Rudyard Kipling : biographie de l'auteur du Livre de la jungle

Rudyard Kipling : biographie de l'auteur du Livre de la jungle BIOGRAPHIE RUDYARD KIPLING - Écrivain britannique et prix Nobel de littérature, Rudyard Kipling est un auteur reconnu mondialement pour ses œuvres de littérature pour enfants, dont le Livre de la jungle paru en 1907.

Biographie courte de Rudyard Kipling - Rudyard Kipling naît en Inde britannique en 1865. Il est envoyé très jeune en Angleterre par son père pour son éducation. Kipling ne s'y plaît pas et rejoint sa terre natale en 1882. Il publie des récits et des nouvelles qui remportent un certain succès, restant toujours influencé par son éducation indo-britannique. Le thème du colonialisme britannique apparaît notamment dans plusieurs de ses recueils et poèmes. Après avoir voyagé aux quatre coins du monde, il s'installe aux États-Unis dans le Vermont avec son épouse Caroline Starr Balestier en 1892. Il publie son Livre de la Jungle en 1894, qui devient un classique de la littérature pour enfants. Il retourne en Angleterre en 1896 et continue d'écrire, principalement des livres destinés à la jeunesse. Parmi les plus connus, on peut citer le roman Kim (1901) ou le recueil Histoires comme ça (1902). Pour récompenser l'ensemble de son œuvre, Rudyard Kipling reçoit le prix Nobel de littérature en 1907. Il dédie son poème If (1910) à son fils unique John, publié en français sous le nom Tu seras un homme, mon fils. Quelques années plus tard pendant la Première Guerre mondiale, Kipling est profondément marqué par le décès de John, mort au combat en 1915 à la bataille de Loos. Le rythme et la popularité de ses publications diminue à cette période. Rudyard Kipling s'éteint à Londres en 1936.

Le livre de la jungle de Rudyard Kipling

Rudyard Kipling se distingue dans sa carrière d'écrivain par ses livres destinés aux enfants. Aujourd'hui encore plusieurs de ses œuvres sont considérées comme des classiques intemporels pour la jeunesse. Le plus célèbre d'entre eux, Le Livre de la Jungle, paraît en 1894. Il consiste en un recueil d'histoires centrées autour du personnage de Mowgli, un jeune garçon abandonné dans la jungle qui se lie d'amitié avec de nombreux animaux parlants. Des thèmes variés sont abordés, comme l'éducation, la famille, ou encore le respect de la nature et de ses lois. Une suite, Le Second Livre de la Jungle, sera publiée un an plus tard en 1895 en reprenant le même concept. Face au succès plusieurs adaptations voient le jour dès le XXe siècle, mais ce sont surtout celles des studios Disney (1967 et 2016) qui ont contribué à remettre le livre au goût du jour.

Rudyard Kipling : un auteur emblématique de la littérature jeunesse

En dehors du Livre de la Jungle, les œuvres de Kipling comprennent les Histoires comme ça (1902), un recueil de contes visant à expliquer aux enfants certains états de fait par le biais d'histoires fictives, par exemple la longueur de la trompe de l'éléphant dans L'Enfant d'éléphant, ou la bosse du chameau dans Comment le Chameau eut sa bosse. Il est aussi possible de citer le roman Kim (1901), un récit initiatique influencé par l'enfance de Rudyard Kipling en Inde britannique. Dans Capitaines courageux, une histoire du banc de Terre-Neuve (1897), le lecteur suit les pas d'un garçon riche et arrogant qui se retrouve à partager le quotidien de pêcheurs après un naufrage. Enfin, Kipling met à l'honneur les légendes du folklore celte avec Puck, lutin de la colline (1906).

Le poème "Tu seras un homme, mon fils"

Bien qu'il soit avant tout considéré comme un auteur de livres pour enfants, Rudyard Kipling est également reconnu pour ses poèmes. Le plus célèbre d'entre eux, Si (If en anglais), est aussi connu en France sous l'appellation Tu seras un homme, mon fils. Dans ce poème, Kipling s'adresse à son fils et le conseille sur les choix qu'il sera amené à faire pour devenir une bonne personne. Il est publié en 1910 dans le Retour de Puck (Rewards and Fairies), un recueil d'histoires fantastiques entrecoupées de poèmes. Si a été traduit en français la première fois en 1918 par le romancier André Maurois. Deux autres traductions se voulant plus proches de l'original sont réalisées par Germaine Bernard-Cherchevsky (1942) et Jules Castier (1949). Deux vers de ce poème sont utilisés lors de l'entrée des joueurs sur le court central lors du tournoi de tennis de Wimbledon.

Rudyard Kipling : le poète

Rudyard Kipling commence à rédiger des poèmes dès 1890 avec par exemple Mandalay ou Gunga Din, tous deux influencés par son enfance passée en Inde. Il est également possible de citer Le Fardeau de l'homme blanc (1899), un poème qui traite de la place des occidentaux dans la colonisation. Souvent, les poèmes de Rudyard Kipling sont d'abord rédigés pour des journaux, puis publiés dans des recueils qui comportent aussi des nouvelles. C'est le cas du recueil Barrack-Room Ballads, and Other Verses (1892), dans lesquels sont présents Mandalay et Gunga Din, ou encore Les Franges de la Flotte (1915).

Rudyard Kipling : dates clés

30 décembre 1865 : Naissance de Rudyard Kipling
Rudyard Kipling naît à Bombay le 30 décembre 1865. Il est le fils de John Lockwood Kipling, professeur d'arts et conservateur de musée, et d'Alice Caroline MacDonald Kipling. Son prénom a été choisi en référence au lac Rudyard, situé en Angleterre dans le Staffordshire, là où ses parents se sont rencontrés. Il part pour l'Angleterre avec sa sœur cadette Alice "Trix" au début des années 1870 dans une famille d'accueil près de Portsmouth, leur père voulant qu'ils ne s'accoutument pas trop de la vie en Inde. Le jeune Kipling vit très mal cette expérience. Il retourne en Inde en 1882 après avoir tenté d'obtenir, sans succès, une bourse d'études pour l'université d'Oxford.
18 janvier 1936 : Mort de Rudyard Kipling
Malgré une santé déclinante, Rudyard Kipling garde son sens de l'humour. Un journal britannique ayant annoncé sa mort de façon prématurée, il décide de leur écrire pour leur demander de retirer son nom de la liste des abonnés. Il s’éteint à Londres le 18 janvier 1936 des suites d'un ulcère de l'estomac. Ses cendres sont inhumées dans le Coin des Poètes (Poets' Corner) de l'abbaye de Westminster, aux côtés notamment de l'écrivain Samuel Johnson ou du romancier Charles Dickens. Sa femme décède en 1939.