Renaissance italienne : l'Italie, berceau de la Renaissance artistique en Europe

Renaissance italienne : l'Italie, berceau de la Renaissance artistique en Europe Après un passage à vide durant le Moyen Age, c'est en Italie, et plus précisément à Florence, que renaissent les arts et la culture qui se pratiquaient des siècles auparavant, dans la Rome antique ou à Athènes.

La Renaissance italienne résumée - La Renaissance a la particularité d'être à la fois un mouvement artistique et une période de l'histoire. C'est au cours des XIVᵉ et XVᵉ siècles qu'elle voit le jour, d'abord en Italie, avant de se diffuser aux quatre coins de l'Europe. La Renaissance, qui laissera place au maniérisme à la fin du XVIᵉ siècle, marque la fin du Moyen Age et le début des Temps modernes. Et c'est principalement à Florence que le courant bat son plein. Pendant plus de deux siècles, la ville vit un essor artistique remarquable, devenant un carrefour commercial et religieux majeur en Europe. De cette faste période, elle garde encore aujourd'hui de nombreuses traces, à l'instar de la cathédrale Santa Maria del Fiore ou du Palazzo Vecchio.

Où et quand commence la Renaissance en Italie ?

Véritable révolution intellectuelle et esthétique, la Renaissance apparaît en Italie au milieu du XIVᵉ siècle. Les artistes et écrivains redécouvrent alors l'Antiquité gréco-romaine et s'éloignent peu à peu du modèle médiéval. En parallèle, la prise de Constantinople par les Turcs ottomans en 1453 entraîne la fermeture des routes qui mènent vers l'Asie. De nombreux savants s'exilent vers l'Italie avec leur livres et leur savoir. Les grandes nations sont à la recherche de nouvelles voies commerciales vers l'Est : c'est la période des grandes découvertes.

En Italie, nombreuses sont les villes anciennes où se joue une révolution culturelle. Il faut dire que le territoire est l'héritier majeur de la culture antique. Florence devient le berceau de la Renaissance, avec notamment l'émergence de la puissante maison de Médicis. La Toscane (Florence, Sienne...) est bel et bien au cœur de la renaissance italienne artistique , mais le mouvement s'étend jusqu'à Rome, Milan, Venise ou encore Bologne. Bien que ses dates ne soient pas précises, la Renaissance italienne a lieu du milieu du XIVᵉ siècle jusqu'au début du XVIᵉ siècle (Haute Renaissance, ou Cinquecento), avec un apogée au cours du Quattrocento (XVᵉ siècle).

Pourquoi la Renaissance a-t-elle commencé en Italie ?

Portrait de jeune femme - Botticelli
Portrait de jeune femme de Sandro Botticelli © GINIES/SIPA

Plusieurs raisons peuvent expliquer le fait que l'Italie ait été le berceau de la Renaissance. La plus évidente d'entre elles concerne l'héritage antique du pays et la présence de nombreuses grandes villes anciennes, telles que Florence, Rome ou encore Venise. En parallèle, le mécénat joua aussi un rôle fondamental, puisque les princes italiens s'entourèrent des plus grands noms d'artistes de la Renaissance pour construire et décorer leurs palais. Parmi eux : Léonard de Vinci, Raphaël, Michel-Ange… Au début de la Renaissance, le métier d'artiste change considérablement. L'ouverture intellectuelle globale permet aux artistes italiens de quitter l'anonymat pour devenir d'importants humanistes, grands connaisseurs de la culture antique, et généralement des mathématiques. Les grands humanistes sont curieux et cherchent par tous les moyens à comprendre le monde qui les entoure. Enfin, il ne faut pas omettre l'importance de la découverte de l'imprimerie en 1453 par Gutenberg, qui permet une diffusion du savoir plus rapide et plus facile.

Quelles sont les caractéristiques de la Renaissance italienne ?

Le mot "Renaissance" a été choisi au XIXe sicle pour désigner une période de renouveau. La Renaissance représente un véritable trait d'union entre le Moyen Age et l'Europe moderne. Elle apparaît à une période où l'Europe connaît des changements profonds et d'importants progrès dans les domaines de la science, des découvertes, de la culture, de la technique et de l'art. Afin de définitivement tirer un trait sur le Moyen Age, les artistes de la Renaissance s'inspirent de l'Antiquité afin de sculpter ou de peindre la nature ou les hommes tels qu'ils sont véritablement. La Renaissance se base principalement sur la valorisation de l'Antiquité classique, l'humanisme, le rationalisme, l'anthropocentrisme, le scientisme et l'individualisme. L'être humain est placé au centre de l'univers et notre perception du monde évolue.

Comment la peinture a-t-elle évolué durant la Renaissance en Italie ?

École d'Athènes - Raphaël
L'École d'Athènes, fresque de Raphaël au Vatican © SIPA

Le domaine de la peinture connaît une véritable révolution au cours de la Renaissance en Italie. Les peintres mettent désormais l'accent sur le réalisme de leurs œuvres, en adoptant une technique plus objective, réaliste et scientifique de leurs représentations. L'utilisation de la perspective linéaire permet d'instaurer une unité spatiale et offre la possibilité aux œuvres de raconter une histoire. L'utilisation de symboles, l'importance de la lumière et du paysage ainsi que l'appropriation du corps humain font également partie des caractéristiques majeures de la Renaissance. Cette recherche constante de réalisme de la part des artistes permet d'ailleurs de reconnaître un tableau de la Renaissance au premier regard, notamment grâce aux formes et couleurs symboliques.

Qu'est-ce qui caractérise l'architecture de la Renaissance italienne ?

L'architecture de la Renaissance italienne se caractérise par l'inspiration du passé antique du pays, la reprise des ordres classiques, les proportions travaillées des différentes parties d'un même ouvrage, et les élévations et articulations claires dans les plans.

Quelles sont les principales caractéristiques des jardins à l'italienne ?

Les jardins à l'italienne font eux aussi partie du mouvement Renaissance. On les reconnaît à la présence d'écrans de végétalisation, à la composition des plans en terrasses et à leur capacité à parfaitement s'intégrer dans leur environnement. Parmi les plus beaux jardins à l'italienne, se trouvent notamment celui de la Villa Carlotta à Côme et ceux du Palais Royal de Venaria Reale.

Qui sont les principaux artistes de la Renaissance italienne ?

Dans le domaine de la peinture, Michel-Ange, Raphaël, Botticelli et Léonard de Vinci font sans conteste partie des plus grands artistes de la Renaissance italienne. Mais les domaines de l'architecture, de la sculpture et de la littérature ont eux aussi vu émerger d'éminents artistes italiens, à l'instar des poètes Pétrarque et Machiavel, de l'écrivain Castiglione, ou encore de l'architecte Filippo Brunelleschi, considéré comme l'inventeur de la perspective, et du sculpteur Donatello. Quant à la musique de la Renaissance, différents compositeurs ont été mis en avant, comme Paolo da Firenze ou Lorenzo da Firenze.

Quelles sont les principales œuvres de la Renaissance italienne ?

David - Michel Ange
Le David de Michel-Ange © OLYMPIA/SIPA

Dans le domaine de la peinture, de nombreuses œuvres représentent à elles seules le mouvement de la Renaissance italienne. C'est par exemple le cas de "La Cène" de Léonard de Vinci, de "David" de Michel-Ange, ou encore de "La Naissance de Vénus" de Botticelli. Mais dans le domaine de l'architecture aussi, on peut encore admirer les vestiges de cette fastueuse période devant la basilique Saint-Pierre à Rome ou la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence. En termes de sculpture, on note notamment les œuvres de Donatello (David, Madonna Pazzi). Quant à la littérature, elle est marquée par "Histoire de Florence" ou "Le Prince" de Nicolas Machiavel. A cette époque, l'Italie devient pionnière dans la musique : c'est la musique religieuse qui est principalement mise en avant.

Comment la Renaissance s'est-elle diffusée en Europe ?

Alors que l'art fleurit en Italie, quelques mécènes ont la volonté de diffuser la Renaissance italienne au-delà des frontières du pays. C'est notamment le cas de François Ier, qui décide de reproduire l'art italien jusqu'à la Cour de France. En parallèle du mécénat, les guerres d'Italie ont elles aussi un rôle à jouer dans la diffusion de la Renaissance en Europe. Ces dernières, menées par les rois de France dès la fin du XVᵉ siècle, font découvrir aux Français, puis aux Européens toutes les splendeurs de la Renaissance italienne.

Les dates clés de la Renaissance italienne

1445 - Naissance du peintre italien Pietro Vannucci
C'est en 1445 que la plupart des historiens de l'art datent la naissance d'un peintre italien de la Renaissance, Pietro Vannucci dit "Le Pérugin". Artiste appartenant à l'école ombrienne, Pietro Vannucci aura dévoilé son talent à travers quelques œuvres comme "L'Adoration des mages" ou "Déposition de la Croix". Il laissera toutefois une plus grande empreinte en ayant été le maître d'un autre artiste, Raphaël.
1er mars 1445 - Naissance du peintre italien Sandro Botticelli
C'est le 1er mars 1445 à Florence que naît celui qui deviendra l'un des plus grands noms de la peinture italienne à l'heure de la Renaissance : Sandro Botticelli. Parmi les œuvres emblématiques de l'artiste, on citera notamment "La Naissance de Vénus", "Le Printemps" ou encore "La Calomnie d'Apelle".
15 avril 1446 - Disparition de l'architecte italien Brunelleschi
Le 15 avril 1446, l'architecte italien Brunelleschi disparaît. Né à Florence en 1377, cet architecte de l'école florentine aura été l'un des premiers à se pencher sur les questions de la perspective en architecture. Brunelleschi aura marqué de son talent un nombre important de chapelles et autres bâtiments religieux comme la cathédrale de Florence au sommet de laquelle il viendra déposer une coupole. Ses travaux ont inspiré d'autres artistes, dont Michel-Ange.
9 avril 1454 - Paix de Lodi
Le 9 avril 1454, les villes de Milan et de Venise en Italie parviennent à un accord de paix dans la province de Lodi en Lombardie. Après des années d'affrontements entre les deux villes italiennes, depuis 1427 à Maclodio, la paix de Lodi permettra au pays d'obtenir une certaine stabilité politique, incarnée dans la deuxième partie du XVᵉ siècle italien par Laurent le Magnifique et sa "politique de l'équilibre".
23 février 1455 - Première impression de la Bible de Gutenberg
La découverte de l'imprimerie par Johannes Gutenberg lui permet de diffuser son tout premier livre en Europe le 23 février 1455. La Bible de Gutenberg, imprimée en série, n'existe aujourd'hui plus qu'en une petite quarantaine d'exemplaires. La Bible était imprimée grâce à près de 300 caractères différents.
1 décembre 1455 - Disparition du sculpteur italien Lorenzo Ghiberti
Le 1er décembre 1455, le sculpteur italien Lorenzo Ghiberti, de son véritable nom Lorenzo di Cione, s'éteint à Florence, là où il avait vu le jour en 1378. Sculpteur, mais aussi orfèvre et architecte florentin, Lorenzo Ghiberti aura contribué tout au long de sa vie au renouvellement de l'art occidental, qui aboutira au mouvement de la Renaissance. L'artiste est également l'auteur d'un traité qui retrace la toute première histoire de l'art moderne.
24 avril 1459 - Fra Mauro achève la mappemonde de l'ancien monde
Le 24 avril 1459, Fra Mauro, un religieux camaldule italien, complète et achève sa carte du monde représentant l'Ancien Monde connu avec l'Asie, l'Afrique et l'Europe. Le plus célèbre cosmographe de son époque parvient ainsi à dresser une mappemonde complète des continents tels qu'ils étaient alors connus. Cette carte aura nécessité plus de dix années de recherches et de travaux. Fra Mauro était aidé par un assistant, Andrea Bianco.
1474 - Antonello da Messina voyage à Venise
Au milieu de la Renaissance, le peintre sicilien Antonello da Messina effectue son second voyage à Venise. Pendant les deux années qu'il y passera, il connaîtra sa période la plus prolifique. Il y signera plusieurs de ses œuvres les plus célèbres, dont le "Retable de San Cassiano", et le "Condottiere". Antonello da Messina avait déjà visité la "reine de l'Adriatique" vers 1470. Il y avait alors rencontré son confrère Giovanni Bellini.
1494 - Léonard de Vinci commence à peindre La Cène
C'est en 1494 que Léonard de Vinci entame la création de ce qui deviendra l'une des œuvres les plus emblématiques de la Haute Renaissance. Malheureusement, "La Cène" s'écaille à cause de l'application d'un vernis expérimental. L'artiste n'avait toujours pas terminé son œuvre en 1497.
1503 - Léonard de Vinci débute La Joconde
En 1503, après avoir peint de nombreuses œuvres emblématiques, Léonard de Vinci réalise son tableau le plus connu : la Joconde. Le portrait de Mona Lisa est une peinture à l'huile réalisée sur un panneau en bois de peuplier. Ce tableau est depuis un véritable objet de fascination et compte parmi les œuvres les plus connues au monde.
18 avril 1506 - Construction de la basilique Saint-Pierre de Rome
Le 18 avril 1506, le pape Jules II lance officiellement la construction de la basilique Saint-Pierre de Rome en y déposant la première pierre. Le monument aux trois dômes sera terminé plus d'un siècle plus tard, en 1626, agrémenté de l'influence baroque de Bernin. De nombreux artistes ont pris part à la construction de ce bâtiment, mais les plus notables sont Le Bernin, Bramante, Michel-Ange et Maderno.
12 mars 1507 - Mort de César Borgia, prince italien de la Renaissance
Le fils du pape Alexandre VI de la Maison de Borgia, César Borgia, décède le 12 mars 1507 à l'âge de 31 ans. C'est de lui que s'est inspiré Machiavel pour la réalisation de son œuvre "Le Prince", et c'est ce qui a fait sa notoriété. Au cours de sa vie, César Borgia aura eu au moins 11 enfants.
1508 - Début de la fresque du Plafond de la chapelle Sixtine
Chef-d'œuvre de la peinture de la Renaissance italienne, la fresque du plafond de la chapelle Sixtine commença à être peinte par Michel-Ange à partir de 1508, sur commande du pape Jules II. Cette œuvre monumentale de 1000 m² a été réalisée en à peine quatre ans par l'artiste, qui a travaillé presque exclusivement tout seul. Le thème central de toute l'œuvre est la Genèse. La représentation de Dieu qui donne vie à Adam en le touchant avec son doigt, est un symbole de l'art occidental mondialement connu.
30 novembre 1508 - Naissance d'Andrea di Pietro della Gondola, architecte italien
Andrea di Pietro della Gondola, dit Andrea Palladio, naît le 30 novembre 1508 à Padoue. Architecte de la Renaissance italienne, il a imaginé un grand nombre de bâtiments majeurs en Italie et notamment en Vénétie, parmi lesquels la basilique San Giorgio Maggiore de Venise ou encore le théâtre olympique de Vicence. Son traité intitulé "Les quatre livres de l'architecture" a eu une profonde influence sur l'architecture occidentale des siècles suivants.
17 mai 1510 - Mort du peintre italien Botticelli
Sandro Botticelli meurt à Florence le 17 mai 1510, à 66 ans. Célèbre pour ses différentes allégories et sa représentation de la femme, il aura laissé derrière lui de nombreuses œuvres, dont "Le Printemps" et "La Naissance de Vénus". Botticelli aura également pris part aux différentes fresques qui ornent la chapelle Sixtine.
30 juillet 1511 - Naissance de Giorgio Vasari, peintre, architecte et historien italien
Peintre, architecte et écrivain italien, Giorgio Vasari naît à Arezzo le 30 juillet 1511. Fortement inspiré par les œuvres de Michel-Ange et de Raphaël, il a réalisé, entre autres, les peintures des murs et du plafond dans la Salle de Cosme 1er du Palazzo Vecchio à Florence, et a imaginé la Galerie des Offices, qui abrite aujourd'hui l'un des patrimoines artistiques les plus anciens et les plus célèbres au monde.
31 octobre 1512 - Inauguration de la fresque de la chapelle Sixtine
Le 31 octobre 1512, le public découvre enfin l'œuvre majeure de Michel-Ange, une fresque monumentale de 40 mètres de long sur 13 mètres de large sur la voûte du bâtiment. L'artiste aura mis 4 ans pour réaliser cette œuvre. C'est le Pape Jules II qui inaugurera cette fresque.
1516 - Titien devient le peintre officiel de Venise
En 1516, suite à la mort de Giovanni Bellini, le peintre et graveur italien Titien devient le peintre officiel de Venise. De fait, Titien se fait de plus en plus connaître et organise un événement rassemblant de nombreux artistes de la Renaissance. Cette même année, il peint L'Assomption de la Vierge qui sera installée en 1518 au sein de l'église Santa Maria Gloriosa dei Frari.
2 mai 1519 - Léonard de Vinci s'éteint
Léonard de Vinci décède à l'âge de 67 ans, probablement d'un accident vasculaire cérébral. Il est par la suite enterré dans une chapelle du château d'Amboise, puis son corps sera transféré en 1874 à proximité, dans la chapelle Saint-Hubert.
6 avril 1520 - Mort du peintre italien Raphaël
Peintre et architecte italien, talent majeur du temps de la Renaissance, Raphaël meurt le 6 avril 1520 à Rome. Très tôt, il fut considéré comme un maître à part entière, notamment grâce à son œuvre "Sposalizio". A 21 ans, il quitte Pérouse pour Florence, où il côtoie les plus grands artistes de cette époque, parmi lesquels Léonard de Vinci et Michel-Ange. En 1508, il est appelé au Vatican, où il y réalisera certaines de ses plus grandes œuvres, dont "La Transfiguration", considéré comme son chef-d'œuvre absolu.
11 septembre 1522 - Naissance du scientifique italien Ulisse Aldrovandi
Le 11 septembre 1522, Ulisse Aldrovandi naît à Bologne en Italie. Scientifique ayant marqué de son savoir la période italienne de la Renaissance, Ulisse Aldrovandi aura passé sa vie à étudier la botanique, la zoologie, mais surtout la médecine, discipline dans laquelle il pratiquera de nombreuses dissections anatomiques pour tenter de comprendre les mécanismes des êtres vivants. Ulisse Aldrovandi décédera le 4 mai 1605 à l'endroit même où il était né.
1523 - Mort du peintre italien Pietro Vannucci
L'année 1523 est marquée en Italie par la disparition d'un des plus grands peintres de la Renaissance italienne, Pietro Vannucci. Né vers 1445, Pietro Vannucci, également appelé "le Pérugin", était un artiste appartenant à l'école ombrienne. S'il doit sa réputation à ses plus grandes œuvres comme "L'Adoration des mages" ou "Déposition de la Croix", Pietro Vannucci restera célèbre pour avoir été le maître d'un autre artiste, Raphaël.
16 octobre 1523 - Mort du peintre italien Luca Signorelli
Le 16 octobre 1523, Luca d'Egidio di Ventura dit Luca Signorelli décède à Cortone. Né en 1445, Luca Signorelli était un peintre italien qui a marqué de son talent la période de la Renaissance italienne. Peintre réaliste, Luca Signorelli s'est rapidement rattaché à l'école florentine. Sa plus grande réalisation, la gigantesque fresque de la chapelle San Brizio sur le thème de l'Apocalypse, inspirera un autre peintre italien : Michel-Ange.
4 août 1525 - Décès du sculpteur italien Andrea della Robbia
Le 4 août 1525, Andrea della Robbia décède à Florence. Sculpteur italien né en 1435, Andrea della Robbia était le spécialiste de la terracotta invetriata, une céramique vernissée typique de l'époque de la Renaissance italienne. Grâce à son talent et à l'utilisation de cette céramique, Andrea della Robbia fondera un atelier-boutique à son nom. Le blason de l'Arte della Lana fabriqué en terre cuite émaillée, restera l'une des plus belles œuvres de l'artiste.
1526 - Décès du peintre italien Vittore Carpaccio
L'année 1526 voit la disparition de l'un des plus grands peintres italiens de l'époque, Vittore Carpaccio. De son vrai nom Scarpazza, Vittore Carpaccio était un artiste appartenant à l'école vénitienne, et aux influences flamandes. Ce peintre italien est surtout connu pour avoir été l'un des précurseurs dans le genre des paysages urbains. "Le Rêve de sainte Ursule" et "Méditation de la passion du Christ" sont souvent citées parmi ses plus grandes œuvres.
21 juin 1527 - Décès du penseur italien Nicolas Machiavel
L'humaniste italien Nicolas Machiavel décède le 21 juin 1527 à cause d'une péritonite. Il sera enterré à Florence, dans le caveau familial, au sein de la basilique Santa Croce. Il laissera derrière lui de nombreuses œuvres de la Renaissance italienne, parmi lesquelles Le Prince (1513), œuvre politique analysée à de nombreuses reprises.
1528 - Décès du peintre italien Paul Véronèse
L'année 1528 voit en Italie la naissance du peintre Paolo Caliari, plus connu sous le nom de Paul Véronèse. Né à Vérone, Paul Véronèse était un peintre maniériste, qui a bâti sa réputation sur ses talents de coloriste, ainsi que sur ses nombreuses œuvres réalisées en trompe-l'œil. Très populaire de son vivant, Paul Véronèse formait avec les peintres Titien et Le Tintoret, le triumvirat d'artistes vénitiens de l'époque de la Renaissance. Il décédera en 1588 à Venise.
21 janvier 1531 - Décès du peintre florentin Andrea del Sarto
Andrea del Sarto, né en 1486, est un peintre florentin maniériste de la Haute Renaissance. Il se fera connaître pour avoir terminé les fresques du Chiostro dello Scalzo à Florence. Ses œuvres réalisées au Palazio Pitti et dans la galerie des Offices, toujours à Florence, lui vaudront une reconnaissance internationale. En 1518, il fut appelé par le roi de France, François 1er, qui le chargea de plusieurs ouvrages importants dont le tableau intitulé La Charité, aujourd'hui exposé au musée du Louvre. Il décédera de la peste le 21 janvier 1531.
5 mars 1534 - Décès du peintre italien Le Corrège
Antonio Allegri, dit Le Corrège, décède le 5 mars 1534. Il fut l'un des plus grands maîtres de l'école de peinture de Parme durant la Renaissance. Après une formation à Mantoue, Le Corrège retourne à Parme pour y décorer une voûte au couvent Saint-Paul en 1519, puis des fresques ainsi qu'une représentation de l'Assomption de la Vierge à l'église Saint-Jean l'Evangéliste. Il fut l'un des précurseurs du style baroque.
29 janvier 1539 - Décès du peintre italien Le Pordenone
Décès du peintre italien Giovanni Antonio de Sacchis, le 29 janvier 1539. Surnommé Le Pordenone, il est issu de l'école vénitienne et fut reconnu pour la qualité picturale de ses travaux. Il excella dans l'art du portrait, des techniques de la fresque et de la peinture à l'huile. Il sera appelé par Hercule II d'Este pour entrer à la cour de Ferrare où il y décédera peu de temps après.
25 décembre 1541 - Inauguration de la fresque du Jugement dernier de la chapelle Sixtine
En décembre 1541 se tient l'inauguration de la fresque du Jugement dernier au Vatican, réalisée par le sculpteur, architecte et peintre Michel-Ange, entre 1536 et 1541. Elle avait été demandée à l'origine par le Pape Clément VII, mais c'est son successeur Paul III qui l'inaugurera en 1541. La fresque compte environ 400 personnages.
11 juillet 1551 - Le décès du peintre sculpteur italien Girolamo Genga
Girolamo Genga est un peintre, architecte de la Renaissance italienne, né aux alentours de 1476 à Urbino et mort le 11 juillet 1551. Après avoir été formé par Pietro Perugino aux côtés de Raphaël, il réalise en 1508, "La résurrection", son œuvre majeure pour l'église Santa Caterina de Sienne. En 1522, il devient l'architecte officiel de la cour d'Urbino, sa province natale d'Italie centrale. Sculpteur et musicien, il communique son art et sa passion, notamment à son fils Bartolomeo et à son gendre. Tous deux deviennent architectes.
1570 - Décès de Francesco Primaticcio
Francesco Primaticcio, aussi appelé Le Primatice, est né en Italie, en 1504, à Bologne, à l'époque, cité intégrée aux états pontificaux. Elève de l'héritier de Raphaël, Giulio Romano, il se révèle comme un peintre, sculpteur, décorateur et architecte de la Renaissance. Il est présent à Fontainebleau, à la cour de François Ier et en devient un des maîtres incontestés. Il introduit en France le maniérisme italien ou encore l'héroïsme épique. Il meurt à Paris en 1570.
27 août 1576 - Mort de Titien
Le graveur et peintre italien Titien décède le 27 août 1576 alors qu'il approchait des 90 ans. L'artiste de la Renaissance est considéré comme l'un des meilleurs portraitistes et laisse derrière lui un riche héritage artistique ; il est renommé au-delà des frontières italiennes. Il aura mis ses savoir-faire au service notamment du Pape Paul III.