Charles VII : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE CHARLES VII - Charles VII est né le 22 février 1403 à Paris (France). Il est mort le 22 juillet 1461 à Mehun-sur-Yèvre (France).

Biographie courte de Charles VII - Charles VII est un roi de France du XVe siècle, de la branche des Valois (héritière des Capétiens). Généralement associé à la destinée de Jeanne d'Arc, en pleine guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, il parvient à relever la couronne de France face aux Anglais et à solder la guerre de Cent Ans en 1453. Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, Charles VII naît à Paris le 22 février 1403, et meurt dans sa résidence royale de Mehun-sur-Yèvre, près de Bourges, le 22 juillet 1461. Il est enterré à la basilique Saint-Denis. À partir de 1443, Charles VII a pour favorite Agnès Sorel, qui lui donne trois filles légitimées. Son fils aîné (né de son mariage avec Marie d'Anjou en 1422) lui succède sous le nom de Louis XI.

Héritier de la couronne de France après la disparition de ses frères aînés en 1417, Charles doit prendre son destin en main dès 1418 à l'âge de 15 ans, en fuyant les Bourguignons venus le capturer à Paris, et en se réfugiant à Bourges, capitale des Armagnacs. En pleine guerre de Cent Ans, il s'agit de contrecarrer les plans pro-Anglais fomentés par Charles VI, atteint de sénilité mentale, et de casser le traité de Troyes (1420) qui entendait livrer le royaume de France à la dynastie anglaise des Plantagenêt.

Deux personnages providentiels interviennent activement auprès de Charles VII : Jeanne d'Arc, en prenant le siège d'Orléans et en ouvrant la route du sacre royal à Reims (7 juillet 1429), puis Jacques Coeur, un riche négociant banquier établi à Bourges, en reconstituant les institutions monarchiques (levée automatique de l'impôt, composition d'une armée permanente). En 1435, par le traité d'Arras, Charles VII se réconcilie avec les Bourguignons, et de 1449 à 1453, il reprend successivement la Bretagne, la Normandie et la Guyane, mettant ainsi fin aux conflits engagés depuis 1337 entre les Valois et les Plantagenêt.

Charles VII : dates clés

22 février 1403 : Naissance de Charles VII, futur roi de France
Le 22 février 1403, Charles VII, dit Charles le Victorieux ou encore Charles le Bien Servi, naît à Paris. Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, il est passé à la postérité pour avoir notamment accordé sa confiance à Jeanne d'Arc en lui donnant une armée, ce qui permettra de reprendre aux Anglais la ville d'Orléans, et de remporter de nombreuses autres victoires contre eux. Il se fait couronner roi à Orléans le 17 juillet 1429, et meurt en 1461.
6 janvier 1412 : Naissance de Jeanne d'Arc
L'héroïne française Jeanne d'Arc, dite « la pucelle », naît à Domrémy. d'après ses dires, elle entendit, à l'âge de 13 ans, des voix lui commandant de libérer la France, lors de la guerre de Cent ans, des Anglais et de leurs alliés bourguignons. Prenant le parti de Charles VII (1428), après avoir délivré Orléans du joug anglais (mai 1429) et enquillé les victoires, elle s'ouvrit la route de Reims, où elle fit sacrer le roi (juillet 1429). Capturée par les Bourguignons devant Compiègne, elle fut vendue aux Anglais, jugée hérétique et brûlée vive, à Rouen, le 29 mai 1431. Réhabilitée par Charles VII, elle fut béatifiée en 1909, canonisée en 1920 et fêtée le 8 mai.
5 avril 1417 : Mort prématurée du dauphin : le futur Charles VII lui succède
Jean de France (né le 31 août 1398), quatrième fils et neuvième enfant de Charles VI le Fou (1368-1422) et d'Isabeau de Bavière, décède à Compiègne. Devenu dauphin à la mort de Louis de Guyenne (1415), il aurait été, selon les rumeurs, soit empoisonné par les Armagnacs, soit victime d'un abcès à la tête. Quoiqu'il en soit, Charles de Ponthieu, futur Charles VII (1403-1461), prend la place de son frère et est reconnu héritier du trône de France (13 avril), fait duc de Touraine et recevant le duché de Berry et le Poitou en apanage.
16 septembre 1418 : Charles VII refuse la main tendue des Bourguignons
Est signé le traité de Saint-Maur entre Jean sans Peur, duc de Bourgogne, et Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI le Fou. Sous couvert de réconciliation, il y était stipulé que le dauphin, futur Charles VII (1403-1461), nommé régent de France en raison de la démence de son père, serait placé sous tutelle bourguignonne. Traité que le jeune Charles rejeta avec vigueur lorsqu'il lui fut apporté à Saumur par le duc de Bretagne, Jean le Sage.
1 février 1419 : Par les Tractatus, Charles VII se prémunit de tout renoncement (forcé ou non) au trône
Le juriste Jean de Terrevermeille (né en 1370 à Nîmes) s'astreint à la rédaction des Tractatus (traités), lesquels établissent la loi fondamentale du royaume de France, à savoir la pérennité et successibilité de la Couronne. Au service du dauphin, futur Charles VII, autoproclamé régent suite aux crises de démence de son père Charles VI le Fou, alors inapte à gouverner, ses écrits devaient justifier la prise de pouvoir de son protecteur, le roi ne pouvant ni déshériter son fils ni renoncer au trône.
21 octobre 1422 : Mort du roi de France, Charles VI le Fou
Charles VI le Fou (né en 1368) meurt à Paris. Dans l'incapacité de gouverner suite à ses crises de démence de plus en plus fréquentes et prononcées, il laisse la place au dauphin, qui devient enfin Charles VII. Henry V, qui expira peu de temps avant lui (31 août), au faîte de sa gloire, ne put ceindre sa couronne, que le Traité de Troyes (1420) lui offrait en lieu et place du dauphin.
30 octobre 1422 : Charles VII se confère le titre de roi de France
Désavouant le Traité de Troyes (1420) qui le déshéritait au profit d'Henry V d'Angleterre, Charles VII, dit « le Victorieux » ou le « Bien servi », se proclame roi de France à Mehun-sur-Yèvre (près de Bourges), en lieu et place du successeur légitime, Henry VI. Véritablement sacré à Reims (1429) par Jeanne d'Arc, qui venait de délivrer Orléans, son règne, durant lequel la France connut un net essor commercial et une réorganisation politique d'envergure, s'acheva en 1461. De son mariage avec Marie d'Anjou naquit Louis XI, qui lui succède.
17 avril 1423 : Alliance entre les ducs de Bourgogne, de Bretagne et les Anglais contre Charles VII
Mandatés dans la cité d'Amiens par le duc de Bedford, lequel assure la régence du trône d'Angleterre au nom du très jeune Henry VI, les ducs Jean V de Bretagne et Philippe de Bourgogne signent une triple alliance avec les Anglais, connue sous le nom de Traité d'Amiens. Malgré les termes du Traité de Troyes (1420), Charles VII, alors réfugié à Bourges, envisage en effet de reconquérir les terres au nord de la Loire, occupées dans leur grande majorité par les Anglais.
3 juillet 1423 : Naissance de Louis XI, fils et héritier de Charles VII
Louis XI (mort le 30 août 1483), futur roi de France, naît à Bourges, de l'union de Marie d'Anjou et de Charles VII. Succédant à son père en 1461, sixième roi de la branche des Valois (dynastie capétienne), il hérita d'un royaume dévasté par la guerre de Cent Ans, à laquelle vint se greffer la sanglante guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Dit « le prudent », Il s'attela à fortifier l'autorité royale, mettant au pas les grands feudataires, dont le royaume de France se rattacha les principautés, Maine, Anjou, Provence, Bourgogne.
31 juillet 1423 : Défait par les Anglais, Charles VII doit se retirer à Bourges
L'armée anglaise et ses alliés bourguignons vainquent les Français de Charles VII, lors de la bataille de Cravant (Yonne), reprise officieuse des hostilités après le Traité de Troyes (1420), qui déshéritait le dauphin. Occupant la quasi-totalité des terres au nord de la Loire, les forces anglaises, supérieures en nombre, contraignent Charles VII à un repli défensif vers les provinces du sud, qu'il gouverne encore. Il en hérite le surnom de « roi de Bourges ».
17 août 1424 : Défaite de Charles VII face aux Anglais à Verneuil
Les forces françaises de Charles VII (1403-1461), sont défaites par les Anglais du régent, le duc de Bedford, alliés aux Bourguignons, lors de la bataille de Verneuil (Normandie). Malgré l'appui d'un fort contingent écossais, l'armée du « dauphin » ne put résister à l'assaut des archers anglais, commandés par Jean de Lancastre. Connue comme un véritable duel d'archerie, la déroute de Verneuil se solda par la perte de 6 000 soldats français (sur les 12 000 engagés) et la mort des commandants écossais John Stuart, fait grand connétable de France lors de la guerre de Cent Ans, et Archibald Douglas.
29 avril 1429 : Jeanne d'Arc entre à Orléans
Une jeune Lorraine, Jeanne d'Arc, qui se dit envoyée de Dieu (pour proclamer la légitimité de Charles et chasser les Anglais du royaume), entre à la tête d'une armée à Orléans. La ville est assiégée par les Anglais depuis octobre 1428. La dernière armée de Charles VII libèrera Orléans le 8 mai 1429 et Jeanne d'Arc conduira Charles VII se faire sacrer à Reims le 17 juillet 1429. Celui-ci est alors prêt à reconquérir le royaume et réorganiser le pouvoir royal.
1 juin 1429 : L'armée de Charles VII lance la campagne de la Vallée de la Loire
Après avoir délivré Orléans, l'armée du dauphin s'empare de Jargeau (12 juin), défaisant les 5 000 Anglais de William de la Pole, puis Meung-sur-Loire (14 juin), Beaugency (15-16 juin) et Patay, où Jeanne d'Arc prend le dessus sur Talbot (18 juin). C'est la dernière des cinq batailles de la campagne de la Vallée de la Loire (1428-1429), qui permit la libération de ses pays riverains. Ce fut un tournant décisif de la guerre de Cent ans.
9 juillet 1429 : Prise de Troyes par Charles VII
Alors dernière bastide avant Châlons et Reims, Troyes ouvre ses portes à l'armée du dauphin grâce à Jeanne d'Arc, après quelques jours de siège. Ayant prêté serment d'allégeance au roi d'Angleterre, la cité refusa de donner ses clés avant de céder, à la simple vue de la « pucelle » selon la légende. s'ouvrant ainsi la route de Reims, la cité vit le sacre du dauphin, en tant que Charles VII, roi de France (juin 1429).
14 juillet 1429 : Le couronnement de Charles VII
Charles VII est couronné dans la cathédrale de Reims, en présence de Jeanne d'Arc.
17 juillet 1429 : Couronnement de Charles VII
Charles VII est couronné dans la cathédrale de Reims. Le dauphin s’est semble-t-il laissé convaincre par Jeanne d’Arc, qui est d'ailleurs présente lors de la cérémonie.
30 mai 1431 : Jeanne d'Arc au bûcher
Jeanne d'Arc est brûlée vive comme "relapse" (retombée dans l'hérésie) sur la place du Vieux-Marché, à Rouen (Haute-Normandie). Le bûcher étant trop haut, le bourreau ne peut étrangler Jeanne d'Arc avant que le feu ne l'atteigne... Deux ans plus tôt, Jeanne avait réussi à délivrer Orléans assiégée par les Anglais et à faire sacrer Charles VII à Reims. Mais elle fut arrêtée par les Bourguignons à Compiègne et vendue aux Anglais. Le roi ne fit pas un geste en sa faveur.
12 novembre 1437 : Entrée dans Paris de Charles VII
Après dix-neuf ans d'absence, le roi Charles VII (1403-1461) entre triomphalement dans Paris, sa capitale s'étant rendue d'elle-même – les troupes anglaises en furent chassées quelques mois plus tôt. C'est le point d'orgue de la campagne de reconquête entamée depuis la levée d'Orléans (1429), jusqu'à la signature du traité d'Arras (1435) avec Philippe III de Bourgogne. La France est désormais presque entièrement libérée du joug anglais. La trêve de Tours (20 mai 1444) parachève le succès du roi, mettant fin à la guerre de Cent Ans.
2 novembre 1439 : Charles VII instaure la paiement de "la taille"
Pour pouvoir bouter définitivement les Anglais hors de France, le roi doit restaurer son armée. L'argent nécessaire à l'effort de guerre sera prélevé comme un impôt dans chaque famille du royaume, il prendra le nom de "taille". Le clergé et la noblesse en sont dispensés. Les délégués des états généraux accordent à Charles VII la permission de relever la taille tous les ans. L'impôt annuel sera aboli à la fin de l'Ancien Régime.
4 juin 1441 : Prise de Pontoise par Charles VII
Les troupes du roi de France, Charles VII, galvanisées par leur victoire à Creil, investissent la cité fortifiée de Pontoise, dernière place forte encore tenue par les Anglais dans les environs de Paris, et clé de la mainmise sur l'Ile-de-France. Après trois mois d'un siège long et épuisant, la ville finit par rendre les armes, exsangue. Occupée dès 1417 par les troupes d'Henri V puis par leurs alliés bourguignons (1419) Pontoise ne fut libérée qu'en 1436, avant qu'un énième assaut anglais ne finisse de la ravager.
8 juin 1442 : Départ de l'armée de Charles VII pour la campagne de Guyenne
A la tête de l'expédition de Guyenne (mai), à la tête de près de 30 000 hommes, Charles VII parvient devant Toulouse. Unissant autour de lui toute la noblesse française, comtes d'Armagnac, de Foix, d'Albret, puis s'assurant l'appui des grands vassaux du midi, il marche sur la cité gasconne de Tartas, près de Dax, qu'il prend (24 juin) aux Anglais, démunis et à court de renforts, sans rencontrer de résistance. La campagne se poursuivit victorieusement à Agen puis à Montauban, l'armée royale libérant alors durant l'été le pays des Landes, l'Aquitaine et tout le Languedoc.
11 octobre 1443 : Création du parlement de Toulouse par Charles VII
Par édit royal, Charles VII fonde le parlement de Toulouse, cédant aux demandes des Etats du Languedoc, lesquels œuvraient activement pour l'ouverture d'une cour de justice à même de statuer au nom du roi, malgré l'éloignement de la capitale parisienne, et tenant compte des usages spécifiques du droit méridional. Premier parlement créé en province, étendant ses attributions du Rhône aux côtes atlantiques, et du massif central jusqu'aux Pyrénées, le parlement de Toulouse prend officiellement ses fonctions le 4 juin 1444, au château Narbonnais.
22 juillet 1461 : Disparition du roi de France Charles VII
Le 22 juillet 1461, Charles VII, alors roi de France, meurt à Mehun-sur-Yèvre. Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, Charles VII est proclamé roi de France en 1422. Durant son règne, celui qu'on appellera « le Victorieux » mit fin à la guerre de Cent Ans, en 1453. Charles VII est aussi le roi qui réhabilita Jeanne d'Arc lors de son deuxième procès. Louis XI lui succédera.

Roi