John Steinbeck : biographie de l'auteur "Des souris et des hommes"

John Steinbeck : biographie de l'auteur "Des souris et des hommes" BIOGRAPHIE JOHN STEINBECK - Écrivain américain engagé, John Steinbeck est l'auteur "Des souris et des hommes". Ses romans témoignent des conditions de vie difficiles du prolétariat américain après la crise de 1929.

Biographie courte de John Steinbeck - John Steinbeck est un écrivain américain né le 27 février 1902 à Salinas en Californie, au sein d'une famille modeste d'origine irlandaise. Admis à Stanford au début des années 20, John Steinbeck décide pourtant d’arrêter ses études et de partir vivre à New York. Il enchaîne plusieurs petits boulots, pour finalement revenir en 1926 dans sa ville d’origine, Salinas. En proie à des difficultés financières, il commence à écrire des romans, qui ne rencontrent pas le succès espéré. En 1928, il obtient un poste de gardien et de guide touristique près du lac Tahoe. Là-bas, il croise la route de Carol Henning, avec qui il se marie en janvier 1930. La même année, il fait la rencontre d'un certain Ed Ricketts, un biologiste marin qui aura une profonde influence sur sa pensée et ses œuvres. Il faut attendre l'année 1935 pour que John Steinbeck soit récompensé pour son roman Tortilla Flat. Par la suite, chacun de ses romans devient un best-seller, notamment Des souris et des hommes (1937), et Les Raisins de la colère, paru en 1939. C’est, selon John Steinbeck lui-même, sa meilleure œuvre. En 1940, le livre est adapté au cinéma et Steinbeck reçoit alors le prix Pulitzer. Écrivant jusqu'à la fin de sa vie, l'écrivain publie chaque année ou presque, un nouveau livre. Son dernier roman, L’Hiver de notre mécontentement sort en 1961 et reçoit le Prix Nobel de littérature l’année suivante. Écrivain engagé et altruiste, Steinbeck dépeint avec réalisme le quotidien des gens de l'Ouest américain et s'attaque à un certain nombre des maux de la société américaine alors en proie à une crise sociale et économique terrible : la crise de 1929. Considéré comme l'un des plus grands écrivains américain de l'entre-deux-guerre, John Steinbeck meurt à New York le 20 décembre 1968.

Les livres de John Steinbeck

En 1926, John Steinbeck fait son retour à Salinas, ville de Californie où il a grandi. Il y écrit son premier roman, La Coupe d'or qui paraît en 1929. Rapidement suivi par Les Pâturages du ciel (1932) et À un Dieu inconnu (1933), les premiers livres de Steinbeck passent inaperçu aux yeux du public. Mais inspiré par le monde rural des terres de son enfance, Steinbeck publie en 1935, Tortilla Flat. Ce roman empreint d'humour, relate la vie quotidienne de plusieurs "paisanos" sans le sou, vivant au jour le jour dans un quartier pauvre de Monterey, aux abords de la côte californienne. Fort du succès de l'ouvrage, Steinbeck compose en 1937, Des souris et des hommes, un roman dépeignant avec réalisme le quotidien d'ouvriers agricoles de Californie. Encouragé par l'enthousiasme que suscite son livre, Steinbeck l'adapte en pièce de théâtre la même année. En 1939, il fait paraître son plus célèbre roman, Les Raisins de la colère qui obtient le prix Pulitzer en 1940. Affirmation de l'engagement social de l'auteur, le roman témoigne des conditions de vie difficiles des populations rurales, tout comme dans La Perle, un roman qu'il fait paraître en 1947. D'une grande authenticité, les romans régionalistes de John Steinbeck lui confèrent une grande popularité. En 1962, l'écrivain obtient la consécration en décrochant le prix Nobel de littérature pour son roman À l'est d'Éden (1952).

Des souris et des hommes de John Steinbeck

Après avoir abandonné ses études, John Steinbeck cumule les petits boulots. Durant cette période, il office notamment en tant qu'ouvrier agricole dans des ranchs de Californie aux côtés de travailleurs migrants. Il côtoie la misère, découvre le côté sombre de la nature humaine et les inégalités sociales. C'est de cette expérience que John Steinbeck s'inspire pour écrire son cinquième roman, Des souris et des hommes qui paraît en 1937. L'ouvrage raconte l'histoire de Georges et Lennie qui travaillent comme ouvriers saisonniers dans des ranchs de Californie. Souvent renvoyés de leur lieu de travail à cause des bêtises de Lennie, qui souffre de retard mental, les deux amis d'enfance nourrissent le souhait de monter un jour leurs propres exploitations. Mais leurs désirs d'indépendance sont mis à mal par la dureté de la vie, et l'injustice omniprésente à laquelle ils doivent faire face. À travers ses personnages, Steinbeck démontre la profonde inégalité des chances des êtres face à la vie. Très apprécié des Américains lors de sa publication, l'oeuvre de l'auteur eut un retentissement prodigieux, si bien qu'elle fut immédiatement adaptée au théâtre.

Le 23 novembre 1937 a lieu la première de la pièce de théâtre Des souris et des hommes. Adaptée du roman de l'américain John Steinbeck, Des souris et des hommes (Of mice and men en anglais) est représentée pour la première fois au Music Box Theatre de Broadway à New-York. La pièce remporte un très grand succès. Steinbeck qui a participé à la mise en scène, n'est pas présent dans la salle. Il est en Oklahoma où il rencontre des hommes qui lui inspireront l'écriture de son prochain roman : Les raisins de la colère. Il n'ira jamais voir la pièce qui remportera pourtant le "New York Drama Critics Circle" de la meilleure pièce.

Les Raisins de la colère de John Steinbeck

Durant les années 1930 et du fait de la Grande Dépression, l'Amérique connaît une crise économique majeure. La situation des ouvriers agricoles est alors particulièrement difficile. C'est dans ce contexte que l'écrivain John Steinbeck écrit Les Raisins de la colère. Publié en 1939, le roman raconte les pérégrinations de la famille Joad, de pauvres fermiers forcés d'abandonner leurs terres de l'Oklahoma où sévit une sécheresse dévastatrice. Attirée par la promesse d'un Eldorado du travail en Californie, la famille décide alors de migrer vers l'Ouest du Pays. Mais là-bas rien ne se passe comme prévu. La famille doit affronter le chômage, des conditions de vie effroyables, l'hostilité et la malnutrition. Véritable roman naturaliste, l'oeuvre de John Steinbeck démontre l'impossibilité du rêve américain et ses cruelles désillusions. Témoin des prises de position de l'auteur, Les Raisins de la colère dénoncent également l'injustice du système capitaliste, l'exploitation et l'aliénation des petits fermiers par la pauvreté. Perçu comme étant trop révolutionnaire, l'ouvrage fut interdit dans plusieurs villes de Californie lors de sa parution. Considéré comme le chef-d'oeuvre de la carrière de Steinbeck, Les Raisins de la colère connurent cependant un important succès auprès du public. En 1940, il fut même adapté au cinéma par John Ford avec Henri Fonda, John Carradine et Jane Darwell.