouleversements favorise l'essor de la musique, notamment grâce à l'invention de l'imprimerie à la fin du XVᵉ siècle. De nouveaux genres musicaux et instruments vont voir le jour, et globalement la musique instrumentale prend de plus en plus d'importance. L'école flamande va particulièrement influencer cette évolution musicale, et de nombreux artistes français vont s'en inspirer, à commencer par Guillaume Dufay, Johannes Ockeghem, Josquin des Prés et Clément Janequin pour ne citer que les principaux. Suite à la Renaissance viendra un autre changement majeur avec l'apparition et l'essor de la musique baroque.

Quelles sont les caractéristiques de la Renaissance française en peinture ?

Lors de la Renaissance française et tout particulièrement sous le règne de François Ier, de nombreux peintres vont être invités à résider en France et à côtoyer la cour du roi. Ceux-ci sont principalement italiens et flamands. Parmi eux, Rosso Fiorentino tient un rôle considérable. Il est en effet à l'origine, en compagnie de Francesco Primaticcio, d'un courant appelé école de Fontainebleau. Parmi les autres grands noms figurent évidemment Léonard de Vinci, mais aussi Niccolo dell'Abate, Jean Clouet, Antoine Caron, Jean Cousin et son fils portant le même nom… Autant d'artistes peintres qui vont radicalement changer les choses en s'inspirant de l'Antiquité et en développant de nouvelles techniques, avec notamment l'apparition de la peinture à l'huile. C'est aussi le début d'un nouveau mouvement pictural appelé maniérisme.

Renaissance en peinture
Auguste et Sibylle de Tibur, peinture d'Antoine Caron, 1580 © E.R.L./SIPA

Comment l'architecture française est influencée par la Renaissance ?

Tout comme les autres arts, l'architecture va considérablement évoluer au cours de la période de la Renaissance. Celle-ci marque la fin progressive de l'architecture gothique avant de déboucher sur l'architecture classique. Là encore, l'inspiration vient de l'Antiquité et des travaux effectués des siècles auparavant par les Grecs et les Romains. Tout part d'Italie et de la ville de Florence avant de gagner le reste de l'Europe progressivement. La Renaissance française est considérablement impactée par ce nouveau style architectural. C'est ainsi que la Renaissance française a donné naissance aux fameux châteaux de la Loire, parmi lesquels on peut citer Chenonceau, Chambord (œuvre majeure commandée par François Ier), Fontainebleau, Azay-le-Rideau et bien d'autres. Les extérieurs ne sont pas oubliés, et apparaît un style paysager appelé les jardins de la Renaissance, dont les plus beaux exemples sont notamment les jardins d'Amboise et de Villandry. La symétrie et les proportions sont au cœur de cette architecture de la Renaissance qui a laissé un héritage durable largement visible encore aujourd'hui.

Quels autres changements sont apportés par la Renaissance française ?

La sculpture a elle aussi évolué au cours de cette période, sous l'impulsion de l'Italien Benvenuto Cellini et des Français Germain Pilon et Jean Goujon, ce dernier étant également un architecte renommé. Même le mobilier est impacté, et ce, principalement à partir du règne d'Henri II. Les techniques de fabrication et d'ornementation évoluent – on trouve désormais du marbre et du bronze sur les objets – et de nouveaux meubles font leur apparition, comme le siège tenaille, la table, la caquetoire ou la chaise à bras. La littérature ne pouvait pas échapper à ce vaste mouvement de transformation, d'autant plus qu'elle a pleinement profité de l'invention de l'imprimerie par Gutenberg et de son essor rapide. De grands auteurs vont ainsi marquer la Renaissance française, tels que Montaigne, Rabelais, Joachim du Bellay, La Boétie… Les sciences se développent aussi durant la Renaissance française, et notamment l'astronomie, la chimie, l'alchimie, et la médecine qui voit l'émergence de la physiologie moderne.

Quelles grandes découvertes françaises sont réalisées lors de la Renaissance ?

La Renaissance française est aussi liée à ce que l'on appelle aujourd'hui les grandes découvertes. Cette époque est en effet intimement liée aux grands voyageurs et explorateurs du monde. L'arrivée aux Amériques de Christophe Colomb en 1492 symbolise cet esprit de conquête et de découverte indissociable de la Renaissance. La France compte elle aussi son lot d'explorateurs, avec Jean de Verrazane qui va notamment découvrir la baie de New York et explorer une vaste zone comprise entre Terre-Neuve et la Floride. Impossible de ne pas mentionner Jacques Cartier qui découvre pour sa part le Canada, baptisé alors Nouvelle France. Moins connu, l'humaniste et armateur Jean Ango a tenu un rôle majeur dans les grandes découvertes françaises de la Renaissance en finançant bon nombre d'expéditions.

Quels sont les souverains qui ont régné pendant la Renaissance française ?

La Renaissance française a véritablement débuté sous le règne de Charles VIII (1483-1498) puis de Louis XII (1498-1515), mais c'est bien sous l'impulsion de François Ier (1515-1547) qu'elle a acquis ses lettres de noblesse et que ce vaste mouvement s'est accéléré. Vainqueur de la célèbre bataille de Marignan peu après son sacre (1515), il a largement contribué à la Renaissance française en faisant venir bon nombre d'artistes et de penseurs italiens en France, à commencer par Léonard de Vinci. Son deuxième fils, Henri II (1547-1559), est l'autre grand roi français de la Renaissance. Il a suivi les traces de son père et grandement contribué à l'essor culturel et artistique de la France en Europe.

Dates clés de la guerre de Succession d'Espagne

12 septembre 1494 – Naissance de François Ier
François Ier est né à Cognac le 12 septembre 1494 sous le nom de François d'Angoulême. Il est le fils du comte d'Angoulême, Charles d'Orléans, et de Louise de Savoie. Devenu à son tour comte d'Angoulême, il est sacré roi de France le 25 janvier 1515 et succède ainsi à Louis XII dont il a épousé la fille, Claude de France. Il participe aux guerres d'Italie et remporte une grande victoire à Marignan en septembre 1515. Mais François Ier est surtout connu pour être un des symboles de la Renaissance française. Mécène et bâtisseur, il a grandement participé à l'essor des lettres et des arts en France, fait venir nombre d'artistes et de savants étrangers dont le grand Léonard de Vinci, et il est également à l'origine de la création du Collège de France.
8 janvier 1499 – Mariage de Louis XII avec Anne de Bretagne
Le roi de France Louis XII est initialement marié à Jeanne de France, mais il répudie celle-ci afin d'épouser en secondes noces Anne de Bretagne, la veuve de Charles VII. Leur union est prononcée officiellement le 8 janvier 1499. Duchesse de Bretagne, Anne, la nouvelle épouse du roi, permet à la Bretagne de demeurer indépendante jusqu'à ce qu'elle soit rattachée au royaume de France par François Ier en 1532.
18 mai 1514 – Mariage de Claude de France avec François de Valois
L'année 1514 voit un autre mariage d'importance pour le royaume de France se dérouler. Le 18 mai 1514, Claude de France épouse son cousin François de Valois, le comte d'Angoulême, à Saint-Germain-en-Laye. François d'Angoulême deviendra peu après François Ier, et son règne marque durablement l'histoire de France. De leur union sont nés sept enfants – dont deux morts en bas âge –, dont l'un n'est autre qu'Henri II, autre roi indissociable de la Renaissance française.
1er janvier 1515 – Mort de Louis XII
Depuis le mois de décembre 1514, le roi Louis XII, affaibli par l'âge et la maladie, ne peut plus quitter son lit. Il meurt finalement le 1er janvier 1515 à l'âge de 53 ans. A son décès, il n'a pas de fils à qui transmettre la couronne. De ce fait, la loi salique s'applique, et c'est le comte d'Angoulême, François de Valois, qui est désigné roi de France et devient François Ier. A noter que celui-ci était à la fois l'arrière-cousin et le gendre de Louis XII.
25 janvier 1515 – Sacre de François Ier
Au vu de l'importance historique de son règne et de son apport considérable à la Renaissance, le sacre de François Ier revêt une importance capitale. Celui-ci a lieu le 25 janvier 1515 à Reims. Le début d'un long et prospère règne qui va durer 32 années.
14 septembre 1515 – François Ier victorieux à Marignan
Dans la continuité de ses prédécesseurs François Ier va poursuivre les guerres d'Italie (11 au total en quelques décennies). Ainsi, au mois d'août 1515, il s'élance à la tête de son armée pour conquérir le duché de Milan. Au mois de septembre, ses troupes doivent faire face à la résistance de mercenaires suisses. Du 13 au 14 septembre se déroule la célèbre bataille de Marignan dont François Ier sort victorieux. Un véritable triomphe qui assoit sa position de souverain et qui, outre l'annexion du duché de Milan, conduit à la signature d'un traité dit de "paix perpétuelle" avec les cantons helvétiques.
1516 – Léonard de Vinci se place au service du roi de France
La victoire de François Ier lors de la bataille de Marignan lui ouvre en partie les portes de l'Italie. Celle-ci est alors le berceau du mouvement appelé Renaissance, et le roi de France va favoriser son essor au sein de son royaume. Pour cela il fait appel à divers artistes, architectes et scientifiques italiens et flamands, parmi lesquels un nom ressort tout particulièrement, celui de Léonard de Vinci. François Ier devient son protecteur et mécène, et Léonard de Vinci s'installe en France en 1516. Nommé premier peintre, architecte et ingénieur du roi, il demeure au Château du Clos Lucé et participe à de nombreux projets d'urbanisme, dont la construction du château de Chambord.
2 mai 1519 – Mort de Léonard de Vinci
A l'âge de 67 ans, Léonard de Vinci meurt au sein du Château du Clos Lucé le 2 mai 1519. Inventeur et artiste de génie, il laisse un héritage historique considérable, dont le célèbre tableau de La Joconde qu'il a ramené en France lorsqu'il a rejoint la cour de François Ier.
1522 – Naissance du poète français Joachim du Bellay
C'est en Anjou, dans la commune de Liré, que naît Joachim du Bellay en 1522. Il va devenir un artiste majeur de la Renaissance française et l'un des plus grands poètes de son temps. Accompagné de Pierre de Ronsard, il forme une association de poètes demeurée célèbre : "La Pléiade". Décédé à Paris le 1er janvier 1560, il laisse derrière lui une œuvre prolifique, dont son grand chef-d'œuvre intitulé "Les Regrets".
11 septembre 1524 – Naissance de Pierre de Ronsard
C'est dans la région du Vendômois que naît Pierre de Ronsard le 11 septembre 1524. A l'instar de Joachim du Bellay dont il était proche, il acquiert une réputation de grand poète qui a traversé les siècles. Son œuvre tournée autour des thèmes de la nature et de l'amour lui a valu le surnom de "prince des poètes et poète des princes". Il est devenu au fil des ans une figure marquante de la littérature de la Renaissance française, avec notamment des œuvres telles que "Les Odes", "Les Hymnes" ou encore "Sonnets pour Hélène".
26 octobre 1524 – François Ier prend Milan
Loin d'être rassasié de conquêtes, le roi bâtisseur François Ier défait Charles Quint le 26 octobre 1524 et s'empare de la ville de Milan. Le roi de France met ensuite le cap sur Pavie et assiège la ville, mais les choses tournent mal et il est fait prisonnier par les troupes ennemies le 24 février 1525.
24 juillet 1534 – Jacques Cartier prend possession du Canada
L'époque de la Renaissance correspond également à l'âge d'or des grands explorateurs. La France ne déroge pas à la règle et en compte plusieurs, dont Jacques Cartier. Le 20 avril 1534, il lance une expédition du port de Saint-Malo. Celle-ci rejoint les côtes du Labrador et débarque à Gaspé, dans le golfe du Saint-Laurent, le 24 juillet 1534. Jacques Cartier prend alors possession de ce territoire au nom du roi de France François Ier, mais il faudra encore attendre un siècle avant que les premiers colons ne s'installent sur ces terres alors occupées par les Indiens autochtones.
9 août 1534 – Jacques Cartier découvre le Saint-Laurent
L'expédition partie de Saint-Malo poursuit sa route peu après, et Jacques Cartier découvre ainsi l'embouchure d'un immense fleuve qu'il baptise Saint-Laurent. Impressionné par ces réussites, François Ier continue de financer les voyages de Jacques Cartier, et un an plus tard, à la recherche d'un passage entre les océans Atlantique et Pacifique, celui-ci remonte le fleuve Saint-Laurent, sans pour autant trouver le fameux passage.
2 octobre 1535 – Jacques Cartier découvre Montréal
Le 2 octobre 1535, Jacques Cartier et les membres de son expédition débarquent sur une île, dans un village appelé Hochelaga par les Indiens le peuplant. Jacques Cartier baptise la montagne proche Mons realis, en latin. Ce nom se transformera en Montréal le 17 mai 1642, la ville devenant l'une des plus importantes du futur Canada.
10 août 1539 – Signature de l'ordonnance de Villers-Cotterêts
François Ier a décidément marqué son époque et s'est inscrit comme l'un des principaux artisans de la Renaissance française. L'un de ses actes forts a été l'ordonnance de Villers-Cotterêts, signée le 10 août 1539. Celle-ci stipule que l'ensemble des actes politiques, judiciaires et administratifs sont désormais rédigés en français et non plus en latin ou dans des langues locales. Si sa mise en application a pris beaucoup de temps, il est à noter que l'ordonnance de Villers-Cotterêts est toujours d'actualité aujourd'hui.
31 mars 1547 – Mort de François Ier
C'est au sein du château de Rambouillet, à l'âge de 53 ans, que François Ier décède des suites d'une longue maladie. Surnommé le "Grand roi François", il bénéficie de funérailles exceptionnelles qui vont durer deux mois. Il est inhumé dans la crypte de l'abbaye royale de Saint-Denis, en compagnie de nombreux autres monarques français. C'est son fils Henri II qui lui succède sur le trône à l'âge de 28 ans.
1553 – Formation de la Pléiade
Les poètes Pierre de Ronsard et Joachim du Bellay se sont rencontrés en 1547 et ont lié de solides liens d'amitié. En 1549, ils fondent un groupe de gens de lettres qu'ils baptisent la Brigade. Ce nom deviendra la Pléiade en 1553. Leur objectif est de réunir des auteurs de talent pour définir de nouvelles règles poétiques. Dans le prolongement de l'ordonnance de Villers-Cotterêts, ils prônent notamment l'emploi du français plutôt que du latin dans les œuvres poétiques. La Pléiade souhaite également remettre au goût du jour certains genres poétiques délaissés depuis l'Antiquité, tels que le sonnet, l'élégie ou la tragédie…
9 avril 1553 – Mort de François Rabelais
Parmi les illustres noms qui ont marqué l'histoire de la Renaissance française figure en bonne place celui de l'écrivain humaniste et médecin François Rabelais. Celui-ci décède le 9 avril 1953 à l'âge de 70 ans. Il laisse derrière lui une œuvre considérable, dont deux livres qui ont particulièrement marqué les esprits : "Gargantua" et "Pantagruel". Libre penseur par excellence, François Rabelais a toujours fustigé, avec beaucoup d'humour, les abus des rois de France et des papes.
8 décembre 1554 – Ambroise Paré nommé docteur en chirurgie
Ambroise Paré est l'un des principaux experts en chirurgie de son époque, et le 8 décembre 1554, le roi Henri II le fait nommer docteur en chirurgie par la Faculté de Paris. Il fut le premier chirurgien à pratiquer la ligature des artères avant une amputation et il est considéré à juste titre comme l'un des fondateurs de la chirurgie moderne.
1er septembre 1557 – La mort de l'explorateur Jacques Cartier
Après avoir sillonné les océans durant une bonne partie de sa vie, l'explorateur Jacques Cartier décède de la peste le 1er septembre 1557 dans sa ville de Saint-Malo. Il laisse derrière lui un riche héritage et notamment de nombreuses cartes de l'actuel Canada, vaste territoire qu'il a découvert et exploré au cours de trois expéditions historiques.
10 juillet 1559 – La mort tragique d'Henri II de France
Fils et successeur de François Ier, Henri II de France décède tragiquement le 10 juillet 1559. C'est au cours d'un tournoi de joutes qu'une lance brisée le blesse mortellement en lui transperçant l'œil. Son agonie dure dix longues journées. Considéré comme le roi le plus important de la Renaissance française après son père, il voit son fils lui succéder sur le trône sous le nom de François II, pour un règne qui s'achève seulement un an plus tard.
1er janvier 1960 – La mort du poète Joachim du Bellay
Une page de la Renaissance française se tourne le 1er janvier 1960 avec la mort, des suites d'une apoplexie, du poète Joachim du Bellay, fondateur de la Pléiade en compagnie de son ami Pierre de Ronsard. Parmi les œuvres marquantes qu'il laisse à la postérité, on peut citer "Les Regrets", un recueil de 191 sonnets qu'il a composé lors d'un voyage à Rome. Il n'avait que 37 ans.
5 décembre 1560 - Charles IX succède à François II
Le roi de France François II succombe à une otite. Son frère Charles IX, âgé de 10 ans ne peut gouverner seul. La reine mère Catherine de Médicis assure la régence et gouvernera dans l'ombre de son fils jusqu'à sa mort en 1573.
8 janvier 1570 - Décès de Philibert Delorme
Philibert Delorme est né à Lyon en 1510 au sein d'une famille de maîtres maçons. Formé à l'école italienne de l'architecture, il est introduit à la cour de François Ier puis d'Henri II par le cardinal Jean du Bellay. Repéré pour ses talents de bâtisseur, il œuvrera pour de nombreuses constructions comme les châteaux de Saint-Maure, d'Anet, de Saint-Germain-en-Laye, de Fontainebleau, aux Tuileries, à Chenonceau ou à Ecouen. Il décède le 8 janvier 1570, à Paris, comme architecte du roi.
30 mai 1574 - Décès de Charles IX
Charles IX est né le 27 juin 1550 et accède au trône de France en 1560, à l'âge de dix ans. Fils d'Henri II et de Catherine de Médicis, il succède à son frère François II. Son règne est marqué par les guerres de Religion qui déchirent le royaume. Malgré les velléités d'apaisement de Catherine de Médicis, la décision d'exécuter les chefs de file protestants entraîne le massacre de la Saint-Barthélemy. Il meurt le 30 mai 1574.
13 février 1575 – Sacre d'Henri III
Quatrième fils d'Henri II et de son épouse Catherine de Médicis, Henri III est sacré roi de France le 13 février 1575. Comme il est de coutume, la cérémonie du sacre se déroule à Reims. Il succède ainsi à son frère Charles IX. Il sera l'un des derniers rois de la Renaissance française, période qui a considérablement changé la société et qui conduit à ce que l'on appelle désormais l'ère moderne.

Temps modernes