Mère Teresa : biographie courte d'une religieuse dévouée aux pauvres

Mère Teresa : biographie courte d'une religieuse dévouée aux pauvres BIOGRAPHIE DE MERE TERESA. Religieuse indienne d'origine yougoslave décorée du Nobel de la Paix, Mère Teresa est connue pour son dévouement aux plus démunis et la fondation des Missionnaires de la Charité.

Biographie courte de Mère Teresa - Mère Teresa est née Agnès (Anjezë) Gonxha Bojaxhiu, le 26 août 1910 à Skopje, l'actuelle capitale de la République de Macédoine. Elle consacre sa vie aux pauvres, aux malades et aux mourants, et fonde plusieurs ordres pour venir en aide aux plus démunis. Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la paix en 1979. Celle qui incarne l'altruisme et la bonté est décédée à Calcutta, le 5 septembre 1997. Le pape Jean-Paul II béatifie Mère Teresa le 19 octobre 2003. Elle est canonisée par le Pape François en 2016.

Origines et jeunesse

Mère Teresa est née Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, le 26 août 1910 à Skopje, l'actuelle capitale de la République de Macédoine. Issue d'une famille albanaise, Anjezë reçoit par sa naissance la nationalité ottomane. Son père, Nikollë, est un commerçant bourgeois. Il possède plusieurs entreprises et vend des produits pharmaceutiques. Anjezë a une sœur, Age et un frère, Lazare.

Mère Teresa reçoit une éducation religieuse par sa mère, Drâne. Elle participe aux travaux domestiques et se rend à l'école. Issue d'une famille catholique pratiquante, elle aide souvent les pauvres et les accueille. Malheureusement, son père meurt alors qu'elle n'a que 9 ans. L'entreprise familiale fait faillite et sa mère est contrainte d'ouvrir un atelier de couture pour subvenir aux besoins de la famille.   

Mère Teresa, religieuse

En 1928, à l'âge de 18 ans, Mère Teresa rejoint l'ordre missionnaire des sœurs de Notre-Dame-de-Lorette en Irlande. L'année suivante, elle se rend à Calcutta pour enseigner. Mère Teresa reçoit une formation religieuse par la lecture des vies de saints et prépare son diplôme d'enseignante. Le 25 mai 1931, la jeune sœur prend le nom de Mary-Teresa.

De 1931 à 1937, Mère Teresa enseigne à l'école de Loreto Entally, à Calcutta. Elle y prononce ses vœux en 1937. Elle consacre une partie de son temps à aider les plus démunis et les malades, puis devient directrice d'école. En 1946, Mère Teresa souhaite quitter le couvent pour aller vivre avec les plus démunis et fonder un nouvel ordre. Le 8 août 1948, le pape Pie XII lui accorde la permission et elle quitte les sœurs de Lorette. Elle n'a alors pour seul bien que son sari blanc à liserés bleus. Mère Teresa prend la nationalité indienne.  

Les Missionnaires de la Charité 

Mère Teresa fonde les Missionnaires de la Charité en 1950 afin de s'occuper des personnes vulnérables. Les sœurs y consacrent leur vie aux déshérités, partageant leur temps entre soins médicaux, enseignements et prise en charge des mourants. Les religieuses apportent leur aide aux malades et aux enfants abandonnés. Pour financer les secours des pauvres, elle frappe aux portes des puissants comme en Europe et aux Etats-Unis.

En effet, en 1952, puisque les services hospitaliers refusent les mourants dépourvus de famille, Mère Teresa fonde le mouroir de Kaligat à Calcutta. En 1955, elle décide de créer un orphelinat pour les enfants abandonnés, le centre Nirmala Shishu Bavan. Sans l'aide du Vatican, les missionnaires de la Charité font vœu de pauvreté et étendent leur action aux soins des lépreux.

Mère Teresa quelques mois avant sa mort à New York
Mère Teresa quelques mois avant sa mort à New York © BEBETO MATTHEWS/AP/SIPA

Prix Nobel de la paix 

Figure planétaire, le 17 octobre 1979, Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la paix à Calcutta. Elle est alors la 6e femme à recevoir cette distinction depuis sa création en 1901. Mère Teresa reçoit d'autres décorations. En 1980, le président indien lui remet le Joyau de l'Inde, aussi appelé la Bharat Ratna. L'année suivante, la reine d'Angleterre, Elisabeth II, lui remet l'ordre du Mérite.

Mort de Mère Teresa

En 1989, Mère Teresa est victime d'un arrêt cardiaque. Malgré sa santé fragile, elle continue les voyages. Entre 1991 et 1996, la religieuse est régulièrement hospitalisée. Elle subit sa troisième angioplastie en 5 ans. Peu de temps avant sa mort, elle décide de rentrer à Calcutta. Celle qui incarne le dévouement et le don de soi meurt d'une tumeur à l'estomac, le 5 septembre 1997, à l'âge de 87 ans, à la maison mère des Missionnaires de la Charité, à Calcutta.

Canonisation de Mère Teresa 

Le 4 septembre 2016, la fondatrice des Missionnaires de la Charité, Mère Teresa, est proclamée sainte par le pape François lors d'une messe de canonisation célébrée sur la place Saint-Pierre, à Rome. Quelques années auparavant, en 2003, Mère Teresa avait reçu la béatification sur cette même place.

Canonisation de Mère Teresa à Rome en 2016
Canonisation de Mère Teresa à Rome en 2016 © SIPA

Mère Teresa dans la culture 

Une maison-mémorial est dédiée à la mémoire de Mère Teresa dans sa ville d'origine Skopje, en Macédoine et contient de nombreuses reliques. L'aéroport international de Tirana en Albanie porte le nom de Mère Teresa. De nombreuses biographies sont publiées pour retracer la vie de la religieuse. Le film, Les Lettres de Mère Teresa, est réalisé en 2015.

Mère Teresa : dates clés

17 octobre 1979 : Mère Teresa prix Nobel de la paix 
Le prix Nobel de la paix est décerné à Mère Teresa pour son action en faveur des déshérités en Inde. D'origine albanaise, Agnes Gonxha Bojaxhiu a consacré sa vie aux pauvres. Son ordre est entièrement dédié aux victimes de la misère et de la maladie.
5 septembre 1997 : Mère Teresa s'éteint à Calcutta
Mère Teresa meurt dans son couvent de Calcutta, à l'âge de 87 ans. D'origine albanaise, le prix Nobel de la paix 1979 avait découvert l'Inde à l'âge de 18 ans. Fondatrice de l'ordre des Missionnaires de la Charité en 1950, elle a voué sa vie aux déshérités de Calcutta et d'autres villes de l'Inde. Elle a notamment créé plus de 50 écoles et 200 centres d'accueil, orphelinats, cliniques mobiles, etc.

Religion