Erwin Rommel : biographie courte du commandant nazi de l'Afrikakorps

BIOGRAPHIE DE ERWIN ROMMEL - Maréchal allemand sous le régime nazi, commandant de l'Afrikakorps, Erwin Rommel est né en 1891 à Heidenheim (Allemagne). Il est mort en 1944 à Herrlingen (Allemagne). Il se suicide sur l'ordre d'Hitler.

Biographie courte de Erwin Rommel - Erwin Rommel est un militaire allemand de la première moitié du XXe siècle, connu pour avoir participé au IIIe Reich sans commettre de crimes contre l'humanité. Né le 15 novembre 1891 à Heidenheim an der Brenz, Erwin Rommel s'illustre pendant la Première Guerre mondiale, notamment au sein des troupes de montagne. Il multiplie les batailles victorieuses, et voit l'armistice du 11 novembre 1918 comme une trahison politicienne, estimant que l'armée allemande n'a pas failli. À l'approche de la Seconde Guerre mondiale, il admire Adolf Hitler et obtient ses faveurs avec le livre qu'il publie, "L'infanterie attaque". Le Führer lui propose de commander la 7e Panzerdivision, et Erwin Rommel participe à l'invasion de la France en 1940.

En 1941, il est fait commandant de l'Afrikakorps, et remporte la campagne de Libye. Il s'approche de la capitale égyptienne en 1942, mais doit rebrousser chemin, manquant d'hommes et de denrées. Erwin Rommel est de retour en Europe en 1943. Il est chargé d'accélérer les travaux du mur de l'Atlantique, fortifications construites sur les côtes françaises pour prévenir un éventuel débarquement. Il ne peut rien faire lorsque les Alliés interviennent en juin 1944. Il est blessé, en juillet, alors que son véhicule est pris en chasse par un avion des forces alliées. Adolf Hitler l'exhorte au suicide après l'attentat manqué contre le dictateur en juillet 1944. Il s'exécute le 14 octobre 1944. Estimé par les siens notamment parce qu'il n'a commis ni crimes de guerre ni crimes contre l'humanité, il aura droit à des obsèques nationales.

Erwin Rommel : dates clés

15 novembre 1891 : Naissance d'Erwin Rommel
Erwin Rommel naît le 15 novembre 1891, à Heidenheim. Militaire, général puis maréchal au sein de l'armée allemande, il participe à l'extension territoriale nazie. Adorateur d'Adolph Hitler, il remporte la Bataille de la Meuse, en 1940, grâce aux blindés panzers. De 1941 à 1943, il dirige l'Afrika Korps, en Afrique du Nord, lui octroyant son surnom de Renard du désert. Impliqué dans le coup d'état raté contre Hitler, en 1944, il se suicide le 14 octobre.
9 mai 1940 : Combat de Pont-de-l'Arche
Dans le marasme de la déroute de la bataille de France, le combat victorieux de Pont-de-l'Arche apparaît comme héroïque pour le camp des alliés. Le 9 juin 1940, le 4e groupe franc de cavalerie s'interpose aux unités d'avant-garde de la division Rommel. L'ordre est donné au capitaine Huet de protéger les ponts de la basse Seine à proximité de Rouen. L'objectif est de mener une action de retardement pour permettre aux troupes françaises de se replier.
14 février 1941 : L'Afrikakorps débarque à Tripoli
Envoyé par Hitler pour secourir leurs alliés italiens débordés par les Anglais, un corps expéditionnaire de l'armée allemande arrive à Tripoli, capitale de la Libye italienne. A la tête des unités allemandes, le général Erwin Rommel. L'Afrikakorps se divisera en deux sections, une de reconnaissance et une antichar, qui viendront appuyer les troupes du général Rodolfo Graziani.
11 juin 1942 : Résistance héroïque à Bir Hakeim
L'Afrikakorps, corps expéditionnaire allemand sous les ordres du maréchal Rommel, s'empare de Bir Hakeim, point d'eau stratégique dans le désert de Libye. Les forces françaises libres (FFL) commandées par le général Koenig résistèrent 16 jours à l'offensive allemande. Koenig avait reçu pour mission de retarder l'offensive de Rommel et de permettre ainsi aux Alliés de préparer la riposte.
23 octobre 1942 : Bataille de El-Alamein
Les Anglais, emmenés par le général Montgomery, lancent une vaste contre-offensive contre les Allemands présents depuis le 30 juin à l'ouest d'Alexandrie. Le maréchal Rommel est obligé de reculer face à la percée de la VIII° armée britannique. Cette bataille marque un coup d'arrêt à la progression de "l'Afrikakorps" en Afrique du Nord. Après une victoire décisive des Alliés en novembre, les troupes allemandes et italiennes reculeront jusqu’à se retirer d'Egypte et de Libye. Au printemps 1943, les forces de l’Axe auront quitté l’Afrique du Nord.
24 octobre 1942 : Seconde bataille d'El Alamein
La seconde bataille d'El Alamein a opposé les Britanniques et les Allemands en 1942. Ces derniers menaçaient Alexandrie et le canal de Suez, et leur victoire leur aurait permis de s'emparer d'une partie de l'Empire britannique. L'officier allemand Rommel, dit le « renard du désert », a joué un grand rôle dans cet affrontement. Les Britanniques ont été conduits à la victoire par un coup de force de Montgomery qui dirigeait la 8e armée. La victoire des Britanniques annonce une série d'offensives et le début des défaites allemandes.
13 novembre 1942 : L'armée britannique reprend Tobrouk
La ville Tobrouk en Libye est reprise aux Allemands par la Grande-Bretagne lors de la campagne de Libye. En Juin 1942, Rommel s'était emparé de la ville avec l'Afrikakorps. Le port de Tobrouk constituait un enjeu stratégique pour l'Allemagne et l'Angleterre car il était le seul à se situer entre l'Egypte et la Tunisie. Grâce à ses eaux profondes il permettait de débarquer avec des navires de guerre et de l'artillerie. Tobrouk est le seul port d'Afrique du Nord à avoir cet avantage.
1 février 1943 : Bataille de Kasserine - campagne de Tunisie
Suite au débarquement des forces anglo-américaines en Algérie et au Maroc en 1942, la Tunisie est rapidement occupée par les troupes italo-allemandes. Après plusieurs percées opérées par les forces alliées, dont les prises de Faïd et de Sbeïtla au début de l'année 1943, l'objectif est de libérer Tunis. Le maréchal Rommel, avec sous ses ordres l'Afrika Korps, choisit la passe de Kasserine pour mobiliser sa toute nouvelle division de Panzer. L'armée américaine étant moins affûtée et son matériel moins performant, les Allemands prennent alors l'avantage et les pertes sont importantes. Toutefois, le 23 février, une attaque aérienne alliée de grande envergure obligera les forces de l'Axe à se retirer.
23 mars 1943 : Bataille d'El Guettar - campagne de Tunisie
La Seconde Guerre mondiale fait rage quand le conflit s'étend à la Tunisie, où l'Afrika Korps allemand affronte les troupes américaines du général Patton. Le 23 mars 1943, le général Hans-Jürgen von Arnim envoie cinquante chars de la Panzerarmee dans la vallée d'El Guettar. Il est persuadé, comme le général Rommel avant lui lors de la bataille de Kasserine, que l'armée américaine est incompétente et que les chars allemands peuvent percer les premières lignes facilement. Alors qu'un champ de mines les oblige à envoyer les sapeurs, les canons antichars commencent à tirer sur les Panzer. Les Allemands doivent se retirer vers Gabès après une seconde tentative dans l'après-midi.
13 mai 1943 : Les Alliés chassent l'Afrikakorps
La défaite soudaine et complète de l'Afrikakorps achève la libération de l'Afrique du Nord. Entre 1941 et 1943, l'Afrikakorps, corps expéditionnaire allemand placé sous le commandement du maréchal Rommel, a affronté les forces alliés en Libye, en Égypte et en Tunisie. Après cette victoire, les Alliés commencent à envisager un débarquement en Italie.

Militaire

Erwin Rommel : biographie courte du commandant nazi de l'Afrikakorps
Erwin Rommel : biographie courte du commandant nazi de l'Afrikakorps

Sommaire Biographie courte de Erwin Rommel Erwin Rommel : dates clés Biographie courte de Erwin Rommel - Erwin Rommel est un militaire allemand de la première moitié du XXe siècle, connu pour avoir participé au IIIe Reich sans...