Soliman le Magnifique : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE SOLIMAN LE MAGNIFIQUE - Sultan Ottoman à partir de 1520, Soliman le Magnifique est né le 6 novembre 1494 à Trébizonde (Turquie). Il est mort le 7 septembre 1566 à Szigetvar (Hongrie). Grand conquérant, il fut l'allié de François Ier contre Charles Quint.

Biographie courte de Soliman le Magnifique - Soliman Ier dit le Magnifique est né aux alentours du 6 novembre 1494 à Trébizonde, située dans l'actuelle Turquie. Fils de la sultane Ayse Hafsa Sultan, il étudie les sciences, l'histoire, la littérature, la théologie et la stratégie militaire à l'école de Topkapi à Constantinople. Nommé à 17 ans sultan de Kefe puis de Manisa, il devient le dixième sultan ottoman à la mort de son père Selim Ier en 1520, dont il était le seul fils encore en vie. Admirateur d'Alexandre le Grand, il se lance dans de grandes campagnes militaires pour étendre l'Empire ottoman.

Sa première campagne en Europe lui permet de conquérir la Serbie en 1521, l'île de Rhodes l'année suivante, puis la Hongrie en 1526. Soliman se heurte alors au Saint-Empire de Charles Quint et à son frère l'archiduc d'Autriche alors qu'il s'apprête à prendre Vienne, conduisant à la signature d'un traité de paix en 1533. Il continue l'expansion vers l'est, s'emparant de l'Azerbaïdjan et du Yémen, et dans le bassin méditerranéen. Les nombreux traités de paix qu'il signe avec Venise, la France ou le shah d'Iran permettent à son empire de prospérer.

Appelé aussi le Législateur, Soliman réforma en profondeur les lois religieuses islamiques et s'attacha à protéger les travailleurs chrétiens et les sujets juifs de l'empire. Amateur de poésie, il accompagna également l'âge d'or culturel ottoman. Marié à deux femmes et père de huit enfants, il décède le 7 septembre 1566 dans sa tente lors du siège Szigetvar, affaibli par les longs voyages. Son fils Selim lui succède.

Soliman le Magnifique : dates clés

22 septembre 1520 : Début du sultanat ottoman de Soliman le Magnifique
Suite à la mort de son père Selim Ier, Soliman Ier, dit "le Magnifique", monte sur le trône le 22 septembre 1520. Son règne fut marqué par un grand nombre de réformes législatives et par l'accès de l'empire ottoman au titre de grande puissance mondiale. Elargissant ses territoires grâce à de nombreuses conquêtes (Anatolie, Azerbaïdjan, Yémen), Soliman signe également de nombreux traités avec les rois de France et d'Espagne afin de consolider ses conquêtes.
20 décembre 1522 : Soliman le magnifique s'empare de Rhodes
Les soldats Ottomans emmenés par Soliman II dit le Magnifique, prennent la forteresse de Rhodes après cinq mois de siège. Les chevaliers de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem sont chassés de la battisse qui les abritait depuis deux siècles. L'île restera sous domination turque jusqu'en 1912.
29 août 1526 : Soliman le Magnifique bat les Hongrois
Poursuivant leur avancée dans les Balkans, les Turcs ottomans, sous la conduite de Soliman II le Magnifique, battent les Hongrois à Mohacs. Louis II Jagellon, le roi de Hongrie, meurt dans la bataille. Le royaume de Hongrie sera alors divisé en trois parties : la Hongrie royale des Habsbourgs, la Hongrie turque et la Transylvanie. Puis les Habsbourg reconquérront les plaines occupées par les Turcs ottomans en 1699.
4 février 1536 : François Ier s'allie avec Soliman le Magnifique
Le roi de France signe le traité dit "des capitulations" avec le sultan ottoman Soliman le Magnifique. En guerre contre l'empereur Charles Quint pour la possession de la Savoie et de Turin, François Ier compte sur cette alliance, inédite à l'époque entre une nation chrétienne et une nation musulmane pour affronter son ennemi sur le front de l'Europe centrale.
18 octobre 1552 : Soliman le Magnifique conquiert Timisoara
Cette date marque un tournant dans l'épisode qu'on appelle « la petite guerre de Hongrie ». Alors que les Ottomans montrent un appétit féroce pour les terres hongroises et lorgnent sur Vienne, Ferdinand de Habsbourg réagit en attaquant la Transylvanie. L'initiative irrite Soliman le Magnifique. Il prend Timisoara mais échoue à conquérir Eger, vaincu par la résistance d'Etienne Dobo le 18 octobre 1552. Entre 1554 et 1556, le sultan convoque et dirige la diète de Transylvanie. Jean II et sa mère Isabelle gouvernent sous tutelle turque.

6 septembre 1566 : Décès de Soliman le Magnifique à 72 ans
Sûleyman ou Soliman dit "le Magnifique" meurt à Szigetvár, à 72 ans pendant une campagne militaire en Hongrie. Il était monté sur le trône ottoman à 26 ans, déjà à la tête d'un vaste empire. Il a entrepris pourtant une grande politique de conquêtes. En 1521, le jeune sultan prend Belgrade, puis Rhodes. En 1529, il attaque l'Autriche et assiège Vienne, sans succès. Il se retourne alors contre la Perse. En 1562, la puissance navale ottomane devient très importante. Les corsaires, dont Khayr al-Din dit Barberousse, occupent Tunis, Djerba, Nice et Aden. C'est sous Soliman, protecteur des arts et des lettres, que l'empire ottoman a connu la période la plus riche de son histoire. A la fin de son règne, ses fils entrèrent en conflit pour prendre sa succession. Il en fit exécuter deux et désigna le troisième comme héritier.

Autour du même sujet