John Locke : biographie courte du philosophe britannique

John Locke : biographie courte du philosophe britannique BIOGRAPHIE DE LOCKE - Philosophe britannique, John Locke est l'un des fondateurs de l'empirisme philosophique et un précurseur du libéralisme politique. Il est notamment célèbre pour son oeuvre Essai sur l'entendement humain.

Biographie courte de John Locke - Philosophe anglais, John Locke est né à Wrington (Angleterre) dans le comté du Somerset le 29 août 1632. Fils d'un greffier de justice, capitaine de l'armée parlementaire, il fait ses études à Westminster puis à l'université d'Oxford. S'il souhaite d'abord se lancer dans la médecine, la découverte des écrits de Descartes, puis ceux de Thomas Hobbes et Francis Bacon vers 1659 le pousse vers la philosophie. Il se lie alors d'amitié avec lord Ashley Cooper, futur chancelier d'Angleterre, qui lui confie l'éducation de son fils et lui offrira plusieurs missions diplomatiques. John Locke passe une partie de sa vie en voyage, s'installant notamment pendant quelque temps en France, à Montpellier.

Ses premières œuvres sont publiées à la fin des années 1660, mais ses principaux essais que sont "Lettre sur la tolérance", "Essai sur l'entendement humain", "Les deux Traités du gouvernement civil" et "Pensées sur l'éducation" datent de 1689 à 1693. À travers ces ouvrages influencés par le rationalisme cartésien, John Locke s'oppose à la scolastique de ses études à Oxford et devient le fondateur de l'empirisme philosophique. L'empirisme définit l'homme comme une page blanche, une "tabula rasa" qui acquiert la connaissance par l'expérience. Sa théorie politique connaîtra par la suite une importance considérable sur la pensée du libéralisme, notamment sur la notion d'État de droit. Suite aux suspicions d'implication de lord Ashley dans la tentative d'assassinat du roi Charles, John Locke est contraint à l'exil aux Pays-Bas, exil dont il ne reviendra que six ans plus tard. Jamais marié, ni père, il meurt le 28 octobre 1704 et repose au cimetière de l'église de High Laver (Angleterre), où il résidait depuis 1691.

Essai sur l'entendement humain de John Locke

En 1689, John Locke publie Essai sur l'entendement humain une oeuvre philosophique dans laquelle il s'interroge sur la construction de la connaissance humaine. Dans cet ouvrage, Locke explique que la connaissance porte sur nos idées et réfute alors la pensée selon laquelle il existerait des savoirs innés. Selon lui en effet, la formation des idées passe nécessairement par l'expérience d'une transmission. A l'origine, l'âme est donc une table rase sans idées dont la formation des pensées se fait par des apports extérieurs. Principales sources de l'empirisme en philosophie moderne l'Essai sur l'entendement humain de John Locke a influencé de nombreux philosophes par la suite dont Hume ou encore Berkeley.

Traité du gouvernement civil de John Locke

En 1690, soit un an seulement après la publication de son Essai sur l'entendement humain, Locke sort son Traité du gouvernement civil. Divisé en deux parties, cet ouvrage explique quel doit être le rôle de l'Etat et la légitimité de ce dernier. Selon Locke, les hommes se trouvent à l'origine à un état de nature, et possèdent alors des droits naturels. Toutefois, dans cet état de nature, les individus ne disposent pas de lois ou de système de justice nécessaire à l'exercice de ces droits. Il explique que c'est pour cette raison que les individus choisissent alors de renoncer à l'état de nature, conduisant ainsi à l'émergence de l'Etat.

La philosophie de John Locke

Considéré comme l'un des fondateurs de l'empirisme, John Locke est à l'origine d'une philosophie de l'esprit selon laquelle l'expérience serait à l'origine de la connaissance. Il s'oppose ainsi aux théories rationalistes et innéistes soutenues par des philosophe comme Descartes, selon lesquelles certaines idées seraient présente chez l'homme dès sa naissance. S'inscrivant dans la lignée d'autres philosophes, tels que Thomas Hobbes ou encore Jean-Jacques Rousseau, John Locke est également l'instigateur d'une philosophie politique selon laquelle il existerait un contrat social, entre les hommes qui aurait la faculté de faire passer une société donnée de l'état de nature à l'état de civilisation. Considéré comme un précurseur du libéralisme politique, Locke soutient en effet que le rôle principal de l'institution politique fondée sur le contrat social est de consacrer juridiquement les droits inaliénables de l'individu tels que la liberté et l'égalité des hommes.

JOHN LOCKE : DATES CLÉS

29 août 1632 : Naissance du philosophe anglais John Locke
Le philosophe moderne John Locke est né le 19 août 1632 à Wrington, dans le Somerset, en Angleterre. En lisant René Descartes, Locke se passionne pour la philosophie de son époque, de Francis Bacon à Thomas Hobbes. Sa pensée politique est considérée comme une prémisse de la pensée libérale où l'homme est libre et égal aux autres et non juste un membre de la société. Le pouvoir doit être donné par ceux qui en subissent les effets à un dirigeant qui respecte les droits naturels de l'homme, arbitre les conflits et sanctionne. Dans sa célèbre "Lettre sur la tolérance ", il énonce entre autres que chacun peut choisir la manière d'assurer son salut et adhérer librement à tel ou tel dogme. Il fut donc l'un des principaux précurseurs de la période des Lumières en Europe.
28 octobre 1704 : Décès de John Locke
John Locke effectue des travaux en métaphysique, épistémologie, langage et éducation. Il se penche en particulier sur la connaissance et élabore une théorie dans son "Essai sur l'entendement humain" (1690), qui constitue une source majeure de l'empirisme moderne. D'autre part, il est l'un des précurseurs du libéralisme et étudie la notion d' "Etat de droit" en philosophie politique. Il décède le 28 octobre 1704 à Oates, dans l'Essex.